2005_03_18 Verticale Clos de la Belle et Roc d'Anglade Languedoc

Tour d'horizon de la production de Rémy PEDRENO, un ami et ancien membre du club reconverti, avec tout le succés que l'on sait, à la production de vin. Le compte rendu est disponible sur le lien suivant:



"La Cave DS"

Les vins de Rémy PEDRENO (Vigneron dans le Gard)

Vendredi 18 mars 2005

 

 

Dégustation préparée par Didier Sanchez et commentée par Pierre Citerne.

 

 

  • Quelques commentaires de contexte :

  • Rappel du principe de la "La Cave DS" : toutes les bouteilles proviennent de la cave de Didier Sanchez qui les offre, puisque la recette intégrale est reversée sur le compte d'In Vino Véritas.

  • Les vins ne sont pas dégustés à l'aveugle.

  • Nombre de dégustateurs : Douze.

  • Les prix sont ceux des Caves du 41 à Nîmes (le principal et plus gros vendeur des vins du domaine)

  • DS : Didier Sanchez - MS : Miguel Sennoun - PC : Pierre Citerne.

 

 

  • Ordre de dégustation :

1. Vin de Pays du Gard – Roc d'Anglade blanc 2002 :

DS13,5 – MS14 – PC13,5. Note moyenne du groupe : 13,5/14 - Prix : 21 €

Cépages : 80% chenin/20% grenache blanc. Une première bouteille est oxydée et perlante.

  • Or mat, beaucoup de viscosité.

  • Nez capiteux, marqué par des notes boisées grillées ; le fruit évoque la pêche jaune rôtie et la cire.

  • La sensation de gras, d'épaisseur, domine en bouche, au détriment de la fraîcheur. La belle pureté aromatique de cette matière dense ne parvient pas à faire oublier sa lourdeur structurelle et sa chaleur alcoolique.

 

2. Vin de Pays du Gard – Roc d'Anglade blanc 2003 :

DS16,5 – MS16,5/17 – PC15,5. Note moyenne du groupe : 15,5/16 - Prix : 21 €

Cépages : 90% chenin/10% grenache blanc.

  • Robe d'un jaune plus vif, semblant légèrement moins grasse.

  • Joli nez frais et fruité, accueillant et vif ; cette expression aromatique nette, pleine, est assez typée chenin : poire, angélique confite, agrumes…

  • On retrouve cette fraîcheur, ces agrumes, en bouche. Le vin est plein, sapide, vibrant (belle vivacité), bien équilibré, délicieux, bien plus agréable et alerte que le 2002.

 

3. Vin de Pays du Gard - Clos de la Belle "Cuvée Marc" 1996 :

DS13- MS14 – PC13. Note moyenne du groupe : 13 - Prix : 46 €

Cépage : 100% carignan

  • La teinte brune tuilée est d'une robe âgée.

  • Nez intéressant, tendant vers une expression terpénique et poussiéreuse de vin vieux ; on sent de la confiture de fraise un peu brûlée, du marc, des notes balsamiques et épicées (laurier, girofle, camphre).

  • La bouche, acide, commence à se décharner ; les saveurs fumées, épicées, giboyeuses, évoquent un vieux Corbières.

 

4. Vin de Pays du Gard - Clos de la Belle 1997 :

DS14,5 – MS14,5 – PC14,5. Note moyenne du groupe : 14 - Prix : 44 €

Cépage : 100% syrah.

  • Robe assez profonde, bordure vieux rose, beaucoup de dépôt.

  • Nez expansif (mais bien défini), oriental, évoquant de façon troublante la Côte-Rôtie : lard fumé, suie, huile d'olive, violette…

  • Attaque délicate, subtile, qui laisse s'exprimer la forte personnalité aromatique du vin. Le milieu de bouche un peu étriqué fait ensuite ressortir des tannins compacts, manquant de finesse, ainsi qu'une vive acidité.

 

5. Vin de Pays du Gard - Clos de la Belle 1998 :

DS17 – MS17 – PC16,5. Note moyenne du groupe : 16 - Prix : 42 €

Cépage : 100% syrah.

  • Quelle densité dans cette robe mate, opaque jusqu'au pourtour du verre !

  • Nez à nouveau très expressif, puissant, pur, vraiment typé syrah (cassis, fumé, olive noire), avec plus d'impact, de richesse fruitée que dans le 1997, mais peut-être moins de délicate et orientale complexité.

  • Très belle chair dès l'attaque, beaucoup de vie, de sève, des tannins grenus mais gras et pleins, de la fraîcheur, une finale particulièrement juteuse.

 

6. Vin de Pays du Gard - Clos de la Belle 1998 (deuxième mise) :

DS15,5 – MS17 – PC15,5. Note moyenne du groupe : 15,5 - Prix : 42 €

Cépage : 100% syrah.

  • Robe aussi dense que celle de la première mise mais rendue plus brillante, dépouillée par l'élevage prolongé.

  • Nez un peu plus confit et grillé (café), qui semble moins évolué mais aussi moins nuancé (cassis très marqué).

  • Bouche dense, veloutée, enrobée même. Par rapport à la mise normale, l'expression de cette matière paraît un peu plus dense et crémeuse mais aussi moins distinguée et personnelle.

 

7. Vin de Pays du Gard - Clos de la Belle 1999 :

DS14,5 – MS15 – PC14,5. Note moyenne du groupe : 14 - Prix : 40 €

Cépage : 100% syrah.

  • Robe bien fournie, mate, mais moins dense que celle du 1998.

  • Nez assez élégant, expressif mais pas explosif, floral (rose fanée) et boisé (grillé chocolaté, épices douces), assez pot-pourri donc.

  • Bouche moelleuse, peu structurée ; l'alcool a tendance à s'imposer. Saveur poivrée et florale de syrah, avec une touche végétale (asperge), qui se prolonge en une élégante rémanence aromatique.

 

8. Vin de Pays du Gard - Clos de la Belle 2000 :

DS15,5/16 – MS16,5 – PC16. Note moyenne du groupe : 16 - Prix : 38 €

Cépage : 100% syrah.

  • Robe assez tendre, dominante vieux rose.

  • Nez tendre lui aussi, floral, assez proche de celui du 1999 : cassis, poivre, pot-pourri…

  • Belle saveur florale (violette, rose) et fumée ; les tannins soyeux recadrent bien la finale (ce sont les premiers tannins véritablement élégants depuis le début de la dégustation) : il y a beaucoup de charme et de gourmandise dans ce vin, qui n'a pas le côté flou et mollasson du 1999.

 

9. Vin de Pays du Gard - Clos de la Belle 2001 :

DS15,5/16 – MS15 – PC14,5. Note moyenne du groupe : 14,5 - Prix : 36 €

Cépage : 100% syrah.

  • Toujours une robe assez tendre, nuancée.

  • Nez flatteur, épicé, grillé, dominé par un fruit exubérant, compoté.

  • Bouche plus "sudiste" que les précédentes, il y a plus d'alcool et moins de soyeux que dans le 2000. Il y a en revanche une forte matière, riche, séveuse, un peu brutale et maladroite, qui traverse peut-être une phase ingrate.

 

10. Vin de Pays du Gard - Clos de la Belle 2002 :

DS15,5 – MS16,5 – PC15,5. Note moyenne du groupe : 15 - Prix : 33 €

Cépage : 100% syrah.

  • Robe légèrement plus dense que les précédentes.

  • Nez expressif, frais, dominé par un fruit poivré rehaussé de notes florales capiteuses (rose, pivoine).

  • Saveur franche et fruité, reprenant l'intense perception florale du nez ; matière persuasive, élégante mais intense, dotée de très jolis tannins fins.

 

11. Coteaux du Languedoc – Roc d'Anglade rouge 1999 :

DS15 – MS15,5 – PC15. Note moyenne du groupe : 15 - Prix : 40 €

Cépages : 70% syrah/30% grenache.

  • Robe limpide, rubis, encore jeune.

  • Joli nez volubile sur le cassis épicé, le fumé, la figue confite, le raisiné (perception de quelque chose de caramélisé).

  • Présence ronde et moelleuse en bouche, assez alanguie, relevée par de belles saveurs fumées et poivrées.

 

12. Coteaux du Languedoc – Roc d'Anglade rouge 2000 :

DS16 – MS16,5 – PC16/16,5. Note moyenne du groupe : 16 - Prix : 38 €

Cépages : 65% syrah/35% grenache.

  • Nez très élégant, avenant, frais, qui laisse s'exprimer avec beaucoup de liberté un fruit que l'on aurait tendance à attribuer au Grenache (fraise compotée, fruits exotiques, grenadine…), épicé de subtiles notes fumées, herbacées, poivrées.

  • Bouche suave, séductrice et distinguée, d'une souplesse et d'un fruité charmant. Même si la syrah domine l'assemblage, ce vin pourrait ressembler à un Châteauneuf particulièrement frais et élégant.

 

13. Coteaux du Languedoc – Roc d'Anglade rouge 2001 :

DS15,5/16 – MS15 – PC(14,5). Note moyenne du groupe : 14,5 - Prix : 36 €

Cépages : 50% syrah/25% grenache/25% de Carignan.

  • Robe très dense, mate.

  • Le nez est assez violent, "viril" : animalité (réduction ?), réglisse, fruit surmûr, cuit, grillé…

  • Il y a beaucoup de tout en bouche, de matière, d'alcool, d'acidité ; l'ensemble, loin d'être fondu, s'exprime avec une certaine agressivité. On est loin de l'élégance gourmande du Roc d'Anglade 2000 ; le temps domptera peut-être cette fougueuse matière.

 

14. Coteaux du Languedoc – Roc d'Anglade rouge 2002 :

DS14,5 – MS15,5 – PC14,5. Note moyenne du groupe : 14,5 - Prix : 33 €

Cépages : 25% syrah/25% grenache/50% de Carignan.

  • Robe mate de bonne intensité, reflets bleutés.

  • Nez frais, floral et fruité, évoquant la cerise et la fraise, mais aussi le caoutchouc et la viande fraîche (probablement l'influence du carignan), le tout relevé de quelques notes boisées épicées.

  • Bouche fraîche, assez tendre, doté d'un joli grain velouté ; le fruit semble légèrement compoté, caramélisé (élevage un peu trop marquant pour cette matière délicate ?).

 

15. Coteaux du Languedoc – Roc d'Anglade rouge 2003 :

DS16 – MS17 - PC15,5. Note moyenne du groupe : 15,5 - Prix : 30 €

Cépages : 25% syrah/25% grenache/50% de Carignan. Mis en bouteille il y a un mois.

  • Robe dense, jeune, violacée.

  • Très beau fruit évoquant la cerise burlat bien mûre ; les notes complémentaires cacaotées, boisées et grillées sont subtiles.

  • Matière complète, franche et nette ; le fruit est éclatant, frais, la structure fine et droite, vivifiée par une belle acidité.

 

16. Vin de Pays du Gard – Roc d'Anglade "Mitis" 2002:

DS13,5 – MS13,5 – PC13. Note moyenne du groupe : 13,5 - Prix : 40 €

Cépage : 100% chenin.

  • Or brillant

  • Nez assez oxydatif mais intense et intéressant : miel, cire, orange confite, pomme cuite…

  • Peu de sucre résiduel en bouche (autour de 20 grammes, comme un demi-sec de Vouvray ?), une belle vivacité et une allonge respectable. Original… Certains dégustateurs adorent, la plupart sont déconcertés.

 

17. Vin de Pays du Gard – Roc d'Anglade "Mitis" 2003 :

DS15 – MS15 – PC15. Note moyenne du groupe : 15 - Prix : 36 €

Cépage : 100% chenin. Une première bouteille est bouchonnée.

  • Or un peu plus soutenu que celui du Mitis 2002.

  • Joli nez, incisif, bien défini : miel d'acacia, poire, coing… Plus gai et plus vivant que le précédent.

  • Davantage de liqueur, une matière spontanée, sympathique, savoureuse, vivifiée par une très belle acidité et une légère amertume (peau de pamplemousse) en finale.

 

 

Conclusion :

Il est difficile de porter un jugement sur les vins d'un ami ; le sensoriel et l'affectif se retrouvent encore plus mêlés que d'habitude dans la dégustation. J'ai pourtant essayé de faire la part des choses…

Au travers de ce panorama (complet ! bravo Didier) de l'œuvre de Rémy on ressent globalement le perfectionnisme, le désir de bien faire qui l'anime, le souci de toujours respecter le raisin. On sent aussi la prospective inquiète, les tâtonnements, la recherche de styles et de formules qui accompagnent, inévitablement chez un si jeune vigneron, un si jeune domaine, la renaissance de terroirs anciennement reconnus mais longuement éclipsés.

Si l'on voulait rentrer davantage dans le détail des cuvées, on pourrait dire que Clos de la Belle retranscrit fidèlement son unique cépage, la syrah, avec une exubérance aromatique et une finesse rares dans le Languedoc. Roc d'Anglade montre plus de similitudes stylistiques avec Châteauneuf du Pape, bien que la prééminence du Carignan dans les derniers millésimes lui confère une personnalité originale. Les blancs riches mais frais, basés sur le chenin, ont pris une dimension très intéressante en 2003.

 

Rappel de la dernière dégustation des vins du domaine :

En novembre 2002 :

  • Roc d'Anglade (14 vins)

Rémy Pédréno nous fait déguster dans l'immense chai accolé à son habitation des vins de style, frais, désaltérants, denses et purs. Les vins du Clos de la Belle présentent une parenté notable avec ceux produits dans le Rhône septentrional.

 

  • Vins rouges dégustés sur fût :

Eléments de Roc d'Anglade 2002 :

- Grenache : pâle, fruit de fraise écrasée avec une pointe minérale, matière légère

- Syrah : rubis violacé assez peu soutenu, fin, floral, lard fumé, matière harmonieuse et fraîche mais légère

- Carignan dernière trie haut de coteaux : très cerise, noyau au nez, plus dense que les fûts précédents, frais, structuré, avec de la mâche

- Carignan deuxième trie milieu de coteaux (cuve) : un peu plus de mâche et d’alcool, un peu moins de finesse.

- idem (fût) : texture plus fine et plus polie, le contenant semble apporter davantage d’élégance

- Carignan première trie bas de coteaux : mêmes qualités de structure et de fraîcheur, matière plus ramassée.

 

Côteaux du Languedoc Roc d'Anglade 2002 (assemblage hypothétique). Notes : DS(14,5/15) – PC(14) – PP? - LG(14). Moyenne : (14)

Robe fuchsia assez tendre ; nez tendre et fruité, très fraise écrasée, belles notes minérales et épicées. Bouche caressante, fraîche, déjà abordable, la légèreté du millésime ne se dissimule pas.

 

Vin de pays du Gard Clos de la Belle 2002. Notes : DS(16) – PC(16+) – PP? – LG(15). Moyenne : (16)

syrah - 3 fûts. Robe violacée, plus dense que les précédentes. Nez ample, fumé, minéral, d’une grande pureté, fond de verre floral captivant. Beaucoup plus dense et mûr que la syrah de Roc d’Anglade, frais et élégant malgré une richesse alcoolique certaine.

 

Eléments de Roc d'Anglade 2001 :

- Grenache : couleur assez tendre, nez expansif, confit, cacaoté, marqué par le bois ; bouche suave et gourmande, volumineuse et chaleureuse

- Syrah : robe dense, violacée ; senteur expressive de sirop de cassis et de lard fumé, animalité présente ; matière riche et chaleureuse, marquée par le bois, élégante toutefois

- Syrah fût neuf : plus typé Rhône nord, belle violette, plus de soyeux et de fraîcheur en bouche, très beau vin complet

- 2/3 Grenache 1/3 Mourvèdre : Joli fruit de cerise confite, puissamment cacaoté ; chair ronde et suave avec l’apport de l’emprise tannique du Mourvèdre.

 

Côteaux du Languedoc Roc d'Anglade 2001 (assemblage hypothétique). Notes : DS16,5 – PC16 – PP16 - LG16. Moyenne : 16.

Robe dense, rubis profond. Nez puissant, de grande maturité, sudiste, déjà très expressif : fourrure, sirop de fruits rouges, lard fumé, épices douces… Bouche complète, possédant à la fois beaucoup de mâche et un fruit ample, gourmand, solaire. Une année beaucoup plus généreuse que 2002.

 

  • Vins rouges dégustés en bouteille :

Côteaux du Languedoc Roc d'Anglade 2000 (carafé). Notes : DS16>16,5 – PC15 – PP15,5 – LG15,5. Moyenne : 15,5.

Couleur rubis profond. Très sirop de cassis au nez, complexité aromatique naissante, notes fumées, épicées, un peu lactiques aussi. Attaque relativement souple, élégante, puis retour tannique puissant ; les éléments d’un vin complet sont là, même s’ils ne semblent pas encore bien en place.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Vous êtes ici : Accueil Dégustations Thématiques Verticales - Domaine 2005_03_18 Verticale Clos de la Belle et Roc d'Anglade Languedoc