1999_10_11 Dominique Laurent 1995

Horizontale des vins de la maison Dominique Laurent sur le millésime 1995. Le compte rendu sur le lien suivant:

HORIZONTALE MILLESIME 95

DOMINIQUE LAURENT

 

Le lundi 11 octobre 1999

 

 

 

 

 

Quelques commentaires de contexte :

  • Dégustation homogène et très attendue, horizontale de certains crus 1995 du domaine Laurent, très réputé (vins rares et confidentiels).

  • Vins non dégustés à l'aveugle (ordre de service établi en fonction d'un ordre de puissance et de complexité supposée).

  • Nombre de dégustateurs : 22.

  • Dans un but d'aération, les 6 derniers vins ont été carafés en début de dégustation.

 

  1. Nuits St-Georges tradition 95 :

Note : 12,5 - Prix : 120 F

  • Robe un peu terne, brune, légèrement trouble.

  • Nez évolué, animal, champignon, fumé.

  • Bouche peu agréable, rustique et un peu mince (demi-corps). Très légèrement pétillante( CO2), finale amère (végétale, rafle).

  • conclusion : ce vin un peu étrange semble témoigner d'un élevage qui se veut traditionnel (pas d'éraflage). Il peut avoir des amateurs.

 

  1. Nuits St-Georges cuvée n°1 95 :

Note : 13,5 - Prix : 150 F

  • Robe évoluée et plus brillante que la précédente.

  • Nez intense sur le fruit (griotte) et évolué : animal, cuir, fumé, café, humus.

  • Bouche ample, finale amère (gentiane), manquant de charme.

 

  1. Chambolle- Musigny village 95 :

Note 14,5 - Prix : 150 F

  • Premier nez liégeux, semblant bouchonné. L'aération estompe cette perception (mais pas complètement, le doute subsiste chez certains dégustateurs). Elle dévoile un nez complexe et fin floral (rose), fruité (griotte, orange sanguine) et fumé.

  • Bouche assez simple mais fraîche sur la griotte, présentant une bonne acidité. La bouche ne présente heureusement pas les notes de bouchon observées au niveau du nez. Elle développe une légère astringence (le vin semble à attendre encore quelques années) et une finale, comme dans le cas précédent, un peu amère.

 

  1. Volnay 1er cru Santenots 95 :

Note : 15 - Prix : 170 F

  • Robe intense et brillante.

  • Nez moyennement intense mais fin et élégant : confituré (framboise, fraise), floral, épicé, vanille.

  • Bouche ample, avec de la mâche, assez longue mais manquant d'élégance. Une pointe d'astringence.

 

  1. Echezeaux grand cru 95 (2300 bouteilles produites) :

Note 16 - Prix : 350 F

  • Robe moyennement intense et terne vin (absence de filtration ?).

  • Nez intense, orange, cuir, animal, graphite (mine de crayon).

  • Bouche fruitée, et fraîche, longue. Pour prendre une comparaison musicale, bouche plus dans les aiguës que dans les graves (haute dans le solfège).

 

  1. Clos de la Roche Grand cru 95 (1750 bouteilles) :

Note : 16,5 - Prix : 350 F

  • Robe plus intense que la précédente.

  • Nez également plus intense que le précédent, confituré, floral, épicé.

  • Bouche ample, dense, sur la cerise, présentant une bonne longueur (environ 10 secondes).

 

  1. Charmes-Chambertin Grand cru 95 (1750 bouteilles) :

Note 17 - Prix : 350 F

  • Robe intense et brillante, présentant quelques traces d'évolution.

  • Nez pur et élégant, fourrure, violette, graphite, épices.

Bouche semblant fermée, mais compacte et longue (12 secondes), de bon potentiel. Pour reprendre la métaphore musicale, la bouche est cette fois-ci plutôt dans les graves. A attendre, bien sûr.

 

  1. Musigny Grand cru 95 (448 bouteilles) :

Note 17,5 (vers 18 ?) - Prix : 550 F

  • Robe opaque et noire.

  • Nez intense et complexe : des notes orientales, pruneau, épices, fleur, fruit, fourrure, cerise, vanille cohabitent avec charme sans se dominer mutuellement.

  • Bouche gourmande, équilibrée, complexe et longue. Vin d'avenir, à attendre encore quelques années.

 

Autres vins dégustés : 2 vins "surprise" ont été goûtés (mais pas à l'aveugle) en fin de dégustation

 

  1. Coteaux du Layon - Domaine des Baumard - clos Ste-Catherine 97 :

Note 16,5 - Prix : 100 F

  • Nez encore jeune mais intense et prometteur sur la mangue, le miel, la poire, les fleurs blanches.

  • Bouche intéressante, présentant une belle acidité, un beau volume sur des fruits exotiques très mûrs, mais manquant de minéralité. Ce qui frappe, c'est l'équilibre entre le sucre et la fraîcheur, à l'opposé de certaines super-cuvées établissant une "course au sucre" produites en Layon (le vin n'est en rien pommadé). Vin prometteur, à attendre pour le juger à son apogée.

 

  1. Maury Mas Amiel Vintage 98 :

Note 15 - Prix : 70 F

  • Robe noire, grenat violacé.

  • Nez puissant sur le fruit (crème de cassis et griotte), légèrement animal, brûlé, caramel (crème catalane), chocolat.

  • En bouche, impression de concentré de fruits noirs et rouges très mûrs, compotés, macérés dans une eau de vie non dominatrice. Vin toutefois un peu simple, manquant de suavité, un peu sec. A reprendre dans plusieurs années.

 

Conclusion :

  • Des notes évoluant crescendo (une hiérarchie des crus justifiée).

  • Les 4 derniers vins, à la hauteur de leur réputation, effectuent un beau tir groupé.

  • Les premiers vins restent cependant décevants, malgré un prix élevé.

  • Des robes en moyenne peu intenses et parfois un peu troubles (absence de filtration).

  • La signature des vins du domaine semble être la suivante : vinification privilégiant le fruit et la fraîcheur (au détriment de la concentration et de la puissance). Les vins, présentant parfois une finale un peu amère, sont à associer à la nourriture, après avoir bien sûr attendu les années nécessaires à leur plein épanouissement.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Vous êtes ici : Accueil Dégustations Thématiques Verticales - Domaine 1999_10_11 Dominique Laurent 1995