2003_02_07 Gauby

Dégustation de la gamme de vins de Gérard Gauby dans le Roussillon. Le compte rendu est disponible sur le lien suivant :


Le Domaine GAUBY en Roussillon

 

Le vendredi 7 février 2002

 

 

Synthèse des commentaires de dégustation : Laurent Gibet.

 

 

  • Quelques commentaires de contexte :

  • Les vins ne sont pas dégustés à l'aveugle.

  • Nombre de dégustateurs : une dizaine.

  • DS : Didier Sanchez - LG : Laurent Gibet - PC : Pierre Citerne - PP: Pascal Perez.

  • Merci au "iacchossien" Jacques Prandi pour sa participation et pour la cuvée VV du millésime 98 (en blanc).

 

 

  • Ordre de dégustation :

1. Vin de Pays des Côtes Catalanes blanc "La Jasse" 2000 :

DS14 – PP14 – PC14 – LG14. Note moyenne : 14 - Prix : 8 €

  • Robe brillante, intense.

  • Nez "muscaté", avec ses senteurs d'abricot délicatement vanillé et lacté, d'orange, de pomme, d'amande.

  • Bouche grasse, soutenue par une acidité salvatrice, avec une légère amertume rappelant la peau de pamplemousse. Une pointe de minéralité pour ce vin restant toutefois un peu simple et austère, à associer à un plat.

 

2. Vin de Pays des Côtes Catalanes blanc "Les Aleaux" 2000 :

DS13,5 – PP13,5 – PC13,5 – LG14. Note moyenne : 13,5 - Prix : 13 €

  • Robe brillante, intense.

  • Nez intense, fruité, développant des notes de fruits blancs, d'agrumes, de fleurs blanches, de vanille, de pomme verte.

  • Bouche rappelant l'expression du chardonnay. Encore boisée, un peu brute et opulente mais non dénuée de fraîcheur, avec des notes de beurre, de fruits secs.

 

3. Vin de Pays des Côtes Catalanes blanc "Vieilles Vignes" 1998 :

DS15,5 – PP15 – PC15,5 – LG15. Note moyenne : 15,5 - Prix : 21 €

  • Robe brillante, plus pâle que les précédentes.

  • Nez intense et engageant caractérisé par des parfums de miel, d'anis, de fruits blancs et de fleurs, de guimauve et d'herbes de garrigue (thym, romarin).

  • La bouche, sudiste, est dotée d'une belle personnalité : notes de pierres chaudes, d'herbes aromatiques. Intensité et longueur sont au rendez-vous. Un supplément de fraîcheur permettrait au vin de passer dans la catégorie supérieure. Un vin de plaisir, prêt à boire.

 

4. Vin de Pays des Côtes Catalanes blanc "Vieilles Vignes" 1999 :

DS15,5 – PP15 – PC15,5 – LG15,5. Note moyenne : 15,5 - Prix : 21 €

  • Robe brillante, de nouveau plus dorée.

  • Nez intense, plus dense, plus "ramassé" (et donc moins complexe en l'état), que celui du 98. Notes de fleurs, d'anis, d'ananas confit.

  • En bouche, un supplément d'acidité confère beaucoup de fraîcheur à ce vin tonique, souligné par des notes encore un peu simples d'élevage (beurre, grillé). Grosse matière, boisé intégré pour un vin à attendre.

 

5. Vin de Pays des Côtes Catalanes blanc "Vieilles Vignes" 2000 :

DS16 – PP16 – PC16+ - LG16. Note moyenne : 16 - Prix : 21 €

  • Robe intense, dorée, brillante. Quelques reflets verts.

  • Le nez propose des notes de grillé, de pomme, d'agrumes, de guimauve.

  • Bouche minérale, dotée d'un fruit vibrant (l'ananas domine). Notes camphrées toniques rehaussant l'ensemble. Bel équilibre grâce à une bonne acidité, boisé bien intégré et belle persistance. Le Sud (en blanc) à son meilleur niveau. A attendre.

 

6. Vin de Pays des Côtes Catalanes blanc "La Roque" 1997 :

DS15 – PP15,5 – PC15 – LG15. Note moyenne : 15 - Prix : 45 €

  • Robe dorée, peu évoluée eu égard au millésime.

  • Nez associant des notes de pétrole, de café, de cire, de beurre, d'ananas mûr.

  • La bouche, grasse, anisée, relativement chaleureuse mais sans défaillance en acidité, possède une belle personnalité. Une légère sensation de sucre résiduel altère toutefois sa tension.

 

7. Côtes du Roussillon Villages rouge "Les Calcinaires" 1998 :

DS13,5 – PP13,5 – PC13,5 – LG13,5. Note moyenne : 13,5 - Prix : 11 €

  • Robe sombre, évoluée, mate.

  • Le nez est marqué par des notes de sirop de fruits (fraise dominante et prononcée, mais aussi cerise, cassis), de laurier, d'épices.

  • La bouche est en retrait par rapport à cette promesse olfactive : elle s'avère rustique, précocement évoluée et surtout asséchante.

 

8. Côtes du Roussillon Villages rouge "Les Calcinaires" 2000 :

DS13,5 – PP14 – PC13,5 – LG14. Note moyenne : 14 - Prix : 11 €

  • Robe intense, violacée.

  • Le nez explore des senteurs de mûre, de cerise écrasée, de réglisse, de laurier, d'épices (poivre et girofle en tête).

  • Ici encore, la bouche déçoit par rapport au nez. Elle manque de classe et se révèle rustique et chaleureuse.

 

9. Côtes du Roussillon Villages rouge "Vieilles Vignes" 1996 :

DS15 – PP14 – PC14 – LG14,5. Note moyenne : 14,5 - Prix : 40 €

  • Robe encore peu évoluée.

  • Le nez, chaleureux, conjugue des notes de zan, de marc, de cerise confite, de santal, d'herbes aromatiques, de tabac, de laurier séché.

  • On retrouve ces notes dans une bouche moins convaincante malheureusement, non dénuée de personnalité mais desservie par sa sécheresse. Boire.

 

10. Côtes du Roussillon Villages rouge "Vieilles Vignes" 1997 :

DS15 – PP14,5 – PC15 – LG14. Note moyenne : 14,5 - Prix : 37 €

  • Robe moins intense, mate, trouble.

  • Nez assez différent du précédent, viandé, oriental, avec des notes de café et d'épices. Typicité languedocienne.

  • En bouche, on retrouve des notes de violette. Le vin, qui bénéficie d'une bonne acidité, parait moins sec mais également construit sur une structure plus lâche, caractéristique du millésime.

 

11. Côtes du Roussillon Villages rouge "Vieilles Vignes" 1998 :

DS15,5 – PP15 – PC15+ - LG15. Note moyenne : 15 - Prix : 35 €

  • Robe jeune.

  • Le nez, légèrement viandé, allie des arômes de cerise confite, de camphre, de cacao, d'épices. On retrouve les notes de thym, de romarin décelées dans les vins blancs.

  • Bouche concentrée, longue, dotée d'une belle acidité pour le millésime. Elle ne semble pas avoir dit son dernier mot et devrait se révéler dans 3 à 5 ans.

 

12. Côtes du Roussillon Villages rouge "Vieilles Vignes" 1999 :

DS15,5/16 – PP15,5 – PC15 – LG15. Note moyenne : 15,5 - Prix : 38 €

  • Nez sur le cacao, le café, les fruits confits, le pruneau, les épices. Belle floralité.

  • Bouche à l'acidité soutenue. Les tannins sont réussis mais le vin, réservé, austère (encore peu gourmand) n'est pas prêt à boire. Beau potentiel (concentration, équilibre).

 

13. Côtes du Roussillon Villages rouge "Vieilles Vignes" 2000 :

DS15,5/16 – PP16 – PC15 – LG15,5. Note moyenne : 15,5/16 - Prix : 40 €

  • Robe juvénile, d'un violacé intense.

  • Le nez, encore fermé, consent à exhaler des senteurs de bouillon de volaille, de viandox, de cacao, de violette, de pierres chaudes.

  • Bouche soyeuse, fine et longue, sans lourdeur et sans surprise encore brute. Vin clairement en devenir.

 

14. Côtes du Roussillon Villages rouge "Muntada" 1996 :

DS15,5 – PP15 – PC15 – LG15. Note moyenne : 15 - Prix : 90

  • La robe trahit un début d'évolution.

  • Nez intense, fougueux, associant des notes de garrigue, de viandox, d'agrumes, de réglisse. L'expression fruitée a su résister au affres du temps.

  • Bouche également encore relativement jeune, fraîche, dotée d'une bonne acidité. Fine et suave, avec des tannins d'une qualité clairement supérieure à ceux de la VV1996. Concentration sans excès pour ce vin qui devrait bénéficier d'encore quelques années de garde.

 

15. Côtes du Roussillon Villages rouge "Muntada" 1997 :

DS15 – PP14 – PC15 – LG14. Note moyenne : 14,5 - Prix : 70 €

  • Robe de belle intensité.

  • Nez plus animal, avec des notes organiques (rognon, lard), fumées, de café. Il n'est pas sans rappeler le Rhône septentrional.

  • Conformément ici aussi au millésime, la bouche paraît plus limitée, plus abrupte et rude en finale.

 

16. Côtes du Roussillon Villages rouge "Muntada" 1998 :

DS15,5 – PP15 – PC16 – LG15,5. Note moyenne : 15,5 - Prix : 90 €

  • Nez intense, profond pour des notes de mûre, de bourbon, de café, de lard fumé, de réglisse, de goudron.

  • Bouche soyeuse, gourmande, longue, équilibrée (l'acidité compensant idéalement la maturité du fruit). Elle semble refléter le style du domaine, par la qualité des tannins, ainsi que par la concentration recherchée sans préjudice à la finesse.

 

17. Côtes du Roussillon Villages rouge "Muntada" 1999 :

DS15,5 – PP15,5 – PC15,5 – LG15. Note moyenne : 15,5 - Prix : 70 €

  • Nez intense, profond, sanguin, associant des senteurs de café, de réglisse, d'herbes aromatiques, de cerise, de rose, de poivre.

  • Bouche austère, marqué par une forte acidité. Elle rappelle celle du VV99. Attendre patiemment ce vin au fort potentiel.

 

18. Côtes du Roussillon Villages rouge "Muntada" 2000 :

DS15,5 – PP15,5 – PC15 – LG15?. Note moyenne : 15,5 - Prix : 90 €

  • Nez typé VDN, avec ses notes de cerise écrasée, de pruneau, de réglisse, d'épices.

  • Bouche fermée mais dotée de tannins lisses définissant une trame fine et longue. Acidité soutenue conférant beaucoup de fraîcheur (une expression aromatique tonique rappelant la groseille). A revoir dans 5 ans minimum. Il faut noter que ce vin de garde a été mieux goûté immédiatement après son ouverture (dégustation effectuée l'après-midi).

 

 

  • Conclusion :

  • Dégustation de bon niveau, même si un peu en dessous du niveau attendu, en tout cas pour la Muntada (mais il faut tempérer ce jugement par la jeunesse presque arrogante de certains vins).

  • Très beau tir groupé pour les vins blancs, typés et frais.

  • Les rouges offrent souvent des nez superbes, typés, intense et complexes.

  • Les bouches sont élaborées dans un style assurément raffiné, élégant, très (sur?)travaillé. Chargées en alcool et en matière, elles savent conserver des qualités de finesse et de tonicité.

  • On note un style récurrent (même s'il a progressé au fil du temps en s'affinant), qui ne gomme pour autant pas l'effet millésime.

  • Les prix sont très élevés. Dans une vision de rapport qualité/prix, la cuvée VV, presque d'aussi bon niveau, peut être préférée à la cuvée Muntada.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir