2009_05_29 Horizontale Rhône Nord 2000

 

 

Club toulousain In Vino Veritas

Le Rhône Nord en 2000

Vendredi 29 mai 2009

 

 

 

 

 

La dégustation, préparée par Didier Sanchez, est commentée par Laurent Gibet.

 

 

Quelques commentaires de contexte :

Toutes les bouteilles, stockées pendant une longue période dans des conditions optimales, ont été placées dans une cave de service, à température adaptée, verticalement, 20 jours avant notre rendez-vous.

Cette dégustation s'est déroulée en deux séances : l'après-midi à 14h puis le soir à 19h30.

Ce compte-rendu, même s'il rapporte les notes de chaque séance, détaille les impressions du soir car il n'a pas été possible de faire un CR l'après-midi. Lorsque l'écart de notation entre les 2 dégustations est trop important, un petit commentaire est fait par Didier Sanchez.

Entre autres causes, une aération de 5 heures (dans la bouteille rebouchée en position verticale) peut expliquer les variations dans les appréciations.

Les notes de Didier Sanchez, présent l'après-midi et le soir, reflètent ces fluctuations.

Les vins sont dégustés avec présentation à l'aveugle, dans le même ordre entre l'après-midi et le soir.

Les verres utilisés sont les « Expert » de Spiegelau.

DS : Didier Sanchez - LG Laurent Gibet - MS : Miguel Sennoun - MF : Maxime France.

 

 

 

 

Ordre de dégustation

(Nombre total de dégustateurs : 14)

 

 

 

1. Crozes-Hermitage : Domaine Colombier "Cuvée Gaby" 2000 - 12,5°

L'après-midi : DS14,5/15

Le soir : DS14,5 - LG14,5 - MS15 - MF14,5. Note moyenne SOIR : 14,6

Robe un peu évoluée, légèrement trouble.

Nez typé, d'éclat moyen : cassis, tapenade, laurier, rose, grenadine.

Volume moyen pour un substrat correct, assez acide, sans énormément de pulpe. 

 

 

2. Côte-Rôtie : Domaine Ogier 2000 - 13°

L'après-midi : DSED?

Volatile énorme, brett ...

Le soir : DS13,5 - LG13,5 - MS14 - MF13,5. Note moyenne SOIR : 13,6

L'élevage propose une expression possédant une classe indéniable : cassis, herbes aromatiques, encens, encre, réglisse, poivre, fleurs. 

Bouche en fraîcheur svelte. Chair un peu trop en retrait. Il manque de la longueur et peut-être un soupçon de maturité.

 

Rappels :

a. Côte-Rôtie - Domaine Ogier 2000 : 26/6/07 - 11/20  (LG)

Boisé, fond de syrah, suie. Bouche désunie, à l'acidité citronnée. Problème de bouteille ?

b. Côte-Rôtie - Domaine Ogier 2000 : 21/3/02 (LG)

DS15,5 - PP15 - PC14 - LG14,5. Note moyenne : 15

Robe d'un violacé intense.

Nez complexe dévoilant des parfums de cacao, de cerise à l'eau de vie, de marc, d'épices, de violette et une minéralité de graphite.

Bouche construite sur un beau jus frais, tonique, encore brut en l'état mais prometteur.

 

 

3. Cornas : Domaine Alain Voge "Cuvée Vieilles Vignes" 2000 - 13°

L'après-midi : DS15

Le soir : DS15,5 - LG15 - MS15 - MF15. Note moyenne SOIR : 15

Profondeur olfactive sous la forme de senteurs de cassis, de cuir, de suie, de graphite, de rafle, de savon d'Alep (huile d'olive/essence de laurier), de violette et de cerise confites (on est descendu à Cornas, avec un aspect plus solaire, en l'occurrence ici moins "froid").

Appréciable supplément de chair et de persistance dans un profil un poil rustique aux tannins poudreux de belle vitalité.  

 

 

4. Côte-Rôtie : Domaine Clusel-Roch "Les Grandes Places" 2000 - 12,5°

L'après-midi : DS16,5/17

Le soir : DS17 - LG16,5 - MS16,5 - MF16,5. Note moyenne SOIR : 16,6

Nez somptueux, explosif, évoquant un peu celui d'un Pauillac : cassis, violette, cuir, laurier, fumée, graphite, cèdre et une incroyable décharge de poivre noir. Compact et déployé à la fois.

Bouche très dynamique, longue, restant assez rigoureuse (pas vraiment en taffetas). La grande classe !

 

Rappel : Côte-Rôtie - Domaine Clusel-Roch « Les Grandes Places 2000 » : 17/1/04 (LG)

PP17 - DS17 - PC17+ - LG17,5 - VM17,5. Note moyenne : 17,5

Exhalaisons de fleurs, d'épices (poivre), de fruit, d'encens, de réglisse pour cette bombe fruitée (mûre, cassis). Bouche racée, séveuse, gracile, qui reprend dans un ensemble ciselé, minéral et sanguin, les notes du nez. L'élevage est encore un peu présent mais on peut prédire un bel avenir à ce vin typé, goûteux et charmeur. 

 

 

5. Côte-Rôtie : Domaine Gerin "Les Grandes Places" 2000 - 13°

L'après-midi : DS14

Le soir : DS17,5 - LG17,5 - MS17 - MF17. Note moyenne SOIR : 17,3

Robe jeune, dense.

Un peu de réduction dans un spectre olfactif hiératique, fuligineux, plus caverneux : cerise, poivre, terre labourée, graphite, encre. Un poil de boisé toasté, observe Maxime.

Matière assez complète (avec ce petit supplément de chair escompté), solide, sereine. La sensualité tactile propre aux meilleurs réalisations sur cette appellation charmeuse; magistrale profondeur de champ.

 

 

6. Cornas : Domaine Allemand "Chaillot" 2000 - 13°

L'après-midi : DS15,5/16

Le soir : DS(16) - LG(16) - MS? - MF(16). Note moyenne SOIR : (16?)

Robe violacée, peu entamée.

Nez de vin peu protégé, avec un petit quelque chose qui jure (liège ?). Fruité, poivré, évoquant le roncier, la grenadine.

Gros jus marquée par des notes végétales, indompté, avec un fond acide et toujours cette tonalité aromatique suspecte (cf. la prise de risque dans le rappel).

 

Rappel : Cornas - Domaine Allemand « Chaillot » 2000 : 8/2/08 (LG)

DS13,5 - LG(13,5) - MS14. Note moyenne : 13,5

Nez très animal, très "sans soufre", rock'n roll (comme dirait mon ami FB). Notes de cassis, d'eucalyptus, de marinade de lièvre. Cet ensemble brusque et fouillis manque d'intention claire.

Bouche imparfaite, heurtée, dominée par son acidité, pas assez nette. Une expression au bord du vide, dont la précarité est difficilement défendable ...

 

 

7. Hermitage : Domaine Chave 2000 - 13°

L'après-midi : DS17+

Le soir : DS17,5/18 - LG17+ - MS18,5 - MF18,5. Note moyenne SOIR : 17,9

Nez composite, herbacé (on pense un peu au cabernet-franc de nouveau), organique, renfrogné : cassis, poivre, terre battue, cuir, graphite, épices, havane, fumet de menthe. Intégré mais ne faisant pas la roue.

Matière assez secrète, puissante mais verrouillée. A l'opposé du vin offert produit par la famille Jamet, on a ici affaire à une puissance de feu impressionnante, prostrée dans un quant-à-soi viril mais fin (quel grain tannique !). On comprend cette forme de lévitation qu'évoque parfois Jean-Louis Chave pour caractériser ses vins, la massivité n'excluant pas l'élégance. Il est au passage surprenant d'avoir été confronté à un 2000 si libéré, en février 2008, immédiatement très grand.

 

Rappels :

a. Hermitage rouge - Domaine Chave 2000 : 8/2/08 (LG)

DS18,5 - LG18,5/19 - MS18,5. Note moyenne : 18,6

Un nez (initialement réduit), très profond, qui évoque un "Pauillac de la vallée du Rhône" : minéral, encre, graphite, cassis. Bouche à la puissance de feu prodigieuse malgré la réserve austère qui s'impose. Elle réussit même l'exploit de dépasser en persistance et en verticalité la fantastique Côte Brune de Jamet 2000, pourtant énorme (la Côte-Rôtie 2000 de Jamet étant déjà excellente). Un vin cador, déjà relativement abordable. Clape 2000 fera gentillet et Chaillot 2000 de Allemand semblera bien approximatif.

b. Hermitage rouge - Domaine Chave 2000 : décembre 2004 (PC)

DS16 - PC16. Note moyenne du groupe : 15,5

Robe comparable à celle du 2001 ; la bordure semble un peu plus large.

Le bois est encore présent, mais la dominante est fruitée (groseille poivrée caractéristique) et animale ; le nez s'exprime donc plus librement.

Bouche serrée, dense, de très belle tenue ; finale austère, digne. Peut-être un peu moins d'ampleur et de fond que le 2001, un équilibre davantage axé sur la vivacité. Ces deux premiers vins paraissent à ce stade davantage marqué par l'élevage (assez puissamment grillé) que me semblaient l'être les millésimes précédents que j'ai eu l'occasion de goûter à peu près au même âge (97, 98, 99). Détail révélateur, les verres vides expriment plus nettement le bois que le fruit...

 

 

8. Hermitage : Domaine du Colombier 2000 - 13°

L'après-midi : DS13,5

Pas mal de volatile au nez. Vin austère, renfrogné, très Hermitage pour le coup. Manque de chair, semble presque maigre et un peu vert. 

Le soir : DS17 - LG16,5 - MS17,5 - MF17. Note moyenne SOIR : 17

Le fruit semble ici légèrement plus mûr, confituré, dans un registre fort gourmand : gelée de framboise, cerise confite, figue, parfums de cheminée froide, réglisse, escortées d'une bonne dose de genièvre.

Joli grain, juteux, pour une rusticité charmeuse, veloutée, salivante. Impensable progrès du vin à l'aération.

 

 

9. Cornas : Domaine Clape 2000 - 13°

L'après-midi : DS16,5

Le soir : DS16 - LG16 - MS16,5 - MF16. Note moyenne SOIR : 16,1

Notes de gelée de mûres, de figue, de fumée, avec un fort impact réglissé.

Bouche bien en place, un tantinet rustique, tranquille, peu évoluée. 

 

Rappels :

a. Cornas - Domaine Clape 2000 : 8/2/08 (LG)

DS15,5/16 - LG16 - MS15,5. Note moyenne : 15,7

Au départ, l'expression animale est un peu violente (pansement, embrocation, Antésite, civette). Puis l'olfaction se clarifie pour dévoiler un nez solaire et terrien, exprimant la cerise confite, les fruits rouges confiturés, les épices, la terre humide.

Gros fruit bien mûr, réglissé, dans une bouche harmonieuse, équilibrée, au grain sensiblement plus rustique que celui de la Côte-Rôtie 2000 de Jamet.

b. Cornas - Domaine Clape 2000 : décembre 2007 au domaine (LG)

Notes : DS16,5 - PC16,5 - LG16,5 - MS17.Note moyenne : 16,7

Merveilleux nez de brique chaude, de tabac frais, d'épices. Très fruité, fin, gourmand, chair suave, tannins intégrés, plus sages que dans les vins précédents. Un millésime qui s'est toujours bien goûté.

 

 

10. Côte-Rôtie : Domaine Jamet 2000 - 12,5°

L'après-midi : DS17,5

Le soir : DS17 - LG17 - MS17,5 - MF17. Note moyenne SOIR : 17,1

On retrouve bien la griffe Jamet dans une olfaction appelante, orientalisante, si généreuse en arômes (saturante si l'on veut) : marinade, olive noire, cassis, âtre, laurier ... et la grâce parfaite des meilleurs vins de l'appellation.

Matière au beau naturel d'expression, familière, très aromatique, désaltérante. On ne peut que lui reprocher un petit manque de matière (celle que l'on aurait dans la Côte Brune, qui aurait probablement emporté l'enchère dans cette belle série).

 

Rappels :

a. Côte-Rôtie - Domaine Jamet 2000 : 8/2/08 à l'ouverture (PR)

DS16 - PR16,5 - CD16,5. Note moyenne : 16,3

Très jolie robe, rubis très sombre, brillante.

On retrouve avec bonheur l'identité du cru, bien épanoui : mûr, frais, élégant, séducteur en diable, avec ses arômes viandés, lardés, poivrés.

A la finesse de texture s'ajoutent ici une certaine sensualité, assez irrésistible, une puissance progressive, pour finir tout en longueur et en fraîcheur, sur des notes épicées.

Vin spontané qu'il serait dommage de laisser dans un coin sans y faire déjà une fête !

Côte-Rôtie - Domaine Jamet 2000 : 8/2/08 à l'ouverture (LG)

DS16,5/17 - LG17 - MS17. Note moyenne : 16,9

On hume avec délectation ces notes magiquement signalétiques d'une grande syrah septentrionale, avec ce trait de syrah racé (comme en Bourgogne avec le pinot, du moins chez les meilleurs), ce cassis, ces épices, cette olive, cette réglisse ... et un soupçon d'eucalyptus.

En bouche, le jus et le grain sont d'une facilité déconcertante dans une expression de grande classe, bien mûre, idéalement dimensionnée, si désaltérante. Pourquoi plus de vins ne sont-ils pas réalisés ainsi ?

b. Côte-Rôtie - Domaine Jamet 2000 : décembre 2007 au domaine (LG)

Notes : DS17,5 - PC17 - LG17 - MS17.Note moyenne : 17,2

Notes végétales très favorables (des vertus de la rafle)  composant un magnifique trait de vert très chic et très tonique (comme pour les pinots noirs de Dujac). Sanguinité pour un panel aromatique dopant mêlant des notes variées : cassis, café vert, épices (genièvre), orange sanguine. La matière est parfumée, sapide (pulpeuse), fine (sveltesse), désaltérante, volante. Savoureux et à l'évidence signée. Gourmandise immédiate et retenue (potentiel). Plus parlant que le 2001 (à attendre). Déjà bu à ce haut niveau de plaisir en juillet 2006, à satiété, en évidence (à la manière du Chambolle Cras 2001 de Roumier).

 

 

11. Hermitage : Domaine Remizières "Cuvée Emilie" 2000 - 13°

L'après-midi : DS15,5

Le soir : DS14,5 - LG14,5 - MS14 - MF14. Note moyenne SOIR : 14,4

Les choses se gâtent un peu ici en raison d'un voile de bois moins maîtrisé. L'expression renarde un peu également et concède un peu de cerise lactée, d'orange sanguine (cf. les élevages à la Tardieu-Laurent), de tabac.

Bouche faisant pâle figure, sans joliesse, sanglée. Expression murmurée du cépage, tellement plus neutre. 

 

 

12. Cornas : Domaine Allemand "Reynard" 2000 - 13,5°

L'après-midi : DS16

Le soir : DS17 - LG17 - MS17 - MF17. Note moyenne SOIR : 17

Robe jeune, peu affectée, violacée, un peu turbide.

Exhalaisons sauvages, puissantes, spontanées : cassis, figue fraîche, violette, poivre, viande marinée, agrumes (orange cloutée à la girofle, presque pamplemousse également, pour une réjouissante fraîcheur aromatique). 

Matière vitale, vigoureuse, affranchie, bien dans le style maison. La question est de savoir si c'est ce vin (du moins d'une netteté aromatique irréprochable, contrairement à la cuvée de jeunes vignes) qui exprime le mieux le terroir et le cépage.

 

 

 

 

Dégustation « exotique »

 

 

13. Australie : Lindemans "Pyrus" Coonawarra 1986 - 12,5°

(44% Cabernet Sauvignon, 28% Malbec, 16% Cabernet Franc, 12% Merlot)

Le soir uniquement : DS14,5 - LG14,5 - MS14,5 - MF14,5. Note moyenne SOIR : 14,5

Un nez un peu ancien, bordelais dans l'âme : fraise, herbes aromatiques, menthe, céleri, piment d'Espelette.

Bouche vivante, fraîche, avec une bonne acidité (pensé Bel Air Marquis d'Aligre). 

 

 

14. Cabo Verde (Cap Vert) : Vinho Tinto Do Fogo "Cha das Caldeiras" Seco NM - 14°

(Syrah, Tannat)

Le soir uniquement : DSED - LGED - MSED - MFED. Note moyenne SOIR : ED

Repoussant : vinaigre de groseille adjoint de colle Araldite. Un véritable OVNI.

 

 

15. Ile de la Réunion - Vin de Pays de Cilaos : Chai de Cilaos Rosé 2008 - 12°

(Malbec, Syrah, Pinot Noir)

Le soir uniquement : DS13,5 - LG13 - MS12,5 - MF13. Note moyenne SOIR : 13

Rosé de facture assez classique, fruité, acidulé, aux goûts de grenade, de fraise. 

 

 

16. Ile de la Réunion - Vin de Pays de Cilaos : Chai de Cilaos "Premières Vendanges" 2008 - 12°

(Chenin et Verdelho)

Le soir uniquement : DS13,5 - LG12,5 - MS12 - MF13,5. Note moyenne SOIR : 12,9

Notes de fenouil, de fruits blancs, d'ananas, d'amande, de poivre blanc.

Abrupt, un peu trop amer. Le nez fait Sud mais il y a beaucoup d'acidité (très citron vert). On a imaginé du manseng et chenin d'Anjou.

 

 

17. Ile de la Réunion - Vin de Table de France : Chai de Cilaos "Moelleux" NM - 10,5°

(Gros Manseng et Chenin)

Le soir uniquement : DS12 - LG12 - MS11,5 - MF11. Note moyenne SOIR : 11,6

Nez exotique, principalement sur le citron vert.

Bouche acide, avec très peu de sucre résiduel, bigrement furtive. Tonalités végétales de sauvignon (de manseng aussi pour Didier). Pensé à un Côtes de Gascogne. Un vin qui ne ressemble pas à grand-chose.

 

 

18. Vin de Pays des Côtes Catalanes : Domaine Gauby "La Jasse" 2000 - 13,5°

(100% Muscat)

Le soir uniquement : DS11 - LG11,5 - MS11,5 - MF11. Note moyenne SOIR : 11,3

Odeurs nettement muscatées de poire, d'ananas, de citron, de lavande, d'eucalyptus, de camphre, de résine.

Bouche disharmonieuse, amère et acide.

 

Rappel : Vin de Pays des Côtes Catalanes - Domaine Gauby "La Jasse" 2000 : 7/2/2002

DS14 - PP14 - PC14 - LG14. Note moyenne : 14

Robe brillante, intense. Nez "muscaté", avec ses senteurs d'abricot délicatement vanillé et lacté, d'orange, de pomme, d'amande.

Bouche grasse, soutenue par une acidité salvatrice, avec une légère amertume rappelant la peau de pamplemousse. Une pointe de minéralité pour ce vin restant toutefois un peu simple et austère, à associer à un plat.

 

 

19. Vin de Pays des Côtes Catalanes : Domaine Gauby "Les Aleaux" 2000 - 13,5°

(100% Chardonnay)

Le soir uniquement : DS12,5 - LG13 - MS13 - MF13. Note moyenne SOIR : 12,9

Yaourt au citron, cire, fougère. Aspect butyrique du chardonnay (du Sud).

Bouche éreintée, acide (pensé à Mâcon). 

 

Rappel : Vin de Pays des Côtes Catalanes - Domaine Gauby "Les Aleaux" 2000 : 7/2/2002

DS13,5 - PP13,5 - PC13,5 - LG14. Note moyenne : 13,5

Robe brillante, intense. Nez intense, fruité, développant des notes de fruits blancs, d'agrumes, de fleurs blanches, de vanille, de pomme verte.

Bouche rappelant l'expression du chardonnay. Encore boisée, un peu brute et opulente mais non dénuée de fraîcheur, avec des notes de beurre, de fruits secs.

 

 

20. Veneto IGT Maculan Dindarello 2002 - 11,5°

(100% Muscat - moscato fio d'aranco passerillé) 

Le soir uniquement : DS(13?) - LG14,5 - MS14,5 - MF14. Note moyenne SOIR : 14

Ici aussi, le muscat se signale bien : abricot (pas trop mûr), poire, peau d'orange, orangette, herbes en décoction (lavande et serpolet), raisin de Corinthe, citron vert (et comme un rappel d'eau de Cologne).

Matière intermédiaire, acidulée. Didier émettra un doute sur la netteté de la vendange (passerillage sur pieds ou sur claies ?).

On se rapproche ici d'un vin de paille du Jura (ou d'un vin de glace ?).

 

 

 

Conclusion 

 

Un très grand bienfait de l'aération pour ces vins.

Des vins donnant faim (une année fraîche), leur ardeur étant propice pour la table : la syrah est un grand cépage dans ces territoires (ce n'est pas un scoop).

 

 

 

Tableau récapitulatif

 

 

 

Vins excellents

2000

Hermitage - Domaine Chave

17,9

+0,9

2000

Côte Rôtie - Domaine Jamet

17,5

-0,4

2000

Côte Rôtie - Domaine Gerin « Les Grandes Places »

17,3

+3,3

2000

Hermitage - Domaine du Colombier

17,0

+4,5

2000

Cornas - Domaine Allemand « Reynard »

17,0

+1,0

Très bons vins

2000

Côte Rôtie - Domaine Clusel-Roch « Les Grandes Places »

16,8

-0,2

2000

Cornas - Domaine Clape

16,5

-0,4

2000

Cornas - Domaine Allemand « Chaillot »

(16,0)

+0,2

Bons vins

2000

Hermitage - Domaine Rémizières « Emilie »

15,5

-1,1

2000

Cornas - Domaine Alain Voge Vieilles Vignes

15,0

0

Assez bons vins

2000

Crozes-Hermitage - Domaine du Colombier « Gaby »

14,8

-0,2

2000

Côte Rôtie - Domaine Ogier

13,6

-

 

 

 

 

 

 

 

 

La note retenue dans ce tableau est la meilleure de l'après-midi et du soir.

L'évolution de cette note entre ces deux phases de dégustation est mentionnée dans la dernière colonne :

  • + le vin s'est amélioré à l'aération
  • - le vin s'est dégradé à l'aération

 

 

 

 

Moyenne de la dégustation

16,2

Ecart moyen (en valeur absolue)

1,0

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Vous êtes ici : Accueil Dégustations Thématiques Horizontales - Millésime 2009_05_29 Horizontale Rhône Nord 2000