2000_10_13 Les cidres d'Eric Bordelet

Dégustation de cidres et de poirés d'Eric Bordelet. Le compte rendu sur le lien suivant:

LES CIDRES D'ERIC BORDELET

 

(Deuxième dégustation)

 

Le vendredi 13 octobre 2000.

 

 

Synthèse des commentaires de dégustation par Laurent Gibet.

 

Quelques commentaires de contexte :

  • Les produits ne sont pas dégustés à l'aveugle .

  • Nombre de dégustateurs : une quinzaine.

 

1. Sydre pétillant brut nm :

Note moyenne : 13,5 - Prix : 23 F
  • Robe orangée intense.

  • Un nez de miel, de pomme cuite.

  • Une bouche assez pure, des notes de citron. Très peu sucrée, elle est un peu rêche et peu longue.

 

3. Sydre brut tendre demi-sec n.m. :

Note moyenne : 14 - Prix : 23 F
  • Robe ambrée, brillante.

  • Un nez relativement complexe : pomme, abricot, pêche, safran, cannelle.

  • Une bouche joliment équilibrée, minérale.

 

2. Sydre pétillant doux nm :

Note moyenne : 13 - Prix : 23 F
  • Robe ambrée.
  • Un nez de miel, de pomme au four.

  • Une bouche douce et gourmande. Une bulle présente mais fine. Un produit toutefois un peu moins typé, plus passe-partout.

 

4. Sydre Argelette 99 :

Note moyenne : 14,5/15 - Prix : 43 F
  • Une robe encore plus ambrée que les précédentes.

  • Un nez agréable : pomme cuite, abricot, citron, miel, épices douces; des notes minérales complémentaires (craie).

  • La bouche est ample, équilibrée, gourmande. Dotée d'une belle bulle, elle offre une bonne complexité, sur une bonne longueur. Un beau produit, qui confirme l'appréciation portée sur le millésime 98 (noté 15).

 

5. Poiré authentique 99 :

Note moyenne : 13 - Prix : 33 F
  • Contrairement aux cidres, les poirés présentent des robes plus pâles (qui restent brillantes).

  • La nez est logiquement marqué par la poire.

  • La bouche est vive, tendue, raide. Marquée par le citron vert, elle offre une certaine astringence.

 

6. Poiré granite 99 :

Note moyenne : 13,5/14 - Prix : 53 F
  • Ici aussi, robe pâle, rappelant un peu la bière blanche.

  • Nez assez curieux : des notes de pierre (craie silex), d'herbe fraîche (à la manière des huiles d'olive toscanes), de menthe viennent compléter des notes plus attendues de poire, de coing, d'ananas, de caramel. Nez assez fermé.

  • La bouche convainc moins que l'argelette du même millésime. Des notes de pomme acidulée. Certains dégustateurs sont gênés par un petit faux goût de fruit blet.

 

Conclusion :

  • Ce domaine confirma sa qualité, du moins dans les cuvées haut de gamme.

  • Les poirés (pâles et plus vifs) sont très différents des cidres.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Vous êtes ici : Accueil Dégustations Thématiques Type de vin 2000_10_13 Les cidres d'Eric Bordelet