2002_06_14 Bourgogne Cote de Nuits rouge 1998

Deux ans et demi après notre voyage dégustation en Bourgogne (Novembre 1999), l’exercice consiste à regoûter certains des vins que nous avions dégustés sur fût.
Le compte rendu sur le lien suivant:


Bourgognes rouges – Côtes de Nuits 1998

 

 

Les 3 et 24 mai ainsi que le 14 juin 2002

 

 

 

Les commentaires de dégustation sont de Pierre Citerne.

 

 

Quelques commentaires de contexte :

  • Deux ans et demi après notre voyage dégustation en Bourgogne (Novembre 1999), l’exercice consiste à regoûter certains des vins que nous avions dégustés sur fût.

  • Les vins sont dégustés à l'aveugle.

  • Nombre de dégustateurs : une vingtaine.

Première séance 3/5/2002

 

  • Domaine Bertrand Ambroise - Nuits-Saint-Georges premier cru “Clos des Argillières”

Note moyenne sur fût en 99 : 14,5/15. Note moyenne en 02 : 15. Prix : 32 €

Vieux rose avec une nuance brune. Nez déjà évolué, expressif, épicé, rose fanée, animal ; l’élevage est sensible (grillé, fruits secs), l’acidité volatile aussi. En bouche, le vin, quoique sapide et disert aromatiquement, semble fatigué, le fruit est discret, fané, le bois dominant (saveur de noix de cajou) et la finale un peu sèche.

 

  • Maison Louis Jadot - Gevrey-Chambertin premier cru “Clos Saint-Jacques”

Note moyenne sur fût en 99: 16. Note moyenne en 02 : 15.5. Prix : 64

Robe plus vive, plus jeune, grenat brillant. Nez intensément fruité (griotte), flatteur, avec de belles notes épicées, chocolatées, une touche d’humus aussi. La bouche est fraîche, jeune, nette, encore assez simple dans son expression, mais le sérieux du fruit, son allonge, sont les gages d’un bel avenir.

 

  • Domaine Bernard Dugat-Py - Gevrey-Chambertin “Les Evocelles”

Note moyenne sur fût en 99: 15. Note moyenne en 02 : 15. Prix : 42 €

Robe très dense, empourprée, très jeune. Premier nez fermé, compact mais pénétrant, sur la prunelle, l’aération libère un puissant flot de fruit, de la mûre, du cassis, de la myrtille… Matière très dense, manifestement extraite mais avec adresse, structure solide et harmonieuse qui ne fait pas d’ombre au fruit magnifique. Beau potentiel.

 

  • Domaine Méo-Camuzet - Nuits-Saint-Georges premier cru “Les Boudots”

Note moyenne sur fût en 99: 16/16,5. Note moyenne en 02 : Entre 16,5. Prix : 68 €

Rouge jus de framboise assez dense. Nez expressif, conjuguant une réelle profondeur de fruit, sur la griotte épicée, à un boisé flatteur très bien intégré. Fruit moelleux en bouche, épicé, articulé, accessible et délicieux, très bien fait.

 

  • Domaine Denis Mortet - Chambolle-Musigny premier cru “Aux Beaux Bruns”

Note moyenne sur fût en 99 : 16/16,5. Note moyenne en 02 : 16. Prix : 64 €

Robe dense, rouge rubis profond. Nez assez compact, dense, marqué par son élevage et un peu réduit, animal, présence d’une note mentholée. Matière dense, boisée, extraite (tannins accrocheurs moins serrés et polis que ceux des Evocelles de Dugat-Py), un peu hommasse pour un Chambolle…

 

 

  • Domaine Charlopin - Chambertin

Note moyenne sur fût en 99 : Non dégusté. Note moyenne en 02 : 17,5. Prix : 100

Robe très profonde et surtout très jeune, encore bleutée. Le fruit (de grande classe) met du temps à émerger de ce nez très dense, compact, boisé (grillé) et mentholé. Extrême jeunesse en bouche, tout est parfaitement en place, fruit, structure, chair – on sent un potentiel énorme.

 

  • Domaine Confuron-Cotetidot - Charmes-Chambertin

Note moyenne sur fût en 99 : 16. Note moyenne en 02 : 12. Prix : 59 €

Robe très pâle, vieux rose diaphane. Nez évanescent, fruit de pinot floral, gelée de groseille, beurre frais. Matière très souple, sans véritable structure, avec une finale légèrement sucrée et alcooleuse. En le dégustant, on pense à un pinot noir d’Alsace…

 

  • Domaine Bertrand Ambroise - Nuits-Saint-Georges “Vieilles Vignes”

Note moyenne sur fût en 99 : 14,5. Note moyenne en 02 : 15,5. Prix : 23 €

Vieux rose assez dense. Nez expressif et vraiment élégant, très floral : framboise, rose fanée, cannelle. Charnu, sapide, élégant en bouche, allie générosité et sveltesse, avec une allonge appréciable. Une grande réussite pour un village.

 

  • Domaine de la Romanée Conti - Grands Echezeaux

Note moyenne sur fût en 99 : 16,5. Note moyenne en 02 : 17/17,5. Prix : 148 €

Vieux rose brillant. La pureté du fruit est d’emblée admirable, griotte, noyau, une pointe épicée. La bouche est à l’avenant, structurée, la trame est sérieuse, svelte et longue ; le fruit s’exprime avec un naturel, une netteté rare.

 

  • Domaine Denis Mortet - Gevrey Chambertin “En Motrot”

Note moyenne sur fût en 99 : 14. Note moyenne en 02 : 15,5/16. Prix : 43 €

Robe pourpre intense. Nez expressif, un fruit explosif : framboise, pivoine, notes épicées et sanguines. La bouche est présente, extraite, svelte ; le fruit, franc et plein, habille avec bonheur une musculature saillante.

 

  • Domaine Robert Arnoux - Clos Vougeot

Note moyenne sur fût en 99 : 15,5. Note moyenne en 02 : 15,5. Prix : 77

Robe framboisée, assez tendre mais brillante. Nez direct, le fruit simple et vif (groseille) est encore très jeune et légèrement agressif (note métallique). Matière relativement dense, tannique, marquée par une acidité prononcée – un vin austère actuellement.

 

  • Domaine Henry Gouges - Nuits Saint-Georges premier cru “Les Saint-Georges”

Note moyenne sur fût en 99 : 16. Note moyenne en 02 : 15,5. Prix : 54 €

Robe dense, jeune, rubis pourpre. Nez expressif et ample, fruit généreux et bien défini (framboise, griotte), subtilement épicé. Le fruit confirme sa qualité en bouche, concentré, jeune, velouté ; bien structurée, droite, la bouche laisse à la fois une impression de plénitude et de sérieux.

 

  • Domaine Damoy - Chapelle-Chambertin

Note moyenne sur fût en 99 : Non dégusté. Note moyenne en 02 : 15,5/16. Prix : 50

Rubis velouté moyennement intense. Nez frais, épicé et floral, un fruit de pinot franc et expressif. Matière présente, vive, avec des tannins qui semblent un peu saillants – un ensemble qui demande à s’assouplir.

 

 

Deuxième séance 24/5/2002

 

  • Domaine Bertrand Ambroise - Nuits-Saint-Georges premier cru “En Rue de Chaux”

Note moyenne sur fût en 99 : 15. Note moyenne en 02 : 13,5-14. Prix : 28 €

Rubis vif, bordure déjà un peu tuilée. Nez viril, fumé et viandé, le fruit un peu confituré a du mal à s’extirper des notes boisées dominantes. Bouche structurée, des tannins grenus, presque secs ; comme au nez, le fruit semble masqué par le bois – un vin qui semble fatigué par son élevage.

 

  • Domaine Denis Mortet - Gevrey Chambertin “En Champs” vieilles vignes

Note moyenne sur fût en 99 : 15. Note moyenne en 02 : 14,5-15. Prix : 43 €

Robe très dense, encore bleutée. Nez explosif mais sans finesse, beaucoup de fruit mais aussi des notes grillées (café) et épicées liées à l’élevage. Très dense en bouche, boisé, crémeux, et cependant équilibré. Cohérent et volumineux, l’ensemble manque toutefois d’élégance et de transparence (terroir ? sommes-nous sûrs d’être en Bourgogne ?).

 

  • Domaine Hubert Lignier - Morey Saint-Denis premier cru vieilles vignes

Note moyenne sur fût en 99 : 15,5. Note moyenne en 02 : 16. Prix : 60 €

Rubis assez dense, brillant. Le fruit est en évidence au nez, tendre et fin, fraise écrasée subtilement épicée. Structure sérieuse et élancée, mais fruit suave et mûr - de belles qualités de finesse et de subtilité de saveur, un vin de charme.

 

  • Domaine Confuron-Cotetidot - Nuits-Saint-Georges premier cru

Note moyenne sur fût en 99 : 15. Note moyenne en 02 : 13,5. Prix : 42 €

Robe tendre, grenat avec une bordure déjà évoluée. Nez alangui, “danseuse orientale” : rose fanée, épices, fruit confituré, un peu de viandé – à la fois capiteux et évanescent. Matière fluide, peu acide, agréablement parfumée mais sans vitalité, finale courte et chaude.

 

  • Domaine Robert Arnoux - Vosne Romanée premier cru “Les Suchots”

Note moyenne sur fût en 99 : 16-16,5. Note moyenne en 02 : 16,5. Prix : 46 €

Robe dense et fournie. Olfaction puissante, nez harmonieux et racé réunissant un fruit intense (cerise, noyau, mûre) et de belles notes cacaotées et épicées issues de l’élevage. La qualité du fruit se confirme en bouche, généreux, ample et gourmand ; la structure pourrait être un peu plus élancée.

 

  • Domaine Geantet-Pansiot - Charmes-Chambertin

Note moyenne sur fût en 99 : 16-16,5. Note moyenne en 02 : 14,5-15. Prix : 72 €

Couleur intense et sombre. Nez marqué par une réduction animale mais expressif, riche, ample et épicé. Matière dense et présente, avec une structure cohérente et une chair veloutée, un beau fruit de griotte ; une pointe de sucrosité dépare l’harmonie d’ensemble.

 

  • Domaine Armand Rousseau - Gevrey Chambertin premier cru “Clos Saint-Jacques”

Note moyenne sur fût en 99 : Non dégusté. Note moyenne en 02 : 17. Prix : 45 €

Robe assez tendre, faible intensité colorante. La franchise et la finesse du fruit sautent au nez, une merveilleuse framboise, subtilement florale et épicée. Bouche svelte mais pas évanescente, supérieurement savoureuse et élégante, parfaitement équilibrée – pureté, naturel, race.

 

  • Domaine Bernard Dugat-Py - Gevrey Chambertin premier cru “Lavaux Saint-Jacques”

Note moyenne sur fût en 99 : 16. Note moyenne en 02 : 17,5-18. Prix : 62 €

Robe impressionante, très dense, le centre est pourpre noir impénétrable. Nez jaillissant, intensité extraordinaire du fruit, pur et sans aucune lourdeur, avec une floralité profonde, “dans la masse” : violette, rose… La bouche est aussi exceptionnelle que le nez, un fruit explosif et droit, une texture de velours, un fond “insondable”… Un vin encore très jeune, presque brut, encore peu nuancé aromatiquement ; mais il y a de la magie dans un fruit à la fois aussi intense et aussi pur.

 

  • Domaine Leroy - Vosne Romanée premier cru “Les Beaux Monts”

Note moyenne sur fût en 99 : 17. Note moyenne en 02 : 17,5-18. Prix : 136 €

Robe dense et surtout très brillante. Très beau nez voluptueux, intense et racé, très Vosne, déployant une gamme chatoyante de senteurs épicées, florales (iris) et animales (musc, gibier à plume). Matière supérieurement dense et élégante, avec une trame tannique perceptible, longue et serrée. Plus complexe et envoûtant aromatiquement que le vin précédent, mais d’un fruit moins extraordinairement éclatant.

 

  • Domaine Denis Mortet - Gevrey Chambertin premier cru “Les Champeaux”

Note moyenne sur fût en 99 : 15,5-16. Note moyenne en 02 : 16. Prix : 61 €

Aspect dense, mat, avec de belles nuances aubergine. Nez de pinot intense, sanguin, viandé, avec l’apport sensible d’un boisé grillé et cacaoté. Vivacité et vitalité en bouche - un vin dense mais surtout tendu, tannique, avec un fruit assez éclatant.

 

  • Maison Dominique Laurent - Nuits Saint-Georges “Cuvée numéro 1”

Note moyenne sur fût en 99 : Non dégusté. Note moyenne en 02 : 12,5-13. Prix : 28 €

Robe assez dense, teinte brune orangée. Nez dominé par des notes lactiques et de fruit cuit. Matière maigre et peu construite, avec en parallèle à cette impression de creux une curieuse sucrosité.

 

  • Maison Louis Jadot - Bonnes Mares

Note moyenne : E.D.

Vin bouchonné.

 

  • Domaine Emmanuel Rouget - Echezaux

Note moyenne sur fût en 99 : 16.5. Note moyenne en 02 : 14.5. Prix : 116 €

Robe vive et assez peu intense. Nez élégant, subtil, pas explosif, expression florale sur un fond framboisé. Matière tendre et souple – on peut lui reprocher une certaine minceur ; le fruit se montre assez vibrant et sapide, l’acidité est très marquée.

 

 

Troisième séance 14/6/2002

 

  • Domaine Bertrand Ambroise - Nuits-Saint-Georges premier cru “Les Vaucrains”

Note moyenne sur fût en 99 : 15,5-16. Note moyenne en 02 : 15-15,5. Prix : 32 €

Robe assez dense, avec une nuance brique. Nez intense et “viril”, le fruit est net bien qu’un peu confituré, nuances complémentaires viandées, humiques et épicées. Costaud en bouche, la structure est marquée et la mâche grenue ; un vin bien constitué, d’expression terrienne.

 

  • Domaine Georges Roumier - Chambolle Musigny premier cru “Les Cras”

Note moyenne sur fût en 99 : 15,5-16. Note moyenne en 02 : 15,5. Prix : 60 €

Rubis brillant moyennement intense. Bouquet séduisant et spontané de pinot, frais, framboisé, net, avec une légère touche organique (viande fraîche). Joli fruit en bouche, charnu, savoureux, assez moelleux ; un style pur et franc, très agréable, même si la finale, campée sur la vivacité, manque d’ampleur et de rémanence.

 

  • Domaine Hubert Lignier - Clos de la Roche

Note moyenne sur fût en 99 : 16,5-17. Note moyenne en 02 : 16,5. Prix : 92 €

Robe assez dense, brillante. Nez intense et profond, suave, flatteur, marqué par son élevage : fruit floral indéniablement racé (violette), réglisse, épices douces… Velouté, charmeur et suave en bouche, ce qui ne l’empêche pas d’être solidement constitué, ni de conserver une élégance certaine jusqu’à la longue finale.

 

  • Domaine Emmanuel Rouget - Vosne Romanée premier cru “Cros Parentoux”

Note moyenne sur fût en 99 : 17,5. Note moyenne en 02 : 16-16,5. Prix : 126 €

Robe tendre, peu colorée, grenat pâle mais brillant. Malgré une certaine timidité, le nez se montre suave, épicé, complexe, faisant preuve à la fois d’intensité et de finesse. La matière est longiligne, racée, parfumée et dotée d’une allonge certaine, même si pour certains sa sveltesse confine à la minceur.

 

 

 

 

 

  • Domaine Denis Mortet - Gevrey Chambertin premier cru “Lavaux Saint-Jacques”

Note moyenne sur fût en 99 : 16-16,5. Note moyenne en 02 : 16,5. Prix : 64 €

Rouge sang d’une belle densité. Nez exubérant, foisonnant d’arômes, marqué par l’élevage : fruit presque exotique, iris, viande fraîche, grillé, café, girofle, peau d’orange… Matière dense, extraite, savoureuse - heureusement le fruit profond équilibre les tannins encore peu fondus.

 

  • Domaine Méo-Camuzet - Vosne Romanée premier cru “Les Brûlées”

Note moyenne sur fût en 99 : 16,5-17. Note moyenne en 02 : 16. Prix : 00 €

Rubis dense d’aspect velouté. Nez distingué et flatteur, fortement marqué par le bois, floral, épicé. Moelleux, sapide en bouche, à la fois beaucoup de fruit et une grande finesse dans la structure ; l’expression est pour l’instant comprimée (ou aplanie ?), par l’élevage.

 

  • Domaine Bernard Dugat-Py – Charmes Chambertin

Note moyenne sur fût en 99 : 16. Note moyenne en 02 : 17,5. Prix : 98 €

Robe très dense, opaque. Nez d’une grande profondeur mais manifestement fermé et encore marqué par l’élevage : concentré de griotte, fumé, chocolat… En bouche, tous les constituants d’un grand vin sont là (densité, équilibre, allonge, structure serrée et harmonieuse), et même là de façon superlative, mais l’ensemble s’exprime pour l’instant avec beaucoup de réticence. Moins éblouissant à ce stade que le Lavaux Saint-Jacques de la même source goûté lors de la séance précédente.

 

  • Domaine Leroy - Romanée Saint-Vivant

Note moyenne sur fût en 99 : 18. Note moyenne en 02 : 18. Prix : 266 €

Robe mate, trouble même, le centre du disque est grenat et la bordure nettement orangée. Le bouquet est un monument de finesse, de complexité et de séduction ; il livre sans retenue les effluves d’un fruit enjôleur et troublant, oscillant entre la mandarine, l’abricot et le fruit de la passion, mêlé à une animalité marquée, du gibier à plume, et des notes humiques presque déjà truffées. La matière est très dense, et savoureuse encore plus que dense ; la structure fondue, longue et nette, ne semble être là que pour permettre au fruit d’exprimer tous ses charmes. La seule interrogation à propos de ce vin sublime concerne l’évolution apparente de la couleur (déjà orangée) et des arômes (déjà tertiaires).

 

  • Domaine Comte de Vogüé – Musigny vieilles vignes

Note moyenne sur fût en 99 : 17. Note moyenne en 02 : 17. Prix : 210 €

Robe brillante, dense, offrant un très beau dégradé du puce au grenat tendre. Grande profondeur et grande pureté au nez, un fruit souverain qui évoque la fraise des bois, et une légère note grillée. La matière présente à la fois un fruit intense, suave, concentré et des tannins abondants et fermes. L’expression de la finale paraît à ce stade un peu plus ramassée, moins déliée, que celle des deux Romanée Saint-Vivant.

 

  • Domaine de la Romanée-Conti - Romanée Saint-Vivant

Note moyenne sur fût en 99 : 17,5-18. Note moyenne en 02 : 17,5. Prix : 191 €

Robe assez tendre, avec une petite nuance jus de framboise. L’expression du bouquet est encore réservée, mais le fruit s’exprime avec une pureté et une netteté extrêmes, des nuances subtiles et racées de noyau et de fumé. La bouche est l’incarnation de l’élégance, fruit suave à la limpidité de saveur cristalline, tension permanente du corps élancé, les tannins sont denses et présents, conférant une certaine austérité à l’ensemble. Un style indéniablement différent de celui de la Saint-Vivant de Leroy, tout aussi racé mais moins charnel, plus immaculé et aérien. Plus Lucrèce que Circé.

 

  • Domaine Denis Mortet - Clos de Vougeot

Note moyenne sur fût en 99 : 17. Note moyenne en 02 : 17. Prix : 99 €

Robe très dense, centre violacé, bords vieux rose. Une grande intensité au nez, sans lourdeur, un fruit de crème de cassis, de myrtille, des notes profondes de fumé et de café grillé, l’élevage est encore sensible. Matière compacte et extrêmement concentrée, ce qui n’empêche pas le fruit, exprimant une grande maturité avec ses notes de baies noires, de se montrer suavement flatteur et la texture d’être magnifiquement veloutée.

  • Maison Dominique Laurent - Vosne Romanée premier cru “Les Suchots”

Note moyenne sur fût en 99 : Non dégusté. Note moyenne en 02 : 15. Prix : 40 €

Robe assez tendre et mate. Beau nez de pinot, franc, viandé, avec un fruit avenant et une pointe herbacée. Le moelleux et la générosité du fruit rendent la bouche très agréable, avec même une trace de sucrosité, ce qui n’empêche pas une certaine élégance.

 

  • Domaine Hudelot-Noellat - Romanée Saint-Vivant

Note moyenne sur fût en 99 : Non dégusté. Note moyenne en 02 : 16,5. Prix : 92 €

Robe brillante, rubis franc. Le premier nez est lactique, avec des notes de caramel au lait, le fruit de pinot, raffiné et subtilement herbacé, émerge à l’aération. La matière est sérieuse, droite, soutenue par une vive acidité qui confère fraîcheur et pureté à la finale.

 

  • Domaine Damoy - Chambertin Clos de Bèze

Note moyenne sur fût en 99 : Non dégusté. Note moyenne en 02 : 15,5. Prix : 77 €

Rubis assez dense. Nez capiteux, épicé, floral, avec un fruit qui paraît compoté. La matière est dense, bien en place, la finale un peu chaude manque de distinction.

 

  • Domaine Bertrand Ambroise - Corton “Le Rognet”

Note moyenne sur fût en 99 : 16. Note moyenne en 02 : 14,5. Prix : 60 €

Aspect impressionnant, très dense, bleuté, avec une très mince bordure rubis. Nez très grillé, fumé, vanillé ; malgré la vigueur du boisé, on sent un grand parfum de cerise, on ne sent par contre pas particulièrement le vin de Bourgogne. Comme on pouvait s’y attendre la bouche est dense, très extraite, musculeuse et sans grande finesse aromatique ; en outre les tannins semblent secs. Une interprétation étonnante d’un grand cru bourguignon… à revoir ?

 

  • Domaine Armand Rousseau - Ruchottes Chambertin “Clos des Ruchottes”

Note moyenne sur fût en 99 : Non dégusté. Note moyenne en 02 : 16. Prix : 55 €

Robe tendre, teinte vieux rose. Nez sur le fruit, spontané, épicé, finement viandé. En bouche le fruit est vif tout en restant moelleux, un vin charmeur et fin, structuré par une forte colonne vertébrale acide. L’antithèse du vin précédent.

 

En guise de conclusion…

 

  • Issus d’un millésime pourtant réputé austère, 1998, les vins se goûtaient (étonnamment) bien, expressifs aromatiquement, ni raides, ni renfrognés.

  • Chaque dégustation a eu lieu en deux séances, une l’après-midi et l’autre le soir. Certains vins ont été (très) différemment appréciés à quelques heures d’intervalle. Pourquoi ? Des vins qui se désunissent à l’oxydation, d’autres qui au contraire en bénéficient, ou bien des “effets de groupe” subjectifs s’expliquant par des contextes et des participants différents ? Les notes données ici sont celles du soir car elles nous ont paru être les plus représentatives de la qualité des vins suite à la légère aération qu'ils ont subie entre les 2 dégustations.

  • Globalement nous avons retrouvé les grands vins dégustés sur fût en 1999 – les meilleurs font partie des rares vins rouges chez qui l’on sent souffler le vent de l’esprit…

  • Les vins du Domaine Leroy et du Domaine de la Romanée-Conti sont au sommet de la Bourgogne ; à travers deux “styles” différents, ou peut-être plutôt deux approches différentes, ils quintessencient les terroirs et le cépage. Derrière eux, nombreux sont les domaines à proposer des vins de grande classe et de haute expression, que ce soit dans une veine “classique” (Rousseau, Rouget, Roumier…), ou plus “moderniste” (Dugat-Py, Mortet, Charlopin…), ou entre les deux…

  • Les seules véritables interrogations concernent le Domaine Bertrand Ambroise, dont certains vins paraissent fatigués par l’élevage, prématurément vieillis par rapport aux échantillons exceptionnellement fruités que nous avions dégustés, et surtout le Domaine Confuron-Cotetidot, les deux vins dégustés étant bien loin du niveau de ce que nous avions goûté sur fût.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Vous êtes ici : Accueil Dégustations Thématiques Horizontales - Millésime 2002_06_14 Bourgogne Cote de Nuits rouge 1998