2009_10_22 Entraînement RVF Miguel

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (2009_10_22_Entraînement_RVF_Miguel_photos_1.pdf)Compte Rendu avec photos[ ]760 Ko

 

 

Club toulousain In Vino Veritas

Entraînement en vue du championnat de France

de dégustation à l’aveugle RVF 2010

Jeudi 22 octobre 2009

 


 

 

 

 

La dégustation, dirigée par Miguel Sennoun, est commentée par Laurent Gibet.


 

 

Quelques commentaires de contexte :

Nombre de dégustateurs : 8

Petite dégustation de révision qui se déroule en 2 parties :

  1. une première série proposée par Didier Sanchez et financée par tous les participants. Vin avec présentation à l’aveugle.
  2. l’entrainement championnat RVF : bouteilles offertes par Miguel Sennoun. Vins carafés et présentés à l’aveugle

Les verres utilisés sont les « Expert » de Spiegelau.

DS : Didier Sanchez – LG Laurent Gibet – PR : Philippe Ricard – MS : Miguel Sennoun – EG : Eddy Gautier.

 

 

 

 

Ordre de dégustation

 

 

 

Dégustation proposée par Didier

1ère série en 10 vins

 

 

 

1. Alsace : Pinot blanc - Domaine Blanck 2007 12,5°

(100% Pinot Blanc)

DS14 - LG13,5 - PR14 - MS14 - EG14. Note moyenne : 13,9

Expression un peu fade, caractéristique du cépage. Un peu de fruits (pomme et agrumes), de fleurs, et d'épices. Propre mais timoré, correctement acide, moyennement long. Certains ont pensé Jacquère, qui serait probablement un peu plus aiguisée.

 

 

2. Alsace Riesling Grand Cru "Wineck-Schlossberg" : Jean-Marc Bernhard 2007 - 13°

(100% Riesling)

DS17+ - LG15,5/16 - PR16,5+ - MS16,5 - EG16. Note moyenne : 16,4

Une bouteille expressive en fruit (pomme, mandarine), menthe fraîche.

Matière savoureuse, pleine, vertébrée, frétillante, gourmande (très riesling parfumé).

 

Rappel : Riesling Grand Cru Wineck-Schlossberg 2007 – Domaine Jean-Marc Bernhard – 22/10/09 (PR)

DS17 - PR16,5 - MF16,5 - CD16,5 - ED16. Note moyenne : 16,5

Robe claire, paille, marquée de légers reflets verts.

De la fraîcheur sur une déclinaison d’agrumes (pomelo, citron vert, zeste), une impression mûre sur la poire : une complexité certes mesurée, mais beaucoup d’élégance aromatique.

Chair ciselée, fine, sapide, mariant rigueur et gourmandise : le vin séduit par son harmonie, son acidité parfaitement intégrée, son petit caractère salin qui titille la langue. Très jolie longueur.

Un vin qui s’illustre d’entrée, dans un style voisin du Sommerberg E de Boxler, plusieurs fois cité, avec peut-être un peu moins de profondeur, mais une approche immédiate qui le rend irrésistible…

A noter une très belle tenue à l’aération puisque Eddy redécouvre le lendemain un vin qui a encore progressé…

 

 

3. Vin de Savoie Apremont : Le Vigneron Savoyard "Club des Sommeliers" 2007 - 11°

(100% Jacquère)

DS13 - LG13 - PR13 - MS12 - EG13. Note moyenne : 12,8

Robe assez claire.

Nez limité, sur la poire, la pomme et le citron.

Matière particulièrement nerveuse, assez mince, que l'on pourrait aussi imaginer issue de folle blanche en appellation Gros Plant.

 

 

4. Muscadet de Sèvre-et-Maine : Domaine de l'Ecu "Expression d'Orthogneiss" 2008 - 13°

(100% Melon de Bourgogne)

DS16 - LG15,5 - PR15 - MS15 - EG15,5/16. Note moyenne : 15,5

Robe (presque) blanche.

Nez marin évoquant le varech, la pierre, les fruits blancs, les agrumes.

Matière bien architecturée sur une colonne vertébrale acide citronnée, austère. Du prolongement et du potentiel. J'ai personnellement été embarqué vers un Sancerre jeunes vignes 2008 de François Cotat.

 

 

5. Anjou : Domaine Philippe Delesvaux "Feuille d'Or" 2007 - 12°

(100% Chenin)

DS14 - LG14 - PR13,5 - MS13 - EG13. Note moyenne : 13,5

Robe intense.

Notes de fruit de la passion, de mangoustan, de coing, de Rhum, de raisin sec, avec un soupçon de géranium. Bref, tout pour légitimement partir du côté de Savennières.

Bouche énergique, parée de bonnes saveurs.

 

 

6. Bergerac sec : Château Le Payral "Petite Fugue" 2007 - 13°

(60% Sauvignon Gris, 40% Sauvignon Blanc)

DS13 - LG14 - PR13 - MS13,5 - EG12,5. Note moyenne : 13,2

Belle robe dorée.

Nez marqué par le bois, pour des exhalaisons opulentes : beurre, ananas, végétal.

Bouche difficile à cerner, un peu sanglée par l'élevage, amère, chargée en alcool. Tous symptômes (de rondeur et de douceur) qui me feront proposer un Noëls de Montbenault bichonné par Richard Leroy.  Une fois le vin dévoilé (personne n'avait trouvé son origine), difficile de ne pas penser à une bonne dose de sémillon dans la composition de cette cuvée. Selon les dires du domaine, le sauvignon gris produit des vins très aromatiques, subtilement muscatés, aux formes généreuses.

 

 

7. Crozes-Hermitage : Domaine Michelas-St Jemms 2007 13,5°

(60 % Marsanne, 40 % Roussanne)

DS13,5 - LG14 - PR14 - MS12 - EG13. Note moyenne : 13,3

Robe assez intense, probablement trop pour désigner le grenache.

Nez peu développé, lactique, épicé (gingembre).

Bouche replète, un brin amère, avec un taux d'alcool sudiste.

 

Rappel : Crozes-Hermitage : Domaine Michelas-St Jemms 2007 - 02/12/08 (LG)

DS13,5 - LG13 - MS12 - EG13 . Note moyenne : 12,9

Bouche particulièrement fade, sur des saveurs de citron, de résine. Amertume grasse. Style assoupi, impersonnel.

 

 

8. Côtes-du-Rhône Blanc : Clos du Caillou "Bouquet des Garrigues" 2007 14,5°

(30% Clairette, 25% Grenache blanc, 20% Bourboulenc, 15% Roussanne, 10% Viognier)

DS14 - LG14,5 - PR13,5 - MS14 - EG14,5. Note moyenne : 14,1

Cette fois-ci, la lividité de la parure milite pour le grenache.

Nez fruité et épicé, citronné, organique, grevé (sans que cela en devienne dramatique cependant) par une insolite odeur émétique (papaye en conserve).

Matière épaisse, bien construite, me rappelant fortement un Châteauneuf.

 

 

9. Coteaux d’Aix en Provence : Domaine des Béates 2007 13,5°

(60% Rolle/40%Sauvignon)

DS14,5/15 - LG15 - PR14,5 - MS15 - EG14,5. Note moyenne : 14,8

Vin parfumé, corsé, évoluant sur une trame plus que sérieuse. Goûts de pomme et d'agrumes et un peu de minéralité (vermentino ?).

Le sauvignon est toujours aussi peu décelable dans cette cuvée très recommandable.

 

Rappels :

a. Coteaux d'Aix en Provence blanc : Domaine des Béates 2007 - 26/05/09 (LG)

DS14,5 - LG14 - PR13 - MS14,5 - EG14,5. Note moyenne : 14,1

Toujours une robe paille légèrement jaunie, impliquant des reflets tons de vert.

Le sauvignon est curieusement peu perceptible dans une configuration plus proche de celle du Rolle en effet : nougat, amande, poire, vapeur de menthe. Philippe nous dit sentir quelque chose comme du persil frais.

Bouche grasse, un peu amère, à l'équilibre satisfaisant.

b.Coteaux d'Aix en Provence : Domaine des Béates 2007 : 06/01/2009 (MF)

DS14,5 - LG14,5 - MS14 - MF14 - EG14. Note moyenne : 14,2

Le nez développe de beaux arômes d'abricot, de lavande, de gingembre ainsi qu'une pointe fumée. A ce stade je pense au viognier...

La bouche est souple, grasse, fruitée sur des notes de pamplemousse, de calisson et d'amande fraîche dans un ensemble cohérent et équilibré. Je reste sur le viognier...manqué!

 

 

10. Patrimonio : Antoine Arena "Les Hauts de Carco" 2008 13,5°

(100% Vermentinu)

DS15,5/16 - LG15,5 - PR15,5 - MS15,5/16 - EG16,5. Note moyenne : 15,8

Une toute nouvelle cuvée.

Nez fermentaire, pur : pomme cuite, bière blanche.

Belle matière mais le spectre de goûts est encore peu large. Evidemment bien trop jeune mais les fondamentaux sont en place pour ce vin en devenir.

 

 

 

 

Bouteilles offertes par Miguel Sennoun

2ème série : 6 rouges

 

 

 

11. Cahors : Matthieu Cosse « Le Petit Sid » 2004 - 13°

(92% Malbec, 6% Cabernet Franc, 2% Tannat)

DS13,5 - LG14 - PR14,5 - MS14 - EG14,5. Note moyenne : 14,1

Robe violacée, dense.

Nez réduit : cassis, pivoine, poivre, réglisse. J'y décèle une touche supplémentaire de fumée qui m'indiquera à tort la syrah (puis la mondeuse, avec des accents agrestes, terriens).

Matière fraîche, aux tannins accrocheurs. Son profil rustique me scotchera en Savoie.

 

 

12. Chinon : Domaine du Colombier (Loiseau-Jouvault) 2008 - 13°

(100% Cabernet Franc)

DS13,5 - LG13,5 - PR14 - MS13,5 - EG14. Note moyenne : 13,7

Habit violet, moyennement intense.

Tout désigne le cabernet-franc ligérien dans un ensemble aromatique sensiblement "vert" exprimant le poivron, le cassis, la réglisse.

Bouche légère, simple, nette autant que fraîche. Du tannin et de l'astringence pour à mon avis éliminer le Gamay (de Loire ou du Beaujolais).

 

 

13. Côtes du Roussillon Village : Famae Traditions « Semper » 2005 - 14°

(50% Syrah, 35% Carignan, 15% Grenache)

DS13 - LG14 - PR14,5 - MS14 - EG13,5. Note moyenne : 13,8

Robe juvénile, violacée.

Nez caractéristique d'une syrah du Languedoc, épicé en diable : confiture de fruits, réglisse, violette confite, olive noire marquée. Le grenache amène sa dose de marc et de poivre(s).

Bouche confirmant bien ces prémisses, un peu confite, alcoolisée.

 

 

14. Coteaux du Languedoc : Domaine des Orjouls « Cuvée Jean » 2008 13,5°

(67% Carignan, 26% Grenache, 7% Syrah)

DS13 - LG13,5 - PR13,5 - MS13 - EG13,5. Note moyenne : 13,3

Robe violacée, pas trop intense.

Nez un peu blet exprimant la gelée de cassis, le poivron, la paille, la menthe. J'irai me perdre du côté de Bordeaux (ce côté herbacé) puis vers Cahors (en style ancestral, veine Clos Sigiuer).

Bouche sans grande personnalité, tannique, avec un soupçon de sucre précédent une finale un peu sèche (bon sang mais c'est bien sûr : le carignan).

 

 

15. Vin de Pays D’Oc : Domaine Girard 2006 13,5°

(100% Pinot Noir)

DS12 - LG13 - PR13 - MS13 - EG12,5. Note moyenne : 12,7

Robe peu dense.

Nez hésitant, pinotant toutefois : fleurs, cerise, terre, réglisse.

Bouche fraîche (pour rester en Bourgogne), terne, pas trop mûre apparemment, d'une rusticité sans vibration particulière.

 

 

16. Châteauneuf-du-Pape : Domaine Chante Perdrix 2003 15,5°

(80% Grenache, Syrah, Mourvèdre, Muscardin)

DS15 - LG16,5 - PR16 - MS15,5 - EG16. Note moyenne : 15,8

Robe trahissant quelques années de garde.

J'aime dès le premier contact ce nez jaillissant de grenache conjuguant des senteurs complexes de confiture de cerise, de poivre, de brou de noix, de grenade, de figue, de marc. Ensemble raffiné qui me fera proposer Fonsalette avec enthousiasme.

La matière confirme ce diagnostic olfactif. Elle se révèle ardente mais pas brûlante, pour une belle chair torride mais ferme, parfaitement sapide et corsée.

Bien moins bien goûté le lendemain (14,5/15), le vin perdant nettement en grâce inspirée en ayant tendance à être emporté par son alcool.

 

 

 

3ème série : 6 blancs

 

 

 

17. Alsace Pinot Gris : Domaine Paul Blanck 2007 13,5°

(100% Pinot Gris)

DS14,5 - LG14,5 - PR13,5 - MS14,5 - EG14,5. Note moyenne : 14,3

Robe brillante, pas trop intense.

Nez alsacien de vin de cuve, directement fruité (pomme verte, agrumes, reine-claude, bouquet de menthe fraîche, zeste de clémentine, pointe miellée. J'y verrai un Riesling.

Bouche simple mais franche, bien vertébrée (ici aussi, plus Riesling que Pinot gris mais la frontière est souvent ténue, nous l'avons déjà constaté à maintes reprises). Douce et somme toute assez modeste malgré le plaisir qu'elle procure.

 

 

18. Pouilly-Fumé : Pierre Marchand « Cuvée Calcaire » 2007 12,5°

(100% Sauvignon)

DS14 - LG13,5 - PR13 - MS13 - EG13,5. Note moyenne : 13,4

Variétalité à couper le souffle : fleurs blanches, passion, citron, sans élevage.

Bouche assez légère, fraîche, monotone, finissant sur des amers de pamplemousse. Didier m'expliquera que son infime fond minéral est plus ligérien que Bordelais (j'ai pour ma part voté Reynon, avec au final 7 points perdus en route).

 

 

19. Vin de Pays des Côtes Catalanes : Jean-Philippe Padié « Fleur de Cailloux » 2007 12,5

(50% Grenache Blanc, 30% Grenache Gris, 20% Maccabeu)

DS13,5 - LG12,5 - PR12,5 - MS13 - EG13. Note moyenne : 12,9

Robe pâle.

Style "contré" semblant vouloir s'affranchir du climat, me désignant sans coup férir (je suis bien d'accord avec ton analyse, Philippe) un vin de Gauby. Notes ténues de bois, de bière blanche, de cidre, de granny-smith.

Bouche à l'avenant, assez ferme, acide. Sensation de peau de raisin. En plus désagréable, impression de sous-maturité, de verjus (un peu comme dans le cas des vins tranquilles champenois). On devine en sous-jacence les caractéristiques corsées du grenache. Décidément, ce genre de vin ne me plaît pas du tout. Je le trouve forcé et manquant cruellement de sensualité. Du piège de la fraîcheur à tout prix.

 

 

20. Vin de Pays des Coteaux Charitois : Alphonse Mellot « Les Pénitents » 2006 - 13°

(100% Chardonnay)

DS14,5/15 - LG15 - PR15,5 - MS15 - EG14. Note moyenne : 14,9

Robe d'un jaune assez soutenu.

On démarre par un nez très "mâconnais", avec sa pointe avenante de fruits tropicaux (ananas en tête). Petit à petit, ce sont des senteurs chablisiennes qui prennent le relais (miel, croûte de St-Nectaire).

Charpente sûre pour une expression qui ne lâche rien, usant au mieux de ses fondements acide et minéral.

 

Pour info :  

a.Vin de Pays des Coteaux Charitois : Alphonse Mellot « Les Pénitents » Chardonnay 2005 - 06/11/08 (LG)

DS14 - LG13,5 - PR14,5 - MS13,5 - EG14. Note moyenne : 13,9

Nez assez discret : verveine, guimauve, anis, citron, poire.

Bouche sur ces notes, légèrement chaleureuse, finissant sur le pamplemousse. Un vin correct, peu typé, pas facile à situer (j'étais sur Cassis, Didier sur Chablis).  

b.Vin de Pays des Coteaux Charitois : Alphonse Mellot « Les Pénitents » Chardonnay 2005 : 22/9/07 - 14/20

Nez exprimant le raisin frais, les fruits blancs, le végétal, le citron, mieux la citronnelle. Il peut vraiment faire penser à un sauvignon (est-ce un problème cognitif - impliquant aussi le travail de ce vigneron ligérien et sachant, que nous dégustateurs, savons que nous sommes dans une dégustation de chardonnay - ou bien trouvera-t-on effectivement des pieds de sauvignon dans les vignes ?). Profil simple, un peu placide, prêt à boire.

A noter que le vin est dévalué par une température de service un peu trop élevée.

 

 

21. Saint-Péray : François Villard « Version » 2006 13,5°

(100% Marsanne)

DS14 - LG14,5 - PR13 - MS14,5 - EG13. Note moyenne : 13,8

Forte intensité colorante.

Nez gentiment évolué déployant dans un ensemble végétal des senteurs de miel, de coing, de raisin sec, de mandarine.

Matière relativement solide, un peu alcoolisée, pour laquelle j'aurai du mal à m'affranchir de ma première impression (chenin de Bellivière). Bravo à Philippe qui sera je crois le seul à ne pas se laisser prendre au piège.

 

Pour info (remarquez la différence de robe qui en 2007 est conforme au cépage et en 2006 fait plutôt Roussanne !!!. Et la bouche est également plus classique en 2007 qu'en 2006...)

Saint-Péray : François Villard "Version" 2007 - 13,7°

(100% Marsanne)

DS14 - LG14/14,5 - MS14,5 - EG13,5. Note moyenne : 14,1

Robe pâle. Notes de végétal, de menthe. Matière assez riche, un peu amère, pas trop expressive.

 

 

22. Muscadet de Sèvre-et-Maine : Domaine de l'Ecu "Expression d'Orthogneiss" 2005 - 13°

(100% Melon de Bourgogne)

DS16 - LG15,5 - PR15 - MS15,5 - EG15,5. Note moyenne : 15,5

Robe pâle, comme il se doit.

Nez exprimant les agrumes, le camphre, les embruns maritimes. Contrairement au cas de l'Orthogneiss rencontré ci-dessus, l'anis et le bâton de réglisse signalent ici nettement leur présence dans une expression tout en fraîcheur océanique, melliflue, revigorante.

Trame bien construite, fraîche, avec une bonne accroche minérale. L'onde gustative est ici très respectable.

 

Rappel : Muscadet de Sèvre et Maine : Domaine de l'Ecu "Expression d'Orthogneiss" 2005 - 27/05/08 (LG)

DS15 - DS15,5 - PC16 - LG15 - MS16 - CD14,5. Note moyenne : 15,3

On retrouve ici la signature olfactive du domaine.

Le vin est fort, tout en rectitude, pour une finale très littorale. Belle amertume et en l’état un petit déficit en goûts.

 

 

 

Une douceur de fin de soirée…

 

 

23. Italie : Passito Di Pantelleria – Cantina Colosi 2004 14 + 7°

(100% Zibibbo soit Muscat d’Alexandrie)

DS14 - LG15 - PR14,5 - MS15 - EG14,5. Note moyenne : 14,6

Goûts véritablement muscatés : orange confite, abricot caramélisé, miel, herbes ou feuilles en infusion (thym, lavande, eucalyptus).

Substrat gourmand dans lequel j'ai imaginé un muscat du Roussillon muté avec mesure. En meilleur état, quoiqu'il en soit, que dans le cas de la précédente bouteille croisée.

 

Rappel : Italie : Sicile – Passito Di Pantelleria – Cantina Colosi 2004 - 09/09/09 (PC)

DS13,5  - PC(13) - LG14 - MS13,5 - EG14. Note moyenne : 13,6

Encore plus bizarre que le 2003 de la même cantina, senteurs et saveurs de pâtisserie imbibée,  marasquin ou alkermes... fait plus vin aromatisé qu'autre chose. En tout cas assez loin des beaux passiti de Pantelleria que j'ai pu goûter en Sicile l'hiver dernier (Murana, d'Ancona, Florio, de Bartoli...)

 

 

 

Résultats

 

 

Résultats de la dégustation à l'aveugle selon le barème du Championnat de dégustation à l'aveugle organisé par la RVF.

 

 

 

EQUIPES

Philippe Ricard

Laurent Gibet

Jean-Michel Perrussan

Didier Sanchez

Eddy Gautier

Thierry Laborde

Philippe Escapat

11ème vin

3

0

0

0

1

5

3

12ème vin

11

11

11

0

5

0

0

13ème vin

12

9

11

6

0

5

5

14ème vin

0

0

5

0

5

0

3

15ème vin

0

8

7

8

0

8

7

16ème vin

12

11

2

0

5

12

7

 

 

 

 

 

 

 

 

17ème vin

0

5

17

4

17

13

0

18ème vin

15

8

11

14

15

5

11

19ème vin

8

14

0

0

0

1

0

20ème vin

8

8

0

8

0

7

8

21ème vin

12

0

0

6

0

0

1

22ème vin

17

17

12

19

17

5

0

 

 

 

 

 

 

 

 

Résultats

98

91

76

65

65

61

45

 

 

 

 

 

 

 

 

Classement

1er

2ème

3ème

4ème

4ème

6ème

7ème

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Vous êtes ici : Accueil Dégustations Eclectiques 2009_10_22 Entraînement RVF Miguel