2004_04_19 Madiran 2001

Compte rendu d'une horizontale de Madiran 2001 organisée dans le cadre du club Itineraire des Vins. Le compte rendu sur le lien suivant :



Madiran 2001

 

Lundi 19 avril 2004

 

 

Dégustation préparée par Pascal Perez, commentée par Pierre Citerne et hébergée par le club Toulousain Itinéraire des Vins.

 

 

 

 

1. Domaine Capmartin "L'Esprit du Couvent" 2001 :

DS14,5/15 – PP15 – PC14,5/15 - LG15 – JP14,5. Note moyenne : 14,8 - Prix : 20 €

 

2. Domaine Berthoumieu "Cuvée Charles de Batz" 2001 :

DS14,5/15 – PP15,5 – PC15 - LG15,5 – JP15,5. Note moyenne : 15,25 - Prix : 12,30 €

 

3. Domaine Capmartin "Cuvée du Couvent" 2001 :

DS15,5 – PP16,5 – PC16 - LG16 – JP16. Note moyenne : 16 - Prix : 9 €

 

4. Domaine Patrick Ducourneau Chapelle Lenclos 2001 :

DS12,5 – PP13,5 – PC(13?) - LG13 – JP13. Note moyenne : 13? - Prix : 11 €

 

5. Domaine Labranche-Laffont "Vieilles Vignes" 2001 :

DS14 – PP14,5 - PC14,5 – LG14,5/15 – JP14. Note moyenne : 14,25 - Prix : 10 €

 

6. Domaine Laffont "Hecate" 2001 :

DS14 – PP15,5 – PC15/15,5 - LG14,5 – JP15,5. Note moyenne : 15 - Prix : 27 €

 

7. Château Montus "Cuvée Prestige" 2001 :

DS13 – PP15 – PC(12?) - LG13,5/14 – JP14,5. Note moyenne : 13,75 - Prix : 34 €

 

8. Château de Viella "Prestige" 2001 :

DS14,5/14 – PP13,5 – PC14 - LG14 – JP14,5/15. Note moyenne : 14 - Prix : 00 €

 

9. Château Bouscassé "Vieilles Vignes" 2001 :

DS16,5 – PP15,5 – PC15,5 - LG16,5 – JP16,5. Note moyenne : 16 - Prix : 21 €

 

10. Château Barrejat "Cuvée des Vieux Ceps" 2001 :

DS14,5 – PP14,5 – PC15 - LG14 – JP15. Note moyenne : 14,5 - Prix : 9,50 €

 

11. Château Laffitte-Teston "Vieilles Vignes" 2001 :

DS15 – PP14 – PC15/15,5 - LG14,5 – JP14,5. Note moyenne : 14,75 - Prix : 10 €

 

12. Vignobles Laplace Château d'Aydie 2001 :

DS14 – PP15 – PC15,5/16 - LG13 – JP15,5. Note moyenne : 14,75 - Prix : 14,75 €

 

13. Château Montus La Tyre 2001 :

DS14,5– PP15,5 – PC15+ - LG15+ - JP15. Note moyenne : 15 - Prix : 91,25 €

 

 

Conclusion :

Aucun vin n’affiche moins de 14° sur l’étiquette – et nous ne sommes pas à Châteauneuf... Cette « course à l’alcool » n’est pas seulement due au millésime 2001 très favorable ; c’est une tendance générale qui dépasse largement le cadre de l’appellation, mais tant d’alcool d’un seul coup sur des vins « océaniques » ça surprend quand même. A part ce caractère chaleureux récurrent, les impressions sont globalement positives : des extractions intelligentes (matières pleines, très denses mais pas lourdes, des tannins abondants et sains, sans agressivité mais sans mièvrerie), des élevages en bois bien menés (d’autant plus faciles à maîtriser que les matières premières sont imposantes). Cependant, certains irouleguy et certains madirans d’il y a dix/quinze ans peuvent en témoigner, on peut faire de beaux vins de Tannat, aptes au vieillissement, ne titrant « que » 12,5°, des vins certainement plus désaltérants et digestes en tout cas.

Nous avons donc dégusté un ensemble homogène de vins de belle qualité, malgré quelques déceptions dues à des outrances de style (Montus) où à la représentativité de l’échantillon (Ducournau). Les vins conservent toujours une belle acidité qui les empêchent d’être mous ; malgré des concessions évidentes au « goût du jour », ils gardent une véritable et attachante typicité, tant aromatique que structurelle.