2008_03_20 Entrainement RVF Christian Declume



 

Club toulousain In Vino Veritas

Dégustation d’entrainement championnat RVF 2008

Jeudi 20 mars 2008

 

 

 

Dégustation organisée par et chez Christian Declume et commentée par Laurent Gibet.

 

Quelques commentaires de contexte :

Petite dégustation de révision sur des bouteilles amenées au gré des dégustateurs et de notre hôte.

Nombre de dégustateurs : 10.

Les verres utilisés sont les «Expert» de Spiegelau.

DS : Didier Sanchez – LG : Laurent Gibet – MS : Miguel Sennoun – CD : Christian Declume.

 

 

 

Ordre de dégustation

 

 

1. Gaillac : Domaine Peyres Roses 2006

(Mauzac, Len de L’elh et Muscadelle)

DS13 - LG13,5 - MS12,5 - CD13. Note moyenne : 13

Un blanc au nez délicat, musqué : notes de fleurs de pommier, de guimauve, de menthe, de fruits blancs,

d'amande.

Bouche difficile à situer (St-Joseph ?, clairette ?, Chignin-bergeron ?), un peu replète et amère. Peu de goûts au final. Finale un poil saline, à la manière d'un muscadet.

 

 

2. Limoux : Anne de Joyeuse Le chemin de Martin 2005

(100% Chardonnay)

DS12 - LG12,5 - MS12,5 - CD12. Note moyenne : 12,3

Nez assez expressif : poire au sirop, pamplemousse, ananas, citron. Un petit quelque chose d'herbes de garrigue intéressant mais masqué par un boisé très vanillé (un dégustateur imagine un chardonnay australien).
Bouche en superficialité, brève, aux goûts peu nobles, peu "naturels".

 

 

3. Pessac-Léognan : Château de Fieuzal 1993

(50% Sauvignon/50% Sémillon)

DS12 - LG13,5 - MS13 - CD13. Note moyenne : 12,9

Robe jaune intense.

Nez assez complexe mais un peu « nounours » : ananas, vanille, citron, pomme, poire, orange, caramel, nèfle, sauce de soja.. Un trait d’oxydation (rancio, fruits secs) et de sueur.

Bouche dans un style un peu lénifiant, forcée par le bois, linéaire. On a pu aussi penser à un chardonnay de chez Valette.

 

 

4. Collioure : Domaine Abbaye de Valbonne (Celliers des Templiers) 2006

(Grenache Gris/ Grenache Blanc/Marsanne/Roussane/Rolle)

DS14 - LG14,5 - MS14 – CD(NON NOTÉ). Note moyenne : 14,2

Robe presque blanche.

Nez expressif et assez complexe : douceur miellée et musquée, fleurs blanches, poire, poivre blanc, guimauve.

Bouche de caractère, dodue et capiteuse mais suffisamment fine et soutenue par un fond acide approprié.

Caractère provençal. Finale sur de l'amertume de zeste de citron et du gingembre. Un vin coquet, sur son 31.

 

5. Arbois Chardonnay : Domaine Tissot Les Bruyères 2004

(100% Chardonnay)

DS14 - LG14,5 - MS15 - CD15. Note moyenne : 14,6

Nez de chardonnay un peu boisé, grillé : végétal, citron, citron vert, granny-smith, épices, curry.

Pour les amis d'IVV qui dégustent avec moi et qui ont souvent goûté les vins de Tissot, cette cuvée semble évoluer un peu vite. Ils apprécient sa force. Pour moi, l'harmonie n'est pas vraiment au rendez-vous, avec une acidité prononcée, pas trop d'éclat de fruit et une substance relativement brusque (rustaude ?).

 

6. Côtes du Jura : Domaine Alain Labet Fleur de Marnes La Bardette 1998

(100% Chardonnay)

DS13,5 - LG12,5/13 - MS13,5 - CD14. Note moyenne : 13,5

Nez oxydé, très « Jura » : citron, caramel, noix, curry, orange, herbes aromatiques. Un soupçon de colle scotche le dévalorise.

Bouche ingrate, aux goûts étranges, plutôt désunie (alcool, acidité). Peu nette, amère et presque un peu de liège. Finale titillante sur le gingembre.

Rappel

Alain Labet, Côtes du Jura "Fleur de Marne, La Bardette", 1995 – 10/11/200 – cr par ????

Note moyenne : 14,5 vers 14,5 - Prix : 50 F
  • Jaune d'or.

  • Nez toujours sur le pain d'épices, avec de la mandarine, de la noisette et une pointe d'évolution safranée.

  • Plutôt austère et dru en bouche, marqué par une forte acidité.

 

 

7. Béarn : Domaine Guilhemas (Pascal Lapeyre) 2006

(100% Raffiat De Moncade)

DS13 - LG13 - MS13 - CD13. Note moyenne : 13

Pascal Lapeyre nous a confirmé que le cépage est du Raffiat de Moncade. Il est le seul en France et au monde à

vinifier ce très vieux cépage du Béarn !! Bravo à Bernard Bergé pour cette trouvaille.

Nez musqué, anisé, déployant des senteurs assez délicates de guimauve, de rose, de menthe, de fruits blancs.

Bouche aux arômes bien travaillés, un poil chaleureuse et amère, qui me rappelle un peu un muscat sec.

Un vin limité mais intéressant à goûter car vraiment hors des sentiers battus.

 

 

8. Riesling Grand Cru Schossberg : Domaine Schaetzel 2002

(100% Riesling)

DS16,5 - LG16 - MS16,5 - CD16. Note moyenne : 16,3

Nez parfumé, assez doux, fumé (Rangen ?), laissant la part belle au fruit : fruits jaunes, fruits exotiques, pomelo, citron vert.

Bouche pleine, acidulée, tonique, assez longue, réconfortante (dans une série de vins moyens). Elle exprime bien le cépage.

 

 

9. Charles Hours Cuvée Marie Vin de raisins surmûris Lot 0301

(Gros Manseng agrémenté d’un nuage de Coubu dixit le domaine)

DS(13) - LG(ED) - MS14 - CD(NON NOTÉ). Note moyenne : (13,5)

Ce vin n’a aucune appellation (ni aoc, ni vin de Pays ni vin de table), pas de millésime (mais c’est un 2003- Lot 0301), en totale infraction avec la législation française. Comment a-t-il pu être commercialisé ?

Nez très acescent. Notes masquées de fruits exotiques, d'orange, de marc.

Bouche dense et grasse, décadente, qui ce soir laisse perplexe car elle est dévalorisée par des notes (à la limite de

la brûlance) d'alcool à brûler

Un poil de sucre résiduel et une évocation aromatique de manseng si l'on se concentre bien.

Rappel :

Jurançon sec - Clos Uroulat - cuvée Marie (2003) : 14,5/20 - 21/12/05

Comme annoncé par Charles Hours sur la contre-étiquette, et par souci d'authenticité, le vin est en vin de table "vins de raisins surmûris".

C'est une vin étrange, avec une charge alcoolique importante et 6 g de sucre résiduel. La complexité est au rendez-vous:

fruits blancs, agrumes, poivre blanc, gingembre, ananas, melon confit. Expression spiritueuse, grassouillette, juste un poil brûlante.

 

10. Minervois-La-Livinières Château Félines 2003

(Syrah/Grenache/Carignan)

DS12 - LG12,5 - MS12 - CD12. Note moyenne : 12,1

Nez un peu terreux sur le bourgeon de cassis, la réglisse, la fraise, les épices (genièvre). Fruit cuit, figué,

semblant indiquer pas mal de grenache.

Bouche fade, éteinte. Traces boisées ennuyeuses et sensation de sécheresse.

 

 

11. Morgon : Marcel Lapierre 2005

(100% Gamay)

Vin non filtré, LT05S 26/04/06, sulfité à la mise.

DS13,5 - LG13 - MS13 - CD13. Note moyenne : 13,1

Nez très mûr : clafoutis, violette, réglisse, corrompu par un peu d’éthanal.

Bouche fruste, lâche, comme repartie en fermentation. Il est vrai que le vin est servi un peu trop chaud. Déception notable. A revoir.

Rappel :

Morgon Marcel Lapierre MMV : 14,5/20 – 25/3/07

Un autre vin non protégé. Le fruit est imposant qui évoque le grenache. Senteurs un peu amyliques de réglisse, de violette. On a ici (si l’on compare à la cheville de fer 2005) plus de vin, plus de netteté aussi. La haute maturité des baies explique un taux d’alcool non négligeable (14°). Le vin reste pour autant gouleyant.

 

 

12. Givry 1er cru : Domaine Parize Clos des Grandes Vignes 1999

(100% Pinot Noir)

DS13 - LG13 - MS12,5 - CD13. Note moyenne : 12,9

Senteurs bouquetées de cerise, d'herbes aromatiques, d'épices, d'amande également, boostées par pas mal de volatile.
Bouche amère et sèche. Vraiment peu typée pinot noir.

Rappel :

Givry Domaine Parize 1er cru Clos les grandes vignes 2002 : 13/20 – 26/6/07

Nez sans complication mais agréablement fruité : framboise, mara des bois. Bouche maigre, fatiguée, acidité en avant.

On peut apprécier un beau fruit délicat mais le manque de concentration et l’usure précoces sont de fait très

contestables.

 

 

13. Saint-Julien : Château Gloria 2000

(65% Cabernet Sauvignon/25% Merlot/5% Cabernet Franc)

DSED - LG11 - MS(13) - CD13. Note moyenne : (12,3)

Nez particulièrement toasté : moka, cassis, herbes condimentaires. Ce qui jure, c’est le côté évolué (champignons) et surtout un peu sale, croupi (ce côté carton mouillé peu engageant).

Bouche à l’avenant, aux tannins rustres.

 

 

14. Lirac : Château Saint Roch Cuvée Confidentielle 2000

(80% Grenache/10% de Mourvèdre/10% de Syrah)

DS13 - LG12,5/13 - MS13,5 - CD13,5. Note moyenne : 13,2

Nez déjà un peu évolué, dénué d’impact boisé, sudiste : cerise confite, genièvre.

Bouche balourde, sucrée, impermanente. Souple, assommée de chaleur à en devenir vulgaire.

Rappel : 26/3/2004 (cr par Didier Sanchez)

Lirac Château Saint Roch "Cuvée Confidentielle" 2000 : (Non visité)

DS16 – PP15,5 – PC15,5/16 – LG15,5 – JP16,5. Note moyenne : 16 - Prix : 13 €

  • Robe dense et intense.

  • Nez d'une très belle complexité: herbe séchée, cerise, mûre, terre, laurier, olive, moka, menthol.

  • Bouche puissante, corpulente, glycérinée, fruitée, à l'équilibre matière/puissance/alccool intégré. Il nous fait une très forte impression.

 

 

15. Vin de Pays du Puy-de-Dôme : L’arbre Blanc Païs de Doumatz Vieilles Vignes 2005

(100% Gamay)

DS13,5/14 - LG13 - MS14 - CD(NON NOTÉ). Note moyenne : 13,6

Frédéric Gounan, dans une région qui bouge, propose ici un vin très connoté.

Senteurs de cerise, pomme blette, poivre, laurier, rafle, violette. Un peu de volatile et un peu d'acescence.

Bouche "naturelle", râpeuse, rustaude (surtout pour du Gamay) et en même temps fraîche et plein fruit.

Un vin qui nous a rappelé un St-Joseph bourru de Raymond Trollat, rustique à souhait. Pour amateurs de ce type de

vins.

 

 

16. Pessac-Léognan : Château Larrivet-Haut-Brion 2001

(50% Merlot/50 % Cabernet Sauvignon)

DS14 - LG13,5/14 - MS14 - CD14. Note moyenne : 13,9

Nez pusillanime de Médoc : cassis, herbes aromatique, moka, fraise.

Bouche classique, souple, un peu neutre, gentillette dans cette apparence.

 

 

17. Madiran : Domaine Capmartin Vieilles Vignes 2000

(70% Tannat/ 30% de Cabernet Franc et Sauvignon)

DS14/14,5 - LG13,5 - MS14 - CD14,5. Note moyenne : 14,1

Nez mûr, d’éclat moyen. Des notes fines certes (fraise, tabac blond, fleurs), mais aussi des senteurs plus fortes (goudron, camphre).

Bouche également paradoxale si l’on en juge les avis qui fusent autour de la table. La relative violence que je lui trouve (rugosité, alcool, finale presque sèche) est contestée par des dégustateurs qui apprécient sa finesse aromatique et gustative.

 

 

18. Morgon : Domaine Calot Tête de Cuvée 1999

(100% Gamay)

DS14 - LG14 - MS15 - CD14,5. Note moyenne : 14,4

Nez d’une douceur respectable : cerise confite, fraise, violette, poivre. Très Gamay selon moi.

Bouche suave, fine, sans grande ambition mais fort sympathique. Un vin digeste, peu alourdi d’alcool.

Rappels

a. Morgon : Domaine Calot "Tête de cuvée" 1999 – février 2001

Note moyenne : 14 - Prix : 39 F

  • Couleur fournie mais tendre.

  • Superbe fruit fin et nuancé, floral (pivoine, violette), expressif et délicat.

  • Matière souple et bien mûre, au goût floral et fumé, un style assez léger qui séduit par l’élégance de sa texture.

 

b. Morgon : Domaine Calot "Tête de cuvée" 1999 : mars 2002

DS14,5 - LG14,5 - PP14. Note moyenne :14,5 - Note obtenue en février 2001 : 14 - Prix : 7 euros

  • Nez superbe, intense, parfaitement ouvert, qui déploie des notes de fruits et de fleurs.

  • La bouche affirme de nombreuses qualités : franchise, générosité, naturel, longueur. Ses notes de fruits compotés semblent pour certains signer l'expression de grenache.

 

c. Morgon « Tête de Cuvée » – Domaine Calot 1999 - décembre 2007 (cr par Philippe Ricard)

100% gamay – 13°

DS13 - PC14 - LG13,5 - PR14,5 - Note moyenne : 13,8

  • Robe sombre soulignant une certaine évolution, avec une teinte grenat qui s’affirme déjà.

  • 1er nez de caramel, puis olfactions très mûres, sur des notes confites, dans un style général à la fois gourmand et élégant.

  • Bouche au charme quelque peu affable, avec une matière langoureuse, marquée d’un sucre sensible, mais au caractère toujours harmonieux, sur des notes de fleurs, de fraise écrasée, de framboise cuite, de poivre gris.

Bouteille agréable sans être racée pour laquelle le pari du gamay ne fut pas du tout évident, contrairement au pinot, par exemple…

 

 

19. Vin de Table : Domaine Luc Lapeyre Le Coup de Foudre de Gilbert (2004)

(Cabernet Franc)

DS13,5 - LG13,5 - MS14 - CD(NON NOTÉ). Note moyenne : 13,7

Nez guilleret, agité : cassis frais, impression schisteuse.

Bouche fruitée, à la sensation un peu sucrée. Reste rustique.

 

 

20. Coteaux du Layon Saint Aubin : Domaine Philippe Delesvaux 2006

(100% Chenin)

DS14 - LG14 - MS14,5 - CD14. Note moyenne : 14,1

Nez léger et fruité : citron, coing, poire, épices, pomme.

Bouche dans un registre moelleux, avec en modes mineurs également une sensation tannique (ce petit côté « charbon de bois » trouvé dans d’autres cuvées du domaine, comme dans le Clos du Pavillon et en acmé dans la carbonifera), de l’amertume et un soutien acide citronné. Certains ont pensé Gaillac (impression de Mauzac). Limité mais pur.

 

 

21. Sauternes : Château La Tour Blanche 1999

(83% Sémillon/12% Sauvignon/5% Muscadelle)

DS15 - LG15,5 - MS15,5 - CD15. Note moyenne : 15,3

Nez réussi livrant des senteurs variées : miel, coing, angélique confite, gentiane, abricot, orange/chocolat (orangette).

Bouche raisonnablement épaisse, safranée, qui se déroule sans génie mais sans reproches (d’un strict point de vue gourmand).

 

 

22. Gaillac : Domaine Peyres Roses 2006

(Mauzac, Len de L’elh et Muscadelle)

DS13,5 - LG13 - MS13,5 - CD13. Note moyenne : 13,3

Simple (compote de pomme pour la Mauzac et agrumes pour le l'en de l'elh).

Bouche manquant de corset, pauvre, légèrement aère (pamplemousse).

 

 

23. Coteaux du Layon Saint-Lambert-du-Lattay: Domaine Robineau SGN 1997

(100% chenin)

DS13 - LG14 - MS14 - CD14. Note moyenne : 13,8

Retesté pour confirmer une évolution que j'imagine peu favorable.

Nez lourd : gentiane, miel, abricot, pâte de coing, sucre d'orge, datte fourrée, mélasse, sirop d'érable.

Bouche empâtée, sur ces goûts manquant de finesse, tendance sirop.

Un achat de jeunesse ...

 

24. Gewurztraminer : Domaine Hartmann Terrasses du Hagelberg 2002

(100% Gewurztraminer)

DS13 - LG13 - MS13,5 - CD14. Note moyenne : 13,4

Nez discret, pas trop net (pourriture grise ?, soufre ?). Maigres notes de fleurs et de pamplemousse, plus proches d'un pinot gris que d'un gewurztraminer (hésitant).

Bouche simple, sans trop de ressort, sage, neutre, relativement fraîche.

 

 

25. Sauternes : Johanès-Boubée Grand Moment Cuvée D’Exception 2005

(Sémillon Sauvignon/Muscadelle)

DS13 - LG13 - MS13 - CD13. Note moyenne : 13

Rôti discret : coco, ananas, citron vert.

Liqueur malingre, "le cul entre 2 chaises". Un petit vin, peu charmant, n'ayant pas grand-chose à raconter. Loin du très beau 2001 goûté il y a quelques années. Environ 15 euros en GD.

 

 

26. Liban : Château Kefraya Lacrima D’Oro 1993

(100% Clairette)

Echantillon défectueux.

Christian redescend donc à la cave chercher une autre bouteille.

 

 

27. Liban : Château Kefraya Lacrima D’Oro 1995

(100% Clairette)

DS13,5 - LG14 - MS13,5 - CD14 . Note moyenne : 13,8

Le Lacrima d'Oro est un vin blanc de longue garde, vendange tardive, raisins surmûris sur pieds, de cépages à 100% Clairette.

Senteurs de citron confit, cédrat, infusion d'herbes aromatiques (lavande, thym, romarin). Bouche capiteuse, dont la lourdeur sucrée lasse très vite.

 

28. Gevrey-Chambertin : Domaine Sylvie Esmonin Vieilles Vignes 2005

(100% Pinot Noir)

DS14 – LG? - MS? - CD(NON NOTÉ). Note moyenne : ?

Vin ouvert la veille et servi en leurre dans une bouteille autre que la bouteille d'origine. Robe noire. Nez intense, très boisé, eucalyptus, fraise épicée. Bouche moderne, peu plaisante, rentre-dedans, difficile à situer.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Vous êtes ici : Accueil Dégustations Eclectiques 2008_03_20 Entrainement RVF Christian Declume