Verticale du domaine Alliet à Chinon

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (2014_03_21_Verticale_Chinon_Alliet_photos_1.pdf)Verticale du domaine Alliet avec photos[compte rendu avec photos]5516 Ko

 

    

Domaine ALLIET en Chinon

Verticale en 26 vins de 2011 à 1997

Vendredi 21 mars 2014



La dégustation, préparée par Philippe Ricard et Hervé Cuzon, est commentée par Cécile Debroas Castaigns pour la séance du soir.

Photos et mise en page par Philippe Ricard.



Quelques commentaires de contexte

Toutes les bouteilles, stockées pendant une longue période dans des conditions optimales, ont été placées dans une cave de service, à température adaptée, verticalement, X jours avant notre rendez-vous.

Cette dégustation s’est déroulée en deux séances : l’après-midi à 14h15 puis le soir à 19h30.

Ce compte-rendu détaille les impressions du soir.

Entre autres causes, une aération de 5 heures (dans la bouteille rebouchée en position verticale) peut expliquer les variations dans les appréciations.

Les notes de Didier Sanchez, présent l’après-midi et le soir, reflètent ces fluctuations ainsi que les siennes.

Les vins sont dégustés du plus jeune au plus vieux, sans présentation à l’aveugle.

Les verres utilisés sont les « Expert » de Spiegelau.

DS : Didier Sanchez - LG : Laurent Gibet - PR : Philippe Ricard - MS : Miguel Sennoun - PS : Pierre Simon - CDC : Cécile Debroas Castaigns

Chinon et le Cabernet-franc

En France, le Cabernet-franc a deux terroirs privilégiés.

Le premier est le bordelais, où il joue souvent un second rôle dans les assemblages, derrière le Cabernet-sauvignon, ou le Merlot. Le second est la Loire et tout particulièrement les appellations Chinon, Bourgueil, Saint-Nicolas de Bourgueil, Saumur-Champigny et Anjou-Villages. Ici, il est le cépage roi, le Cabernet-sauvignon l’accompagnant parfois, en faible proportion.

Le Cabernet-franc étant un cépage tardif, il trouve, à ces latitudes ligériennes nordiques, donc plus fraîches, un terroir qui lui va à merveille : un climat très favorable (une influence océanique, avec des étés chauds et des hivers doux, une pluviosité modérée, de l’ordre de 500 mm/an), ainsi que des sols bien orientés, de sable, de graviers, de tuffeau et d’argile profonde. Tout est en place pour lui préserver toute sa fraîcheur, sa vivacité, tout en lui apportant une maturation potentielle parfaite, et pour élaborer des vins aux parfums subtils, des vins hautement séducteurs.

Contrairement au Cabernet-sauvignon qui donne des vins plus profonds, plus foncés, plus riches, plus tanniques, plutôt massifs et musclés, le Cabernet-franc produit des vins plus salivants, plus juteux, ayant une structure plus souple et moins agressive, en faisant un cépage charmeur et subtil.

Chinon produit certainement les vins les plus polymorphes et ayant le plus de relief de la région, et donc les plus intéressants. Ici, l’effet terroir et l’effet millésime sont très marqués, et la tendance des vignerons est, de plus en plus, à produire différentes cuvées, provenant de leurs différents terroirs, plutôt que de les assembler.

Il existe trois types de sols sur l’appellation:

  • sur la rive de la Vienne, les terrains de sable et de graviers produisent des vins légers, tendres, fruités et gourmands, à boire relativement jeunes;
  • le plateau, au-dessus de Beaumont, au nord-ouest du village de Chinon, produit des vins plus structurés;
  • enfin, les vins les plus fins et les plus complexes sont produits sur les sols de tuffeau, particulièrement sur les coteaux orientés sud, comme notamment ceux de Cravant-les-coteaux, à l’est de Chinon. Les pentes plus raides, ainsi que d’avantage d’argile, donnent des vins de longue garde, plus concentrés et structurés, qui demandent 4 ou 5 ans pour s’exprimer pleinement.

Il y a 100 ans, les vins de Chinon pouvaient être comparés à ceux de Margaux. Par leur charme, si ce n’est par leur force et leur structure, certains peuvent s’en rapprocher encore aujourd’hui. Ils sont devenus plus riches pour la plupart, grâce à des techniques culturales et des vinifications modernisées.

Ce sont des vins traditionnellement élaborés pour la garde. Même si la tendance actuelle va vers la production de vins plus souples et plus mûrs pour une consommation plus rapide, certaines cuvées ont besoin de plusieurs années de garde pour s’exprimer pleinement.

Un autre facteur pouvant influencer la qualité des vins est leur passage ou non en bois durant l’élevage. Traditionnellement, de vieux foudres sont utilisés, mais de plus en plus de producteurs expérimentent le fût neuf.

Le Cabernet-sauvignon est permis dans l’appellation, à hauteur de 10%.

Le domaine Philippe Alliet

Philippe Alliet a créé son domaine en 1985, en réunissant les parcelles divisées par son grand-père à sa retraite. Après l’achat de plusieurs autres parcelles, le domaine compte aujourd’hui 17 hectares de vignes et travaille en grande partie en biodynamie, depuis 1990.

Plusieurs cuvées sont élaborées :

  • la cuvée « Tradition » : terres de sables et de graviers en bords de Vienne, cuvaison courte, élevage en cuve inox ;
  • la cuvée « Vieilles Vignes » : 7 ha de vignes de 35 à 70 ans, autour du hameau de Briançon, sur des sols composés de sable sur le dessus, et de graviers sur plus de 70 cm de profondeur, ces graviers étant des alluvions de la Vienne. Vieillissement de 12 mois en barriques de 1 à 4 vins ;
  • la cuvée « Coteau de Noiré » : forte pente argilo-calcaire exposée sud, sur sous-sol de tuffeau, parcelles acquises en 1995, vieillissement de 18 mois avec environ 50% de bois neuf ;
  • la cuvée « Les Huisseries » : sur sols argilo-siliceux, vieillissement de 18 mois avec 20% de bois neuf.

Philippe Alliet a toujours eu une forte inspiration bordelaise, élaborant des vins dans un esprit plus moderne que classiquement Chinonais. Mais, depuis quelques années (2007-2008), il a effectué un nouveau virage, a adopté une politique moins interventionniste lors des vinifications, et a également diminué l’élevage en bois neuf, afin de favoriser la fraîcheur du fruit et le naturel d’expression.

Il est un vigneron de référence sur l’appellation et ses vins sont très prisés. Pourtant, certains détracteurs déplorent que certaines de ses cuvées (“Coteau de Noiré”, “Les Huisseries”) soient trop boisées, trop extraites, trop sèches et tanniques. C’est ce que nous allons essayer de découvrir lors de cette grande verticale opposant les cuvées « Vieilles Vignes » et « Coteau de Noiré ».



La dégustation

(Nombre total de dégustateurs : 14)



1.Chinon : Domaine Philippe Alliet « Vieilles Vignes » 2011

A l’ouverture : DS14,5  - LG14,5 - MS14 - CDC14,5. Note moyenne SOIR : 14,4

Robe pourpre à rubis foncé, aux reflets violets.

Le premier nez délivre des notes animales et légèrement terreuses (cave, germes de pommes de terre, fleurs à bulbe) très Chinonaises.

A l’ouverture, les arômes s’enrichissent de fruits rouges mûrs (fraise, framboise, prune rouge), de réglisse, de graphite, de thé noir, de pierre, avec une touche végétale fraîche.

La bouche est gourmande, avec des tannins fermes et fins, plus légère mais plus juteuse que la cuvée “Coteau de Noiré” du même millésime.

Un joli Chinon classique à qui nous pourrions seulement reprocher un léger manque d’élan.

 

2.Chinon : Domaine Philippe Alliet « Coteau de Noiré » 2011

A l’ouverture : DS14 - LG14,5/15 - MS14,5 - CDC15. Note moyenne SOIR : 14,6

Robe rubis aux reflets violacés, plus sombre que celle des “Vieilles Vignes”.

Avec des arômes de fruits noirs (framboise, cerise noire) et d’épices, le “Coteau de Noiré” a un caractère plus mûr que le “Vieilles Vignes”. Le nez exprime la craie, puissante, la mine de crayon, mais avec des  notes fortement grillées venant avec l’aération, un peu lactées (clafoutis aux cerises, yaourt), apportées par l’élevage en bois neuf.

La bouche est fraîche, souple, manquant légèrement de tension, plus sérieuse et plus structurée que celles des “Vieilles Vignes”, avec un style Bordelais.

C’est donc un vin moins Chinonais dans l’esprit, mais plus dense, plus sérieux, visiblement  élaboré pour la garde.

Conclusion sur le millésime 2011: avec un certain manque d’élan, le 2011 sera certainement à boire relativement vite.

 

3.Chinon : Domaine Philippe Alliet « Vieilles Vignes » 2010

A l’ouverture : DS15,5+ - PR15,5 - PS14. Note moyenne AM : 15

Après 5 heures d’aération : DS16 - LG16 - MS16 - CDC16. Note moyenne SOIR : 16

Robe rubis, plus foncée, plus dense que celle du 2011.

Le nez est intense, rappelant la fraîcheur et l’éclat des fruits rouges croquants (framboise, groseille), teinté de cassis et de cerise noire, de réglisse, ainsi que de notes plus florales et végétales.

La bouche est vibrante, éclatante, gourmande.

Vin dont la concentration, due à une excellente maturité en 2010, est parfaitement balancée par l’acidité, apportant équilibre, fraîcheur et élégance.

 

4.Chinon : Domaine Philippe Alliet « Coteau de Noiré » 2010

A l’ouverture : DS(15,5/16) - PR(15,5+) - PS13. Note moyenne AM : (14,8)

Après 5 heures d’aération : DS(15,5/16) - LG(15+) - MS(15) - CDC15,5. Note moyenne SOIR : (15,3)

Robe rubis foncé aux reflets violets.

Les arômes, malheureusement très boisés et grillés à ce stade, nous laissent tout de même entrevoir des notes de fruits noirs (cerises, mûres), d’épices (poivre), et de graphite, ainsi qu’une grande concentration.

En bouche, la matière est belle, profonde, fine, mais il faudra certainement quelques années pour le bois, un peu exubérant, se patine, pour laisser s’exprimer un beau vin, fin et concentré.

Conclusion sur le millésime 2010: de la concentration, de la finesse, avec beaucoup de fraîcheur. Excellent millésime, bien mûr mais gardant beaucoup d’acidité.

 

5.Chinon : Domaine Philippe Alliet « Vieilles Vignes » 2009

A l’ouverture : DS15 - PR15 - PS14,5. Note moyenne AM : 14,8

Après 5 heures d’aération : DS14,5 - LG13,5 - MS14 - CDC14,5. Note moyenne SOIR : 14,1

Robe rubis, plus claire que celle du 2010, et légèrement orangée.

Le nez, très expressif, sur les fruits rouges (framboise, fraise) au début, évolue assez rapidement sur des notes tertiaires de champignons, de confiture, d’épices et de venaison.

La bouche est très jolie, sur des tannins souples et mûrs, fraîche, de belle constitution, avec une finale légèrement sèche et dure malgré tout.

Ce 2009, pourtant de belle maturité, n’a pas la classe et l’éclat du 2010, et sera à apprécier rapidement.

Conclusion sur le millésime 2009 : très généreux, beaucoup de maturité, des tannins souples et mûrs, mais sans le jus ni l’éclat du 2010.

 

6.Chinon : Domaine Philippe Alliet « Vieilles Vignes » 2008

A l’ouverture : DS15 - PR14,5 - PS15. Note moyenne AM : 14,8

Après 5 heures d’aération : DS15,5 - LG15,5 - MS15,5/16 - CDC15,5. Note moyenne SOIR : 15,6

Robe moyennement claire, encore rubis, aux reflets grenat.

Le nez s’ouvre sur des arômes de graphite, de fruits noirs (cerises noires, mûres, myrtilles) et d’épices, mais avec un peu moins d’expression que sur le 2010, et un “trait de vert”, une pointe de fraîcheur herbacée.

La bouche est bien structurée et très fraîche.

Juteux et gourmand, ce 2008 ressemble un peu au 2010, mais est moins mûr, plus acide, plus svelte, avec des tannins plus fermes et un peu plus durs en finale.

Joli équilibre, jolie structure, un esprit très ligérien, avec beaucoup de fraîcheur.

 

7.Chinon : Domaine Philippe Alliet « Coteau de Noiré » 2008

A l’ouverture : DS(14) - PR14,5 - PS14. Note moyenne AM : 14,2

Après 5 heures d’aération : DS(15) - LG(15) - MS15 - CDC15. Note moyenne SOIR : 15

Robe rubis un peu sombre, soutenue, aux reflets rouge sang.

Le nez s’ouvre sur des notes très boisées de nouveau, grillées (boisé “bordelais”), suivies d’arômes de fruits noirs (cassis, mûre), d’épices, de piment et de réglisse.

La bouche est profonde et complexe derrière le boisé, mais de façon moindre que sur le 2010, avec une acidité marquée.

Malgré tout, le bois commence à être en place et se fait plus discret, laissant entrevoir un vin dense et bien équilibré.

Conclusion: millésime plus acide, plus frais.

 

8.Chinon : Domaine Philippe Alliet « Vieilles Vignes » 2007

A l’ouverture : DS15 - PR14,5 - PS15. Note moyenne AM : 14,8

Après 5 heures d’aération : DS14 - LG13,5/14 - MS14 - CDC13,5. Note moyenne SOIR : 13,8

Robe grenat, moyennement claire, légèrement évoluée.

Nez un peu terreux, encore fruité, mais sur des fruits plutôt cuits, un peu confiturés, avec des notes épicées et viandées.

Nous n’avons pas la fraîcheur du fruit sur ce millésime.

La bouche dévoile un vin qui a du jus encore mais qui est un peu éteint par rapport aux précédents, manquant de vivacité et finissant sur la douceur en bouche. Il vieillira certainement plus vite.

 

9.Chinon : Domaine Philippe Alliet « Coteau de Noiré » 2007

A l’ouverture : DS(14) - PR14 - PS14. Note moyenne AM : 14

Après 5 heures d’aération : DS(14,5) - LG(14,5) - MS14,5 - CDC14. Note moyenne SOIR : 14,4

Robe grenat, moins évoluée que sur le Vieilles Vignes.

Le nez dévoile un boisé léger, discret, exotique, sur des notes de caramel notamment, mais cachant un peu le fruit, discret lui aussi.

En bouche, ce vin s’avère moins déséquilibré que le Vieilles Vignes, plus juteux, mais nous avons encore ici un manque de vivacité.

Conclusion sur le millésime: plus solaire, manquant d’acidité, de vibration. Millésime plat, prêt à boire.

 

10.Chinon : Domaine Philippe Alliet « Vieilles Vignes » 2006

A l’ouverture : DS14,5/15 - PR14,5 - PS14. Note moyenne AM : 14,4

Après 5 heures d’aération : DS15,5 - LG15,5/16 - MS16 - CDC15,5. Note moyenne SOIR : 15,7

Robe grenat sombre.

Nez complexe, très Chinon sur ce vin, avec cette pointe terreuse, des arômes de graphite, de framboise très mûre, de réglisse, d’épices, de menthe et une touche viandée.

La bouche est minérale, crayeuse, très graphite, dans un vin profond et gourmand, pulpeux et séveux, de belle tenue.

 

11.Chinon : Domaine Philippe Alliet « Coteau de Noiré » 2006

A l’ouverture : DS(13) - PR13 - PS12. Note moyenne AM : 12,7

Après 5 heures d’aération : DS(15,5) - LG15,5+ - MS15 - CDC16. Note moyenne SOIR : 15,5

Robe très sombre, presque opaque, aux reflets rouge sang foncés.

Le nez a de forts accents bordelais, avec des arômes de moka grillé, de fruits noirs (cerise noire, cassis), de poivron confit, d’épices et quelques notes végétales fraîches.

En bouche, nous avons plus de vin que dans le Vieilles Vignes, de la puissance, de la minéralité (bouche encore crayeuse et sensation de mine de crayon).

Un vin plus complexe et plus puissant que le Vieilles Vignes 2006, avec plus de matière, mais moins sur le plaisir, moins libre, plus fermé, plus austère.


Conclusion sur le millésime: très joli millésime avec de la puissance, de la minéralité, de la profondeur.

 

12.Chinon : Domaine Philippe Alliet « Vieilles Vignes » 2005

A l’ouverture : DS16 - PR16,5+ - PS16. Note moyenne AM : 16,2

Après 5 heures d’aération : DS16 - LG16 - MS15,5 - CDC16,5. Note moyenne SOIR : 16

Robe rubis foncée, opaque, encore jeune.

Nez concentré de graphite, de cerise noire, de prune, de myrtille, de réglisse.

En bouche, nous avons une grosse matière, des tannins robustes, de la puissance, de la chair. Un vin assez spectaculaire.

Millésime mûr mais bien équilibré par une fraîcheur encore présente, encore jeune, qui vieillira bien.

 

13.Chinon : Domaine Philippe Alliet « Coteau de Noiré » 2005

A l’ouverture : DS? - PR(14,5) - PS15. Note moyenne AM : (14,7)

Après 5 heures d’aération : DS? - LG(14,5) - MS(14) - (CDC14). Note moyenne SOIR : (14,2?)

Robe encore opaque, mais plus brillante, plus rouge que le Vieilles Vignes.

Ici, nous avons un nez cuit de cassis, de Viandox et d’herbes aromatiques.

La bouche est sèche, avec des arômes de coco, très boisés, et un certain manque de fraîcheur.

Ce vin possède malgré tout pas mal d’intensité, donc à voir en vieillissant, car il est peut-être fermé à ce stade.

 

14.Vin pirate : Chinon : Domaine Les Roches (Lenoir) 2005

A l’ouverture : DS15,5 - LG15 - MS16 - CDC15. Note moyenne SOIR : 15,4

Robe d’intensité moyenne, plus claire que “Vieilles vignes” et “Coteau de Noiré”.

Nez frais, mais un peu réduit, de fruits rouges croquants (groseille, cerise rouge), accompagnés de notes plus rustiques de germes de pomme de terre et de sol de cave, et végétales.

La bouche fait très Chinon, avec une acidité élevée, ce côté évanescent et délicat des vins de Lenoir.

 

15.Chinon : Domaine Philippe Alliet « Vieilles Vignes » 2004

A l’ouverture : DS13 - PR12,5 - PS13. Note moyenne AM : 12,8

Après 5 heures d’aération : DS13 - LG14 - MS13,5 - CDC13,5. Note moyenne SOIR : 13,5

Robe presque opaque, grenat, légèrement trouble.

Nous avons sur le 2004 un nez bien classique de Chinon, poivron, cassis, framboise, avec cette touche fraîche mentholée.

La bouche est un peu mince, avec des tannins secs, malgré une forte présence. Nous retrouvons des nuances de petits pois, d’asperge, caractéristiques du millésime.

Ce vin manque malheureusement de construction, de bases solides.

 

16.Chinon : Domaine Philippe Alliet « Coteau de Noiré » 2004

A l’ouverture : DS(13,5) - PR13 - PS14. Note moyenne AM : 13,5

Après 5 heures d’aération : DS15 - LG15,5 - MS15,5 - CDC15,5. Note moyenne SOIR : 15,4

Même robe opaque que le “Vieilles Vignes”, un peu plus foncée encore.

Le nez est racinaire, encore très caractéristique de l’appellation et du millésime, avec des notes de gentiane, de poivron et de sol de cave.

La bouche est crayeuse, avec des tannins secs, mais plus amples que sur le “Vieilles Vignes”.

Vin plus complexe, plus riche en matière et en minéralité (encore cette sensation de mine de crayon, de graphite qui envahit la bouche et fait saliver).

Sur ce Coteau de Noiré 2004, on ne sent pas le bois comme sur les millésimes plus jeunes.

Un joli Chinon classique, franc, rustique.

 

17.Vin pirate : Chambolle-Musigny : Domaine Amiot-Servelle 2004

A l’ouverture : DS15 - LG15 - MS15 - CDC15. Note moyenne SOIR : 15

Robe rubis très claire par rapport aux vins précédents, légèrement tuilée.

Le nez de groseille, de framboise et de cerise, sur fond épicé, pourrait se rapprocher des nez de Chinon, mais le vin “pinote”, très axé sur la cerise.

La bouche est plus mince que les vins précédents, malgré une certaine puissance? Les tannins sont fins sur des notes épicées.

Vin tout en dentelle et délicatesse : moins de matière que les précédents, mais un très joli vin, élégant.

 

18.Chinon : Domaine Philippe Alliet « Coteau de Noiré » 2003

A l’ouverture : DS13 - PR13 - PS12. Note moyenne AM : 12,7

Après 5 heures d’aération : DS13 - LG13 - MS13 - CDC13. Note moyenne SOIR : 13

Robe grenat presque opaque aux reflets tuilés.

Nez un peu simple, sans complexité, de confiture de fraises, de mûres, figué.

En bouche, l’ensemble fait plus Languedoc que Loire.

Vin malheureusement passé, certainement victime de trop de maturité.

 

19.Chinon : Domaine Philippe Alliet « Vieilles Vignes » 2002

A l’ouverture : DS15,5/16 - PR16 - PS15. Note moyenne AM : 15,6

Après 5 heures d’aération : DS16,5 - LG16/16,5 - MS16,5 - CDC16,5. Note moyenne SOIR : 16,4

Robe grenat moyennement foncée, aux reflets tuilés.

Un nez magnifique et complexe, toujours sur le fruit, fruits noirs, et la mine de crayon, avec ici des notes de forêt, de sous-bois, de feuilles mortes, d’encens, d’épices.

La bouche est très juteuse, dominée encore par le fruit (framboise, mûre). les tannins sont accrocheurs, donnant du relief à cette bouche équilibrée et riche.

Très beau vin, très typé Chinon.

 

20.Chinon : Domaine Philippe Alliet « Coteau de Noiré » 2002

A l’ouverture : DS15,5 - PR16,5 - PS16,5. Note moyenne AM : 16,2

Après 5 heures d’aération : DS15,5 - LG15 - MS16,5 - CDC16. Note moyenne SOIR : 15,8

Robe plus profonde et plus nuancée que le “Vieilles Vignes”.

Nez animal, avec des notes de cuir, d’encre, de graphite tout en finesse.

Attaque riche en bouche, profonde, mais un peu moins expressive que sur le “Vieilles Vignes”.

Nous ressentons de nouveau le bois sur ce millésime (cèdre, une légère sécheresse), mais le vin est gourmand, vif et complexe.

 

21.Chinon : Domaine Philippe Alliet « Vieilles Vignes » 2001

A l’ouverture : DS15,5 - PR15,5/16 - PS14. Note moyenne AM : 15,1

Après 5 heures d’aération : DS15,5 - LG15 - MS15,5/16 - CDC15. Note moyenne SOIR : 15,3

Robe grenat légèrement orangée.

Nez frais de framboise, mine de crayon, avec des notes tertiaires sauvages et animales, de cuir, de rognon, un peu fumées.

La bouche est juteuse mais un peu dure, mince, avec une finale légèrement fuyante.

En dessous par rapport au 2002, malgré une très jolie puissance aromatique.

 

22.Chinon : Domaine Philippe Alliet « Coteau de Noiré » 2001

A l’ouverture : DS15,5 - PR16 - PS15. Note moyenne AM : 15,5

Après 5 heures d’aération : DS15,5 - LG14,5 - MS15 - CDC14,5. Note moyenne SOIR : 14,9

Robe moyennement claire, grenat reflets orangés.

Nez de réglisse et encore sur les fruits noirs (cerises, mûres, cassis) et les épices.

Bouche dure, ayant plus de matière que le “Vieilles Vignes”, mais sèche. Une fermeté déplaisante sur un vin concentré mais pas libéré, peu délié par rapport aux “Vieilles Vignes”.

 

23.Vin pirate : Saumur-Champigny : Clos Rougeard « Le Bourg » 2001

A l’ouverture : DS15,5 - PR16 - PS15. Note moyenne AM : 15,5

Après 5 heures d’aération : DS15,5+ - LG15,5  - MS16 - CDC16. Note moyenne SOIR : 15,8

Robe grenat, sombre.

Beaucoup de finesse et de complexité sur ce vin.

Le nez nous offre des arômes d’élevage et d’évolution marqués, mais fins (tabac Havane, cuir, notes de fumée, de suie), mais aussi de fruits noirs (myrtille, mûre, cassis) d’épices et de fleurs.

La bouche est franchement sensuelle, suave, malgré une légère austérité.

 

24.Chinon : Domaine Philippe Alliet « Vieilles Vignes » 2000

A l’ouverture : DS15,5 - PR16 - PS15. Note moyenne AM : 15,5

Après 5 heures d’aération : DS16 - LG16 - MS16 - CDC16,5. Note moyenne SOIR : 16,1

Robe relativement claire, grenat aux reflets tuilés.

Nez classiquement Chinonais, entre fruits noirs, fruits des bois,  poivron, mine de crayon, cuir, truffe et poivre.

En bouche, nous avons un vin vibrant, beaucoup de jus, de profondeur, de la sapidité, une grande présence.

 

25.Chinon : Domaine Philippe Alliet « Coteau de Noiré » 2000

A l’ouverture : DS16 - PR16,5 - PS16. Note moyenne AM : 16,2

Après 5 heures d’aération : DS16,5/17 - LG16,5/17 - MS16,5 - CDC17. Note moyenne SOIR : 16,8

Robe plus sombre que le “Vieilles Vignes 2000, grenat, reflets tuilés.

Nez très complexe, mêlant encore les arômes de fruits rouges et noirs (framboise, cerise noire), de graphite, d’épices et de fleurs, à des arômes d’évolution (cèdre,  animal, tabac), mais restant surtout, malgré son âge, axé sur le fruit.

En bouche, ce vin a une sapidité incroyable, ainsi qu’une personnalité profonde qui se maintient sur une très longue finale.

L’élevage en bois ici est imperceptible, mais si le vin n’avait pas cette grande fraîcheur, cette acidité, nous pourrions facilement, à l’aveugle, le confondre avec un grand Bordeaux.

 

26.Chinon : Domaine Philippe Alliet « Vieilles Vignes » 1999

A l’ouverture : DS14,5 - PR16 - PS15. Note moyenne AM : 15,2

Après 5 heures d’aération : DS15 - LG15 - MS15 - CDC14,5. Note moyenne SOIR : 14,9

Robe relativement claire, grenat.

Un nez très expressif, encore jeune, de fraise mûre, de framboise, de graphite et de truffe.

En bouche, nous avons encore beaucoup de fraîcheur, des tannins tranchants, beaucoup d’équilibre et de puissance.

Les tannins sont malgré tout un peu décapants et la finale dure.

 

27.Chinon : Domaine Philippe Alliet « Coteau de Noiré » 1999

A l’ouverture : DS?- PR? - PS12 (?). Note moyenne AM : ?

Après 5 heures d’aération : DS? - LGED - MSED - CD?. Note moyenne SOIR : ED

Robe moyennement claire

Avec un nez d’eucalyptus, de camphre, les arômes sont à priori déviants.

Grande dureté en bouche.

 

28.Chinon : Domaine Philippe Alliet « Coteau de Noiré » 1998

A l’ouverture : DS16,5 - PR17 - PS17. Note moyenne AM : 16,8

Après 5 heures d’aération : DS15 - LG14,5 - MS14,5 - CD14,5. Note moyenne SOIR : 14,6

Robe grenat claire.

Le nez ici est plutôt floral, avec des notes de feuilles mortes et de tabac séché, de cèdre aussi. Peu de nuances aromatiques toutefois à ce stade.

La bouche est un peu sur l’alcool, dure aussi, austère, avec un côté végétal et une grande acidité.

 

29.Chinon : Domaine Philippe Alliet « Coteau de Noiré » 1997

A l’ouverture : DS16 - PR16 - PS16. Note moyenne AM : 16

Après 5 heures d’aération : DS15 - LG14,5 - MS13,5 - CD14. Note moyenne SOIR : 14,3

Robe grenat, claire, reflets tuilés.

Nez proche mais un peu plus nuancé que le précédent, avec des notes animales (cuir) et légèrement mentholées.

En bouche, nous avons un peu de sucrosité, sur un vin plutôt austère.



Conclusion

(sur les vins bus après 5 heures d’aération)

               

Cette dégustation a été riche et très plaisante, rythmée de jolis vins portant haut les couleurs de l’appellation Chinon, vins bien marqués par leur millésime et leur terroir, et sublimant le Cabernet-franc, cépage (plus précisément la conjonction cépage/sol/climat) qui nous apporte des sensations gustatives si particulières, caractérisées par une trame minérale et acide incomparable.

Dans l’ensemble, nous avons préféré la cuvée « Vieilles Vignes », plus libérée, plus spontanée, plus sauvage, et plus gourmande.

La cuvée « Coteau de Noiré », issue pourtant d’un terroir plus qualitatif, dégage moins de typicité «Chinon», se trouvant plus fermée, moins déliée, moins juteuse, plus mûre aussi. Pourtant, elle est plus sérieuse, plus profonde, et plus complexe, ce qui a parfois posé, pour ma part, quelques dilemmes, dans la façon de noter les deux cuvées et de les différencier.

On peut alors se poser quelques questions : est-ce l’élevage en bois neuf plus poussé sur le « Coteau de Noiré » qui lui ôte sa fraîcheur de fruit et sa véritable personnalité Chinonaise, en comparaison avec les « Vieilles Vignes » ? Ou serait-ce une politique de maturité plus importante sur ses raisins, ainsi que plus d’extraction en cave,  des méthodes plus modernes, à la “bordelaise” ? Ou est-ce dû au terroir, plus qualitatif certes, donnant des vins plus complexes mais aussi plus austères ?

Quoi qu’il en soit, nous regrettons cette politique d’élevage sur le «Coteau de Noiré», qui, de notre point de vue, maquille les nuances et la spontanéité d’une matière pourtant plus riche et plus profonde que celle des «Vieilles Vignes».




Tableau récapitulatif

Très bons échantillons

2000

Chinon « Coteau de Noiré »

16,8

+ 0,6

1998

Chinon « Coteau de Noiré »

16,8

- 2,2

2002

Chinon « Vieilles Vignes »

16,4

+ 0,8

2005

Chinon « Vieilles Vignes »

16,2

- 0,2

2002

Chinon « Coteau de Noiré »

16,2

- 0,4

2000

Chinon « Vieilles Vignes »

16,1

+ 0,6

2010

Chinon « Vieilles Vignes »

16,0

+ 1,0

1997

Chinon « Coteau de Noiré »

16,0

- 1,7

Bons échantillons

2006

Chinon « Vieilles Vignes »

15,7

+ 1,3

2008

Chinon « Vieilles Vignes »

15,6

+ 0,8

2006

Chinon « Coteau de Noiré »

15,5

+ 2,8

2001

Chinon « Coteau de Noiré »

15,5

- 0,6

2004

Chinon « Coteau de Noiré »

15,4

+ 1,9

2010

Chinon « Coteau de Noiré »

(15,3)

+ 0,5

2001

Chinon « Vieilles Vignes »

15,3

+ 0,2

1999

Chinon « Vieilles Vignes »

15,2

- 0,3

2008

Chinon « Coteau de Noiré »

15,0

+ 0,8

Assez bons échantillons

2009

Chinon « Vieilles Vignes »

14,8

- 0,7

2007

Chinon « Vieilles Vignes »

14,8

- 1,0

2005

Chinon « Coteau de Noiré »

(14,7)

- 0,5

2011

Chinon « Coteau de Noiré »

14,6

-

2011

Chinon « Vieilles Vignes »

14,4

-

2007

Chinon « Coteau de Noiré »

14,4

+ 0,4

2004

Chinon « Vieilles Vignes »

13,5

+ 0,7

2003

Chinon « Coteau de Noiré »

13,0

+ 0,3

Echantillons défectueux

1999

Chinon « Coteau de Noiré »

ED

-

La note retenue dans ce tableau est la meilleure de l’après-midi et du soir.

L’évolution de cette note entre ces deux phases de dégustation est mentionnée dans la dernière colonne :

+ la note s’est améliorée à l’aération

-  la note s’est dégradée à l’aération

Moyenne de la dégustation

15,3

Ecart moyen (en valeur absolue)

0,9

Commentaires   

0 # Geoffroy 12-11-2014 19:33
Hello Laurent
Je suis surpris par votre perception du Noire 99
Goûter chez moi avec les Bordelais. Vincent , François .... Çe soir la , la bouteille était magnifique . C'était environ il y 3 ans
Amitiés. A bientôt
Thierry des amis de MR Noly
Répondre | Répondre en citant | Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Vous êtes ici : Accueil Dégustations Thématiques Verticales - Domaine Verticale du domaine Alliet à Chinon