2002_01_14 Liquoreux du monde

Dégustation de vins liquoreux du Monde. Le compte rendu sur le lien suivant:

Les liquoreux du monde

 

 

Le 14 janvier 2002.

 

 

Synthèse des commentaires de dégustation : Pierre Citerne.

 

 

Quelques commentaires de contexte :

  • Les vins ne sont pas dégustés à l'aveugle

  • Nombre de dégustateurs : une vingtaine

  • PP : Pascal Perez - DS : Didier Sanchez - LG : Laurent Gibet - PC : Pierre Citerne

 

 

1. Italie : Cantine Colosi – Malvasia delle Lipari – Passito di Salina 1999 :

DS : 15 vers 15,5 - LG : 15,5 - PP : 15,5 - PC : 15 . Note moyenne : 15,3

  • Doré orangé.

  • Nez puissant et assez complexe : écorce d’orange, mandarine confite, chocolat, notes herbacées de thé Earl Grey.

  • Bel équilibre en bouche, savoureux et pas lourd malgré une acidité discrète, les notes d’herbes sèches méditerranéennes complexifient la finale.

 

2. Etats-Unis : Bonny Doon Vineyards – California Muscat “Vin de Glacière”1999 :

DS : 14,5 - LG : 15 vers ? – PP : 15 – PC : 14 . Note moyenne : 14,6

  • Or moyennement intense.

  • Nez très aromatique, d’abord végétal (asperge verte, buis), puis du fruit exotique à l’aération.

  • Agréable saveur acidulée en bouche, sur le bonbon anglais, bonne acidité qui donne un caractère aérien au vin malgré sa liqueur, une certaine amertume végétale et une finale manquant de pureté (goût “artificiel” évoquant la saccharine) déparent l’ensemble.

 

3. Autriche : Ernst Triebaumer – Rust – Eiswein Sauvignon Blanc 1998 :

DS : 16 - LG : 15,5 - PP : 16 - PC : 15 . Note moyenne : 15,6

  • Beau jaune d’or.

  • Nez exubérant de pêche blanche confite, de fruit exotique, d’infusion de tilleul.

  • Matière vive, cohérente, bâtie autour de l’acidité et de l’amertume (peau de pamplemousse) qui équilibrent le sucre sans difficulté. Ampleur modérée, finale “piquante” marquée par l’acidité volatile.

 

4. France : Château de Suronde – Quarts de Chaume 1998 :

DS : 11 - LG : 13,5 – PP : 13,5 – PC : 12 . Note moyenne : 12,5

  • Robe brillante, jaune d’or assez foncé.

  • Outre des senteurs de coing et de cire, on décèle des notes de roquefort, de bois verni humide et médicamenteuses qui trahissent l’influence de la pourriture grise.

  • On retrouve cette gamme aromatique en bouche, associée à une matière imprécise, qui manque cruellement de vivacité et de longueur.

 

5. Australie : De Bortoli – New South Wales – Botrytis Semillon “Noble One” 1996 :

DS : 15,5/16 - LG : 16 – PP : 16 – PC : 15,5 . Note moyenne : 15,8

  • Belle présentation : vieil or orangé, visqueux et brillant.

  • Nez expressif mêlant des notes de botrytis “sauternaises” (cire, crème brûlée) à des senteurs plus exotiques (âtre froid, citron confit, relents terpéniques).

  • Matière cohérente et bien équilibrée, marquée par le bois (un côté fumé et beurré dominant), finale fraîche sur la cire et l’orange confite.

 

6. Afrique du Sud : Klein Constantia – Vin de Constance 1993 :

DS : 16,5 - LG : 16 – PP : 16 – PC : 16,5/17 . Note moyenne : 16,4

  • Couleur entre l’ambre et le cuivre, brillante.

  • Nez expressif, intense, original malgré sa dominante muscatée : très fumé (lard fumé, tabac), lavande, abricot sec.

  • L’originale et rémanente saveur fumée domine le spectre aromatique de la bouche, matière intense, cohérente ; la liqueur d’une très belle pureté évite toute lourdeur grâce à une acidité parfaitement intégrée.

 

7. France : Domaine du Rousset-Peyraguey – Sauternes “Réserve” 1990 :

DS : 15 - LG : 14,5 – PP : 14,5 – PC : 14,5/15 . Note moyenne : 14,7

  • Présentation inhabituelle pour un Sauternes de dix ans : ambré orangé.

  • Nez puissant, oxydé ; les notes d’orange et de figue confites, de fruits secs, de marc évoquent un Rivesaltes ou une mistelle…

  • Bouche très parfumée, dans le même registre oxydatif (orange confite, quinquina, noix), matière puissante mais rustique, alcooleuse. Un vin étonnant, peu typé Sauternes.

 

8. Italie : Poliziano – Vino di tavola delle Toscana – Vino Santo Toscano 1990 :

DS : 17,5 - LG : 16 – PP : 16,5 – PC : 16,5 . Note moyenne : 16,6

  • Belle robe ambrée, solaire, reflets topaze.

  • Superbe nez piquant et complexe, son caractère oxydé évoque un vieil amontillado : beaucoup de noisette grillée, crème fraîche, farine de châtaigne, notes fumées et épicées empreintes de distinction et de retenue.

  • Equilibre basé sur la finesse, liqueur modérée, longue rémanence aromatique sur de subtiles notes oxydées.

9. France : Domaine Zind-Humbrecht – Alsace Grand Cru – Pinot Gris Rangen de Thann Clos Saint-Urbain SGN 1998 :

DS : 17,5 vers 18 - LG : 17 vers 18 - PP : 17,5 - PC : 17/17,5 . Note moyenne : 17,5

  • Robe vieil or, très visqueuse.

  • Nez explosif, encore assez simple dans l’expression d’un fruit exotique exubérant et pur (fruit de la passion, mangue), accompagné de beurre frais, de réglisse, de guimauve.

  • Liqueur immense, d’une grande pureté, beaucoup de fraîcheur, l’équilibre est parfait, la texture de loin la plus soyeuse de la soirée.

 

10. Hongrie : Gia – Tokaji Aszu 6 Puttonyos 1993 :

DS : 16 - LG : 16,5 – PP : 16 – PC : 16,5 . Note moyenne : 16,5

  • Robe ambrée, rousse, visqueuse.

  • Expressif et puissant, le nez offre une palette aromatique assez riche, avec une pointe oxydative : fruits secs, miel tannique (châtaignier), marmelade d’orange, notes florales aussi.

  • Une belle et saine acidité vertèbre la bouche, liquoreuse ; des goûts subtils de champignon sec, d’angélique émaillent un fond confituré d’orange et d’abricot. La finale plus nettement oxydée reste cohérente et fraîche.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Vous êtes ici : Accueil Dégustations Thématiques Type de vin 2002_01_14 Liquoreux du monde