2009_09 et_10 251 vins du monde - Partie 2 - Ancien Monde

 

 

 

 Espagne : 37 vins

 

 

* Blancs et Liquoreux :

65. Espagne : Ribera Sacra (Ribera Baeia) – Abadia da Cova « Albarino » 2004

(100% Albarino)

DS14 - PC14,5 - LG14. Note moyenne : 14,7

Noter que ce vin n'est pas en appellation Rias Baixas. 

Senteurs grillées et oxydées de citron, de noisette, de réglisse, de fruits jaunes, de pomme, de craie, de coquille d'huître : un vrai nez minéral de champagne Blanc de Blancs.

Bouche reprenant cette partition, sans vice ni vertu, un peu amère.

 

 

66. Espagne : Xeres – Lusteau « Puerto Fino Solera Reserve » NM

(100% Palomino Fino)

DS14,5 - PC14,5 - LG14,5 - MS14 - EG14,5. Note moyenne : 14,4

Très pâle. Fino typé, parfaitement sec, frais, crayeux, à la personnalité aromatique assez discrète mais qui ferait sans doute un excellent partenaire pour les tapas.

 

 

67. Espagne : Xeres – Bobadilla - Semi-Sweet Oloroso « La Merced » NM

(Palomino Fino + Pedro Ximenez)

DS15,5 - PC15,5 - LG16 - MS15,5 - EG15,5. Note moyenne : 15,6

Mise années 60/70.

Robe intéressante, centre chocolat et bordure topaze fluo... Nez complexe et typé, beau rancio, avec entre autres des notes de cuir, de pruneau, de jambon fumé. Bouche dont le feu et l'austérité sont à peine tempérés par le sucre, beau caractère aromatique et solidité tactile, finale rémanente sur des amers de pruneau au lard qu'on aurait laissé brûler dans le four... 

 

 

68. Espagne : Getariako Txakolina –Txomin  Etxaniz Getaria 2008

(90% Hondarrabi Zuri/ 10% Hondarrabi Beltza)

DS14,5+ - PC14 - LG14 - MS14 - EG14. Note moyenne : 14

Aspect très pâle, avec de la bulle ! Arômes floraux d'une grande légèreté ; matière dans la même veine, très propre, légère, acidulée mais sans agressivité. Nous avons pensé à un Vinho Verde, mais ce vin basque est certainement plus sec. 

 

 

69. Espagne : Vino de la Tierra de Castilla y Leon - Ossian « Vinas Viejas Verdejo » 2007

(100% Verdejo)

DS13 - PC12,5 - LG13 - MS12,5 - EG13. Note moyenne : 12,8

Robe dorée.

Gros fruit mûr (pomme et/ou poire), pointe grillée et épicée, bois frais. Une certaine opulence aromatique qui tournera assez mal (vers un côté confiserie, pomme d'amour).

En bouche, on se laissera aller à imaginer un chardonnay étranger, marqué par l'amertume des agrumes, non dénué de tonicité. 

 

 

70. Espagne : Xérès - Lustau - Almacenista"Oloroso 1918" Sherry Seco Solera « Matured by Pilar Aranda y Latorre »

(100% Palomino Fino)

DS17,5/18 - PC17,5/18 - LG17,5 - MF17,5/18 - MS17,5/18 - EG17,5. Note moyenne : 17,7

Impressionnante robe topaze brûlée, dense, brune, nuageuse. Rancio extraordinaire de puissance et de précision, ensemble complexe et parfaitement cohérent d'où l'on peut extraire le gras d'un excellent jambon, l'écorce de citron vert, les embruns, l'âtre fumé (mais est-ce bien utile de faire des listes d'analogies aromatiques, surtout pour ce genre d'expression polie par le temps ?). Bouche complètement sèche, sans concession ni « gourmandise », très puissante mais fine, serrée, à la présence alcoolique virile mais intégrée, grande longueur et correspondance aromatique parfaite.

 

 

71. Espagne : Montilla-Moriles - Alvear "PX Solera 1927"

(100% Pedro Ximénez)

DS16 - PC14,5 - LG17. Note moyenne : 15,8

Arsenal aromatique sans surprise, unanimement décodé : café, datte, figue, pruneau, cachou, kumquat, banane cuite, raisin de Corinthe ...

Bouche démonstrative, à la puissance de goût impressionnante (des goûts sucrés qui amènent beaucoup de persistance), épaisse mais pas si roborative que cela (pas sirupeuse en tout cas, pour mon goût instantané). J'y reviendrai en plusieurs petites lampées homéopathiques gourmandes.

 

Rappels :

a. Montilla Moriles Alvear PX 1927 : 15/20 – 7/9/08

Un Pedro classique, de type « service minimum », épais, tapissant sans entrave le palais de saveurs plantureuses (pruneau, datte, figue, kumquat).

b. Montilla Moriles Alvear PX 1927 Dulce Viejo : 16,5/20 – 31/12/07

Belle interprétation de ce genre de vin de méditation. L’arsenal aromatique est là, dominé par le cachou et la figue. Le vin, d’allure visqueuse comme il se doit, préserve un équilibre andalou caractéristique. Cela dit, nulle extase en termes de complexité et de queue de paon.

c. Montilla-Moriles Alvear - Pedro Ximenez “Dulce viejo” 1927 : 5/6/07 (PC)

DS16,5 - PC16,5 – CD17 – VM17. Note moyenne : 17

Robe opaque et sirupeuse

Nez étonnement frais et aérien, très typé, un fond énorme de mélasse et d'olive noire, ennobli par des notes de feuille de menthe et de rose.

Bouche très sucrée mais paradoxalement très fine. Un charme et une définition proches de ceux des vins plus réputés de Toro Albala.

  

 

72. Espagne : Rias Baixas - Quinta de Couselo « Vino Branco de Orosal » 2004 - 12,5°

(70% Albarino, 20% Loureiro -aussi appelé Marques-, 10% Caino)

DS13 - PC13 - LG13,5 - PR16 - MS13,5 - MF13 - EG13,5. Note moyenne : 13,6

Le nez est réduit à l'ouverture sur des notes de crème fraîche, de noisette et de résine de pin, puis, à l'aération, apparaissent des senteurs de fleurs blanches et de fruits exotiques. La bouche, aromatique, reste très simple, "gentillette" et sans poids. Le vin a du mal sur les fromages pourtant les moins corsés, même le Chabichou doux et suave a tendance à le bousculer légèrement. 

 

 

73. Espagne : Xérès - Lustau « Rich Oloroso » 1989 - 20°

(100% Palomino Fino)

DS15,5 - PC15,5/16 - LG17 - PR16,5 - MS16 - MF16,5- EG15,5. Note moyenne : 16

Le bouquet délivre de subtils effluves ranciotés et tourbés de gras de jabugo, de cachou et de havane. La bouche est à l'avenant, ranciotée et dotée d'une salinité évoquant ici aussi les embruns maritimes; la persistance est superbe, seul bémol, les 20° confèrant un caractère quelque peu ardent à l'image, parfois, de ce qui peut être reproché à certains portos vintage...

 

 

74. Espagne : Xérès - Lustau « San Emilio Solera Reserva  PX » NM - 17°

(100% Pedro Ximenez)

DS15 - PC15,5 - LG16 - PR15,5 - MS15 - MF14,5 - EG15. Note moyenne : 15,2

Aspect huileux, couleur café. Le nez est marqué par une pointe saline, il évoque aussi la figue, le foin et le havane. La bouche a une texture adipeuse, extrêmement sucrée et plutôt roborative, elle évoque le goudron, le raisin de Corinthe et le café. Pour amateurs de sucres imposants...

 

 

* Rouges :

75. Espagne : Priorat - Trio Infernal "Cuvée N°1/3" 2004 - 14°

(60% de Grenache Noir/40% de Carignan). Laurent Combier s'est associé, il y a 6 ans, avec Peter Fisher (Château Revelette) et Jean Michel Gérin (Côte-Rôtie), afin de mettre en commun leur savoir-faire au profit du très beau terroir du Priorat en Catalogne Espagnole.  Avec l’aide de René Barbier, le spécialiste du Priorat, ils exploitent désormais 18 hectares de vignes, conduits en agriculture biologique. Le terroir est argilo-schisteux (Source de Caveprivée.com/Benjamin de Longuerue) .

DS15 - PC15 - LG14 - MS15 - EG15. Note moyenne : 14,8

Expression "schisteuse" évoquant un collioure (Mas Blanc ?), avec beaucoup de grenache, assez "VDN", poivré, cerise confite, figue, soutenue par une acidité volatile marquée. Bouche chaleureuse, un peu ranciotée, comme le nez, mais avec de la personnalité, du nerf, une bonne tenue.

 

 

76. Espagne : Priorat - Cims de Porrera "Solanes" 2005 - 14°

(40 % de Carignan, 30 % Grenache, 15 % Cabernet-Sauvignon, 10 % Merlot et 5 % Syrah)

DS14 - PC14 - LG13,5 - MS13,5 - EG13,5. Note moyenne : 13,7

Nez réduit, animal, caoutchouc, fruit confit, encore de l'acidité volatile. Alcool, rondeur et sucrosité en bouche, mais avec l'accroche tannique et la fermeté du carignan en finale.

 

 

77. Espagne : Priorat - Bodegas Mas Alta "Artigas" 2006  14,5°

(80 % Grenache, 10 % Carignan, 10 % Cabernet-Sauvignon)

DS13,5 - PC14 - LG14,5 - MS14 - EG14,5. Note moyenne : 14,2

Encore un profil "VDN", beaucoup d'alcool mais un fruit ample, rebondi, bien capturé, séducteur : cerise confite et framboise chocolatée ; saveur mentholée, douce, emportée par la bourrasque alcoolique...

 

 

78. Espagne : Ribera Del Duero - Bodegas Alonso Del Yerro 2006  13,5°

(100% Tempranillo)

DS14,5 - PC14 - LG14,5 - MS15 - EG14. Note moyenne : 14,4

Robe plus dense que les trois précédentes, qui étaient légèrement mates. Nez très différent des priorats : fruits frais, fraise écrasée... Matière concentrée, serrée en attaque mais très souple en finale, saveur fruitée légèrement herbacée et épicée, légère sucrosité.

 

 

79. Espagne : Ribera Del Duero - Los Astrales "Astrales" 2006 - 14°

(100% Tempranillo)

DS11 - PC11 - LG11 - MS11,5 - EG12. Note moyenne : 11,3

Robe très noire... Bois brûlé et épicé écrasant au nez et en bouche. Concentré, brûlant, amer et sec en bouche.

 

 

80. Espagne : Rioja - Sierra Cantabria "Crianza" 2005 - 14°

(100% Tempranillo)

DS13,5 - PC13 - LG13,5 - MS13 - EG13. Note moyenne : 13,2

Robe assez légère, déjà un peu brune. Nez peu développé, plutôt flou, fruit compoté, notes lactiques. Buvable car ni surboisé ni surextrait mais relativement creux et manquant de personnalité.

 

 

81. Espagne : Rioja - Sierra Cantabria "Cuvée" 2005 - 14°

(100% Tempranillo)

DS13,5 - PC13,5 - LG13,5 - MS13,5 - EG13,5. Note moyenne : 13,5

Nez de tempranillo plus "moderne" que le précédent, fruit assez frais, épicé, fumé, mentholé, poivré. Relative concentration et structure tannique qui parvient (presque) à équilibrer l'alcool.

 

 

82. Espagne : Rioja - Sierra Cantabria "Coleccion Privada" 2006  14,5°

(100% Tempranillo)

DS12 - PC(11/12)? - LG13 - MS12,5 - EG13. Note moyenne : 12,4

Aspect très dense. Fruit très concentré, boisé épicé dominateur, beaucoup d'alcool, d'acidité et de tannins, mais ni harmonie ni séduction. Lassant... ça veut prouver quoi ? à qui ?

 

 

83. Espagne : Somontano – Bodegas Bestué (Enate) "Bestué de Otto Bestué - Finca Santa Sabina" 2006 - 14°

(80% Cabernet Sauvignon/20% Tempranillo)

DS12,5 - PC12 - LG12,5/13 - MS12 - EG13. Note moyenne : 12,6

Robe sombre. Fruité et matière se voulant généreux, fruits noirs dominés par un boisé noix de coco de plus en plus présent à l'aération. Souple, chaleureux, sucré et acidulé en bouche.

 

 

84. Espagne : Valdepenas - Bodegas Real - Tempranillo "Bonal" 2005 - 13°

(100% Tempranillo)

DS12 - PC(12,5) - LG12,5/13 - MS(13) - EG13. Note moyenne : 12,7

Nez surprenant, évoquant la confiserie industrielle (violette synthétique ?... Fraise Tagada). Bouche acide, chaleureuse, très souple, fort étrange... porteuse des mêmes arômes un peu outrés annoncés par le nez.

 

 

85. Espagne : Rioja - Paisajes y Viňedos "Paisaje VIII La Pasada" 2004 – 13,5°

(100% Tempranillo)

DS12 - PC(12)? - LG13 - MS12 - EG12. Note moyenne : 12,2

Robe noire impressionnante. Nez que l'on peut qualifier également de "noir" : compact, réglissé, suie, réduction. Bouche extrêmement concentrée, très acide et très alcooleuse, brûlante, sèche, agressive. Encore un tempranillo avec trop de tout. Aussi respectable qu'imbuvable ; mais que veulent-ils nous dire au travers de ces vins ?

 

 

86. Espagne : Navarre - Bodegas Camino Del Vilar  « Vina Aliaga » 2007 – 13,5°

(100% Tempranillo)

DS13,5 - PC14 - LG14 - MS14,5 - EG14,5. Note moyenne : 14,1

Robe dense et jeune. Beaucoup de fruit au nez, simple, poivré, net. Du sucre, du gaz en bouche, mais surtout un joli fruit, franc, croquant, direct. Très buvable, pas de bois, pas trop d'extraction. 

 

 

87. Espagne : Ribera Del Duero - Alion 1998

(100% Tempranillo)

DS8 - PC(10) - LG10. Note moyenne : 9,3

Configuration décharnée, acide (vinaigrée), boisée, sèche. Cruelle désarticulation des composants acidité, tannins, alcool pour un vin ambitieux qui devrait être dans la force de l'âge.

On lui associera l'également délétère Alion 1996 qui sera bu la semaine suivante pour une désespérante (et indigne, vu la renommée de cette cuvée) cérémonie d'extrême-onction. 

Souvenir d'un Unico 1998 difficile, impératif, en début d'année 2009 (nous nous étions accordés pour le trouver trop jeune).

 

 

88. Espagne : Ribera Del Duero – Bodega Penalba Herraiz « Aptus » 2007

(100% Tempranillo)

DS13 - PC13 - LG13,5. Note moyenne : 13,2

Nez marqué par la cerise, la fraise, le cassis, les épices, s'exprimant derrière un voilé boisé (lactique).

Bouche à l'unisson, poivrée, pas vraiment raffinée, un peu chaude.

 

 

89. Espagne : Penedes  - Domaine Torres "Gran Coronas - Mas La Plana" 1994

(100% Cabernet-Sauvignon)

DS12,5 - PC13,5 - LG13 - MS13 - EG12. Note moyenne : 12,8

Belle robe dense.

Expression aromatique puissante et dans un premier temps très animale, qui converge ensuite vers des senteurs de cabernet très mûr (goudron, fumé, noix, poivron rouge rôti...). La bouche, flottante et desséchante, ne tient malheureusement pas (plus) les promesses du nez. 

 

Rappel : Espagne - Penedes - Domaine Torres "Gran Coronas - Mas La Plana" 1994 – 08/01/08 (LG)

DS16 - PC16 - LG16,5 – MS16 . Note moyenne : 16,1

Un nez noir mais racé de Pauillac (Grand-Puy-Lacoste ?), se signalant par des effluences de cassis, de bouillon kub, d’âtre de cheminée, de réglisse prégnante, de graphite (crayon 3B car le tout est assez gras).

La bouche tient ses promesses. Elle est austère, cohérente, longue et rivalise avec un beau Médoc.

 

 

90. Espagne : Ribera del Duero - Bodegas y Vinedos "Alion" "Reserva" 1996

(100% Tempranillo)

DS(10) - PC(ED)? - LG(10) - MS(ED?) - EG(12). Note moyenne : Non notable

Très boisé, acide, agressif, avec, pour moi, des notes liègeuses en fin de bouche. 

 

Rappels : 

a.Espagne : Ribera del Duero - Bodegas y Vinedos "Alion" 1996 – 08/01/08 (LG)

DS12 - PC13 – LG12 – MS13,5 . Note moyenne : 12,6

Nez fatigué, exhalant des notes de fruits à l’alcool, de tabac, d’épices.

Bouche décharnée, ingrate, valétudinaire, capiteuse, passée.

b. Espagne : Ribera del Duero - Bodegas  y Vinedos "Alion" 1996. Novembre 2000 (LG)

Notes : DS14,5/15 - LG15 - PP14,5 - RP13 - PC15. Moyenne : 14,4.  

Robe très sombre, noire avec de mince bords cramoisis.

Nez dominé par un boisé lactique et brûlé, élégant mais démonstratif, on perçoit un intense fruit noir tapi derrière l’élevage (mûre, myrtille). 

Matière très concentrée mais longiligne, vive, aux tannins racés, sans caractère aromatique original pour linstant, tant l'empreinte du bois est forte. 

 

 

91. Espagne : Rioja – Benjamin Romeo « La Cueva Del Contador » 2004

(100% Tempranillo)

DS13,5 - PC(13,5) - LGED - MS12,5 - EG13,5. Note moyenne : 13,3

Un vin particulièrement difficile à cerner. Aspect sombre, mat, très dense. A l'ouverture le nez se montre sanguin, animal, marqué par une acidité volatile redoutable, la bouche très acide, mais riche, concentrée, dure, presque acescente : ça ressemble beaucoup à certaines cuvées de Didier Barral à Faugères... A l'aération le vin perd cette volatile agressive, pour livrer des notes florales intéressantes, une réelle générosité de fruit et une finesse de grain indéniable, puis des notes boisées toastés qui alourdissent et banalisent l'expression aromatique...

Regoûté le lendemain (PC) : le vin à perdu acescence et boisé excessif, sans pour autant développer une grande complexité ni un grand charme aromatique, mais reste campé sur une acidité mordante qui obère le plaisir tactile.

 

 

92. Espagne : Penedes - Domaine Torres "Gran Sangre de Toro Reserva" 1995

(Grenache, Carignan, Syrah)

DS12 - PC11 - LG12 - MS11 - EG(ED). Note moyenne : 11,5

Arômes tertiaires de sous-bois, vin douceâtre, aqueux, séchard en finale, quasiment passé.

 

 

93. Espagne : Priorat – Josep Barcelo « Sola Classic 1777 » 2007

(Grenache, Mazuelo (i.e. Carignan))

DS14 - PC14,5/15 - LG13,5 - MS14,5 - EG14,5. Note moyenne : 14,3

Bordure violacée, centre rubis prune. Nez typé, camphré et balsamique, fumé, herbacé, avec aussi du fruit... Bouche un peu rugueuse, sauvage, étonnamment fraîche pour un Priorat, tannique et présente.  

 

 

94. Espagne : Penedes - Domaine Torres "Gran Coronas Mas Rabel de Fontenac" 1995

(85% Cabernet-Sauvignon/15% Tempranillo)

DS15,5 - PC15,5 - LG15 - MF15,5 - MS15 - EG15. Note moyenne : 15,3

Belle évolution vers un fumet giboyeux encadrant des senteurs de caractère : terre remuée, céleri, amande, tabac, chocolat, cerise.

Ces notes très "italiennes" escortent une matière fruitée, acide et tannique, dans un style exigeant d'un beau maintien. Bref, un Barolo moderne, bien mûr (1997 ?), ferait parfaitement l'affaire ...

 

Rappel : Espagne Penedes – Torres "Gran Coronas Mas Rabel de Fontenac" 1995 – 12/12/03 (PC)

DS14,5 – PP14,5 – PC14,5 – LG15. Note moyenne : 14,5

Grenat profond en bordure, centre noir. Premier nez réduit, qui s’ouvre sur un bouquet assez complexe mêlant rose fanée, poivre et petit gibier.

Matière fine, évoluée, de la tenue et de la définition dans les arômes mais un certain manque de vigueur.

 

 

95. Espagne : Ribera del Duero - Alion "Reserva" 1995

(100% Tempranillo)

DS13 – PC(14,5)? - LG(13) - PR13,5 - MF13,5 - MSED? - EG13,5. Note moyenne : 13,5?

Robe évoluée, brunie. Forte acidité volatile, bouquet tertiaire, peut-être pas des plus nets mais intéressant, sanguin, épicé, quinquina... Bouche assez dure, vive, vigoureuse, agressive, avec des saveurs boisées empyreumatiques qui tendent à s'intensifier.

 

Rappels : Ribera del Duero « Alion Reserva » 1995 – 7/02/00 (LG)

Notes : PP16 - DS15,5 vers 16 - LG16 vers 16,5 - Note moyenne : 15,8 vers 16,2

Alion est la réponse de la maison Vega Sicilia aux domaines de Ribera qui ont lancé une école moderne de vinification.

Encore une robe très foncée.

Nez dense, serré : fruits, épices, réglisse, une pointe animale.

Bouche massive mais bien équilibrée, longue, suave et fondue. A attendre encore quelques années.

 

 

96. Espagne : Priorat – Meritxell Palleja « Nita » 2007

(Cabernet Sauvignon, Cariñena, Syrah, Garnacha)

DS14,5 – PC15,5 - LG14,5 - MF15,5 - MS15 - EG15,5. Note moyenne : 15,1

Robe jeune, tendre, assez légère. Expression aromatique propre et sans complications, joli fruité généreux mais frais, relevé de senteurs schisteuses de camphre et d'anchois salés... Coulant, fruité, harmonieux en bouche, vivant et très agréable.

Grande nouvelle, après avoir acquis la célébrité en faisant de mauvais vins prétentieux à 50 euros (et plus), le Priorat se met à en faire de simples et bons à 10 euros... de quoi largement rivaliser avec le Languedoc, d'autant que les Catalans ont souvent de plus jolies étiquettes.

 

 

97. Espagne : Montsant - Falset Marça « Castel del Falset » 2004

(50% Grenache, 25% Cabernet-Sauvignon, 25% Carignan)

DS12,5 – PC13,5 - LG13 - MF12,5 - MS13,5 - EG13. Note moyenne : 13

Robe dense. Nez assez intense, orange cloutée et odeurs herbacées de cabernet, déjà un peu fatigué. Du jus en bouche, de la mâche, mais un enrobage aromatique boisé qui nivelle par le bas.

 

 

98. Espagne : Rioja - Osoti 2007

(80% Tempranillo, 20% Grenache)

DS13 - PC13 - LG13 - MF13 - MS13,5 - EG12,5. Note moyenne : 13

Robe assez peu intense. Expression fruitée tendre et relativement fraîche, avec des notes épicées. Souple, facile, rond en bouche, avec la chaleur alcoolique et l'acidité qui reviennent par derrière.

 

 

99. Espagne : Ribera Del Duero – Emilio Moro 2005

(100% Tempranillo)

DS13 – PC13,5 - LG13 - MF13,5 - MS13 - EG13. Note moyenne : 13,2

Robe assez dense, jeune, fournie. Nez sanguin, viandé (Viandox, sauce soja...), avec un fruit généreusement compoté relevé d'un boisé bien présent, bien espagnol (lactique et cacaoté). Bouche « sérieuse » mais ronde, sucrée, peu acide, bien fournie en tannins passablement séchards. Profil très Ribera del Duero finalement.

 

 

100. Espagne : Priorat – Mas Igneus « Barranc dels Closos » 2006

(80% Grenache, 20% Carignan)

DS12 - PC11 - LG13 - MF11 - MS12 - EG12. Note moyenne : 11,8

Robe dense. Fruit timide largement dominé par un boisé lactique et balsamique tonitruant. Bouche pointue, comme séchée par son élevage.

 

 

101. Espagne : Rioja – Osoti « La Era » 2006

(100% Tempranillo)

DS13,5 – PC13,5 - LG13,5 - MF14 - MS14 - EG14. Note moyenne : 13,8

Assez dense d'aspect. Nez confit, gaillard, sans grande finesse mais avec un fruité de bonne amplitude qui remonte à l'aération. Matière grenue, sérieuse, accrocheuse, simple, peut-être dominée par la chaleur de l'alcool.

 

 

102. Espagne : Priorat - Costers del Siurana « Miserere » 1992

(27% Grenache, 27% Cabernet-Sauvignon, 26% Tempranillo, 10% Merlot, 10% Carignan)

DS12 - PC12 - LG12. Note moyenne : 12

A l'inverse de cet amical et racé Pomerol 1982, une unanimité défavorable accuse ce vin catalan (encore) défiguré par le bois (le bourbon conféré par le chêne américain), camphré, démembré, sec. 

Il ne nous réconciliera pas avec une région dont nous dénonçons souvent la prétention.

 

 

 

Portugal : 14 vins

 

 

* Blancs et liquoreux :

103. Portugal : Vinho Verde - Casa de Vilacetinho 2008

(Avesso et Arinto)

DS14 - PC14 - LG14 - MS15 - EG13,5. Note moyenne : 14,1

Pâle, floral, printanier, un peu gazeux, très légèrement sucré. Certains ont assimilé ce vin agréablement simple et frais à une jacquère ou à un fendant.  

  

 

104. Portugal : Estremadura – Quinta Dos Loridos "Alvarinho" 2005

(100% Alvarinho)

DSED - PCED - LG(12,5) - MFED - MSED - EG12,5. Note moyenne : Non notable

Robe orangée.

Connotation oxydative (orange, raisin sec, gingembre) anormale pour ce type de vin.

Bouche sur ces notes, alcoolisée (Roussillon ?).

 

 

105. Portugal : Madère - Henriques & Henriques « Finest Dry Years 5 Old » NM

(Sercial/Tinta Negra Mole ou Sercial/Verdelho ?)

DS15,5 - PC15,5 - LG15,5 - MS15 - EG15. Note moyenne : 15,3

Vieil or ambré. Beau nez oxydatif, profond et nuancé, miel, nougat, fruits secs... Présence alcoolique affirmée en bouche, un peu de sucre, une belle rémanence des flaveurs oxydatives. Acidité peu marquée pour un Madère.

 

 

106. Portugal : Alentejo - Carmim « Regia Colheita Reguengos Reserva » 2008

(Antao Vaz, Arinto, Perrum, Siria)

DS9 - PC11 - LG11 - PR10 - MF9 - MS11,5 - EG11. Note moyenne : 10,4

Aspect plutôt doré ; nez dominé par un bois brûlé agressif. Boisé collant en bouche, malgré une forte acidité.

 

  

107. Portugal : Madère – Barbeito - Sercial Old Reserve 10 Years Old (NM)

(100% Sercial)

DS14,5 - PC14 - LG14,5 - MF14,5 - MS14 - EG14. Note moyenne : 14,3

Jaune brun pas très foncé. Nez assez discret, salin, marin (whisky d'Islay ?), réglissé. Le sucre est présent en bouche, l'acidité aussi ; l'expression, ni très puissante, ni particulièrement complexe semble durcie par le mutage.

 

 

108. Portugal : Madère – Barbeito - Boal Old Reserve 10 Years Old (NM)

(100% Boal)

DS13,5 – PC13,5 - LG13,5/14 - MF13,5 - MS13,5 - EG13. Note moyenne : 13,5

Même profil plutôt simple et dissocié que le sercial, avec un sucre encore plus envahissant et des arômes plus pauvres.

 

 

109. Portugal : Madère – D'Oliveira - Colheita "Malvazia" 1990

(100% Malvoisie)

DS15,5 - PC15 - LG16 - MF15 - MS16 - EG15. Note moyenne : 15,4

Robe plus foncée, couleur caramel. Nez expressif, caramélisé, sirop de canne, café, épices... Bouche assez savoureuse, franchement sucrée, confite, avec toujours cette dominante aromatique de rhum... on perçoit bien le citron vert en finale. Mieux que les vins de Barbeito, mais loin du génie aromatique et de la percussion tactile dont les meilleurs madères sont capables.

 

 

* Rouges :

110. Portugal : Tinto Douro – Quinta Da Colmaça 2004 - 14°

(40% Touriga Franca , 30% Tinta Roriz (ou tempranillo) ; 20% Tinta Barnoca ; 10% Touriga Nacional)

DS14 - PC14 - LG13 - MS14 - EG13,5. Note moyenne : 13,7

Robe assez dense, mate. Nez confituré, épicé, évoquant certains châteauneufs (rose fanée et feuilles mortes). Matière souple, un peu sucrée, mais dotée d'une bonne fraîcheur en finale. 

 

Rappel : Douro Quinta do Colmaça 2004 : 15/20 – 11/9/08 (LG)

Odoriférant, fruité, épicé, cacaoté : mûres, prune, poivre noir, garrigue (on retrouvera en bouche, tant en goûts qu’en texture, un petit côté schisteux de St-Chinian). Belle acidité vibrionnante (un côté acidulé) pour une présence légère, celle d’un vin qui glisse tout seul. Beau compagnon de table, souple, guilleret, mignon, de densité raisonnable

 

 

111. Portugal : Bairrada – Luis Pato « Quinta do Moinho » 1998

(100% Baga)

DS14 - PC14,5 - LG13,5. Note moyenne : 14

Parfums de noyau, d'herbes infusées, de réglisse.

Approche rigoriste, âpre et surtout pénalisée par une forte acidité (à mon goût). Je lui reproche également des tannins un peu saillants et de la verdeur (pensé Nebbiolo ou syrah rhodanienne).

 

 

112. Portugal : Barraida - Luis Pato "Quinta Do Ribeirinho Primeira Escolha" 1996

(100% Baga)

DS15,5 - PC15,5/16 - LG14 - MS15,5 - EG15. Note moyenne : 15,2

Robe assez jeune et dense. Nez généreux, frais, fringant, plutôt agreste dans son expression : framboise confiturée, menthol, fumé, châtaigne... Vivant, fruité et batailleur (acide et tannique), le vin s'impose en bouche. Belle surprise, un vin plein de jeunesse, de personnalité et d'allant, illustrant la tenue dans le temps du Baga. 

 

Rappels :

a. Portugal : Barraida - Luis Pato Quinta do Ribeirinho "Primeira Escolha" 1996 - 23/01/03 (PC)

DS12,5 – PP13,5 – PC13 – LG13,5 – JP13 – TK13. Note moyenne : 13

Robe plus dense, bords vieux rose. Nez intense, simple, épicé, grillé, sur un fond de cerise confite.

Matière dense, sans finesse, avec des tannins grumeleux qui arrivent trop tard dans le développement de la bouche.

b. Bairrada Luis Pato - Quinta do Ribeirinho - Primeira Escolha 96 – 08/10/99

Note moyenne : 14 - Noté entre 13.5 et 15

Robe beaucoup plus sombre et dense que la précédente (couleur de cerise noire), centre opaque.

Nez massif, concentré et pur mais semblant fermé : sur le fruit rouge (cerise), rose, orange sanguine - un dégustateur note un nez de barolo (amande). Les notes florales (rose, violette tendant vers la réglisse) et fruitées ne sont pas éclipsées par l'élevage (bois brûlé, beurre frais).

Bouche présentant une matière dense vertébrée par une assez forte acidité (malgré une attaque mûre), trop marquée pour certains. Bouche fruitée, concentrée et franche de cerise et de mûre, droite et longue. Mais toujours une certaine rusticité et un grain peu lisse (cépage ?).

 

 

113. Portugal : Barraida - Luis Pato "Vinha Barossa" 1997

(100% Baga)

DS13,5 - PC14,5 - LG(13) - MS14 - EG14. Note moyenne : 13,8 

Robe aussi dense que la précédente, mais plus brune. Nez réservé, austère tout en étant plutôt confituré, des notes de champignon et d'acidité volatile. Matière riche, alcooleuse, très sèche, confite mais campée sur son quant-à-soi tannique. Cuvée décevante par rapport aux dégustations précédentes (en ce qui me concerne 5 notes entre 15 et 17), qui ne possède pas la spontanéité juteuse et franche de la "Primeira Escolha" 96.  

 

Rappel : Portugal : Bairrada - Luis Pato "Vinha Barossa" 97 – 08/10/99

Note moyenne : 16,5 - Noté entre 15,5 et 17.

Robe jeune, très dense, centre violacé opaque, viscosité notable.

Nez intense de grande maturité de fruit (mûre, cassis), poivre, vanille, bouquet séché, épices. Notes minérales (graphite). Nez "Languedocien" pour certains dégustateurs, bordelais (raideur médocaine) pour d'autres.

Bouche gourmande, dense et longue, tannins fins, belle fraîcheur. Elégance en bouche (alcool discret, pureté du fruit et tannins au grain très fin). La concentration s'exprime sans aucune lourdeur. L'équilibre "classique" devrait garantir une belle évolution et le vin frôle de très peu la catégorie "grand vin".

 

  

114. Portugal : Douro – Casa Ramos Pinto Duas Quintas 2005

(40% Tinta Roriz soit Tempranillo, 40%¨Touriga Franca, 20% Touriga Nacional)

DS14 - PC14,5 - LG13,5/14 - MS14 - EG14/14,5 . Note moyenne : 14,1

Robe vive, bordure violacée ; nez intense, fruit très mûr, camphré, mentholé, balsamique ; des tannins et de l'alcool autour d'un fruit de bonne intensité, ensemble serré, peut-être un peu dur mais cohérent et franc. 

 

 

115. Portugal : Barraida - Luis Pato "Vinha Barossa" 1997

(100% Baga)

DS17,5 - PC17 - LG16 - PR17 - MF17,5 - MS17 - EG16,5. Note moyenne : 16,9

Robe dense, de l'évolution. Nez très frais, floral, expressif, avec des notes de thé fermenté, d'orange, de raisin entier, de poivre blanc, une légère mais captivante évolution tertiaire : magnifique expression dont l'élégante spontanéité fait penser aux grenaches d'E. Reynaud... Bouche à l'avenant, aérienne mais juteuse et structurée, très parfumée, profondément fruitée, sans excès d'alcool. Remarquable – et très différent de la décevante bouteille dégustée il y a peu.

 

Rappels :

a. Portugal : Barraida - Luis Pato "Vinha Barossa" 1997 – 09/09/09 (PC)

DS13,5 - PC14,5 - LG(13) - MS14 - EG14. Note moyenne : 13,8 

Robe aussi dense que la précédente, mais plus brune. Nez réservé, austère tout en étant plutôt confituré, des notes de champignon et d'acidité volatile. Matière riche, alcooleuse, très sèche, confite mais campée sur son quant-à-soi tannique. Cuvée décevante par rapport aux dégustations précédentes (en ce qui me concerne 5 notes entre 15 et 17), qui ne possède pas la spontanéité juteuse et franche de la "Primeira Escolha" 96.  

b. Portugal : Bairrada - Luis Pato "Vinha Barossa" 97 – 08/10/99

Note moyenne : 16,5 - Noté entre 15,5 et 17.

Robe jeune, très dense, centre violacé opaque, viscosité notable.

Nez intense de grande maturité de fruit (mûre, cassis), poivre, vanille, bouquet séché, épices. Notes minérales (graphite). Nez "Languedocien" pour certains dégustateurs, bordelais (raideur médocaine) pour d'autres.

Bouche gourmande, dense et longue, tannins fins, belle fraîcheur. Elégance en bouche (alcool discret, pureté du fruit et tannins au grain très fin). La concentration s'exprime sans aucune lourdeur. L'équilibre "classique" devrait garantir une belle évolution et le vin frôle de très peu la catégorie "grand vin".

 

 

116. Portugal : Alentejo – Adega Coop de Borba « Adegorba Reserva » 2005

(75% Trincadeira, 15% Cabernet-Sauvignon, 10% Alicante Bouchet)

DS11 - PC8 - LG11 - MF10 - MS10 - EG10. Note moyenne : 10

Dense et mat. Boisé bourbon mélasse au nez comme en bouche, plaqué sur une matière aqueuse et atone.

 

 

117. Portugal : Douro – Domingos Alves de Sousa « Quinta do Vale da Raposa Touriga Nacional » 2003

(100% Touriga Nacional)

DS16,5 – PC16,5/17 - LG15,5 - MF16,5+ - MS16,5 - EG16,5. Note moyenne : 16,3

Robe dense, trouble, avec du dépôt. Nez expressif, profond, articulé, grand fruit « noir » d'où se détachent de très belles senteurs minérales, florales (violette) et fumées. Comment ne pas penser à une syrah septentrionale (Côte-Rôtie...) ?... D'autant que la bouche, toute juteuse et pulpeuse qu'elle soit, ne montre ni lourdeur ni saveur cuite.

Le surlendemain le vin a évolué vers une expression aromatique plus proche de celle d'un (beau) porto vintage : mûre, camphre, notes balsamiques et schistes chauds... la bouche, vivante, dynamique et gourmande, n'a rien perdu de ses qualités.

 

A SUIVRE ...

France, Italie:
2009_09 et_10 251 vins du monde - Partie 1 - Ancien Monde: 
251 vins du monde - partie 1 Ancien Monde


Espagne, Portugal:
2009_09 et_10 251 vins du monde - Partie 2 - Ancien Monde: 
251 vins du monde - partie 2 Ancien Monde


Allemagne, Angleterre, Suisse:
2009_09 et_10 251 vins du monde - Partie 3 - Ancien Monde: 
251 vins du monde - partie 3 Ancien monde


Autriche, Hongrie, Roumanie, Bulgarie, Ukraine, Georgie, Maroc, Liban:
2009_09 et_10 251 vins du monde - Partie 4 - Ancien Monde: 
251 vins du monde - partie 4 Ancien Monde


USA, Mexique, Argentine, Chili:
2009_09 et_10 251 vins du monde - Partie 5 - Nouveau Monde: 
251 vins du monde - partie 5 Nouveau Monde


Afrique du Sud, Australie, Nouvelle-Zélande, Chine:
2009_09 et_10 251 vins du monde - Partie 6 - Nouveau Monde: 
251 vins du monde - partie 6 Nouveau Monde


Conclusion :
2009_09 et_10 251 vins du monde - Conclusion :
251 vins du monde - Conclusion 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Vous êtes ici : Accueil Dégustations Thématiques Appellation / Région / Pays 2009_09 et_10 251 vins du monde - Partie 2 - Ancien Monde