2001_05_11Chili

Dégustation de vins du Chili. Le compte rendu sur le lien suivant:

LES VINS DU CHILI

 


Le vendredi 11 mai 2001.

 

 

Synthèse des commentaires de dégustation Pierre Citerne et Laurent Gibet.

 

Quelques commentaires de contexte :

  • Les vins ne sont pas dégustés à l'aveugle.

  • Nombre de dégustateurs : une vingtaine.

 

1- Gato Rosé "Cabernet Sauvignon" 1999 :

Note : 11 - Prix : 30 F

  • Robe brillante, pâle, saumon.

  • Nez sur des notes bonbon, animal, iode.

  • Bouche simple, alcoolisée, sucrée, qui rappelle celle d'un cabernet d'Anjou.

 

2- Chiloe Mission "Cabernet Sauvignon" 1999 :

Note : 10 - Prix : 30 F

  • Nez offrant ces notes caractéristiques que nous retrouverons souvent par la suite (on les appellera alors notes typiques) : cassis confituré, menthe poivrée, eucalyptus, fumé, brûlé, agrumes.

  • La bouche est peu nette, plate, avec un sucre résiduel qui la fait ressembler à une solution sucrée. Un vin à fuir !

 

3- Carta Magna Reserve "Cabernet Sauvignon" 1998 :

Note : 11,5 - Prix : 50 F

  • Nez confituré, fumé (lard), agrumes, végétale (notes de cabernet).

  • Bouche peu nette, acide, creuse.

 

4- Carta Vieja "Merlot Reserve" 1996 :

Note : 9,5 - Prix : 50 F

  • Nez malheureusement typique.

  • Bouche poivrée, peu structurée, végétale, qui fait chaptalisée.

 

5- Castillo de Molina "Merlot" 1998 :

Note : 11 - Prix : 40 F

  • Robe framboise, terne.

  • Notes typiques.

  • Bouche peu agréable, poivrée, végétale, alcoolisée.

 

6- Carta Vieja "Antigua Seleccion" 1994 :

Note : 10,5 - Prix : 50 F

  • Bouche hélas typique, sucrée, plate, chaude, courte.

 

7- Gato Blanco "Sauvignon" 2000 :

Note : 13,5 - Prix : 30 F

  • Robe pâle.

  • Nez typé sauvignon : lierre, buis. Notes de fruits agréables : pêche, abricot

  • Bouche simple et courte, pointe végétale, finale sucrée. Une touche d'acidité sauve la finale. Vu le niveau d'ensemble, ce vin s'en tire plutôt bien, notamment en raison de ses notes aromatiques (bien) typées.

 

8- Carta Vieja "Merlot" 2000 :

Note : 11,5 - Prix : 32 F

  • Nez typé.

  • Bouche particulièrement vulgaire, qui peut rappeler une très mauvaise syrah sudiste.

 

9- Santa Helena "Merlot" 2000 :

Note : 11 - Prix : 30 F

  • Nez quasiment muet.

  • Bouche fluette, sucrée.

 

10- Santa Helena "Cabernet sauvignon" 2000 :

Note : 10,5 - Prix : 30 F

  • Nez muet

  • Bouche à peine plus structurée que celle du merlot. Fruit cuit sucré. Acidification rajoutée.

 

11- Gato Negro "Cabernet Sauvignon" 2000 :

Note : 13 - Prix : 30 F

  • Pointe végétale de cabernet.

  • La bouche est un peu supérieure aux autres : ample et un peu de persistance. Acidité marquée et finale chaude mais le vin se tient un peu mieux, pour un sucre résiduel moins envahissant. Un côté beaujolais nouveau.

 

12- Carta Vieja "Cabernet Sauvignon" 1999 :

Note : 12,5 - Prix : 32 F

  • Nez typé : alcool, poivre, goudron, eucalyptus.

  • En bouche, aucune tenue. Le vin part dans tous les sens, avec une acidité rajoutée.

 

13- Santa Helena "Siglo de Oro Cabernet sauvignon" 1999 :

Note : 12 - Prix : 40 F

  • Nez peu agréable, notes épicées (muuscade).

  • Bouche classiquement décevante, finale amère de surextraction.

 

14- Santa Helena Seleccion Del Directorio "Cabernet sauvignon" 1999 :

Note : ED - Prix : 56 F

Echantillon bouchonné. Le directeur s'est trompé !

 

15- Carta Magna "Cabernet sauvignon" 1999 :

Note : 10,5 - Prix : 32 F

  • Nez typique, poivré, brûlé.

  • Bouche agressive : acide, asséchante.

 

16- Castillo de Molina "Cabernet Sauvignon" 1999 :

Note : 13,5 - Prix : 40 F

  • Nez sur les fruits et le poivre.

  • Bouche offrant un soupçon de longueur, pas trop mal réussie. On regrette le sucre résiduel.

 

17- Urmeneta reserva "Cabernet Sauvignon 1999 :

Note : 14/14,5 - Prix : 45 F

  • Robe noire.

  • Nez brûlé, marqué par l'alcool. En revanche, de belles notes médocaines de cèdre, de poivre.

  • Bouche ample et (pour une fois) structurée, avec un peu de longueur. Finale chaude et un peu de sucre résiduel qui sait, comme le bois, rester discret pour ne pas trop corrompre le vin. Pas trop mal.

 

18- Castillo de Molina "Merlot" 1999 :

Note : 13 - Prix : 40 F

  • Nez : bourgeon de cassis, pruneau.

  • Bouche correcte, un peu chaude.

 

 

19- Carta Magna "Merlot" 1999 :

Note : 11 - Prix : 32 F

  • Nez : alcool, fruits, épices

  • Bouche concentrée mais terne et étriquée.

 

20- Castillo de Molina "Cabernet Sauvignon" 1997 :

Note : 11 - Prix : 40 F

  • Traces d'évolution (robe et nez).

  • Bouche sans appel , amère.

 

21- Valdivieso Single Vineyard "Merlot" 1998 :

Note : 15 - Prix : 140 F

  • Robe noire.

  • Nez intense : fruits confiturés, épices, tabac.

  • Bouche compacte, lourde, avec ce côté peu engageant de brûlé/sucré. La finale est épicée et chaude. Le vin est mieux goûté en début d'après-midi.

 

22- Valdivieso Single Vineyard "Cabernet Franc" 1998 :

Note : 15 - Prix : 140 F

  • Robe noire.

  • Nez moins expressif que le précédent.

  • Bouche astringente, mieux structurée et plus fraîche que la précédente.

 

23- Valdivieso V "Malbec" (1998 écrit en tout petit sur la contre-étiquette) :

Note : 16/15,5 - Prix : 290 F

  • Robe noire.

  • Nez frais, typé malbec : cacao, menthe (ce côté after eight), floral, orange. Boisé bien intégré.

  • La bouche est propre, austère, correctement bâtie sur une belle expression aromatique et structurelle du cépage cadurcien sur ces terres antipodiques.

 

24- Valdivieso Cabalo Loco 4 non millésimé (Issu d'assemblage de cuvées de plusieurs millésimes) :

Note : 13,5 - Prix : 230 F

  • Robe noire.

  • Nez boisé, notes d'agrumes.

  • La bouche semble usée, sèche. Elle est de surcroît lourde et chaude.

 

 

Conclusion:
  • Une dégustation de bas niveau (des notes sans appel), ennuyeuse, pour des vins (certes issus du même catalogue d'importateur et de prix moyens) mais sans grand intérêt tant au niveau aromatique que structurel :

  • les nez sont souvent vulgaires avec leurs notes de fruits confiturés (cassis, myrtille, mêlés d'une note de punaise) et de goudron

  • les bouches, qui peuvent parfois faire illusion sur leur attaque, sont stéréotypées, lassantes. Elles manquent de précision aromatique et sont parfois même écoeurantes, avec leurs notes pharmaceutiques (camphre, eucalyptus), de caoutchouc brûlé, d'aspartam (notes résiduelles "sucrailleuses)". Fuyantes, sans aucune tenue, elles manquent à l'évidence de cohérence, marquées en outre par une nette dissociation entre les tanins et une acidité désagréable qui semble rajoutée.

  • Valivieso, beaucoup plus cher, s'en sort à peine mieux :

  • les vins résistent mal au carafage et se dégustent mieux juste après ouverture

  • on note toutefois un malbec typé de bonne facture

  • Les commentaires fournis sont ainsi volontairement réduits à leur plus simple expression.

  • Le lecteur pourra se reporter à la dégustation des vins d'Amérique du Sud du 11/2/2000, qui nous avait permis la découverte de vins chiliens dans l'ensemble plus intéressants et pour certains haut de gamme (Almaviva de Concha y Toro-Rothschild, Clos Apalta de Casa Lapostolle).

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir