2010_03_05 Verticale Prieuré Lichine

 

 

Club toulousain In Vino Veritas

Verticale de château Prieuré-Lichine

Vendredi 5 mars 2010

 

 

 

 

 

La dégustation, préparée par Didier Sanchez, est commentée par Maxime France.

 

 

Quelques commentaires de contexte :

L’encépagement est composé de 44% Cabernet Sauvignon, 44% Merlot, 6% Cabernet Franc, 6% Petit Verdot.

Toutes les bouteilles, stockées pendant une longue période dans des conditions optimales, ont été placées dans une cave de service, à température adaptée, verticalement, 6 jours avant notre rendez-vous.

Cette dégustation s’est déroulée en deux séances : l’après-midi à 14h15 puis le soir à 19h30.

Ce compte-rendu, même s’il rapporte les notes de chaque séance, détaille les impressions du soir car il n’a pas été possible de faire un CR l’après-midi. Lorsque l'écart de notation entre les 2 dégustations est trop important, un petit commentaire est fait par Didier Sanchez.

Entre autres causes, une aération de 5 heures (dans la bouteille rebouchée en position verticale) peut expliquer les variations dans les appréciations.

Les notes de Didier Sanchez, présent l’après-midi et le soir, reflètent non seulement ces fluctuations mais également celles du dégustateur.

Les vins sont dégustés sans présentation à l’aveugle.

Les verres utilisés sont les « Expert » de Spiegelau.

DS : Didier Sanchez – LG Laurent Gibet – CD : Christian Declume – MF : Maxime France.

 

 

 

 

Ordre de dégustation

(Nombre total de dégustateurs : 14)

 

 

 

01. Margaux : Château Prieuré-Lichine 2001 - 13°

L’après-midi : DS15 - CD14,5. Note moyenne AM : 14,8 

Le soir : DS14,5 - PC12 - LG14,5 - MF14. Note moyenne SOIR : 13,8

Le nez offre des notes de café, de tabac mais apparait encore marqué par un net substrat boisé. La bouche est fraîche mais étroite et amère en finale; les notes d'élevage sont encore présentes pour donner un sentiment de vin engoncé et peu jovial.

 

 

02. Margaux : Château Prieuré-Lichine 2000 - 13°

L’après-midi : DS15,5 - CD15,5. Note moyenne AM : 15,5 

Le soir : DS14 - PC12,5 - LG13 - MF13. Note moyenne SOIR : 13,1

Nez peu disert livrant au départ une impression peu agréable de croupi qui s'estompera à l'aération au profit de timides notes de cassis et de café. La bouche se montre étriquée, amère, encore boisée, pour un ensemble finissant sec et légèrement alcooleux. Décevant...

 

 

03. Margaux : Château Prieuré-Lichine 1999 - 12,5°

L’après-midi : DS15,5 - CD16. Note moyenne AM : 15,8 

Le soir : DS14 - PC13 - LG13,5 - MF13,5. Note moyenne SOIR : 13,5

Nez une nouvelle fois discret, renfrogné, exhalant essentiellement une odeur de café froid. La bouche de demi-corps est marquée par une pointe végétale poivronnante ; sans grande profondeur, le vin se présente ici en une expression bien morne et peu emballante!

 

 

04. Margaux : Château Prieuré-Lichine 1998 - 12,5°

L’après-midi : DS14 - CD14,5. Note moyenne AM : 14 

Le soir : DS14,5 - PC14 - LG13,5/14 - MF14. Note moyenne SOIR : 14,1

Nez discret au départ puis dévoilant à l'aération des notes lactiques, de crème de cassis et de café. La bouche commence à se patiner mais livre ici une interprétation pataude et alcooleuse des vins du Médoc, sans grande distinction... 

 

 

Pirate :

05. Pomerol : Château Haut-Tropchaud 1996 - 12,5°

Uniquement le soir : DS15 - PC15,5 - LG14,5 - MF16. Note moyenne SOIR : 15,3

La robe apparaît plus tuilée que sur les échantillons précédents. Le nez montre plus de profondeur et de complexité avec des fragrances de bouillon de viande, de terre, de résine et d'eucalyptus. La bouche possède une race et un dynamisme intéressants, de belle persistance ; elle termine sur une note rafraichissante qui m'évoque le graphite. Un vin plutôt "vibrant" auquel certains reprocheront un élevage un brin appuyé.

  

 

06. Margaux : Château Prieuré-Lichine 1997 - 12,5°

L’après-midi : DS13,5 - CD14. Note moyenne AM : 13,8 

Le soir : DS12 - PC11,5 - LG13 - MF12. Note moyenne SOIR : 12,1

Le nez livre des notes lactiques ainsi qu'une importante sensation alcooleuse. Bouche boisée au profil amer et végétal pour un vin à la matière fuyante, "sonnant creux" et d'un intérêt limité. 

  

 

07. Margaux : Château Prieuré-Lichine 1996 - 12,5°

L’après-midi : DS14 - CD14. Note moyenne AM : 14 

Le soir : DS14,5 - PC13/13,5 - LG14 - MF13,5. Note moyenne SOIR : 13,8

Le bouquet exhale des senteurs de pruneaux, de cuir et de menthol pour un ensemble plutôt marqué par l'influence du merlot. La bouche est à l'avenant sur des notes de cacao amer, de foin et une impression plutôt sphérique en bouche qui nous aurait orientés à l'aveugle vers le cépage libournais.

 

 

08. Margaux : Château Prieuré-Lichine 1995 - 12,5°

L’après-midi : DS14,5 - CD14. Note moyenne AM : 14,3 

Le soir : DS15,5 - PC15 - LG15 - MF15. Note moyenne SOIR : 15

Nez commençant à évoluer avec élégance sur des nuances viandées, de cuir et de pruneaux. La bouche est sérieuse, chargée en tanins de qualité; elle est dotée de beaucoup de coffre et d'un fruit plutôt engageant. Incontestablement la plus belle réussite à ce stade de la dégustation...

  

 

09. Margaux : Château Prieuré-Lichine 1993 - 12,5°

L’après-midi : DS13 - CD13. Note moyenne AM : 13 

Le soir : DS13,5 - PC13 - LG13 - MF13,5. Note moyenne SOIR : 13,3

Nez quelque peu "poussiéreux", évoquant aussi le cuir et le café. Bouche étroite, végétale, "pas pire, pas mieux" mais dotée d'une matière s'en sortant plutôt honorablement au vu de la réputation du millésime.

 

 

10. Margaux : Château Prieuré-Lichine 1989 - 12,5°

L’après-midi : DS15,5 - CD15. Note moyenne AM : 15,3 

Le soir : DS15 - PC14,5 - LG14,5 - MF15. Note moyenne SOIR : 14,8

Olfaction corsée aux notes de fumée, de menthol et de réglisse complétées par une touche de genièvre dans un ensemble offrant une sensation de grande maturité. La bouche revêt un caractère solaire, réglissé ; l'équilibre d'ensemble est plutôt bon mais aurait pu être encore meilleur sans cette pointe alcooleuse en finale...

 

 

11. Margaux : Château Prieuré-Lichine 1988 - 12,5°

L’après-midi : DS14 - CD13. Note moyenne AM : 13,5 

Le soir : DS16 - PC16 - LG15,5/16 - MF16. Note moyenne SOIR : 15,9

Bouquet complexe et profond offrant des effluves de gelée de cassis, d'épices, d'encens et de zan.  La bouche est plus fraîche que celle du 89; dynamique et équilibrée, elle apparaît marquée par la race des cabernets avec cette noble finale rappelant le graphite. Un vin dans l'esprit du 95, la finesse en plus...

 

 

12. Margaux : Château Prieuré-Lichine 1987 - 12,5°

L’après-midi : DS12 - CD12. Note moyenne AM : 12 

Le soir : DS12 - PC11 - LG12 - MF11. Note moyenne SOIR : 11,5

Nez passé dans lequel on perçoit d'étranges notes de caramel brûlé à l'orange. Bouche vide, squelettique, fantomatique... 

 

 

13. Margaux : Château Prieuré-Lichine 1986 - 12,5°

L’après-midi : DS14 - CD13. Note moyenne AM : 13,5 

Le soir : DS15 - PC15 - LG15 - MF15,5. Note moyenne SOIR : 15

Nez profond rappelant le graphite et le cèdre. Bouche très équilibrée, bâtie autour d'une matière à la finesse indéniable. Le vin apparaît à la fois frais et mûr, comme une synthèse entre le 88 et le 89...

 

 

14. Margaux : Château Prieuré-Lichine 1978 - (Pas de mention de degré)

L’après-midi : DS13 - CD13. Note moyenne AM : 13 

Le soir : DS14 - PC13,5 - LG14,5 - MF14. Note moyenne SOIR : 14

Le bouquet dévoile des senteurs de café frais, de tabac, de caramel ainsi qu'un "je ne sais quoi" d'encore fruité... En bouche le vin n'est pas mort même s'il se montre quelque peu dissocié avec une acidité peu intégrée et une forte sensation végétale. Il a le mérite d'être toujours là même s'il n'atteint pas des sommets!

 

 

 

Conclusion

 

 

Concernant les vins de Prieuré-Lichine, il faut souligner l'étonnante stabilité des robes dans le temps; en effet aucune bouteille n'a montré une dégradation significative de sa coloration, tous les vins faisant - "pigmentairement" parlant - plus jeunes que leur âge !

En terme de dégustation, ils ont par contre déçu par la "fébrilité" de leurs matières, notamment beaucoup de vins en demi-corps, aux élevages trop appuyés (2001, 2000), sans fond et surtout sans la race que l'on attend en général des meilleurs vins de la rive gauche. Seuls les millésimes 95, 89, 88 et 86 parviennent à tirer leur épingle du jeu, sans pour autant tutoyer les sommets... néanmoins on n'a jamais retrouvé dans les millésimes les plus récents la forme de plénitude et la qualité de matière de ces millésimes évolués.

Enfin on notera le bon comportement du Pomerol qui est venu apporter une touche de sensualité et de vie dans un début de dégustation bien terne...


 

 

Tableau récapitulatif

 

 

Bons vins

1988

Château Prieuré-Lichine 

15,9

+ 2,4

1999

Château Prieuré-Lichine 

15,8

- 2,3

2000

Château Prieuré-Lichine 

15,5

- 2,4

1989

Château Prieuré-Lichine 

15,3

- 0,5

1995

Château Prieuré-Lichine 

15,0

+ 0,7

1986

Château Prieuré-Lichine 

15,0

+ 1,5

Assez bons vins

2001

Château Prieuré-Lichine 

14,8

- 1,0

1998

Château Prieuré-Lichine 

14,1

+ 0,1

1996

Château Prieuré-Lichine 

14,0

- 0,2

1978

Château Prieuré-Lichine 

14,0

+ 1,0

1997

Château Prieuré-Lichine 

13,8

- 1,7

1994

Château Prieuré-Lichine 

13,3

+ 0,3

Vins moyens

1987

Château Prieuré-Lichine 

12,0

- 0,5

 

 

La note retenue dans ce tableau est la meilleure de l’après-midi et du soir.

L’évolution de cette note entre ces deux phases de dégustation est mentionnée dans la dernière colonne :

  • + le vin s’est amélioré à l’aération
  • - le vin s’est dégradé à l’aération

 

 

Moyenne de la dégustation

14,5

Ecart moyen (en valeur absolue)

1,1

 

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Vous êtes ici : Accueil Dégustations Thématiques Verticales - Domaine 2010_03_05 Verticale Prieuré Lichine