2005_05_13 Verticale Grange des Peres Languedoc

Cette dégustation porte sur le Domaine de la Grange des Pères, considéré comme un des meilleurs domaines du Languedoc. Elle contient tous les millésimes de Laurent Vaillé jusqu'en 2002. Le compte rendu est disponible sur le lien suivant :


Les 11 ans du domaine de la Grange des Pères en rouge.

Tous les millésimes de Laurent Vaillé !

Vendredi 13 mai 2005

 

 

Dégustation préparée par Didier Sanchez et commentée par Jacques Prandi.

 

 

  • Quelques commentaires de contexte :

  • Les vins ne sont pas dégustés à l'aveugle.

  • Une occasion unique de déguster tous les vins de Laurent VAILLE puisque son 1er millésime est le 1992.

  • Les prix sont élevés car les bouteilles ont été achetées récemment chez les cavistes ou aux enchères.

  • Nombre de dégustateurs : Quatorze. Enormément de désistement au dernier moment… Une fois de plus, les vins du Languedoc attirent peu de monde (Voir les CR des vins Liquoreux et de Roc d'Anglade/Clos de la Belle).

  • DS : Didier Sanchez - PC : Pierre Citerne - MS: Miguel Sennoun, JP : Jacques Prandi.

 

 

  • Ordre de dégustation :

1. Vin de Pays de l’Hérault 2002 :

DS15 – PC14,5/15 – MS14,5 – JP14. Note moyenne du groupe : 14 - Prix : 58 €

  • Robe très sombre, opaque.

  • Nez marqué par l’acidité volatile, des fruits cuits, une pointe de fumée, et des épices, le nez est assez profond et agréable.

  • La bouche déçoit, c’est léger, pas très long et l’alcool ressort un peu. L’acidité volatile ressort en finale et la rend presque piquante.

 

2. Vin de Pays de l’Hérault 2001 :

DS15,5 – PC15,5 – MS16 – JP15,5. Note moyenne du groupe : 15,5 - Prix : 68 €

  • Robe toujours très sombre, comme pour tous les vins de la soirée.

  • Nez intense, profond, cuir, garrigue, fruit mûr et des nuances balsamiques.

  • Plus concentré en bouche que le 2002, il est aussi plus serré avec de beaux tannins au grain fin. L’alcool est encore présent mais présente une belle finale mentholée. Certains trouvent une petite amertume pour ce vin d’expression très sudiste.

 

3. Vin de Pays de l’Hérault 2000 :

DS16 – PC16 – MS16,5 – JP16. Note moyenne du groupe : 16 - Prix : 74 €

  • Robe très sombre, avec des reflets violacés, très jeune.

  • Nez puissant, un gros fruit mûr mais encore relativement frais, de l’encre et du menthol.

  • Bouche sur les fruits compotés, très mûre. Le vin est plus rond et possède un meilleur équilibre, il est gourmand et reste frais. Belle réussite.

 

4. Vin de Pays de l’Hérault 1999 :

DS13 – PC13 – MS13,5 – JP13,5. Note moyenne du groupe : 13,5 - Prix : 72 €

  • Robe toujours opaque.

  • Nez plus animal, l’acidité volatile est forte, des nuances de kirsch, un nez plutôt charmeur.

  • Très évolué en bouche, l’attaque est belle mais le vin se dissocie en bouche. On retrouve peu de fruit et l’acidité volatile marque la finale. A boire rapidement, déjà mort pour certains.

 

5. Vin de Pays de l’Hérault 1998 :

DS14,5 – PC14,5 – MS15 – JP15. Note moyenne du groupe : 14,5/15 - Prix : 83 €

  • Robe très sombre, jeune et brillante.

  • Nez puissant, fumé, animal, un fruit assez frais et des épices, élégant mais là encore, le nez est marqué par l’acidité volatile.

  • On retrouve un gros fruit cuit en bouche, associé à une grande fraîcheur. C’est concentré, long et puissant mais l’acidité volatile ressort en finale, un peu chaude. Malgré d’indéniables qualités, le vin ne convainc pas totalement.

 

6. Vin de Pays de l’Hérault 1997 :

DS16,5 – PC15,5 – MS16,5 – JP16,5. Note moyenne du groupe : 16 - Prix : 74 €

  • Robe un peu moins sombre, évoluée avec des reflets orangés.

  • Le nez présente aussi des arômes d’évolution, sous-bois, champignon et un joli fruit (confiture de fraises).

  • Le vin est moins concentré en bouche et on retrouve les notes d’évolution. Il est long et assez frais malgré un alcool présent, l’équilibre est excellent, le vin est prêt à boire et procure beaucoup de plaisir.

 

7. Vin de Pays de l’Hérault 1996 :

DS15,5 – PC15 – MS16 – JP16. Note moyenne du groupe : 16 - Prix : 72 €

  • Robe à nouveau très sombre et d’aspect jeune.

  • Nez sur les fruits noirs très mûrs, plus frais, parait moins sudiste dans son expression.

  • La bouche surprend par sa droiture et sa fraîcheur. On sent beaucoup moins l’alcool. Le vin est plus tenu en bouche et semble plus marqué par le cabernet sauvignon que tous les précédents. Très beau grain tannique. L’équilibre est différent des vins précédents, plus septentrional, mais le vin est réussi.

 

8. Vin de Pays de l’Hérault 1995 :

DS16,5 – PC16 – MS16,5 – JP16,5. Note moyenne du groupe : 16,5 - Prix : 75 €

  • Robe sombre d’aspect assez jeune.

  • Le nez a un air de famille avec le précédent, pas très intense, une pointe de garrigue et de cacao sur un fruit frais.

  • La bouche est assez tendue, présente moins d’alcool et est très juteuse. Les tannins sont bien présents mais très fins, le vin est plus droit, long et frais. Certains trouvent une pointe d’amertume en finale. Un vin très convaincant avec encore de l’avenir.

 

9. Vin de Pays de l’Hérault 1994 :

DS13 – PC12 – MS13 – JP12,5. Note moyenne du groupe : 13 - Prix : 70 €

  • Robe toujours très sombre

  • Du grillé au nez, puis des notes d’évolution, de sous-bois et de garrigue.

  • L’attaque est douce, mais la bouche est dissociée avec beaucoup d’acidité volatile en finale. Vin passé.

 

10. Vin de Pays de l’Hérault 1993 :

DS13,5 – PC13 – MS13,5 – JP14. Note moyenne du groupe : 14 - Prix : 135 €

  • Robe sombre, franchement évoluée.

  • Nez assez discret, évoluée, avec des arômes de sous-bois, de terre et de fumé.

  • La bouche est sur le fruit cuit, fine et presque fluette. Le vin a peu de longueur et semble en fin de vie, mais reste buvable.

 

11. Vin de Pays de l’Hérault 1992 :

DS16,5 – PC16 – MS17 – JP16,5. Note moyenne du groupe : 16,5 - Prix : 143 €

  • Robe très évoluée, avec des reflets marron.

  • Nez très viandé, vieux bois, truffé, profond et fin.

  • La bouche est tenue, fine, fraîche et avec une belle longueur. L’équilibre est superbe avec beaucoup de finesse pour un vin de très bonne tenue.

 

 

Conclusion :

  • Une verticale rare de tous les millésimes vinifiés en rouge par Laurent Vaillé depuis son installation à la Grange des Pères.

  • Il y a bien un style « Grange des Pères », fait d’une grande élégance, de superbes tannins au grain particulièrement fin et d’acidité volatile souvent appuyée…

  • Certains vins détonnent par un caractère beaucoup moins sudiste que les autres (millésimes 1996, 1995 et 1992), ils présentent moins d’alcool et une tenue en bouche beaucoup plus droite, sans que l’on puisse déterminer l’origine de ces différences : choix de vinification, modification de l’assemblage ou effet millésime.

  • Une dégustation qui laisse tout de même quelques doutes, à coté de belles réussites (92, 95, 96, 97 et 2000), certains vins dans de bons millésimes ne sont pas au niveau attendu, vu la renommée de ce domaine presque mythique et le prix des bouteilles. Les « petits » millésimes semblent paradoxalement mieux réussis que certains « grands » et le 1992, pourtant peu réputé, présente une forme insolente.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Vous êtes ici : Accueil Dégustations Thématiques Verticales - Domaine 2005_05_13 Verticale Grange des Peres Languedoc