2003_12_16 Champagnes millesimes

Petite dégustation de Champagnes millésimés en complément de la dégustation de Champagnes de producteurs. Le compte rendu sur le lien suivant :


Les champagnes millésimés

Mardi 16 décembre 2003


Dégustation préparée par Didier Sanchez et commentée par Laurent Gibet.

Quelques commentaires de contexte :
Les vins ne sont pas dégustés à l'aveugle.
Nombre de dégustateurs : 8.
DS : Didier Sanchez - LG : Laurent Gibet.


Ordre de dégustation :
1. Nicolas Feuillate 1er cru "Cuvée spéciale" 1996 :
DS14,5/15 – LG15. Note moyenne : 15 - Prix : 17 €
Epernay - Cépages : Chardonnay majoritaire, Pinot noir, Pinot meunier - Dégorgé en 2002
Avenant nez crémeux, dégageant des senteurs de brioche, d’agrumes, de fleurs, de crème pâtissière.
Bouche vive, dans un registre plutôt tranchant, tonique. Notes de miel, de citron, enrobées dans une trame minérale séduisante.

2. Nicolas Feuillate 1er cru "Cuvée Spéciale" 1990 :
DS14,5 – LG14,5. Note moyenne : 14,5 - Prix : 17 €
Epernay - Cépages : Chardonnay, Pinot noir, Pinot meunier - Dégorgé en 2000
Nez réservé mais complexe et délicat alliant des notes de levure, d’amande, de champignons, de cire, de pomme, de pain grillé.
Bouche marquée par des flaveurs d’agrumes, de miel au goût prononcé (châtaignier). Un peu dégingandé, dans un registre moins harmonieux, plus brutal que celui de la précédente

3. Prin Grande Réserve 1995 :
DS16,5- LG16,5. Note moyenne : 16,5 - Prix : 20 €
Avize - Cépages : 70 % Chardonnay, 30 % Pinot noir - Dégorgé en 2002
Nez distingué, subtilement toasté : notes d’agrumes, de brioche, de fleurs. L’ensemble pinote agréablement sur des notes de chocolat fourré (framboise, fraise, cerise).
Bouche douce, aérienne, possédant une bulle fine. Une bonne acidité soutient cette matière soyeuse. Finale sur le pamplemousse (cette amertume discrète prolongeant le vin).

4. Fallet-Gourron Grand Cru "Cuvée du 3ème Millénaire" Blanc de Blancs Extra Brut :
DS15,5- LG15,5. Note moyenne : 15,5 - Prix : 15 €
Avize - Cépages : 100 % Chardonnay - Dégorgé en octobre 2003. Millésime 1995 non revendiqué.
Nez incisif, très blanc de blancs, sur le pomelo, la pomme, le citron, l’amande. Franc, sans détours.
Bouche tendue, vivace, parfumée, citronnée. Bulle un peu plus présente et finale légèrement plus confuse que dans le cas du vin précédent.

5. Arnould Grand Cru "La Grande Cuvée":
DS13- LG13. Note moyenne : 13 - Prix : 14 €
Verzenay - Cépages : 90 % Chardonnay, 10% Pinot noir - Dégorgé en février 2000. Millésime 1990 non revendiqué.
Nez un peu étrange, original, avec des notes classiques (fleurs, agrumes) mais aussi plus inattendues : iode, métallique (typiquement : boîte d’ananas).
Bouche simple, n’exprimant que chichement le citron. Bulle envahissante, manque d’harmonie, de netteté et de finesse.

6. Ellner Prestige 1990 :
DS16 – LG16. Note moyenne : 16 - Prix : 15 €
Epernay - Cépages : 70 % Chardonnay, 30 % Pinot noir - Dégorgé en octobre 1999
Bouquet complexe, fin, proposant des senteurs de miel, de champignons, de cire, de pomme cuite, de framboise, de beurre, d’épices discrètes.
Bouche nerveuse, bâtie sur une effervescence particulièrement fine. Belle allonge finissant sur le pamplemousse. Encore jeune aromatiquement.

7. Prin Grande Réserve 1983 :
DS16 – LG16. Note moyenne : 16 - Prix : 27 €
Avize - Cépages : 90 % Chardonnay, 10 % Pinot noir - Dégorgé en janvier 2002
Nez évolué, signé par de belles odeurs de moka, de chocolat, de fruits rouges (framboise en tête). Peu expansif mais raffiné. Des notes toniques d’orange fraîche ont su persister.
Bouche délicate, presque évanescente, avec des goûts de pomme et de miel. Ici aussi, le coté juvénile du fruit est préservé, conférant au vin, malgré une olfaction retenue, fringance et persistance.

8. Fallet-Prévostat Grand Cru Blanc de Blancs Extra Brut :
DS17,5 – LG17. Note moyenne : 17,25 - Prix : 30 €
Avize - Cépages : 100 % Chardonnay - Dégorgé en novembre 2003. Millésime 1976 non revendiqué
Nez engageant, intense, déclinant des notes de champignons, de cire, d’agrumes (citron confit, cédrat, pamplemousse). Un côté oxydatif, jurassien, se manifeste ostensiblement (noisette, noix, pomme verte).
Bouche crémeuse, gracile, pure, cohérente et persistante, dotée d’une bulle désormais très timide ; estompé par l’âge. Notes douces, subtiles et encore fraîches de vanille, d’orange, de mandarine pour ce champagne plus tout jeune mais généreux. Les prix sont restés sages.


Conclusion :
Dégustation convaincante, qui complète la dégustation des champagnes de producteurs effectuée le 8/12/03 en association avec le club Itinéraire des Vins.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Vous êtes ici : Accueil Dégustations Thématiques Appellation / Région / Pays 2003_12_16 Champagnes millesimes