2002_12_01 Voyage en Languedoc

Voyage à la rencontre des meilleurs domaines du Languedoc Roussillon. Le compte rendu sur le lien suivant :


Club toulousain IN VINO VERITAS

Voyage en Languedoc du 27 novembre au 1er décembre 2002

 

 

PRELIMINAIRE

Comme dans le cas des voyages précédents en Bourgogne fin 1999, dans le Rhône septentrional fin 2000 puis méridional fin 2001, commençons par remercier chaleureusement les producteurs qui nous ont reçus. Nous leur adressons nos remerciements les plus vifs pour les moments instructifs et privilégiés passés en leur compagnie.

 

 

1. INTRODUCTION

Nous étions lors de ce nouveau voyage les mêmes passionnés du club toulousain In Vino Veritas, réunis pour un périple préparé de longue date, mis au point après avoir sollicité certains des meilleurs domaines du Languedoc. Côté participants : Didier SANCHEZ, Pierre CITERNE, Pascal PEREZ et Laurent GIBET.

NOTES : DS : Didier SANCHEZ - PC : Pierre CITERNE - LG : Laurent GIBET - PP : Pascal PEREZ.

 

 

Liste des domaines visités :

1. Domaine des Aurelles (Caux)

2. Domaine Peyre-Rose (St-Pargoire)

3. Domaine Fontcaude (Montpeyroux)

4. Domaine de la Grange des Pères (Aniane)

5. Clos Marie (Pic St-Loup)

6. Domaine Foulaquier (Pic St-Loup)

7. Domaine Valflaunès (Pic St-Loup)

8. Roc d'Anglade (Langlade)

9. Domaine Léon Barral (Faugères)

10. Domaine Montcalmès (Aniane)

11. Domaine de la Marfée (St-Georges d'Orques)

12. Mas de l'écriture (Montpeyroux)

 

 

2. NOTES ET COMMENTAIRES SUR LES VINS DEGUSTES

Les domaines sont cités dans l'ordre des visites effectuées, et les vins commentés et notés, selon le barème du club fourni dans ce document, dans l'ordre de leur dégustation. Dans la mesure où la grande majorité des vins a été dégusté avant la mise en bouteille, on considérera les commentaires comme volontairement succincts et forcément non définitifs. La plupart des 2002, en cours d'élevage, ne sont pas notés.

 

  • 1. Domaine des Aurelles (9 vins)

Un domaine dirigé par le duo Basile Saint-Germain et Karl Mauguin, qui produit des vins posés, particulièrement fins, gourmands, frais, purs et naturels. Un style languedocien teinté d'un beau classicisme dans le grain et l'allonge. On note la présence du cépage clairette dans les rouges.

 

  • Vins rouges dégustés en bouteille :

Côteaux du Languedoc "Solen" 2000. Notes : DS14,5/15 – PC14 - PP14,5 - LG14,5+. Moyenne : 14,5.

Nez mûr, friand, non dénué de complexité : floral (violette), fruité (confituré), épicé. Bouche sur le cacao. Veloutée, dense mais restant fine. Certes encore un peu brute et carrée. Fraîcheur réconfortante.

 

  • Vins rouges dégustés sur cuve (différentes cuves assemblées pour la circonstance) :

Côteaux du Languedoc "Solen" 2001. Notes : DS15/15,5 – PC15 - PP15 - LG14,5+. Moyenne : 15.

60% grenache - 40% vieux carignans. Nez confituré, poivré, avec des notes de laurier et de girofle. Prémices d'évolution (cuir, tabac). Bouche soyeuse, sans aucune dureté tannique. Chaleur alcoolique maîtrisée pour une trame fine et longue.

 

  • Vins rouges dégustés en bouteille :

Côteaux du Languedoc "Aurel" 2000. Notes : DS15+ – PC14,5 - PP15 - LG15+. Moyenne : 15.

Grenache majoritaire, mourvèdre, syrah (minoritaire). Nez épicé, empyreumatique (boisé torréfié), confituré (mûre, myrtille). Belle expression racée de bois aromatiques (cade, cèdre, santal), qui n'est pas sans rappeler le bordelais. La trame tannique est ici puissante, serrée, avec des tannins un peu plus durs (mais le soyeux ne disparaît pas). Notes de cacao et fougue solaire maîtrisée. Un vin de repas, assurément.

 

  • Vins rouges dégustés sur cuve (différentes cuves assemblées pour la circonstance) :

Côteaux du Languedoc "Aurel" 2001. Notes : DS16 – PC15,5 - PP16 - LG16. Moyenne : 16.

Nez complexe : floral, violette fraîche, cacao, tabac, laurier, fruits confiturés. Notes complémentaires de marc (et le côté végétal associé) et un soupçon de caoutchouc. Plus aimable en l'état que "Aurel 2000" car plus rond. Le vin s'avère également frais (acidité salvatrice et arômes de fruits frais - cerise, mûre et d'agrumes - orange sanguine). Par bonheur, la finesse n'exclut pas une relative puissance. Belle réussite !

 

  • Vins rouges dégustés sur fût :

Assemblage 2002. Notes : DS(14) – PC? - PP? - LG(14,5). Moyenne : (14,5).

60% grenache, 40% syrah. Assemblage pour la cuvée Aurel. Barrique de 2 vins. Senteurs de levure de bière, de cerise, d'encre et légère touche pharmaceutique (camphre). En bouche, le boisé reste discret. Notes dominantes de cerise. 15° d'alcool. Difficile à juger en l'état (le vin n'est pas en place).

 

Mourvèdre 2002. Notes : DS(14,5) – PC? - PP? - LG(14). Moyenne : (14,5).

Barrique de 2 vins. A destination de la cuvée Aurel. Nez rappelant l'encre, la cerise, le poivre. 13° d'alcool. Rondeur, tannins moins aboutis et moins de persistance.

 

  • Vins rouges dégustés en bouteille :

Côteaux du Languedoc "Aurel" 1997. Notes : DS13,5 – PC13,5 - PP13,5 - LG14. Moyenne : 13,5.

La robe présente des signes normaux d'évolution. Bouquet vraiment bavard, engageant : violette confite, orange sanguine, fraise, balsamique, laurier, feuilles séchées, épices (poivre, girofle), santal, tabac, cuir. Côté handicaps : en bouche, les tannins paraissent toutefois moins enrobés que dans le cas des millésimes plus récents (une légère sécheresse pénalise ce vin à l'expression austère, virile, un peu limitée dans sa longueur). Côté atouts : une belle complexité s'exprime via la cohabitation d'arômes tertiaires et d'arômes plus frais.

 

  • Vins blancs dégustés en bouteille :

Côteaux du Languedoc "Aurel" 2000. Notes : DS14,5/15 – PC14 - PP14 - LG14. Moyenne : 14.

Roussanne majoritaire, un peu de clairette, sur fût. Robe brillante. Senteurs de fruits blancs (pomme, poire), de noix de coco, rehaussées par une touche de menthol. La bouche est marquée par des notes de nougat, d'ananas, d'abricot, de vanille. Un soupçon d'acidité supplémentaire valoriserait le vin.

 

  • Vins blancs dégustés sur fût :

Côteaux du Languedoc "Aurel" 2002. Notes : DS(14) – PC(14+) - PP(14) - LG(14+). Moyenne : (14+)

Robe trouble pour ce vin en cours d'élevage, reflets verts. Nez fermentaire, arômes de coco, de genêt, d'ananas. Un salutaire supplément de vivacité pour ce millésime. La légère amertume prolonge le vin en finale.

 

 

  • 2. Domaine Peyre-Rose (7 vins)

Marlène Soria élabore des vins de garde puissants, concentrés mais frais, parfois marqués par une légère rusticité. Des vins de repas, terriens, charpentés, corsés. Des vins qui ont une âme.

 

  • Vins rouges dégustés en bouteille :

Côteaux du Languedoc "Clos des Cistes" 1994. Notes : DS14>13,5 – PC14,5 – PP14,5 – LG14,5. Moyenne : 14,5.

85% syrah - 15% grenache. Grenat dense mais assez évolué. Nez puissant, forte acidité volatile, fruit confituré sudiste, viandé, brûlé, encens…Encore plus sudiste en bouche, rentre-dedans, chaleureux.

 

Côteaux du Languedoc "Syrah Léone" 1994. Notes : DS15 – PC15,5 – PP15,5 – LG16. Moyenne : 15,5.

syrah + 5 à 10% de mourvèdre. Expressif au nez : sirop de mûre, encens, fruits cuits, viandé, commence à truffer. Fruit solaire mais sans lourdeur (mûre, cassis), douceur, sucrosité presque, intense.

 

Côteaux du Languedoc "Clos des Cistes" 1995. Notes : DS14,5 – PC15,5 – PP16 – LG15. Moyenne : 15,5.

Robe plus jeune, encore rubis profond. Nez puissant et crémeux, sur des notes grillées, fumées et un grand fruit de cassis. Concentré, puissant en bouche, sur le fruit, encore frais malgré un côté « porto sec ».

 

Côteaux du Languedoc "Syrah Léone" 1995. Notes : DS15 – PC14,5 – PP15,5 – LG14,5>15. Moyenne : 15.

Plus nettement viandé au nez, truffé, tapenade, légères notes de rancio. Présent, sapide, charpenté, semble un peu plus sec que le 94, moins suave.

 

Côteaux du Languedoc "Clos des Cistes" 1996. Notes : DS14,5 – PC15 – PP15,5 – LG15. Moyenne : 15.

Couleur un peu moins saturée que le 95 ; nez floral (rose, violette), assez frais, moins rôti que les autres, sa minéralité pourrait évoquer Cornas. Vif et équilibré en bouche, belle saveur, la finale chaleureuse trahit l’origine sudiste.

 

Côteaux du Languedoc "Syrah Léone" 1996. Notes : DS14- – PC14,5 – PP15 – LG15,5. Moyenne : 15.

Toujours la même typicité aromatique viandée et truffée, balsamique aussi (myrte, genièvre). Attaque ample et veloutée, débordée par une trame tannique un peu sèche.

 

Côteaux du Languedoc "Clos des cistes" 1998. Notes : DS15 – PC15 – PP15,5 – LG15+. Moyenne : 15+.

Dense et opaque, rubis profond. Puissant au nez, avec beaucoup de fruit confituré, solaire, des notes fumées et empyreumatiques typées. Matière veloutée, intense, avec une belle allonge et une rondeur flatteuse ; les tannins demeurent assez rustiques.

 

 

  • 3. Domaine Fontcaude (10 vins)

Alain Chabanon propose des vins typés, nets, de grande qualité (densité, pureté) et gourmands. Particulière réussite en blanc sec et un liquoreux original.

 

  • Vin blanc dégusté sur cuve :

Côteaux du Languedoc "Trelans" 2002. Notes : DS15 – PC(15) - PP15 - LG14,5+. Moyenne : 15.

2/3 vermentino 1/3 chenin. Très belle acidité qui vient équilibrer une matière riche (14,7°), pleine et sapide.

 

  • Vin blanc dégusté sur fût :

"Le Villard" 2000. Notes : DS14,5 – PC16 – PP14,5 – LG15,5. Moyenne : 15.

100% chenin. Robe ambrée, lumineuse. Nez confit, sur l’écorce d’orange, les fruits secs, la nèfle, le raisin de Corinthe, la noix…Beaucoup de liqueur et peu d’alcool en bouche, belle cohérence ; l’acidité, modérée, apporte toutefois une (relative) fraîcheur bienvenue.

 

  • Vins rouges dégustés sur cuve :

Vin de Pays d'Oc "Le Merle aux Alouettes" 2002. Notes : DS(15) – PC? – PP? – LG(14,5). Moyenne : (15)

85% merlot + grenache et syrah. Dense, juteux, ferme.

 

Mourvèdre 2002. Pas de notes.

Animal, iodé, intense. Structure tannique en avant, puissance, peu de gras.

 

Syrah 2002. Pas de notes.

De la mâche, intense, fruité et minéral.

 

Grenache 2002. Pas de notes.

Velouté, dense, beaucoup d’alcool mais aussi d’extrait.

 

  • Vins rouges dégustés sur fût :

Syrah 2001. Notes : DS15,5 – PC(15) - PP15 – LG14,5/15. Moyenne : 15.

Nez floral, épicé, marqué par le bois, sudiste par ses arômes de laurier et d’encens. Dense, séveux et solaire en bouche.

 

Mourvèdre 2001. Notes : DS15,5/16 – PC15 – PP(15) – LG14,5/15. Moyenne : 15.

Chocolat et fourrure au nez. Tannique, serré, anguleux mais séveux en bouche.

 

Côteaux du Languedoc "Les Boissières" 2001. Notes : DS15,5+ – PC15,5 - PP15 - LG(15). Moyenne : 15,5.

90% grenache, 10% syrah. Arômes de fraise et de poivre, terre battue et déjà des notes épicées orientales, intense, solaire, chaleureux en bouche.

 

  • Vins rouges dégustés en bouteille :

Côteaux du Languedoc "Esprit de Fontcaude" 1997. Notes : DS14,5 – PC14 – PP14,5 – LG14,5. Moyenne : 14,5.

Rubis limpide, trace d’évolution. Nez sur le cassis et les épices douces, mentholé. Assez ample mais d’intensité moyenne, ouvert, de la mâche, typicité aromatique originale, à la fois épicée et végétale.

 

 

  • 4. Domaine de la Grange des Pères (8 vins)

Laurent Vaillé élabore depuis maintenant dix ans des vins précurseurs, frais et fruités, de très bonne qualité : concentration, élégance et élevage soigné.

 

  • Vins blancs dégustés sur fût:

Vin de Pays de l'Hérault 2001. Notes : DS16,5 – PC(15,5/16) - PP15 - LG15,5. Moyenne : 16.

roussanne 80% + marsanne et chardonnay. Nez expressif et profond, ananas et miel. Gras, fin, long et persistant en bouche.

 

Vin de Pays de l'Hérault 2002. Notes : DS16,5 – PC(15,5) – PP16 – LG(15,5+). Moyenne : 16.

En fermentation, nez levuré évoquant la bière blanche. Riche, peut-être encore plus de matière qu’en 2001, le jus semble moins frais, moins acide.

 

  • Vins rouges dégustés sur cuve :

2002 (syrah, mourvèdre, cabernet). Notes : DS15 – PC(15) – PP15 – LG15. Moyenne : 15.

Rubis limpide, joli nez de fraise épicée, frais et précis. Gourmandise et fraîcheur en bouche, très fruits rouges.

 

  • Vins rouges dégustés sur fût :

Syrah 2001. Notes : DS15,5 – PC(15) – PP15 – LG(14,5). Moyenne : 15.

Intense, moelleux, saveur franche et bonne acidité, fruit assez confituré.

 

Mourvèdre 2001. Notes : DS16,5 – PC(15,5) – PP16 – LG15. Moyenne : 16.

Nez profond et fin, myrtille et fourrure. Fruit bien dégagé, riche, sapide, belle fraîcheur.

 

Cabernet 2001. Notes : DS14,5 – PC(14,5) – PP15 – LG14,5+. Moyenne : 14,5.

Fruits rouges avec une pointe variétale de poivron. Structure tannique ferme, assez juteuse, fraîche.

 

Pré-assemblage syrah 2000. Notes : DS16 – PC(15+) – PP? - LG15. Moyenne : 15+.

Dense, reflets violacés. Cerise épicée au nez, grillé de l’élevage perceptible. Dense et frais en bouche.

 

Pré-assemblage mourvèdre/cabernet 2000. Notes : DS16,5/17 – PC(16+) – PP? - LG16+. Moyenne : 16+.

Couleur profonde, nez puissant et éclatant de fruit, minéral et iodé, pointe animale. Très belle matière dense et veloutée, générosité remarquable, exempte de lourdeur.

 

 

  • 5. Clos Marie (11 vins)

Christophe Peyrus produit ici avec talent des vins de très bonne tenue, typés (fruit, garrigue), fins et fruités.

 

  • Vins rouges dégustés sur fût :

Grenache 2002 (sera assemblé dans la Cuvée Simon). Notes : DS(14/13,5) – PC? – PP? - LG(14). Moyenne : (14)

Arômes de mûre, pruneau, épices. Bouche fraîche et bien structurée, chaleureuse mais sans excès.

 

Syrah 2002 (sera assemblé dans la Cuvée Simon). Notes : DS(13,5/13) – PC? – PP? - LG(14). Moyenne : (13,5).

Nez floral, fruité, épicé (poivre). Bouche sans lourdeur, longueur moyenne.

 

Côteaux du Languedoc "l'olivette" 2002. Notes : DS(13) – PC? – PP? - LG(14). Moyenne : (13,5)

Senteurs de mûre, de laurier, de poivre, combinées à une légère floralité. Bouche typée, fraîche, de longueur moyenne.

 

Côteaux du Languedoc "l'olivette" 2001. Notes : DS14/13,5 – PC14 - PP14- LG14. Moyenne : 14.

Notes de laurier, de mûre, de poivre, de cerise. Structure relativement serrée et bonne acidité.

 

Carignan VV 2001 (Métairies du clos Marie). Notes : DS14,5/15 – PC14,5 - PP15 - LG14. Moyenne 14,5.

Notes de pain grillé, cacao, laurier, poivre, fruits (mûre, cerise). Densité moyenne, finale poivrée.

 

Métairies du clos Marie 2001. Notes : DS14,5 – PC14,5 - PP15 - LG14,5. Moyenne : 14,5.

Syrah, grenache, carignan. Notes de cacao, laurier, fruits confiturés. Bouche fraîche, veloutée, poivrée, dense et gourmande.

 

Syrah 2001 (sera assemblé dans la Cuvée Simon). Notes : DS14 – PC14 - PP14,5 - LG14. Moyenne : 14.

Argilo-calcaire. Fût neuf. Nez "septentrional" : floral, lard fumé, grillé. Bouche fraîche de bon potentiel (dont l'acidité est garante).

 

Syrah 2001 (sera assemblé dans la Cuvée Simon). Notes : DS14 – PC14 - PP14,5 - LG14. Moyenne : 14.

Argilo-limoneux. Fût neuf. Nez grillé, confituré. Bouche poivrée, plus ferme et chaleureuse.

 

Côteaux du Languedoc "Les Glorieuses" 2001. Notes : DS16 – PC15,5 - PP15,5 - LG15,5+. Moyenne : 15,5.

Nez intense : liqueur de cassis, épices. Belle matière équilibrée, longue et prometteuse, notes de cerise. Fougue maîtrisée (malgré 16,5° d'alcool). Un vin au dessus du lot.

 

Côteaux du Languedoc "Les Glorieuses" 2000. Notes : DS15+ – PC14,5 - PP14,5 - LG15+. Moyenne : 15.

70% grenache. Nez typé VDN : cerise, chocolat, figue, agrumes confits, menthe bleue. Bouche chaleureuse, moins fraîche et élégante que la précédente.

 

Grenache 2001 (sera assemblé dans la Cuvée Simon). Notes : DS15,5/16 – PC15,5 - PP15 - LG15+. Moyenne : 15,5.

Senteurs de figue, fraise, cerise, pruneau, cassonade, banane séchée. Fraîcheur de fruits de la passion, de mangue. La fermentation a épargné 8 g de sucre résiduel. Finale poivrée.

 

 

  • 6. Domaine Foulaquier (4 vins)

Pierre Jéquier tire de ce domaine de création récente des vins solides mais qui ne semblent pas bénéficier de l'éclat des meilleurs vins produits par ses confrères.

 

  • Vins rouges dégustés en bouteille :

Côteaux du Languedoc "L’Orphée" 2001. Notes : DS13,5 – PC14+ - PP14 – LG13,5/14. Moyenne : 14.

50% syrah, 25% grenache, 25% carignan. Fruit pétulant, floral et légèrement viandé ; matière présentant une belle vigueur fruitée, grenue et savoureusement rustique.

 

Côteaux du Languedoc "Le Rollier" 1999. Notes : DS12,5>12 – PC13 – PP13,5 – LG13. Moyenne : 13.

50% syrah - 50% grenache. Nez confituré et mentholé. Attaque douce évoquant un VDN, puis structure tannique sèche.

 

Côteaux du Languedoc "Le Rollier" 2001. Notes : DS13>13,5 – PC14 – PP14,5 – LG14. Moyenne : 14.

50% syrah - 50% grenache. Nez concentré, assez sauvage, joli fruit en bouche, concentré, net, avec toujours une impression de sucrosité.

 

Côteaux du Languedoc "Les Calades" 2000. Notes : DS13,5>13 – PC14,5 – PP15 – LG14,5. Moyenne : 14,5.

50% syrah - 50% grenache. Teinte violacée très jeune, nez intense, confituré mais frais, pointe de sauvagine qui n’exclut pas la finesse. Matière tannique mais d’un grain plus élégant que les autres cuvées, toujours une agréable spontanéité du fruit.

 

 

  • 7. Domaine Valflaunès (7 vins)

Un domaine de création récente également. Fabien Reboul y présente des vins gourmands, solaires, fruités. A noter que la cuvée "Favorite" a été depuis peu rebaptisée "un peu de toi".

  • Vins rouges dégustés sur fût :

Côteaux du Languedoc "Espérance" 2000. Notes : DS13,5/13 – PC13,5 - PP14 - LG13. Moyenne : 13,5.

80% carignan, 20% grenache. 12 mois de cuve. Nez poivré, odeurs de fruits (mûre, cerise). Bouche plutôt pure, confiturée. Longueur moyenne, manque de nerf et un peu de chaleur en finale toutefois pour passer au niveau supérieur. Pour tempérer ce jugement, Fabien Reboul considère que cette cuvée s'est (provisoirement) nettement renfrognée.

 

Côteaux du Languedoc "Hardiesse" 2000. Notes : DS14/13,5 – PC(13) - PP14,5 - LG13,5. Moyenne : 13,5.

65% grenache, 35% carignan. Pas de fût neuf. Nez réussi : belle expression de fruits noirs, de fumé, de cacao, de cerise confite. Un côté VDN (solaire). La bouche reste assez équilibrée malgré un taux d'alcool tout méridional (15,5° !). Légère chaleur pour des notes de cerises confites.

 

Côteaux du Languedoc "Un peu de toi" 2000. Notes : DS14/14,5 – PC14 - PP15 - LG14. Moyenne : 14,5.

Nez à dominante confiturée (pruneau, cerise, mûre, framboise). En bouche, aucune lourdeur pour ce vin frais, légèrement acidulé, évoquant la groseille.

 

Côteaux du Languedoc "Hardiesse" 2001. Notes : DS15/14,5 – PC15 - PP15 - LG14,5. Moyenne : 15.

Senteurs de fruits mûrs, de cacao. Bouche plus flatteuse, assez chaleureuse mais plaisante. Le manque d'acidité devrait nuire à un vieillissement harmonieux.

 

Côteaux du Languedoc "Un peu de toi" 2001. Notes : DS15,5 – PC15 - PP15 - LG15. Moyenne : 15.

Le grillé conféré par l'élevage s'impose au nez. Des notes de mûre et d'épices parviennent tout de même à se frayer un chemin dans cette gangue olfactive. En bouche, le boisé se fait plus discret (idem pour la sensation de chaleur alcoolique). Goûts de cerise et finesse (3g de sucre résiduel).

 

Syrah 2001. Notes : DS14,5 – PC? – PP? - LG14. Moyenne : 14,5.

Vignes de 4 ans. Nez exhalant des odeurs de cacao, de fruits (cassis, mûre). Bouche concentrée, construite sur un beau jus frais, fruité, gourmand. Un vin qui désaltère agréablement.

 

  • Vins blancs dégustés sur fût :

Blanc 2002. Notes : DS(14) – PC? – PP? - LG(14). Moyenne : (14)

2/3 roussanne, 1/3 marsanne. Cette cuvée n'a pas encore été baptisée. Sans surprise, nez floral (fleurs blanches) et fruité (poire mûre). En bouche, goûts d'ananas, fraîcheur bienvenue amplifiée par une finale légèrement amère rappelant le pamplemousse.

 

 

  • 8. Roc d'Anglade (14 vins)

Rémy Pédréno nous fait déguster dans l'immense chai accolé à son habitation des vins de style, frais, désaltérants, denses et purs. Les vins du Clos de la Belle présentent une parenté notable avec ceux produits dans le Rhône septentrional.

 

  • Vins rouges dégustés sur fût :

Eléments de Roc d'Anglade 2002 :

- Grenache : pâle, fruit de fraise écrasée avec une pointe minérale, matière légère

- Syrah : rubis violacé assez peu soutenu, fin, floral, lard fumé, matière harmonieuse et fraîche mais légère

- Carignan dernière trie haut de coteaux : très cerise, noyau au nez, plus dense que les fûts précédents, frais, structuré, avec de la mâche

- Carignan deuxième trie milieu de coteaux (cuve) : un peu plus de mâche et d’alcool, un peu moins de finesse.

- idem (fût) : texture plus fine et plus polie, le contenant semble apporter davantage d’élégance

- Carignan première trie bas de coteaux : mêmes qualités de structure et de fraîcheur, matière plus ramassée.

 

Côteaux du Languedoc Roc d'Anglade 2002 (assemblage hypothétique). Notes : DS(14,5/15) – PC(14) – PP? - LG(14). Moyenne : (14)

Robe fuchsia assez tendre ; nez tendre et fruité, très fraise écrasée, belles notes minérales et épicées. Bouche caressante, fraîche, déjà abordable, la légèreté du millésime ne se dissimule pas.

 

Vin de pays du Gard Clos de la Belle 2002. Notes : DS(16) – PC(16+) – PP? – LG(15). Moyenne : (16)

syrah - 3 fûts. Robe violacée, plus dense que les précédentes. Nez ample, fumé, minéral, d’une grande pureté, fond de verre floral captivant. Beaucoup plus dense et mûr que la syrah de Roc d’Anglade, frais et élégant malgré une richesse alcoolique certaine.

 

Eléments de Roc d'Anglade 2001 :

- Grenache : couleur assez tendre, nez expansif, confit, cacaoté, marqué par le bois ; bouche suave et gourmande, volumineuse et chaleureuse

- Syrah : robe dense, violacée ; senteur expressive de sirop de cassis et de lard fumé, animalité présente ; matière riche et chaleureuse, marquée par le bois, élégante toutefois

- Syrah fût neuf : plus typé Rhône nord, belle violette, plus de soyeux et de fraîcheur en bouche, très beau vin complet

- 2/3 Grenache 1/3 Mourvèdre : Joli fruit de cerise confite, puissamment cacaoté ; chair ronde et suave avec l’apport de l’emprise tannique du Mourvèdre.

 

Côteaux du Languedoc Roc d'Anglade 2001 (assemblage hypothétique). Notes : DS16,5 – PC16 – PP16 - LG16. Moyenne : 16.

Robe dense, rubis profond. Nez puissant, de grande maturité, sudiste, déjà très expressif : fourrure, sirop de fruits rouges, lard fumé, épices douces… Bouche complète, possédant à la fois beaucoup de mâche et un fruit ample, gourmand, solaire. Une année beaucoup plus généreuse que 2002.

 

  • Vins rouges dégustés en bouteille :

Côteaux du Languedoc Roc d'Anglade 2000 (carafé). Notes : DS16>16,5 – PC15 – PP15,5 – LG15,5. Moyenne : 15,5.

Couleur rubis profond. Très sirop de cassis au nez, complexité aromatique naissante, notes fumées, épicées, un peu lactiques aussi. Attaque relativement souple, élégante, puis retour tannique puissant ; les éléments d’un vin complet sont là, même s’ils ne semblent pas encore bien en place.

 

 

  • 9. Domaine Léon Barral (18 vins)

Didier Barral nous accompagne préalablement pour une longue visite dans les vignes afin de nous parler concrètement de l'état sanitaire des sols. On découvre ensuite avec intérêt des vins fougueux et francs, plein de vie et de sève, dotés de très beaux jus gourmands, typés par des notes sauvages de garrigue,qui allient puissance alcoolique et fraîcheur. Des vins fragiles certes, virils mais fins, directs et désaltérants. Cette sorte d'évidence, d'immédiateté (sans compromis à un quelconque excès flatteur qui serait issu de la vinification) trouve son origine à la vigne (puisant sa vitalité d'un sol aussi sain que possible) et dans une méfiance clairement revendiquée vis-à-vis de l'excès de soufre.

 

  • Vins blancs dégustés sur cuve :

Blanc 2002. Notes : Pas de notes.

Terret-bourret, viognier, roussanne. Nez fermentaire, caractérisé par des notes peu disertes de bière blanche. Un style à part pour ce blanc du Languedoc, difficile à juger en l'état. Belle acidité.

 

  • Vins rouges dégustés sur cuve :

Tradition 2000. Notes : DS13,5 – PC? – PP? - LG13,5/14. Moyenne : 13,5.

Cinsault, carignan. Beau fruit net (fraise, cerise). Notes complémentaires d'épices et balsamiques (résine). Bouche sur ces notes. On aimerait un supplément de structure.

 

Tradition 2000. Notes : DS13,5/14 – PC? – PP? - LG14 /14,5. Moyenne : 14.

Grenache, carignan. Nez doté d'une belle profondeur : cerise, mûre, cacao. Belle densité poivrée, notes de laurier.

 

Grenache 2001. Notes : DS14 – PC? – PP? - LG14,5. Moyenne : 14,5.

Profondeur aromatique ici aussi : nez solaire, notes de pruneau. Bouche soyeuse, au fruit joliment expressif.

 

Assemblage 2002. Notes : DS(14,5) – PC? – PP? - LG(14). Moyenne : (14,5)

Carignan, cinsault. Nez fruité (mûre, cerise). Une pointe de caoutchouc. Bouche mûre et soyeuse, légèrement cacaotée (il y reste 6 g de sucre résiduel).

 

Assemblage 2002. Notes : DS(14,5+) – PC? – PP? - LG(14,5). Moyenne : (14,5)

Syrah, grenache. Robe violacée intense. Nez floral et animal (lard fumé). En bouche beaux tannins fondus, densité, équilibre et fraîcheur. Senteurs épicés pour une bouche très "glissante".

 

Assemblage 2002. Notes : DS(13,5) – PC? – PP? - LG(14). Moyenne : (14)

Carignan, grenache. Belle robe violacée intense. Nez mûr, offrant des notes de pruneau, de cassis, d'épices. Bouche dense et florale, qui semble finir un peu sec (mais peut-être est-ce du au fait que, contrairement au vin précédent, le sucre a ici été totalement transformé ?).

 

  • Vins rouges dégustés sur fût :

Carignan 2002. Notes : DS(13,5/14) – PC? – PP? - LG(14). Moyenne : (14)

Fruit intense, belle touche cacaotée. Bouche avenante, fraîche, sur des notes de fruits mûrs poivrés.

 

Grenache 2002. Notes : DS(14,5) – PC? – PP? - LG(15). Moyenne : (15)

Grenache sans soufre. Nez fruité, floral, notes de confiserie (bonbon anglais, chamallow). Bouche très fruitée, gourmande, fraîche (malgré presque 15° d'alcool), présente.

 

Mourvèdre 2002. Notes : DS(15,5) – PC? – PP? - LG(15,5). Moyenne : (15,5).

Arômes de fruits rouges et noires, complétés par une note chocolatée. Bouche fine et soyeuse, gourmande et dense. Chaleur parfaitement maîtrisée. Belle allonge, de plus.

 

Syrah 2002. Notes : DS(14,5) – PC? – PP? - LG(14,5+). Moyenne : (14,5).

Syrah exposée au Sud. Nez déployant des notes de lard fumé, de fleurs. Belle densité équilibrée.

 

Syrah 2002. Notes : DS(15) – PC? – PP? - LG(15+). Moyenne : (15)

Syrah exposée au Nord (sera assemblé dans la cuvée Valinière). Nez fruité (framboise), floral (violette, rose), poivré. En bouche, encore un supplément de "buvabilité", pour un vin particulièrement soyeux qui se boit tout seul.

 

Carignan 2002. Notes : DS(14,5) – PC? – PP? - LG(14,5+). Moyenne : (14,5)

Carignan exposé au Sud. Notes marquées de cacao. Beau jus ferme et frais.

 

Carignan 2001. Notes : (DS15) – PC? – PP? – LG(14,5/15). Moyenne : (15)

Carignan exposé au Nord. Le nez "renarde" joliment. Bouche ici aussi glissante (sans soufre), délivrant de belles notes de poivre et de laurier. Didier Barral s'applique à "dégazer" énergiquement le vin dans le verre (l'animalité s'estompe en même temps que l'effervescence).

 

Carignan 2001. Notes : DS(15+) – PC? – PP? - LG(15). Moyenne : (15)

Carignan exposé au Sud. Nez sur les fruit, le poivre, le laurier. Pas de réduction décelable. Bouche dense et fraîche.

 

Syrah 2001. Notes : DS(16) – PC? – PP? - LG(15,5). Moyenne : (16)

Syrah exposée au Nord. Notes de cassis, associées à une touche cacaotée. Ici aussi, densité et fraîcheur signent un vin convaincant.

 

Mourvèdre 2001. Notes : DS(16,5) – PC? – PP? - LG(15,5). Moyenne : (16).

Notes récurrentes de laurier, poivre, chocolat. Bouche mûre et veloutée.

 

Assemblage 2001. Notes : DS(15) – PC? – PP? - LG(15,5). Moyenne : (15,5)

Syrah, grenache. Pas de symptômes de réduction notable. Arômes de groseille. Bouche dotée d'une belle acidité parfaitement intégrée, belles notes de laurier.

 

 

  • 10. Domaine Montcalmès (9 vins)

Frédéric Pourtaliénous dévoile dans son minuscule mais très soigné chaisdes vins fruités et fins, particulièrement soyeux et friands, alliant élégance et fraîcheur. Des vins inspirés par ceux de la Côte-Rotie, moins alcoolisés, sans surenchère à la concentration. Une découverte pour ce domaine d'avenir, dont le premier millésime fut élaboré en 1999.

 

  • Vins rouges dégustés sur fût :

Eléments Côteaux du Languedoc 2002 :

- Syrah (sur galets roulés) : teinte violacée moyennement intense ; fruit rond, velouté, frais

- Syrah (20 ans) : fruit bien défini, velouté, élégant, très vif

- Mourvèdre : couleur assez tendre, nez framboisé presque foxé, belle maturité, texture fine et gourmande

- Grenache : nez pur, sudiste sans être confit, floral et épicé, matière sapide, avec une pointe anisée (carvi, fenouil), très veloutée

 

Eléments Côteaux du Languedoc 2001 :

- Syrah (sur galets roulés) : rubis violacé, expressif au nez, rose, épices, viande de boucherie ; très souple en bouche, savoureux, friand, très rhône nord

- Grenache : aspect peu intense, presque clairet ; fruit en avant, fraise écrasée d’une grande fraîcheur, souple, suave, gourmand en bouche, avec toujours une certaine légèreté

- Mourvèdre : teinte toujours pâle, cassis épicé et fumé au nez ; matière bien structurée, chaleur alcoolique perceptible

 

Côteaux du Languedoc 2000. Notes : DS14 – PC15 – PP? - LG15,5. Moyenne : 15.

Assemblé en cuve avant mise. 65% syrah, 20% grenache , 15% mourvèdre. Robe rubis mate avec des reflets grenat. Nez expressif, articulé, violette, zan, cacao, confiture de fraise. Bouche présente, élégante, chaleureuse mais sans aucune lourdeur

 

Mourvèdre 1999. Notes : DS14,5 – PC? – PP? - LG15,5. Moyenne : 15.

Encore en fût, 18,5% d’alcool. Rouge sang assez intense, nez de VDN, avec une fruit de myrtille intense, des notes de fourrure, d’iode, d’encre. Bouche surconcentrée, léger sucre résiduel, acidité terrible (10,5g/l), imbuvable tel quel. Didier Barral nous précise que ce fût ne sera pas utilisé, le 99 étant déjà vendu.

 

  • 11. Domaine de la Marfée (15 vins)

Thierry Hasard signe des vins d'esthète, purs et fins. Le boisé est présent mais sur des matières dimensionnées pour le digérer. Belles réussites en blanc sec.

 

  • Vins blancs dégustés sur fût :

Chardonnay 2001. Notes : DS13 – PC? – PP? - LG14. Moyenne : 13,5.

Nez floral, fruits blancs, ananas. Bouche propre, longueur correcte et bonne acidité. Notes de pamplemousse. Encore un peu austère.

 

Roussanne 2001. Notes : DS14,5 – PC? - PP? - LG14. Moyenne : 14

Nez typé, signé par des notes d'ananas, de guimauve, une pointe fraîche mentholée.

 

Chardonnay 2002. Notes : DS13,5 – PC? – PP? - LG(14,5). Moyenne : 14.

Nez sur les agrumes, des senteurs rappelant la bière blanche. Bien construit, un supplément de vivacité par rapport au 2001.

 

Roussanne 2002. Notes : DS13,5/14 – PC? – PP? - LG(14,5). Moyenne : 14.

Nez ananas, agrumes. Belles acidités et densité.

 

Petit manseng 2002. Pas de notes.

Barrique neuve, vin encore en fermentation. Nez sur la bière blanche, des arômes exotiques (ananas, citron vert, passion). Bouche fruitée, dense, serrée, prometteuse. Bonne persistance et belles senteurs de mangoustan.

 

  • Vins rouges dégustés sur fût :

Grenache 2002. Notes : DS(13,5) – PC? – PP? - LG(13,5). Moyenne : (13,5).

Nez dominé par le poivre. Bouche tendre. Particulièrement tannique et fraîche pour un grenache.

 

Syrah jeunes vignes 2002. Notes : DS(13,5) – PC? – PP? - LG(13,5). Moyenne : (13,5).

Légère réduction initiale. Senteurs fruitées (mûre) et florales. Bouche à la trame tannique serrée, dont la fougue peut rappeler le mourvèdre.

 

Mourvèdre 2002. Notes : DS(13,5) – PC? – PP? - LG(13,5). Moyenne : (13,5).

Nez sur les fruits mûrs, le bois conférant des arômes nettement toastés. Expression plus sauvage, avec des notes de fourrure et de terre battue. Dense et reprise tannique en finale. Mais les tannins restent fins.

 

Syrah vieilles vignes 2002. Notes : DS(14) – PC? – PP? - LG(14). Moyenne : (14).

Nez doté d'une belle profondeur, au caractère aromatique "septentrional" : lard fumé, violette, andouille. Bouche dense, encore brute. Une syrah relativement virile.

 

Cabernet-Sauvignon 2002. Notes : DS(13) – PC? – PP? - LG(13). Moyenne : (13).

Nez clairement variétal : cassis, poivron. La race médocaine n'est pas au rendez-vous. Bouche brute, anguleuse en l'état.

 

Grenache 2001. Notes : DS(14,5) – PC? – PP? - LG(14). Moyenne : (14,5).

Nez fortement intéressant pas sa fraîcheur : panier de fruits frais, groseille, fruits exotiques. Bouche dense, originale, sans lourdeur. Chaleur en finale (16°), mais sans excès.

 

Cabernet-Sauvignon 2001. Notes : DS(13,5) – PC? – PP? - LG(13,5). Moyenne : (13,5).

Fût neuf. Nez sur le cassis, la mûre. Bouche ronde, serrée, mûre (les notes végétales se font discrètes) tannins fins pour une finale réglissée.

 

Syrah vieilles vignes 2001. Notes : DS(14,5) – PC? – PP? - LG(14,5). Moyenne : (14,5).

Nez intense, gourmand, à dominante fruitée (mûre et surtout cerise). La floralité et l'animalité n'y ont pas l'intensité trouvée dans le 2002 vieilles vignes.

 

Mourvèdre 2001. Notes : DS(15,5) – PC? – PP? - LG(15). Moyenne : (15,5) .

Nez complexe, notes fruitées, de violette, de terre battue. Rendement particulièrement faible. Trame mûre (plus mûre que celle du 2002, vraisemblablement), solaire. Pas d'excès tannique parfois conféré par le cépage et grande finesse.

 

Mourvèdre 2001. Notes : DS(14,5) – PC? – PP? - LG(14,5). Moyenne : (14,5).

Fût neuf. Nez (trop ?) grillé. Le bois n'a pas encore été digéré. Belle finesse. A revoir.

 

 

  • 12. Mas de l'écriture (8 vins)

Pascal Fulla produit avec grand soin des vins élégants, stricts, sans lourdeur (dans un style bordelais, un peu comme dans le cas du château La Nerthe à Châteauneuf ?), qui semblent toutefois parfois un peu chahutés par le bois (typicité gommée par l'élevage). Les extractions sont limitées.

 

  • Vins rouges dégustés sur fût :

Grenache 2001. Notes : DS14 – PC? – PP? - LG14. Moyenne : 14.

Bouche fruitée, épicée, cacaotée. Matière soyeuse, sans chaleur excessive.

 

Grenache 2001. Notes : DS14,5/15 – PC? - PP? - LG14,5. Moyenne : 14,5.

Autre parcelle et autre contenant. Robe peu intense. Nez intense, sur le fruit confit. Equilibre satisfaisant, matière plus serrée, boisé soutenu.

 

Cinsault 2001. Notes : DS14/13,5 – PC? – PP? - LG13,5/14. Moyenne : 14.

Nez boisé, torréfié. Le fruit gourmand n'est pas totalement masqué. Bouche concentrée (très petit rendement (15 hl/ha)). Finesse et finale sur des notes brûlées.

 

Carignan 2001. Notes : DS14/13,5 – PC? – PP? - LG13,5. Moyenne : 13,5.

Robe plus soutenue. Senteurs lactées, de chocolat, de vanille, de café. Notes complémentaires de fruits mûrs, de pruneau, d'épices. Fût d'origine américaine. Bouche ronde et fine, notes de laurier, boisé marqué.

 

Carignan 2001. Notes : DS14,5 – PC? – PP? - LG14,5. Moyenne : 14,5.

Floralité accompagnée de notes de cerise, d'épices. Fût d'origine française. Le boisé paraît moins appuyé. Bouche poivrée, fine, élégante, assez pure, dotée d'une bonne acidité.

 

Mourvèdre 2001. Notes : DS14/14,5 – PC? – PP? - LG14. Moyenne : 14.

Nez floral, sur les fruits frais, le cacao. Pointe mentholée. Beaux tannins assagis et fins.

 

Syrah 2001. Notes : DS14,5/15 – PC? – PP? - LG14,5. Moyenne : 14,5.

Robe intense. Nez typé, alliant des notes de fleurs, de cacao, de cerise, de fumé. Bouche fine, sans lourdeur et complexe, boisé présent mais sans excès apparent.

 

  • Vin rouge dégusté en bouteille :

Côteaux du Languedoc "l'écriture" 2000 (carafé). Notes : DS14- – PC? – PP? - LG(14,5). Moyenne : 14,5.

Robe intense et brillante. Nez intense, fruité, offrant des notes chaleureuses de cacao, d'épices, de lard fumé. Boisé bien présent (on espère que le temps estompera sa prédominance). Bouche boisée mais sans lourdeur (grâce à une acidité salvatrice). Relative complexité et finale longue et réglissée.

 

 

3. CONCLUSION

Ce voyage a confirmé l'intérêt que présente "l'eldorado languedocien", en pleine effervescence. Les vins, corsés, hauts en couleur, sont dans l'ensemble convaincants, typés et issus de rendements très faibles (<30 hl/ha). On sent un réel enthousiasme chez des vignerons qui ont encore peu de recul, qui se cherchent. Rappelons que nous n'avons goûté que peu de vins en bouteille (et encore moins à leur apogée - soit au bout de 5 à 8 ans) : en conséquence, nos jugements ne sont que des repères qui ne se veulent pas absolus. Ceci étant, les prix grimpent et on n'atteint pour autant pas les sommets qualitatifs de Bordeaux, de la Bourgogne ou même du Rhône.

 

 

4. AUTRES VINS DEGUSTES

On liste ci-dessous un certain nombre de vins dégustés en dehors des visites chez les producteurs, le plus souvent à l'aveugle :

 

Crémant d'Alsace Binner 1992 (dégorgé en 2002). Notes : DS14,5 – PC14,5 - PP14,5 - LG14,5. Moyenne : 14,5.

Riesling + Tokay Pinot Gris. Belle robe brillante, peu intense. Nez oxydé, fruits blancs, abricot sec. Bulle fine et propre, discrètes notes de résine, de pétrole.

 

Cardinale Meritage 1993. Notes : DS13,5 – (PC13) - PP13,5 - LG14. Moyenne : 13,5.

56CS - 31M - 13CF. Ce vin a quelque chose de trompeur dans la mesure où le nez se révèle explosif à l'aération, avec des notes médocaines plutôt racées. En revanche, la bouche décline rapidement en évolue vers une sécheresse désagréable.

 

Domaine de la Liquière Bouquet d'Automne 97 (50cl - Grenache). Notes : DS12,5 – PC13 - PP12,5 - LG12,5. Moyenne : 12,5.

Une déception pour ce vin à la liqueur simple et courte, presque aqueuse, atone. Sauvé par quelques maigres mais intéressantes notes de cire, de marc, de pomme oxydée, de coing mais souffrant d'une structure presque famélique. Du niveau des moins bonnes cuvées en Gaillac moelleux.

 

Weingut Brundlmayer Gruner Veltliner 1998.Notes : DS15,5 – PC15 - PP16,5 - LG15. Moyenne : 15,5.

Le nez dévoile des senteurs de beurre, de fumé, de pamplemousse. Il peut rappeler un Tokay Pinot Gris. Bonne acidité en bouche, pour des notes d'orange, de fruits exotiques et une finale épicée (gingembre) qui titille délicatement la langue.

 

Bandol château de Pibarnon 1990. Notes : DS15,5 – PC15,5 - PP16 - LG14,5. Moyenne : 15,4.

Robe évoluée, nettement trouble. Nez tertiaire : épices, fourrure, cacao, champignons et feuilles séchés, romarin, fruits à l'alcool. Des restes de notes fruitées (mûre) contribuent à rajeunir le vin. Cortège se saveurs complexes donc, mais aussi trame virile et austère. Bouche ferme mais sans sécheresse. Notes de tabac, d'iode, fraîcheur mentholée.

 

Zinfandel Ridge Pagani Ranch 1996. Notes : DS14 – PC16 - PP16 - LG16,5. Moyenne : 16.

82% Zinfandel, 4% petite syrah, 11% mourvèdre, 3% alicante bouschet, le tout produisant 15° d'alcool. Le nez alliant déploie des notes de cerise, de noyau, de cassis, de mûre, de tabac, de menthol, de fenouil, de bourbon (chêne américain). Bouche chaleureuse, solide, concentrée, possédant un léger sucre résiduel.

 

Jurançon moelleux J.L. Bousquet 1990. Notes : DS15,5 – PC14 - PP15- LG15. Moyenne : 15.

Nez typé par le petit manseng : exotique, citron vert. Belle liqueur, vive. Longueur et finale sur le pamplemousse.

 

Jurançon moelleux cru Lamouroux 1978. Notes : DS15 – PC14 - PP14,5 - LG14,5. Moyenne : 14,5.

Notes évoluées de tilleul, cire, pomme cuite, champignon, pain d'épices, citron vert. Bouche dotée de beaux arômes et d'une acidité rafraîchissante mais un peu légère.

 

Pouilly-Fuissé D. Barraud En Buland réserve VV 1997. Notes : DS13,5 – PC13,5 - PP14,5 - LG14,5. Moyenne : 14.

Nez peu loquace : caramel, ananas, pomme, boisé vanillé, citron. La bouche reprend ces notes à son compte. Un peu apathique, elle pourrait bénéficier d'un supplément de tension et de fraîcheur.

 

Chablis 1er cru "Fourchaume" J.P. Grossot 1996. Notes : DS14,5 – PC14,5 - PP14 - LG14,5. Moyenne : 14,5.

Nez conjuguant des notes de citron, exotiques (ananas). En bouche, présence pure mais sans grande intensité.

 

Côteaux du Languedoc Mas de Martin cuvée Cinarca 1999. Notes : DS14 – PC13,5- PP14,5 - LG14. Moyenne : 14.

L'aération estompe une sensation boisée initialement encombrante. Odeurs de poivre, terre battue, fruits noirs, animales. Bouche propre, fluide mais qui pêche par sa longueur.

 

VdP Blanc Domaine de Fontcaude 1996. Notes : DS15,5 – PC15,5 - PP15,5 - LG15/15,5. Moyenne : 15,5.

Robe bouton d’or intense. Nez puissant, net, assez variétal (chenin), avec ses notes de coing, d’ananas, de miel ; il y a aussi une évolution sur la cire. Bouche concentrée, belle acidité conférant de l’élégance à l’intensité de la matière.

 

Faugères Domaine Léon Barral 98. Notes : DS15,5 – PC15+ - PP15,5 - LG15. Moyenne : 15,5.

Robe profonde, colorée ; après une réduction initiale (animal, carton), le fruit intense et capiteux déborde du verre. Bouche riche et gourmande, souple, solaire, on apprécie particulièrement le glissant de la texture.

 

Faugères Domaine St-Antonin cuvée Magnoux 1999. Notes : DS15 – PC15+ - PP15,5 - LG14,5. Moyenne : 15.

Robe très dense, centre noir. Nez d’abord fermé, laissant échapper un grand fruit noir épicé, l’élevage est encore présent. Matière intense, structurée, la pureté du fruit laisse espérer une évolution favorable.

 

  • Mini-verticale du château Beychevelle :

  • St-Julien château Beychevelle 1970. Notes : DS15 – PC15,5 – PP15 – LG15. Moyenne : 15.

Grenat, brique, mat, l’aspect est évolué. Nez tertiaire, très cabernet, fin , graphite, cuir, sous-bois. Bouche mince mais présente, parfumée, droite, « classique », avec une trace de sécheresse en finale.

  • St-Julien château Beychevelle 1971. Notes : DS16 – PC16 – PP15,5 - LG15,5. Moyenne : 16.

Robe tout aussi évoluée, mais encore vive. Beau nez de cabernet, poivron rouge et graphite, net, précis, cuir, viande, épices…racé… Mince en bouche, frais, très droit, aristocratique sveltesse.

  • St-Julien château Beychevelle 1969. Notes : DS14,5 – PC14,5 – PP15 – LG14,5. Moyenne : 14,5.

Robe dépouillée, grenat tuilé, bordure ambrée. Nez très animal, tertiaire : tripes de poulet, quinquina, orange confite, graphite. Fluide et très acide, mais avec encore un peu de fruit, étonnant pour le millésime.

  • St-Julien château Beychevelle 1967. Notes : DS15 – PC15,5 – PP16 – LG15. Moyenne : 15,5.

Même profil aromatique que le 1969, en plus mûr, moins fluet en bouche, toujours une vraie race aromatique, spectre tertiaire mais précis (graphite, quinquina, cuir).

 

Sauternes château Guiraud 1989. Notes : DS17 – PC16,5 – PP17 – LG17. Moyenne : 17.

Couleur vieil or, aspect visqueux. Beau nez sauternais classique et ample : miel, écorce d’orange, pointe mentholée. Bouche riche en liqueur, mais subtile grâce à une belle acidité intégrée.

 

Domaine Schoffit riesling Rangen de Thann 2000. Notes : DS17,5/18 – PC17,5 – PP18 – LG17,5. Moyenne : 17,5.

Jaune d’or soutenu. Nez exubérant et précis, puissamment aromatique, beaucoup de fruit, à la fois vif et confit : mangue, amande, pistache, guimauve, note « grasse » de rillettes. Matière tendue, intense, sous-tendue par une puissante acidité, minéralité présente. Remarquable alliance de richesse, de fraîcheur et de précision aromatique.

 

Domaine Dauvissat Chablis premier cru « La Forest » 2000. Notes : DS 15,5 – PC15,5>+ – PP16 – LG15,5>+. Moyenne : 15,5.

Teinte pâle ; nez discret et pur : miel très fin, amande, anis vert. Bouche longue et austère, très pure, très droite, en devenir.

 

Pauillac château Lynch-Bages 1988. Notes : DS16,5 – PC17,5 – PP17,5 – LG17. Moyenne : 17.

Rubis profond, peu évolué. Olfaction ample et racée : sirop de cassis, bois de santal, épices, cigare, graphite … très Pauillac. Beaucoup de chair et de saveur en bouche, de tenue aussi, la rétro-olfaction prolonge les arômes du nez (dominante havane et graphite). Seul le grain tannique, peut-être un peu plus simple que chez les plus grands, dépare le grand plaisir offert par ce vin.

 

Volnay premier cru « Santenots du Milieu » Comtes Lafon 1994. Notes : DS14,5 – PC13 – PP15 – LG14. Moyenne : 14.

Robe grenat, bords pâles. Nez frais, exprimant bien le pinot (griotte, betterave cuite), fin et presque évanescent. Bouche tannique, mince, structurée et élégante, la finale un peu sèche accentue l’impression de maigreur et de sévérité.

 

Charmes Chambertin « très vieilles vignes » Joseph Roty 1993. Notes : DS15,5 ? – PC15/16 ? – PP17 – LG15,5 ?. Moyenne : 15,5/16 ?

Robe plus dense que la précédente. Premier nez explosif, beaucoup de fruit mûr, de la truffe, du gibier, des notes fumées ; à la fois racé et atypique, on peut penser au Rhône (Châteauneuf ?). Fruit très dense en bouche, acidité et tanins très marqués, matière solaire, extraite. Les tannins ont tendance à de dissocier, deviennent rugueux et secs… On devine un vin exceptionnel, mais difficile à juger, manquant d’harmonie et de typicité ce jour là.

 

Chablis 1er cru "Montée de Tonnerre" Domaine Raveneau 2000. Notes : DS16 – PC16 – PP16,5 - LG16+. Moyenne : 16.

Robe pâle ; nez pur et fin, du miel, de la noisette fraîche, de la pomme verte, classicisme et précision. Fin et ample en bouche, matière tranchante, cristalline, tout en étant ronde et accessible (plus que La Forest de Dauvissat en tout cas).

 

Coteaux du Layon Chaume domaine Banchereau « Privilège » 1997. Notes : DS17 – PC17 – PP17 - LG17. Moyenne : 17.

Jaune d’or assez pâle. Nez flatteur et délicat de poire, de miel, net, typé, avec des notes « rôties » et une acidité volatile perceptible. Bouche équilibrée et gourmande, liqueur présente, rendue gourmande et aérienne par la vivacité parfaitement intégrée, une friandise intense mais dénuée de lourdeur.

 

 

5. Tableau récapitulatif par notes moyennes arrondies décroissantes

12 domaines visités, plus de 108 vins notés et commentés. Note arrondie au demi-point. Classement alphabétique.

(Pas de classement pour les 2002)

 

16

AURELLES : Côteaux du Languedoc "Aurel" 2001

BARRAL : Mourvèdre 2001

BARRAL : Syrah 2001

GRANGE DES PERES : Mourvèdre 2001

GRANGE DES PERES : Pré-assemblage mourvèdre/cabernet 2000

GRANGE DES PERES : Vin de Pays de l'Hérault blanc 2001

ROC D'ANGLADE : Côteaux du Languedoc Roc d'Anglade 2001 (assemblage hypothétique)

 

15,5

BARRAL : Assemblage 2001

CLOS MARIE : Côteaux du Languedoc "Les Glorieuses" 2001

CLOS MARIE : Grenache 2001 (sera assemblé dans la Cuvée Simon).

FONTCAUDE : Côteaux du Languedoc "Les Boissières" 2001

MARFEE : Mourvèdre 2001

PEYRE-ROSE : Côteaux du Languedoc "Clos des Cistes" 1995

PEYRE-ROSE : Côteaux du Languedoc "Clos des cistes" 1998

PEYRE-ROSE : Côteaux du Languedoc "Syrah Léone" 1994

ROC D'ANGLADE : Côteaux du Languedoc Roc d'Anglade 2000

 

15

AURELLES : Côteaux du Languedoc "Aurel" 2000

AURELLES : Côteaux du Languedoc "Solen" 2001

BARRAL : Carignan 2001

CLOS MARIE : Côteaux du Languedoc "Les Glorieuses" 2000.

FONTCAUDE : Mourvèdre 2001

FONTCAUDE : Syrah 2001

GRANGE DES PERES : Pré-assemblage syrah 2000

GRANGE DES PERES : Syrah 2001.

MONTCALMES : Côteaux du Languedoc 2000

MONTCALMES : Mourvèdre 1999

PEYRE-ROSE : Côteaux du Languedoc "Clos des Cistes" 1996

PEYRE-ROSE : Côteaux du Languedoc "Syrah Léone" 1995

PEYRE-ROSE : Côteaux du Languedoc "Syrah Léone" 1996

VALFLAUNES : Côteaux du Languedoc "Hardiesse" 2001

VALFLAUNES : Côteaux du Languedoc "Un peu de toi" 2001

 

14,5

AURELLES : Côteaux du Languedoc "Solen" 2000

BARRAL : Grenache 2001

CLOS MARIE : Carignan VV 2001 (Métairies du clos Marie).

CLOS MARIE : Métairies du clos Marie 2001

FONTCAUDE : Côteaux du Languedoc "Esprit de Fontcaude" 1997

FOULAQUIER : Côteaux du Languedoc "Les Calades" 2000

GRANGE DES PERES : Cabernet 2001

MARFEE : Grenache 2001

MARFEE : Mourvèdre 2001

MARFEE : Syrah vieilles vignes 2001

MAS DE L'ECRITURE : Carignan 2001

MAS DE L'ECRITURE : Côteaux du Languedoc "l'écriture" 2000

MAS DE L'ECRITURE : Grenache 2001

MAS DE L'ECRITURE : Syrah 2001

PEYRE-ROSE : Côteaux du Languedoc "Clos des Cistes" 1994

VALFLAUNES : Côteaux du Languedoc "Un peu de toi" 2000

VALFLAUNES : Syrah 2001

 

14

AURELLES : Côteaux du Languedoc blanc "Aurel" 2000

CLOS MARIE : Côteaux du Languedoc "l'olivette" 2001

CLOS MARIE : Syrah 2001 (sera assemblé dans la Cuvée Simon).

FOULAQUIER : Côteaux du Languedoc "L’Orphée" 2001

FOULAQUIER : Côteaux du Languedoc "Le Rollier" 2001.

BARRAL : Tradition 2000

MARFEE : Roussanne 2001

MAS DE L'ECRITURE : Grenache 2001

MAS DE L'ECRITURE : Cinsault 2001

MAS DE L'ECRITURE : Mourvèdre 2001

 

13,5

AURELLES : Côteaux du Languedoc "Aurel" 1997

MARFEE : Cabernet Sauvignon 2001

MARFEE : Chardonnay 2001

VALFLAUNES : Côteaux du Languedoc "Espérance" 2000

VALFLAUNES : Côteaux du Languedoc "Hardiesse" 2000

 

13

FOULAQUIER : Côteaux du Languedoc "Le Rollier" 1999

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Vous êtes ici : Accueil Voyages dans les Vignobles 2002_12_01 Voyage en Languedoc