2005_05_27 Dominique Laurent Bourgogne

Dégustation tour d'horizon de la maison de négoce ultra médiatisée Dominique Laurent en Bourgogne. Le compte rendu sur le lien suivant :


Découverte des vins de Dominique Laurent.

Vendredi 27 mai 2005

 

 

Dégustation préparée par Didier Sanchez et commentée par Miguel Sennoun.

 

 

  • Quelques commentaires de contexte :

  • Les vins ne sont pas dégustés à l'aveugle.

  • Nombre de dégustateurs : Dix sept.

  • DS : Didier Sanchez - PC : Pierre Citerne - MS: Miguel Sennoun.

  • Les vins proviennent de la cave de Didier Sanchez.

 

 

  • Ordre de dégustation :

1. Dominique Laurent : Chambolle 1er cru "Les Charmes" 2000 :

DS13,5 – PC12 – MS13. Note moyenne : 13 - Prix : 36 €

  • Robe un peu terne qui suggère un début d’évolution précoce.

  • Nez dominé par le bois qui écrase le fruit fragile du vin. Notes d’amandes et de noyaux de cerises.

  • La présence en bouche est décevante, et n’équilibre pas l’acidité. Elle est marquée par l’alcool, et le peu de fruit subsistant nous paraît cuit. La finale est asséchante.

 

2. Dominique Laurent : Pommard 1er cru "La Refene"1999 :

DS14,5 – PC15 – MS14,5. Note moyenne : 14,5 - Prix : 31 €

  • Couleur plus intense et soutenue mais toujours terne.

  • Le bois se fait plus discret et le nez est plus intense. Au premier abord il présente un côté sudiste caramélisé, qui s’estompe à l’aération pour dévoiler des notes viandées, et de griottes.

  • La bouche est rustique, voire virile mais la matière est jolie. L’élevage est digéré.

 

3. Dominique Laurent : Gevrey-Chambertin 1èr cru "Les Cazetiers"1996 :

DS14,5 – PC14 – MS15,5. Note moyenne : 15,5 - Prix : 31 €

  • Robe assez sombre.

  • Herbes séchées, sous-bois, orange, café et clous de girofle, le nez est généreux.

  • La bouche est assez trapue, voire austère mais bien vertébrée quant à l’acidité et assez longue. Certains connaisseurs se laissent aller à une comparaison avec le style Mortet.

 

4. Dominique Laurent : Nuits Saint Georges 1èr cru "Les Saint Georges" 2000 :

DS14,5 – PC14 – MS14. Note moyenne : 14 - Prix : 28 €

  • Robe évolué et terne comme beaucoup de 2000 de la maison.

  • Nez complètement verrouillé par le bois.

  • Bouche assez vigoureuse et tendue par l’acidité. Les arômes sont jolis mais la matière semble un peu diluée.

 

5. Dominique Laurent : Nuits Saint Georges 1èr cru "Les Saint Georges" 1999 :

DS14,5/15 – PC14/14,5 – MS15. Note moyenne : 14,5+ - Prix : 32 €

  • Robe brillante.

  • Nez intense et mur mais encore trop boisé. On sent l’orange, le clou de girofle et des notes de poivre.

  • La bouche est assez longue mais le fruit est confiné par le bois. La douceur et la rondeur lui procurent un toucher de bouche moderne mais agréable.

 

6. Dominique Laurent : Nuits Saint Georges 1èr cru "Les Saint Georges" 1997 :

DS14,5/15 – PC14/14,5 – MS14. Note moyenne : 13,5 - Prix : 32 €

  • Robe orangée très évoluée.

  • Nez évolué et cuit, les arômes ne sont pas très nets pour certains et le bois domine encore.

  • Jolie présence à l’attaque qui retombe assez rapidement. La finale assèche légèrement et le vin paraît entamer son déclin.

 

7. Dominique Laurent : Nuits Saint Georges 1èr cru "Les Saint Georges" 1996 :

DS14 – PC12 – MS14. Note moyenne : 13,5 - Prix : 32 €

  • Robe nette et brillante qui commence à évoluer.

  • Nez assez frais où le bois semble s’estomper.

  • Bouche un peu étriquée pour certains mais bien vive. L’alcool ressort un peu et contribue au manque de charme de ce vin. Cette bouteille partage beaucoup l’assemblée.

 

8. Dominique Laurent : Vosne Romanée 1èr cru "Les Suchots"2001 :

DS13,5 – PC13 – MS14,5. Note moyenne : 13,5 - Prix : 35 €

  • Robe très sombre, presque noire.

  • Nez au boisé flatteur sur la noix de coco. Certains lui trouvent un côté chimique type acétone.

  • Belle entrée en bouche suave et juteuse, mais dominée par le bois qui écrase tous les arômes. Atypique, voir caricatural, il partage lui aussi les dégustateurs.

 

9. Dominique Laurent : Vosne Romanée 1èr cru "Les Suchots" 2000:

DS13 – PC12 – MS14.5. Note moyenne : 14,5/15 - Prix : 35 €

  • Robe pas très nette.

  • Le nez est réduit et animal au départ mais le fruit se montre à l’aération. Cassis et vanille dominent un nez qui finit par nous paraître lourd aromatiquement.

  • La bouche pinote un peu en finale mais reste assez austère.

 

10. Dominique Laurent : Vosne Romanée 1èr cru "Les Suchots"1999 :

DS15 - PC14,5/15 - MS14,5. Note moyenne : 14 - Prix : 32 €

  • Robe très colorée.

  • Nez frais et aromatique sur le cassis et les fruits noirs.

  • Bouche longue et dense dont la rondeur suggère un taux de sucres résiduels élevé. L’alcool est aussi perceptible et on lui trouve un côté atypique tendance grenache.

 

11. Dominique Laurent : Vosne Romanée 1èr cru "Les Suchots"1998:

DS14,5 – PC16 – MS15,5. Note moyenne : 15,5 - Prix : 32 €

  • Robe évoluée et présentant des dépôts fins.

  • Le nez est au départ très animal, viandox ou ventre de lièvre. Puis le fruit ressort, sur les pruneaux un peu comme dans certains vins sans soufre.

  • La bouche pinote joliment et l’absence de bois en fait un pur vin de plaisir.

 

12. Dominique Laurent : Clos Vougeot Grand Cru 2000:

DS15,5 – PC15,5 – MS15. Note moyenne : 15 - Prix : 41 €

  • Robe très nette et brillante. La couleur est plus rubis que les autres échantillons jeunes.

  • Boisé bien intégré au nez. Mais cependant trop présent pour faire preuve d’élégance.

  • Belle finesse des tannins sur une matière assez ample. Le fruit est présent mais reste caché par un bois destructeur. La longueur est supérieure à celle des premiers crus.

 

13. Dominique Laurent : Charmes-Chambertin Grand Cru 1996 :

DS15 – PC14,5 – MS16. Note moyenne : 16 - Prix : 58 €

  • Robe sombre

  • Nez qui diffuse des notes d’agrumes et une belle minéralité. L’élevage est bien digéré.

  • Matière fraîche, juteuse et équilibrée. La bouche est fine et délicate et les arômes sont persistants. Les tannins sont d’une très belle qualité.

 

14. Dominique Laurent : Mazis-Chambertin 1996 :

DS15,5/16 – PC16 – MS15,5. Note moyenne : 15 - Prix : 70 €

  • Robe encore sombre mais légèrement moins nette que le Charmes-Chambertin.

  • Le nez est profond et racé, presque sauvage avec un côté lacté. Il présente lui aussi des notes d’agrumes mais ici le boisé n’est pas encore totalement digéré.

  • Bouche vigoureuse, voire violente mais dont les tannins sont superbes. Ce vin a peu de charme pour le moment mais son potentiel semble sérieux.

 

15. Dominique Laurent : Echezeaux (2320 bouteilles) 1995 :

DS15,5 – PC15 - MS15. Note moyenne : 15 - Prix : 46 €

  • Beaucoup de gros dépôts en suspension.

  • Nez sans bois. Les arômes sont tertiaires, sous-bois, humus, voire viandés.

  • L’absence de bois met le fruit en évidence. La longueur est correcte mais les tannins commencent à sécher légèrement en finale. Un vin qui ne devrait sans doute pas être attendu plus longtemps.

 

16. Dominique Laurent : Clos de la Roche (1750 bouteilles) 1995 :

DS15 – PC15,5 – MS14,5/15. Note moyenne : 14,5 - Prix : 46 €

  • Très belle robe translucide et brillante.

  • Nez réduit et fermé. Minéral et encore une fois sans bois.

  • La bouche manque légèrement de vivacité. Elle parait réservée, mais la finesse des arômes la rend élégante.

 

 

Conclusion :

  • Dégustation qui exhibe un élevage trop ambitieux pour une grande partie des vins, en particulier des premiers crus, dont le bois est monstrueusement dominant.

  • Cet élevage semble mieux supporté par les grands crus dont la matière est plus ample. Mais dans l’ensemble les vins manquent d’élégance.

  • La qualité moyenne est assez bonne mais les vins manquent de magie pour un négoce autant médiatisé.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Vous êtes ici : Accueil Dégustations Thématiques Verticales - Domaine 2005_05_27 Dominique Laurent Bourgogne