2002_01_11 Chateauneuf du pape 1996 et 1995

Dégustation de quelques vins de Chateauneuf du Pape sur les millésimes 1995 et 1996. Le compte rendu sur le lien suivant:

Chateauneuf du Pape 1996 et 1995

 

 

Le 11 janvier 2002

 

 

 

Synthèse des commentaires de dégustation : Laurent Gibet.

 

 

Quelques commentaires de contexte :

  • Les vins sont dégustés à l'aveugle.

  • Nombre de dégustateurs : une quinzaine.

  • PP : Pascal Pérez - DS : Didier Sanchez - LG : Laurent Gibet - PC : Pierre Citerne.

 

 

  • Quelques vins divers des millésimes 96 et 95 :

  • Millésime 96 :

1. DOMAINE RAYMOND USSEGLIO "Générique'' 1996 :

DS09 – LG10- PP09 – PC(Non goûté). Note moyenne : 9,5 - Prix : 19 Euros

  • Robe évoluée.

  • Nez peu net, cartonneux. Seules quelques notes pusillanimes animales, de fraises à l'alcool, d'herbes sèches qualifient le nez.

  • La bouche confirme ce diagnostic : elle est maigre, acide, presque vinaigrée, abrupte. On retrouve ces notes désagréables de carton, auxquelles s'ajoutent, s'il en était besoin, des notes métalliques (boîte d'ananas).

 

2. DOMAINE RAYMOND USSEGLIO "Cuvée impériale" 1996 :

DS11 – LG12 - PP11,5 - PC(Non goûté) . Note moyenne : 11,5 - Prix : 18 Euros

  • Robe évoluée.

  • Nez réservé, confituré, qui propose des senteurs de cerise, de noyau, de fleurs.

  • La bouche ne mérite pas que l'on s'y attarde longuement : elle est chétive, acide, et finit sur de l'amertume.

 

3. DOMAINE RAYMOND USSEGLIO "Cuvée Réservé An 2000" 1996 :

DS09 – LG09 – PP09 - PC(Non goûté) . Note moyenne : 09 - Prix : 16 Euros

  • Robe évoluée.

  • Nez alcooleux, légèrement liégeux (peut-être est-ce ici l'expression végétale approximative du grenache, à savoir marc, poivre vert), floral, poivré.

  • Bouche végétale, malingre, acidulée, sans aucune longueur pour donner le change.

  • Les 3 vins du domaine déçoivent nettement.

 

4. DOMAINE SAINT BENOIT "Elise" 1996 :

Echantillon défectueux - Prix : 12 Euros

  • Robe évoluée.

  • Nez de grenache, giboyeux, désespérément acescent.

  • La bouche ne dément pas, malheureusement.

 

5. DOMAINE SAINT BENOIT "Soleil et Festins" 1996 :

Echantillon défectueux - Prix : 15 Euros

  • Robe évoluée, très claire.

  • Nez animal, liégeux, sans intérêt.

  • Bouche inexistante, acide.

  • 2 échantillons défectueux pour le même domaine !

 

6. DOMAINE DE BEAURENARD "Générique" 1996 :

DS11,5 – LG11,5 – PP10 – PC11. Note moyenne : 11 - Prix : 12 Euros

  • Robe évoluée.

  • Nez ici plus marqué par le cassis, le poivron.

  • La bouche est relativement raide, un rien amère, avec des notes de poivron et de réglisse. Tout cela oriente le dégustateur à l'aveugle vers un Cabernet-Franc de la vallée de la Loire.

 

7. DOMAINE DE BEAURENARD "Boisrenard" 1996 :

DS12,5 – LG12,5 – PP13 – PC11,5. Note moyenne : 12,5 - Prix : 22 Euros

  • Une des rares robes nettes, brillantes, peu usées par l'âge.

  • Le nez est très marqué par le bois (notes d'agrumes), même si l'on devine un fruit sous-jacent bien présent, qui dévoile des odeurs de cassis, de poivre blanc, d'herbes sèches,

  • Bouche nettement plus structurée que les précédentes, mais brusquée par un excès de bois. Ici aussi, l'acidité du millésime se ressent. Le vin possède enfin un peu de longueur, mais il a un caractère plutôt "passe-partout", anonyme.

 

8. DOMAINE DE LA JANASSE "Tradition" 1996 :

DS13,5 – LG13 – PP12 – PC13. Note moyenne : 13 - Prix : 12 Euros

  • Robe évoluée, claire.

  • Le nez rappelle ici l'expression d'une syrah rhodanienne. Notes florales, de caoutchouc, de gibier, de poivre vert.

  • La bouche ne brille pas par sa netteté : elle délivre des notes de marc, d'alcool. Elle est clairement desservie par son caractère fluide et son manque de tenue.

 

9. DOMAINE DE LA JANASSE "Chaupin" 1996 :

DS12,5 – LG11,5 – PP12,5 – PC11,5. Note moyenne : 12 - Prix : 27 Euros

  • Robe évoluée.

  • Toujours cette répétitivité aromatique : confiture, alcool, marc, poivre. Un nez qui reste curieux (notes légères de produit d'entretien, de type cif ammoniacal).

  • Le vin n'est guère en mesure d'impressionner, avec son acidité, son caractère anémique, et son absence de longueur.

 

10. DOMAINE DE LA JANASSE "Vieilles vignes" 1996 :

DS13,5-14 – LG12 – PP13,5 – PC12. Note moyenne : 13 - Prix : 30 Euros

  • Robe évoluée.

  • Nez peu distingué, avec ces légères (mais sensibles) notes de carton. Timides notes florales et fruitées (fraise, framboise).

  • Vin terriblement banal, de structure lâche, acidulé, sans persistance.

  • On est étonné de la faiblesse des 96 produits par ce domaine (qui nous a enthousiasmé - il est vrai sur des millésimes plus récents - lors du voyage annuel en 2001).

 

11. DOMAINE ROGER SABON "Cuvée Réservée" 1996 :

DS12,5 – LG12 – PP12 – PC13,5. Note moyenne : 12,5 - Prix : 18 Euros

  • Robe évoluée, peu intense.

  • Nez animal, avec des notes pâtissières de forêt noire (chocolat, cerise, alcool), de poivre.

  • La bouche est elle aussi plutôt acide, sans caractère affirmé.

  • On a pensé à une mondeuse de Savoie (peu de couleur, caractère septentrional, proximité aromatique avec la syrah).

 

 

12. DOMAINE ROGER SABON "Cuvée prestige" 1996 :

DS12,5 – LG12 – PP12,5 – PC13. Note moyenne : 12,5 - Prix : 27 Euros

  • Robe évoluée, claire.

  • Ici aussi, le nez manque de netteté : notes de poivron, de carton, de pomme oxydée et un caractère méridional plus avenant (romarin, olive, câpres).

  • La bouche est poivrée, mince, le tout complété par une finale amère. Elle est curieusement à la fois acide et mûre, confiturée et verte.

 

 

  • Millésime 95 :

13. DOMAINE CHANTE-PERDRIX 1995 :

DS13,5 – LG13 – PP13 – PC12,5. Note moyenne : 13 - Prix : 10 Euros

  • Robe évoluée, peu d'intensité colorante.

  • Arômes de grenache évolué, paraissant plus mûrs (millésime oblige) : animal, chocolat, cerise confite, figue, floral (fleurs séchées (roses).

  • La bouche est somme toute correcte, acide, avec des notes de fruits à noyau qui peuvent rappeler un pinot bourguignon.

 

14. DOMAINE LE VIEUX DONJON 1995 :

DS14,5 – LG13,5 – PP14,5 – PC14. Note moyenne : 14 - Prix : 13 Euros

  • Robe évoluée.

  • Le nez paraît (enfin) plus profond : floral, animal, fruité (cassis).

  • Bouche dotée elle aussi d'un jus de qualité (mais sans plus). Matière et équilibre corrects pour un vin qui sait rester frais, avec des notes de cerise et de tabac. Il nous rappelle, par la qualité de son jus, les vins goûtés en novembre 2001 à la maison des vins de Châteauneuf-du-Pape.

 

15. DOMAINE FONT DE MICHELLE "Générique" 1995 :

DS14-13,5 – LG12,5 – PP13,5 – PC13 Note moyenne : 13,5 - Prix : 15 Euros

  • Robe évoluée.

  • 1er nez désagréable, métallique, de très vieux grenache (un côté punaise écrasée, ou si l'on préfère, de coriandre en feuilles - persil chinois). L'aération permet à des notes de cuir, de poivre, de tabac de s'exhaler.

  • Matière légère, qui peut rappeler celle d'un vin de l'appellation en millésime 93).

 

16. DOMAINE FONT DE MICHELLE "Etienne Gonnet" 1995 :

DS15 – LG14 – PP15 – PC15. Note moyenne : 15 - Prix : 22 Euros

  • Robe évoluée, trouble.

  • 1er nez liégeux, qui retrouve sa netteté à l'aération. Senteurs évoluées d'herbes sèches, de poivre, de fruits à l'alcool, d'encens.

  • On découvre ici enfin (sans pour autant atteindre des sommets) une bouche construite, relativement concentrée, fraîche et agréable. Il était temps, après 16 vins décevants.

 

 

  • Conclusion :

  • Des robes déjà passablement usées.

  • Des nez de grenache (fleurs (violette, roses séchées), fruits à l'alcool, épices, tabac, notes végétales (rafle, marc, poivre vert), mais le millésime 96 est marqué par une forte acidité, d'où la difficulté à établir des diagnostics d'origines à l'aveugle.

  • Les vins ne sont certainement pas au niveau d'une telle appellation.

  • Seule la cuvée Etienne Gonnet 95 sort à peu près son épingle du jeu.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Vous êtes ici : Accueil Dégustations Thématiques Horizontales - Millésime 2002_01_11 Chateauneuf du pape 1996 et 1995