2008_08_05 Degustation chez Jean Michel Perrussan

Petite dégustation de révision sur des bouteilles amenées au gré des dégustateurs et de notre hôte.

Ils ont tous été ouverts juste avant le début de la séance.

Ils ont ensuite été carafés au moment du service et présentés à l’aveugle.

Les verres utilisés sont les «Expert» de Spiegelau.

Le compte rendu sur le lien suivant:

 

 

 

 

 

Club toulousain In Vino Veritas

Dégustation chez Jean-Michel Perrussan.

Mardi 5 août 2008

 

 

La dégustation est commentée par Laurent Gibet.

 

Quelques commentaires de contexte :

Petite dégustation de révision sur des bouteilles amenées au gré des dégustateurs et de notre hôte.

Ils ont tous été ouverts juste avant le début de la séance.

Ils ont ensuite été carafés au moment du service et présentés à l’aveugle.

Les verres utilisés sont les «Expert» de Spiegelau.

DS : Didier Sanchez – LG : Laurent Gibet – MS : Miguel Sennoun – CD : Christian Declume.

 

 

Ordre de dégustation

(Nombre total de dégustateurs : 8)

 

1. Pinot Gris Alsace Grand Cru «Vorbourg» Clos Saint Landelin : Domaine René Muré 2003

DS15 - LG14 - MS15 - CD15. Note moyenne : 14,8

(100% Riesling)

Cela commence bien avec des arômes représentatifs, fruités, joviaux, généreux : beurre, fumée, épices (dont le cumin), miel, clémentine, pomme, végétal noble, subtile minéralité.

Cela se corse un peu dans une bouche parfumée et rehaussée de beaux amers (pamplemousse) mais bien replète et conséquemment trop peu allante, car le sucre résiduel présent n'est pas équilibré par suffisamment d'acidité. Il est vrai que le vin est servi un peu chaud. Cela dit, il sera regoûté en fin de parcours, rafraîchi. Bilan des courses : un vin assez banal, neutre, amer.

 

2. Chablis 1er cru «Vaillon» : Domaine Moreau-Naudet 2000

DS14,5/15 - LG15 - MS14,5 - CD15. Note moyenne : 14,8

(100% Chardonnay)

Nez mûr, typé : fougère, citron, craie, silex, fromage, coquille d'huître.

Bouche bien en place, assez vive, qui fait jeune (pensé 2006). Un vin représentatif de son appellation.

 

3. Bordeaux : Château Reynon «Vieilles Vignes» 2000

DS13,5 - LG13 - MS13 - CD13,5. Note moyenne : 13,3

(89% Sauvignon/11% Sémillon)

Très sauvignon bordelais sans bois, variétal (buis, citron, bourgeon de cassis, menthe, miel).

Bouche sans vice ni vertu, bien prévisible et monotone.

 

4. Sancerre : Domaine Michel Thomas 2007

DS15 - LG15 - MS15 - CD15. Note moyenne : 15

(100% Sauvignon)

Robe presque blanche (comme il se doit pour ce cépage de complexion pâle).

Nez muscaté, minéral, miellé, végétal (asperge), citronné.

Bouche assez longue : entame assez moelleuse suivie d'une reprise acide et minérale énergique (un peu comme à Chavignol).

Assurément une belle découverte.

 

5. Gros Plant du Pays Nantais : Domaine de l’Ecu 2006

DS14,5/15 - LG14 - MS14 - CD14. Note moyenne : 14,2

(100% Folle Blanche)

Notes de fleurs, de fruits blancs (pomme, poire), d'amande, de coing. Un côté "embruns maritimes".

Bouche de belle facture, mentholée, melliflue, dotée d'une belle vivacité et achevée (un peu vite cependant, c'est la vraie limite du vin) par une belle finale saline et amère (pamplemousse).

Pensé à un muscadet ou à une jacquère savoyarde.

 

6. Bourgogne : Jean-Marc Brocard «Kimméridgien» 2005

DS15,5/16 - LG15,5/16 - MS15,5 - CD16. Note moyenne : 15,8

(100% Chardonnay)

Nez très "Chablis", avec la maturité d'un 2005 (on pense Chablis 1er cru) : fromage (à mi-chemin entre Mont-d'Or et St-Nectaire), fleurs, beurre, fruits blancs. Beau rendu en bouche, large mais assez tonique (grâce à son acidité et à sa minéralité), parfumée, sapide. Une belle bouteille.

 

7. Muscadet de Sèvre et Maine : Domaine de l'Ecu "Granite" 2006

DS16 - LG15,5 - MS15,5/16 - CD15. Note moyenne : 15,6

(100% Melon de Bourgogne)

On monte normalement d'un cran sur des notes de beau végétal, de bord de mer, d'agrumes, de fenouil, le tout dans un fond minéral.

Bouche miellée, mentholée et une largeur en bouche qui me fait proposer Granite 2005.

Un domaine rassurant !

 

8. Pouilly-Fumé : Domaine Michel Bailly 2003

DS13 - LG14,5 - MS13 - CD14,5. Note moyenne : 13,8

(100% Sauvignon)

Robe fluo.

Nez tendance boisée, grillée : raisin frais, rose, sapin, résine.

Malgré cet élevage appuyé et pas mal de poids, la bouche reste assez sémillante, fraîche, avec une belle amertume de pamplemousse.

Bref, l'essentiel est sauvé même si l'expression est assez grimée et répétitive.

 

9. Côtes-du-Jura : Domaine Tissot «En Barberon» 2003

DS(14?) - LG11 puis 12,5 - MS14,5 - CD12. Note moyenne : (13,3)

(100% Chardonnay)

Notes de beurre, de citron, de miel, d'agrumes, de résine. Un côté grillé, réduit qui peut évoquer un boisé marqué.

Bouche duale, bancale avec d'un côté un poil de sucre et de l'autre une évocation de jus de citron.

Le vin se montrera un tout petit peu moins disharmonieux en fin de soirée.

 

10. Cabernet d’Anjou : Domaine Jolivet 1997

DS14,5/15 - LG14,5/15 - MS14,5 - CD14,5. Note moyenne : 14,6

(100% Cabernet Franc)

Nez singulier associant de la crème de cassis (cabernet-franc), des fleurs. Inflexions agréables de feuilles froissées, de poivre, de rafle, de figue, de cerise confite.

Bouche sur ces tons, suave, friande, gardant un sucre parfaitement intégré. Bel accord probable sur un Ossau Iraty (qui fonctionne bien avec la confiture de cerises noires locale).

Où l'on découvre une appellation intéressante, qui vieillit bien (on goûtera bien plus vieux prochainement).

 

11. Saint-Julien : Fiefs de Lagrange 1996

DS14 - LG14 - MS14 - CD14,5. Note moyenne : 14,1

(55% Cabernet Sauvignon/45% Merlot)

Senteurs herbacées : fourrure, cassis, groseille, touche minérale sensible.

Bouche à l'avenant, un peu limitée en volume. Correct, sans plus.

 

12. Premières Côtes de Bordeaux : Château Plaisance «La Doline» 2004

DS12,5 - LG12,5 - MS12,5 - CD13. Note moyenne : 12,6

Une impression d'un vin manquant un peu de maturité sur un nez bordelais qui ne retient pas vraiment l'attention : poivron, fumée, cassis (Graves ?).

Bouche assez anodine, pas très mûre semble-t-il, à la finale étriquée (qui manque de gras).

10 euros dans la boutique parisienne de Bernard Magrez .

 

13. Cahors : Le Clos d’un Jour du domaine Azemar Véronique et Stéphane 2004

DS14 - LG14 - MS14,5 - CD14 . Note moyenne : 14,1

(85% Malbec/15% Merlot)

Robe particulièrement foncée.

Nez initial de VDN (fruit un peu terreux - myrtille, animalité, rafle, poivre).

Un Cahors mesuré, assez rond (le type d'élevage ?, la petite part de merlot), que l'on a pu prendre à un moment pour une syrah du Languedoc (impression de réglisse, d'olive noire).

 

14. Vin de Pays des Cotes de Gascogne : Domaine Chiroulet (Famille Fezat) «Grande Réserve» 2005

DS8 - LG10 - MS10 - CD10. Note moyenne : 9,5

(Merlot/Tannat)

Boisé immense, corrompant irrémédiablement le vin (détestable impression de copeaux de scierie).

Bouche à l'avenant, acidulée (groseille pas très mûre), provoquant des grimaces, totalement désidentifiée.

Un vin raté, qui sonne faux ... (qui pète plus haut que son cul selon un des dégustateurs présents).

 

15. Madiran : Château Montus «Cuvée Prestige» 1995

DS13,5 - LG13 - MS13 - CD12,5. Note moyenne : 13

Senteurs madirannaises de terre battue, de cassis, de sueur, de réglisse, de fleurs, de menthe, de cacao, de fumée. Ensemble fondu assez complexe, donc.

Tannins granuleux pour une finale exempte de tout velours, un peu sèche. Fragile (en net déclin ?).

 

16. Côtes-du-Rhône Villages : Domaine Les Aphillantes «Les 3 Cépages» 2000

DS15,5+ - LG15 - MS15 - CD16. Note moyenne : 15,4

(Grenache/Syrah/Mourvèdre)

Notes très castelnoviennes de gelée de groseille, de rafle, de camphre (cardamome), de poivre vert, de marc, de cerise confite.

Bouche sudiste, charnue, entêtante, au fruit jeune. Une agréable surprise.

 

17. Saint-Chinian : Mas Champart «Causse du Bousquet» 2006

DS13,5 - LG13,5 - MS14 - CD13. Note moyenne : 13,5

(60% Syrah/22% Grenache/22% Mourvèdre)

Nez assez classe : cassis, trait de vert (grenache), épices.

Bouche semblant marquée par le grenache, un peu maigre. Elle part un peu diminuée en raison d'un côté un peu sec.

 

18. Saint Joseph : Domaine Trollat 2004

DS14 - LG12,5/13 - MS13,5 - CD13. Note moyenne : 13,3

(100% Syrah)

Nouvelle rencontre avec ce vin que j'ai reconnu à l'aveugle en raison de ce profil de syrah très campagnarde (pinot noir et mondeuse ont également été proposés).

Notes de fleurs fortes (pivoine, jacinthe), de terre, de rafle, de cassis, de griotte, de ronce. Nature très sauvage.

Bouche stricte, âpre, acide, dans un style sans concession.

 

19. Châteauneuf-du-Pape : Domaine Chante Perdrix 2001

DS(14,5?) - LG15+ - MS15 - CD14,5. Note moyenne : 14,8

(80% Grenache puis Syrah/Mourvèdre/Muscardin)

Notes sémillantes et complexes de riz soufflé, d'amande grillé, de fleurs, de figue, de marc, de havane, de poivres. Fruit confituré mais frais.

Une bouche intéressante, très "Châteauneuf", qui semble toutefois comprimée, se goûtant encore mal (la finale ne se déployant pas).

 

20. Fitou : Domaine Maria-Fita (Schmitt) 2004

DS14 - LG14,5/15 - MS15 - CD14,5. Note moyenne : 14,6

(Grenache, Lledonner Pelut, Carignan, Syrah, Mourvèdre)

Nez très "nature" : pomme blette, grenadine, épices (cardamome, cannelle), figue, cuir, réglisse. Un soupçon d'orange et de laurier pour faire penser à Barral.

Bouche charnue, en style glissant, agréable à boire.

 

21. Côtes-du-Rhône Village Cairanne : Domaine de l’Oratoire Saint Martin «Réserve des Seigneurs» 1998

DS13 - LG14,5 - MS14 - CD14. Note moyenne : 13,9

(60% Grenache/30% Mourvèdre/10% Syrah)

Départ de bouquet : cuir, orange cloutée à la girofle, fleurs, tapenade.

Bouche soyeuse, qui s'arrête un peu prématurément. A boire.

 

22. Pommard : Catherine et Claude Maréchal «La Chanière» 2000

DS15,5/16 - LG16 - MS16 - CD16. Note moyenne : 15,9

(100% Pinot Noir)

Joli pinot fruité, de belle aménité (un peu à la manière d'un Vosne) : griotte, fleurs, épices, kirsch.

Bouche d'une sophistication moyenne, tout en sobriété mais de finesse très agréable, un poil terrienne.

 

23. Loupiac : Domaine du Noble 1997

DS12,5 - LG12,5 - MS12 - CD13. Note moyenne : 12,5

(85% Sémillon/15% Sauvignon)

Notes désobligeantes de géranium, couvrant, du fruit (abricot, orange), du zeste. Bouche indigente (style demi-sec), éteinte, amère (la vendange était-elle suffisamment saine ?). Pas au niveau du millésime.

 

24. Gaillac : Château Palvié «Les Secrets du Château Palvié» 2001

DS15,5/16 - LG15,5/16 - MS15 - CD15,5. Note moyenne : 15,4

(50% Len de l’El/50% Muscadelle)

Un vin qui ressemble beaucoup à Rotier renaissance 2002. Original, gourmand, fruité (avec de l'abricot, de la mangue ainsi que la belle amertume du kumquat).

Ici aussi, on ne peut regretter qu'un petit manque de nerf en finale.

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Vous êtes ici : Accueil Dégustations Eclectiques 2008_08_05 Degustation chez Jean Michel Perrussan