2008_03_11 Degustation par Didier Sanchez Minchin Carrou Boulay Saint-Landelin

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (2008_03_11_Degustation_par_Didier_Sanchez_Minchin_Carrou_Boulay_Saint-Landelin_p)Compte Rendu avec photos[ ]1108 Ko

 

Club toulousain In Vino Veritas

Les domaines : de l’Aigle - du Carrou - Boulay

la Tour Saint Martin - Saint Landelin

Mardi 11 mars 2008

 

 

 

Dégustation proposée par Didier Sanchez et commentée par Philippe Ricard pour la séance de l’après-midi et Laurent Gibet pour celle du soir.

 

 

Quelques commentaires de contexte :

Les vins sont dégustés à l’aveugle, par séries.

La dégustation se déroule en deux phases : l’après-midi à 14h15 puis le soir à 19h00.

Le compte-rendu détaille les impressions de chaque phase.

Entre autres causes, une aération de 4 heures (dans la bouteille rebouchée en position verticale) peut expliquer les variations dans les appréciations.

Les notes de Didier Sanchez, présent l’après-midi et le soir, reflètent ces fluctuations.

Les verres utilisés sont les «Expert» de Spiegelau.

DS : Didier Sanchez – LG : Laurent Gibet – MS : Miguel Sennoun.

 

 

 

Ordre de dégustation

(Nombre total de dégustateurs : 7)

 

 

 

Les vins de Jean-Louis Denois à Roquetaillade

Domaine de l'Aigle

 

 

1. Limoux : Domaine de l'Aigle Cuvée Classique 1997

100% chardonnay - 12,5 °

L’après-midi : DS14 - PR14,5 - CD14,5. Note moyenne AM : 14,4

  • Robe assez épaisse, paille jauni, avec des reflets vert.

  • Nez généreux : fruit dominant (pomme, poire, pêche jaune), souligné d’un léger grillé, de senteurs de champignon, d’iode.

  • Jolie matière, mûre, enrobée, sur des notes gourmandes de pomme au four, une pointe de sucrosité, mais toujours une tension acide intéressante.

 

Certains évoquent un chardonnay jurassien.

 

Le soir : DS14,5 - LG15/15,5 - MS14,5. Note moyenne SOIR : 14,8

Nez mûr sur des senteurs de fruits jaunes et blancs, de miel, de craie.

Bouche fruitée, à la fois souple et tenue par l’acidité, un poil chaleureuse, de longueur satisfaisante. On propose 2006 ou 2004. Un vin qui n’a guère vieilli (c’est une surprise).

 

 

2. Limoux : Domaine de l'Aigle Cuvée Les Aigles 1997

100% chardonnay - 13,5 °

L’après-midi : DS15,5 - PR15 - CD16. Note moyenne AM : 15,5

  • Robe épaisse, paille jauni, aux reflets vert.

  • Frais, un peu plus sérieux et pointu que le précédent, ses arômes de beurre, grillé, poire, amande, évoquent plus spontanément le chardonnay.

  • Gras et frais à la fois, tendu par un duo acidité-amertume de qualité, le vin affiche un bel équilibre. Finale généreuse, de belle rémanence.

 

On évoque cette fois-ci Chassagne-Montrachet.

 

Le soir : DS15,5 - LG15,5 - MS16. Note moyenne SOIR : 15,7

Nez expressif, indéniablement complexe, balsamique, citronné. Notes supplémentaires de noisette, d’épices, de cédrat, de sésame grillé ainsi que des notes végétales de qualité. Apparemment, 1997 a été un millésime de garde pour JL Denois.

 

 

3. Limoux : Domaine de l'Aigle Cuvée Les Aigles 1996

100% chardonnay- 12,5 °

L’après-midi : DS13 - PR13 - CD14. Note moyenne AM : 13,3

  • Robe assez fluide, d’un or un peu terne, légèrement orangé.

  • Olfaction assez puissante, sur un ton plus oxydé : pomme cuite, cire, champignon, noix, rhum ambré, pointe d’alcool à brûler.

  • Fraîcheur plus tempérée, matière certes juteuse, mais au gras plus prononcé, avec une pointe de mollesse, indiquant plus clairement ses origines sudistes.

 

Le soir : DS14 - LG14 – MS(14). Note moyenne SOIR : (14)

Nez faisant bien plus vieux, oxydatif, pas inintéressant  : végétal, sucre d’orge, citron vert, miel fort, orange, paille, curry, épices, champignons.

Bouche évoluée, pointue, pas très longue.

 

 

4. Limoux : Domaine de l'Aigle Cuvée Les Aigles 1995

100% chardonnay- 13 °

L’après-midi : DS14,5 - PR13,5 - CD13,5 . Note moyenne AM : 13,9

  • Robe or assez épaisse.

  • Nez assez discret : notes de beurre, grillé, touche de baba au rhum.

  • Bouche au caractère plus massif, grasse, marquée de notes oxydées (noix) et d’une sensation d’alcool. Finale puissante, mais sans trop de souffle.

 

Le soir : DS15,5 - LG15,5 – MS(15). Note moyenne SOIR : (15,3)

Nez oxydé : fruits secs, miel, citron, citron vert, raisin de Corinthe, noix, caramel, zestes.

Bouche un peu plus bousculante mais encore tenue, de fort caractère, acidulée, austère avec de beaux amers.

 

 

5. Limoux : Domaine de l'Aigle Cuvée Les Aigles 1994

100% chardonnay - 13,5 °

L’après-midi : DS12 - PR12 - CD13. Note moyenne AM : 12,3

  • Robe assez épaisse, vieil or, aux reflets ambrés.

  • Senteurs profondément oxydées, dérangeantes : alcool à brûler, champignon séché, viandox !

  • Bouche puissante, déséquilibrée par son caractère alcooleux et trop oxydatif. Finale qui déménage !

 

Le soir : DS13 - LG14,5 – MS(14). Note moyenne SOIR : (13,8)

Nez rancioté pour le coup : orange, pruneau, zan, épices, noix. Un petit côtécognac.

Restent quelques saveurs à l’avenant, pour une bouche usée et acide.

 

 

 

Les vins d'Albane et Bertrand Minchin

Domaine la Tour Saint Martin – Clos Delorme

 

 

6. Menetou-Salon blanc : La Tour Saint Martin Morogues 2005

100% Sauvignon- 12,5 °

L’après-midi : DS14,5 - PR14 - CD14. Note moyenne AM : 14,1

  • Robe fluide, paille clair, aux reflets vert.

  • Profil frais, jeune, particulièrement aromatique : très floral, fruité (pomme, pêche de vigne, pamplemousse), herbes condimentaires, fenouil, buis.

  • Nerveux, franc, dynamique : acidité en avant, pointe de CO² et d’amertume, ce vin joue sur sa jeunesse sympathique. Semble « nettoyer » la bouche !

 

Le soir : DS14,5 - LG14 - MS13,5/14. Note moyenne SOIR : 14,1

Nez proposant des senteurs de végétal, de craie, de fruits exotiques, de miel, de raisin frais, de fruits blancs.

Bouche mûre, fleurie, un peu joufflue. Alcool sensible pour un vin un peu emporté par sa richesse.

 

7. Menetou-Salon blanc : La Tour Saint Martin Honorine 2006

100% Sauvignon- 13 °

L’après-midi : DS16 - PR15,5 - CD15. Note moyenne AM : 15,5

  • Robe fluide, très claire, paille aux reflets vert.

  • Encore un nez expressif : abricot dominant, pêche jaune, fruits mûrs, plus une pointe d’élevage.

  • Attaque en chair, presque gourmande, s’étirant ensuite sur son acidité, une amertume agréable. Finale fraîche, crayeuse, avec tenue.

 

Le soir : DS15 - LG14,5 - MS14,5. Note moyenne SOIR : 14,7

Nez sentant plus le bois. Notes de café, de tabac blond, de tilleul, de poire au sirop, de fleurs, de miel.

Bouche en même temps plus corpulente et plus énergique que celle de Morogues 2005. Un peu moins libérée aussi (le carcan du bois).

 

 

8. Valençay rouge : Le Clos Delorme 2006

40% Gamay, 30% de Cot, 20% Cabernet Franc, 10% Pinot Noir - 12,5 °

L’après-midi : Un doute sur l’échantillon ne nous permet pas de le noter (nez très austère, bouche sèche, astreingente, à la dureté repoussante).

 

Le soir : DS13,5 - LG12,5 - MS13,5. Note moyenne SOIR : 13,2

Nez évoquant principalement le gamay de Beaujolais : fruits écrasés (cassis), violette, poivre, réglisse, menthol,

feuilles froissées.

Bouche un peu rustique et malingre, passablement bourrue, un peu étrange dans son expression aromatique.

 

 

9. Menetou-Salon rouge : La Tour Saint Martin Célestin 2005

Pinot Noir 100% - 13 °

L’après-midi : DS14,5 - PR14 - CD(Non noté). Note moyenne AM : 14,3

  • Robe pourpre sombre.
  • Notes de fruits à l’eau de vie, cerise, noyau, mêlées à des impressions terreuses et minérales constituent ce nez quelque peu sévère.

  • Ensemble frais, bien tenu, limite un peu terne, mais de belle maturité, sur des notes de fraise, fumé. Finale fruitée mais rappelant quelques notes d’alcool.

 

Le soir : DS13,5 - LG12 - MS13. Note moyenne SOIR : 12,8

Nez relativement boisé, lacté, vanillé : pain grillé, robusta, fruit (framboise, cassis, groseille), fleurs, réglisse. Bouche dans une tonalité sévère, plutôt raide, fortement acidulée. Identité difficile à capter pour ce pinot vraiment peu chantant car muré.

 

 

 

Les vins de Dominique Roger à Bué

Domaine du Carrou

 

 

10. Sancerre blanc : Domaine du Carrou Chêne Marchand 2006

100% Sauvignon- 13 °

L’après-midi : DS16 - PR15,5 - CD14. Note moyenne AM : 15,2

  • Robe toujours claire, fluide, paille avec de légers reflets dorés.

  • Senteur caractéristique de poire Williams, soutenue par un panel de fruits blancs. Jeune et aromatique.

  • Matière d’une très jolie finesse, exprimant pureté et fraîcheur. Acidité (pamplemousse) et minéralité (craie) assurent une droiture assez stricte.

 

Le soir : DS16 - LG16 - MS16. Note moyenne SOIR : 16

Nez direct, assez intense : poire, miel, fleurs blanches, minéral.

Bouche dense, crayeuse, citronnée. Un vin raffiné, tonique et appelant, qui peut revendiquer une belle cohésion.

 

 

11. Sancerre blanc : Domaine du Carrou La Jouline Vieilles Vignes 2006

100% Sauvignon- 12,5 °

L’après-midi : DS16,5 - PR16 - CD14,5. Note moyenne AM : 15,7

  • Toujours cette robe fluide, très pâle, avec de légers reflets dorés mêlés de vert.

  • Expression olfactive timide, fermée (pêche de vigne), fraîche.

  • Bouche comprimée par un duo acidité-minéralité imposant : matière serrée, pureté cristalline étonnante, droiture exemplaire. La finale laisse une impression très stricte sur les muqueuses.

 

Le soir : DS16,5 - LG16+ - MS16,5. Note moyenne SOIR : 16,3

Nez paraissant un peu boisé, profond : citron, menthol, gingembre, poire.

Matière florale, large (alcool pour autant bien intégré), avec un socle serein mais moins véloce que dans le cas du chêne marchand 2006 (minéralité plus englobée). Rien nedit que ce beau vin de garde ne se redopera pas efficacement dans 10 ans.

 

 

12. Sancerre rouge : Domaine du Carrou La Jouline Vieilles Vignes 2006

Pinot Noir 100% - 12,5 °

L’après-midi : DS16,5 - PR16 - CD16. Note moyenne AM : 16,2

  • Robe sombre, violine.

  • Profil mûr typé pinot : cerise noire, noyau, vanille, pointe terreuse.

  • Matière sur les fruits acidulés, ciselée, épurée, particulièrement serrée, mais à l’approche quelque peu exclusive. Belle tenue, de la rigueur et de la droiture : finale à la signature minérale très forte. Le vin « colle » à la bouche !

 

Le soir : DS15,5 - LG13 - MS14. Note moyenne SOIR : 14,2

Olfaction camphrée, rustique, développant des notes de cerise, de kirsch, de cassis, de réglisse.

Bouche acide, astringente (formidablement minérale pour Didier). Matière de volume moyen pour une expression un peu brute (et abrupte), mordante, manquant de charme (encore plus pour un pinot, avec en ligne de mire de mémorables références bourguignonnes). Pour amateurs.

 

 

13. Sancerre rouge : Domaine du Carrou La Jouline Vieilles Vignes 2005

Pinot Noir 100% - 12,5 °

L’après-midi : DS15,5+ - PR15 - CD(Non noté). Note moyenne AM : 15,3

  • Robe prune sombre.
  • Nez très mûr, sur une pointe de confit : fruits noirs, fraise, pointe viandée, tabac froid.

  • Bouche charnue, voire dense, à la fermeté toute minérale. Strict, avec une légère amertume, sans aucune rondeur, le vin pourrait sembler ingrat pour certains.

 

Le soir : DS14,5 - LG14,5 - MS14,5. Note moyenne SOIR : 14,5

Le bois ici paraît plus présent. Notes de cerise, de rafle et inflexions végétales un peu prononcées (asperge).

Bouche minérale, fine, plus conséquente, possédant plus de chair, d’âme. Sensations tactiles favorisées par le millésime (le vin possède plus d’étoffe).

 

 

 

Les vins de Gérard Boulay à Chavignol

Domaine Boulay

 

 

14. Sancerre blanc : Domaine Boulay Monts Damnés 2006

100% Sauvignon- 13 °

L’après-midi : DS15,5/16 - PR14,5 - CD15. Note moyenne AM : 15

  • Robe fluide, proche de la blancheur, parsemée de quelques reflets gris-vert.

  • Sensations délicates de fromage de chèvre, chèvrefeuille, fleurs blanches.

  • Matière s’exprimant encore assez simplement, mais bien structurée. Citron, craie soulignent le caractère frais et minéral. Finale persistante, sur quelques notes amères.

 

Le soir : DS15,5/16 - LG15,5/16 - MS16. Note moyenne SOIR : 15,8

Un peu variétal : poire, bière blanche, raisin frais, rose, coquille d’huître, citron, menthol, réglisse. Bouche relativement longiligne (malgré une matière conséquente), à la fois douce et minérale (pierre), encore simple gustativement, de beau prolongement. Sève austère qui devrait parfaitement bien vieillir.

 

 

15. Sancerre blanc : Domaine Boulay Monts Damnés 2005

100% Sauvignon- 13 °

L’après-midi : DS16,5 - PR15,5 - CD15,5. Note moyenne AM : 15,8

  • Robe similaire, très pâle, sur de légers reflets gris-vert.

  • Expression sobre, fraîche : fruits blancs, pêche.

  • Attaque ronde, mûre, croquante (pointe de résiduel), se ressaisissant ensuite pour refaire sortir sa minéralité, sa longueur plus longiligne. Ensemble certainement plus charmeur, marqué par la générosité de 2005.

 

Le soir : DS15,5 - LG15 - MS15,5. Note moyenne SOIR : 15,3

Olfaction accorte : citron, poire, buis (jardin à la française), menthe, poivre. Bouche tendance « 2005 », conséquemment opulente, expansive, miellée. Plus envoûtante mais moins tonique que celle du 2006.

 

Rappel de décembre 07 (Cr par Laurent Gibet) :

Sancerre "Monts Damnés" Gérard Boulay 2005 : Notes : DS17 - PC16/16,5 - LG15,5 - MS16,5.

Nez très mûr et délicat : fleurs et fruits blancs, réglisse (plutôt qu'anis), fumée, craie. Bouche bien construite, limpide, amicale, avec une finale un brin molletonnée.

 

 

16. Sancerre blanc : Domaine Boulay Clos de Beaujeu 2006

100% Sauvignon- 13 °

L’après-midi : DS16,5 - PR16 - CD16,5. Note moyenne AM : 16,3

  • Robe inchangée : fluide, très claire, avec quelques reflets gris-vert.

  • Toujours une certaine sobriété aromatique pour un ensemble au fruité assez pur (fruits blancs), mêlé de subtiles sensations beurrées et grillées.

  • Matière assez ample, charnue, revigorée par une acidité sous-jacente (notes de citron, pamplemousse), une empreinte calcaire certaine. Finale sur une pointe d’amertume, pour un ensemble tendu, un brin austère en l’état.

 

Le soir : DS17 - LG17 - MS17. Note moyenne SOIR : 17

Nez magnifique, très expressif, alliant des notes remarquablement pures : citron, poire, buis, verveine (virgule) citronnelle. S’ajoute le côté un peu fumé et âcre du silex. Bouche construite sur une matière imposante qui sait rester alerte, fine, salivante. Finale de caractère, minérale en diable, légèrement saline. Austère mais généreuse en parfums. Un beau vin construit, qui électrise joliment la langue. Grand potentiel prévisible.

 

 

17. Sancerre blanc : Domaine Boulay Clos de Beaujeu 2005

100% Sauvignon- 13 °

L’après-midi : DS16,5 - PR15 - CD15. Note moyenne AM : 15,5

  • Copier-coller des robes précédentes : fluide, pâle, reflets gris-vert...

  • Nez floral, signé également de notes de pamplemousse, buis, fromage de chèvre. Assez simple, mais frais et net.

  • A nouveau du sucre résiduel dans une attaque sphérique, ample, soulignant une belle maturité. L’impression de gras disparait peu à peu pour laisser place à davantage de droiture. Finale longue.

 

Le soir : DS16,5 - LG16+ - MS16,5+. Note moyenne SOIR : 16,3

Notes plus opulentes (millésime oblige) : poire, citron vert, menthe poivrée, basilic. Bouche de belle envergure, large, épicée (gingembre), plus aimable, plus prête à boire que celle du 2006. Belle sève, longue.

 

 

18. Sancerre blanc : Domaine Boulay Cuvée Comtesse 2006

100% Sauvignon- 13 °

(Vieilles Vignes de 65 ans au cœur de la Côte des Monts Damnés)

L’après-midi : DS17 - PR16,5 - CD17. Note moyenne AM : 16,8

  • On continue : robe fluide, très claire, paille aux reflets gris-vert.

  • Senteurs mûres d’agrumes (citron, orange), de fleurs blanches, d’amande, de pomme, avec une pointe de noix.

  • Bouche mûre mais strictement tenue : fraîcheur et acidité équilibrent cette générosité de sève. Finale profondément crayeuse, serrée, pénétrante.

 

Le soir : DS17 - LG16+ - MS17. Note moyenne SOIR : 16,6

Nez très mûr (ce côté viande grasse, rillettes, partagé par mes compagnons de voyage), particulièrement crayeux, très pur : zestes, miel, menthe, gingembre, citron, citron vert. Trame plutôt svelte, sapide, avec beaucoup de fond, très dense mais sans lourdeur et sans effet de manche. Minérale et encore très verrouillée, un brin amère. Elle devrait aller très loin et très haut.

 

 

Petite synthèse sur la découverte des vins de Gérard Boulay :

  • Une série de vins valeureux, méconnus (sous-évalués), aux robes pâles comme il se doit, aux prix assez doux (environ 15 euros).

  • Des vins pleins, fruités et minéraux, typés, marqués par leur terroir (Monts Damnés exposé Sud, Culs de Beaujeu plus nordiste).

  • Des vins de garde captivants, profonds, talentueux, recommandables, à la fois austères et généreux en saveurs.

  • Comme chez d’autres producteurs du Sancerrois, les 2006 sont plus sveltes, plus dynamiques.

  • De quoi (presque) me réconcilier avec le sauvignon.

 

Comparaison des vins de Dominique Roger et de Gérard Boulay :

  • Dominique Roger est sur Bué, un terroir 100% "Caillotes" composé exclusivement de calcaire. D'ou des vins extrêmement minéraux, à la limite de l'austérité, très serré et tendu. Peu de gras pour enrober le minéral.

  • Gérard Boulay possède des terroirs différents sur Chavignol. Il y a plus de complexité dans les différences de sols ainsi que les expositions. Les vins possèdent un supplément de chair sur un fond lui aussi profondément minéral.

  • Boulay plus dense que Carrou (les 2 en minéralité gourmande).

 

Enfin, en ce qui concerne les derniers millésimes, plus de rondeur sur 2005 que sur 2006.

 

 

 

Quelques Bordeaux blancs secs

 

 

19. Pessac-Léognan : Château de Fieuzal 2005

Sauvignon 50%/Sémillon 50% - 13 °

L’après-midi : DS13,5 - PR13 - CD14. Note moyenne AM : 13,5

  • Robe fluide, paille aux reflets vert.

  • Nez boisé et variétal : buis, bourgeon de cassis, résineux.

  • Matière à l’acidité redoutable (citrique), assez végétale, amère. Finale dure.

 

Le soir : DS13 - LG13 - MS13. Note moyenne SOIR : 13

Nez boisé, lourd : citron, vanille, menthol, résine.

Bouche triviale, acidulée (bonbon au citron), simple, anormalement étriquée, express.

 

 

20. Graves : Château Clos Floridène 2005

Sémillon 55%/Sauvignon 44%/Muscadelle 1% - 12,5°

L’après-midi : DS14,5 - PR13,5 - CD14. Note moyenne AM : 14

  • Robe fluide, paille aux reflets vert.

  • De nouveau une expression simplette, végétale (buis, bourgeon de cassis).

  • Bouche ingrate, couplant acidité et amertume. Certes fraîche, voire tonique, mais manquant d’expression mûre.

 

Le soir : DS14 - LG13,5 - MS13,5. Note moyenne SOIR : 13,7

Nez simple, variétal, mais par bonheur sans boisé gênant (cf. la main lourde sur le 2004) : citron, végétal (buis). Bouche fort limitée mais pure, nature, un peu pointue (acidité) et amère. De par son naturel d’expression, elle est en l’état tout de même plus satisfaisante que celle de Fieuzal 2005 et domaine de la Solitude 2004. Livraison un peu chiche tout de même.

 

 

21. Pessac-Léognan : Domaine de la Solitude 2004

Sauvignon 70%/Sémillon 30% - 13 °

L’après-midi : DS13 - PR13 - CD14. Note moyenne AM : 13,3

  • Robe fluide, pâle, avec des reflets vert.

  • Profil boisé, résineux, végétal. Quelques sensations citronnées et organiques (jaunes d’oeuf).

  • Matière fraîche, vive, à l’acidité citronnée, desservie par son amertume et sa maturité limitée.

 

Le soir : DS12 - LG12,5 - MS13. Note moyenne SOIR : 12,5

Nez légèrement grillé, peu noble : citron, viennoiserie chaude.

Bouche simplette, avec l’amertume du pamplemousse. Profil trop acide, presque répulsif, pour une finale piquante rappelant le gingembre.

 

 

22. Pessac-Léognan : Château Couhins Lurton 1996

Sauvignon 100% - 12,5 °

L’après-midi : DS15,5 - PR14,5 - CD16. Note moyenne AM : 15,3

  • Robe jaune doré aux reflets vert.

  • Boisé fin (vanille, beurre), ne bridant pas une expression assez aromatique (agrumes).

  • Etonnant mariage de gras et d’acidité citronnée pour un ensemble assez fin, frais, non dénué de charme. Finale un rien amère, de bonne longueur.

 

Le soir : DS14,5 - LG14 - MS14. Note moyenne SOIR : 14,2

Nez marin (atlantique ?), beurré, citronné, fleuri ; odeurs de foin, de vanille, de zestes, de citronnelle.

Bouche ferme (acidité malique ?), austère, avec ce quant-à-soi particulier peu emballant du millésime.

 

 

23. Pessac-Léognan : Château Carbonnieux 1996

Sauvignon 60%/Sémillon 38%/Muscadelle 2% - 12,5 °

L’après-midi : DS13,5 - PR13,5 - CD16. Note moyenne AM : 13,5 (Note de CD éliminée)

  • Robe bouton d’or.
  • Boisé forcé, disgrâcieux. Notes de vanille, nougat, cire.

  • Attaque ronde, corps bien tenu par une acidité plus contenue, mais touche végétale austère, boisé exagéré.

 

Le soir : DS13,5 - LG14,5 - MS14,5. Note moyenne SOIR : 14,2

Nez tendance fruité, presque alsacien : mirabelle, citron, menthe.

Bouche peu expansive, dont l’acidité est relativement mieux englobée.

 

 

24. Pessac-Léognan : Château Latour-Martillac 1996

Sémillon 55%/Sauvignon 40%/Muscadelle 5%- 12,5 °

Echantillon défectueux.

 

 

25. Bordeaux : Château Thieuley 1996

Sauvignon 50%/Sémillon 50% - 12°
Echantillon défectueux.

 

 

26. Pirate : Bergerac : Château Tour des Gendres Cuvée des Conti 1998

Sémillon 80%/Muscadelle 20% - 12,5 °

L’après-midi : DS12,5 - PR12,5 - CD13. Note moyenne AM : 12,7

  • Robe or vif, avec des reflets vert.

  • Nez assez pauvre : notes de citron, fruits limite surmûris, boisé discret.

  • Expression lourde, au boisé pesant, l’amertume forte. Le vin est difficilement buvable !

 

Le soir : DS12 - LG12 - MS13. Note moyenne SOIR : 12,3

Senteurs évoquant la pâte de coing, le safran,, le miel, la tarte aux pommes. Notes complémentaires plus inattendues de vin rouge (gelée de framboise). Bouche malheureusement délitée, flasque amère. Trop tard !

 

Ce vin clôt une série de Bordeaux blancs bien décevante (Fieuzal 2005, Floridène 2005, Solitude 2004, Couhins-Lurton 1996, Carbonnieux 1996, Latour-Martillac 1996, Thieuley 1996). Des vins faiblards, en manque d’identité, chers.

 

 

 

Les vins de René Muré à Rouffach en 2005

Clos Saint Landelin

 

 

27. Pinot noir d'Alsace : Domaine René Muré V 2005

Pinot Noir 100% - 13 °

L’après-midi : DS14,5 - PR14,5 - CD(Non noté). Note moyenne AM : 14,5

  • Robe prune sombre.
  • Joli nez flatteur, très mûr, sur des senteurs de cerise noire, de terre, avec un léger côté animal.

  • Très belle expression de cerise, avec une certaine rondeur (maturité), bien balancée par une acidité sans retenue : frais, voire acidulé en finale, mais aux tanins plutôt rustiques.

 

Le soir : DS13 - LG12 - MS12. Note moyenne SOIR : 12,4

Nez toasté (biscotte), pour des odeurs sans réelle classe de fleurs capiteuses, de rafle, de noyau.

Impact buccal assez brusque, verdeur, amertume. Un vin qui ne ravit pas le palais.

 

 

28. Riesling Grand Cru Vorbourg : Domaine René Muré Clos Saint Landelin 2005

100% Riesling - 13,5 °

L’après-midi : DS15 - PR16,5 - CD16. Note moyenne AM : 15,8

  • Robe assez fluide, paille aux reflets jaune et vert.

  • Expression aromatique raffinée, assez discète : fruits mûrs, ananas, poire, pointe d’hydrocarbure.

  • Matière fraîche, citronnée, toute en tension et droiture. Finale cristalline, calcaire.

 

Le soir : DS14 - LG12,5 - MS12,5. Note moyenne SOIR : 13

Nez discret, muscaté : raisin, coing, rose, menthe, guimauve.

Contours vagues, un peu d’alcool. Flaveurs molles et structure acide (malique ?) décrivent un Riesling du Sud un peu brutal et amer, pas vraiment satisfaisant quand on sait le potentiel de ce cépage sur un Grand Cru dans d’autres lieux.

 

 

29. Pinot Gris Grand Cru Vorbourg : Domaine René Muré Clos Saint Landelin 2005

100% Pinot Gris - 13,5 °

L’après-midi : DS14,5 - PR15,5 - CD15. Note moyenne AM : 15

  • Robe fluide, paille jauni, aux reflets dorés.

  • Nez assez mûr : fruits jaunes, pêche, pointe fumée.

  • Matière grasse, volumineuse, expression mûre qui parvient toutefois à préserver son équilibre, pour finir sur une note de fraîcheur.

 

Le soir : DS14 - LG13,5 - MS14. Note moyenne SOIR : 13,8

Nez du cépage : fumée, tourbe, pomme, pêche jaune.

Bouche avec un peu de sucre résiduel, plutôt lâche malgré un fond acide qui ne se fait pas oublier. Un peu tout-venant, un peu chaud et replet.

 

 

30. Sylvaner : Domaine René Muré Clos Saint Landelin Cuvée Oscar 2005

100% Sylvaner - 12,5 °

L’après-midi : DS14,5 - PR14 - CD15. Note moyenne AM : 14,5

  • Robe assez épaisse, or.

  • Olfaction timide, plus simple.

  • Matière flatteuse, sucrée, certes sympathique mais un rien molle.

 

Le soir : DS14 - LG14 - MS14,5. Note moyenne SOIR : 14,2

Nez gras (rillettes), avec des accents de coing, de pomme, de citron.

Matière relativement bien proportionnée, sur des amers évoquant le pamplemousse et conférant un semblant de longueur. Fait VT (et son sucre résiduel est un peu un leurre). Finale flottante, en accordéon.

 

 

31. Gewurztraminer Grand Cru Vorbourg : Domaine René Muré Clos Saint Landelin Vendanges Tardives 2005

100% Gewurztraminer - 13,5 °

L’après-midi : DS(14) - PR15 - CD16. Note moyenne AM : (15)

  • Robe épaisse, vieil or, aux reflets ambrés.

  • Senteurs puissantes : rose, litchi, pêche. Hyper aromatique...

  • Ensemble large, riche, à l’expression un peu saturante. Grande distinction pour certains, risque d’écoeurement pour d’autres...

 

Le soir : DS(13,5) - LG13 - MS14. Note moyenne SOIR : (13,5)

Nez très racoleur : banane, ramboutan, citron, litchi, épices. L’effet aromatique est trompeur.

Bouche pataude, saoulante, un peu amère. Goûts pommadés frôlant la vulgarité.

 

 

Les vins de René Muré :

Des vins assoupis, manquant de force et de caractère.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Vous êtes ici : Accueil Dégustations Eclectiques 2008_03_11 Degustation par Didier Sanchez Minchin Carrou Boulay Saint-Landelin