2000_07_07 Quelques Languedoc

Dégustation de quelques vins du Languedoc. Le compte rendu sur le lien suivant:

QUELQUES VINS

DU LANGUEDOC

 

 

Le vendredi 7 juillet 2000

 

 

 

 

Quelques commentaires de contexte :

  • Pour une deuxième fois, et comme dans le cas des vins de Loire rouges, les vins ont été dégustés en vrai aveugle.

  • La liste et l'origine des vins n'est dévoilée qu'à la fin.

  • Nombre de dégustateurs : une quinzaine.

 

Ordre de dégustation :

 

  • 2 Vins blancs :

  1. Vin de Pays d'Oc Chardonnay, Domaine Picinini 1999 :

Note : 13,5 - Prix : environ 30 F

  • Robe très claire, brillante.

  • Nez frais et expressif, poire et pamplemousse, le fruit est soutenu par des notes toastées et vanillées délicates.

  • Matière d'intensité moyenne mais équilibrée, d'une belle pureté.

 

  1. Minervois blanc, Domaine Picinini 1999 :

Note : 13 - Prix : environ 40 F

  • Couleur à peine plus dorée.

  • Nez intense, très abricoté, avec des notes miellées, végétales et anisées.

  • Bouche un peu plus intense que la précédente, parfumée, légère agressivité en finale.

 

  • 16 vins rouges :

  1. Coteaux du Languedoc, Château de Lancyre "Grande Cuvée" 1997 :

Note : 12 - Prix : 70 F

  • Grenat assez tendre, peu d'éclat dans cette robe.

  • Nez assez puissant : cerise à l'eau de vie, chocolat, cannelle, nettement herbacé.

  • Petite matière, tendre et sapide, nettement vanillée, bouche assez plaisante mais sans ampleur.

 

  1. Coteaux du Languedoc, Château de Lancyre "Vieilles vignes" 1998 :

Note : 13,5 vers 14 - Prix : 40 F

  • Couleur vive, violacée mais pas opaque.

  • Joli nez de fruit (mûre, cassis), avec de petites inflexions viandées.

  • Bouche agréable, sur le fruit, assez simple mais faisant preuve à la fois de concentration et de fraîcheur.

 

  1. Coteaux du Languedoc, Château de Lancyre "Grande Cuvée" 1998 :

Note : 14,5 vers 15 - Prix : 70 F

  • Robe dense, noire et brillante.

  • Nez intense et ambitieusement boisé, très grillé et crémeux, avec un fruit profond de myrtille écrasée, très Syrah ; on note une intéressante complexification à l'aération : notes fumées, viandées, laurier.

  • Matière concentrée et fortement extraite mais dotée d'un grain tannique assez fin, saveur puissante, boisé dominant mais intégré offrant des notes balsamiques et empyreumatiques. Un vin bien construit, prometteur, malgré une finale légèrement alcooleuse.

 

  1. Coteaux du Languedoc, Château Grès Saint-Paul "Romanis" 1998 :

Note : 12 - Prix : 28 F

  • Aspect jeune, pourpre moyennement intense.

  • Premier nez de fraise très mûre, floral aussi, évanescent, ne résiste pas à l'aération.

  • On retrouve un fruit confituré et floral en bouche, une texture assez caressante, mais l'ensemble est peu structuré et peu persistant.

 

  1. Coteaux du Languedoc, Château Grès Saint-Paul "Antonin" 1998 :

Note : 13,5 vers 14 - Prix : 45 F

  • Robe dense et profonde, centre noir.

  • Nez concentré, grillé, fruit compoté, notes florales (violette) et musquées.

  • Matière riche, beau fruit bien mûr, les arômes boisés de l'élevage sont insistants (noix de coco), l'acidité se montre présente, et même agressive.

 

  1. Coteaux du Languedoc, Château Grès Saint-Paul "Sirius" 1998 :

Note : 14,5 vers 15 - Prix : 85 F

  • Couleur très dense, viscosité impressionnante.

  • Bouquet très intense, avec des notes de surmaturité et de concentration : goudron, réglisse, viandox, boisé vanillé perceptible ; le fruit est néanmoins présent, compoté et chaleureux.

  • Matière très concentrée, sapide, grande richesse du fruit, heureusement le toucher de bouche est assez fin, et l'expression sans lourdeur. Un vin ambitieux, expressif sans être outrancier.

 

  1. Saint-Chinian, Domaine de Carriere Audier "Le Castelas" 1997 :

Note : 11 - Prix : 35F

  • Couleur peu intense, grenat orangé terne et déjà évolué.

  • Nez végétal (eucalyptus, asperge), quelques notes minérales et animales s'expriment à l'aération.

  • Matière souple, mince et acide, décharnée.

 

  1. Saint-Chinian, Domaine de Carriere Audier "Cuvée sélection" 1998 :

Note : sans objet - Prix : 25 F

  • Echantillon défectueux (notes métalliques)

 

  1. Saint-Chinian, Domaine de Carriere Audier "Château Vieussan" 1998 :

Note : 10 - Prix : 28 F

  • Robe légère et évoluée.

  • Nez peu net, avec des notes de croupi et de bois moisi.

  • Bouche assez plate et peu franche dans ses arômes.

 

  1. Minervois La Livinière, Domaine Picinini "Clos l'Angely"1998 :

Note : 13,5 vers 14 - Prix : 45 F

  • Robe assez intense, jeune et dense.

  • Joli nez floral (rose), le fruit semble compoté, l'aération libère des notes minérales et herbacées.

  • Matière souple mais dense, parfumée, vanillée, avec une acidité qui parait dissociée.

 

  1. Minervois La Livinière, Domaine Picinini "Line et Laetitia"1998 :

Note : 11 - Prix : 60 F

  • Rouge sang dense et jeune.

  • Nez puissant, abrupt, très confituré : muscat noir, raisiné, moût en fermentation, levures ; plutôt étrange et excessif.

  • Le fruit est bien mûr, la structure est présente, mais l'ensemble parait pour l'instant dissocié, acide et agressif.

 

  1. Minervois, Clos Azerolle "Vielles vignes" Julien Raymond Sélection Stéphane Bergerot 1999 :

Note : 11 - Prix : environ 50 F

  • 100% carignan

  • Robe intense, centre noir.

  • Le nez présente un fruit dense et confituré, "agrémenté" de notes violentes et exotiques de bazar oriental : patchouli, santal.

  • La texture est à la fois fine et dense, agréablement crémeuse, mais les saveurs exotiques de ce vin (fruit de la passion) paraissent violentes et agressives.

 

  1. Minervois La Livinière, Scv Les Coteaux du Haut-Minervois "Grand Terroir" 1998 :

Note : 12,5 - Prix : 45 F

  • Rouge violacé assez dense.

  • Nez sudiste plutôt outrancier, sur un fond de fruit confituré (raisiné), se détachent des senteurs violentes de camphre et d'épices.

  • En bouche, le fruit manque de fraîcheur et de naturel, la matière est assez dense mais l'acidité procure une sensation de déséquilibre.

 

  1. Minervois Scv Les Coteaux du Haut-Minervois "Domaine Saint-Germain" 1998 :

Note : 12 - Prix : 29 F

  • Jeune et dense d'aspect.

  • Nez assez flatteur mais finalement vulgaire et insistant, dominé par un fruit doux et exotique (fruit de la passion).

  • Dans la lignée des vins précédents, la bouche semble dissociée et agressive malgré une bonne concentration et un fruit démonstratif.

 

  1. Saint-Chinian, Domaine Navarre "Cuvée Olivier" 1998 :

Note : 12,5 - Prix : 40 F

  • Robe un peu terne mais dense.

  • Nez floral (pivoine et violette) et animal (gibier), expressif, très Syrah du nord de la vallée du Rhône.

  • Fruit dense et dru en bouche, réglissé, bon volume ; un vin savoureux malgré une acidité qui parait "artificielle".

 

  1. Saint-Chinian, Domaine Navarre "Cuvée Olivier" 1993 :

Note : sans objet - Prix : 39 F

  • Echantillon défectueux (notes de bouchon spectaculaires).

 

Conclusion :

  • L'identité des vins n'a été révélée qu'au terme de la dégustation ; les participants ont souvent mentionné les cépages grenache et syrah, en proposant des origines allant du Languedoc à la Provence en passant par les Côtes du Rhône Sud.

  • Les vins dégustés (la plupart sont peu connus) se sont montré dans l'ensemble décevants ; même si certains présentaient de jolies matières concentrées, les expressions aromatiques étaient bien souvent violentes, outrancières, les bouches dissociées et artificielles. Certaines cuvées s'harmoniseront peut-être avec le temps, d'autres semblent irrémédiablement faibles ou viciées. Deux vins ambitieux et cohérents sortent du lot, "Sirius" de Grès Saint-Paul et la "Grande cuvée" du Château de Lancyre (toutes les 2 pour le millésime 1998).

 

Autres vins dégustés :

 

  1. Minervois La Livinière, Scv Les Coteaux du Haut-Minervois "Jacques de la Jugie" 1998 :

Note : 13 - Prix : 40 F

  • Couleur intense et jeune.

  • Nez ouvert, épicé, boisé avec des notes typées de garrigue, le fruit semble très jeune et immédiat (notes de banane).

  • Matière assez simple, mais souple et savoureuse, chaleureuse en finale.

 

  1. VDP Catalan Merlot, Domaine Pages-Huré 1997 :

Note : 9,5 - Prix : environ 40 F

  • Robe terne et usée.

  • Nez végétal (asperge) peu intense, des parfums épicés et de lard fumé sont ternis par des notes croupies.

  • Petite matière fatiguée en bouche, goût pharmaceutique assez désagréable.

 

  1. Pomerol, Château Cantelauze 1997 :

Note : 14 - Prix : 190 F

  • Robe moyennement dense présentant une pointe d'évolution.

  • Nez très fumé (suie, lard fumé), grillé, épicé, expressif et intense.

  • Matière caressante, moelleuse, moyennement intense mais suave ; ce vin dominé par les arômes fumés et grillés est d'un abord immédiat mais fait preuve d'un bel équilibre.

 

  1. Saint-Estèphe, Château Montrose 1997 :

Note : 14 - Prix : 380 F

  • Robe moyennement intense, rubis un peu terne.

  • Nez racé mais pas très volontaire, notes fumées, viandées et herbacées bien définies qui dominent un fruit en retrait.

  • La matière semble mince, presque étriquée, la structure est droite mais saillante, la finale s'écourte abruptement. Ce Montrose évoque un aristocrate désargenté, et en conséquence un peu maussade.

 

Note : Ces 2 derniers vins confirment la faiblesse du millésime 97 à Bordeaux.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Vous êtes ici : Accueil Dégustations Thématiques Appellation / Région / Pays 2000_07_07 Quelques Languedoc