2009_06_02 Entraînement RVF Jean-Michel

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (2009_06_02_Entrainement_RVF_Jean-Michel_photos_1.pdf)Compte Rendu avec photos[ ]957 Ko

 

Club toulousain In Vino Veritas

Entraînement en vue du championnat de France RVF

de dégustation à l'aveugle

Mardi 26 mai 2009


La dégustation, dirigée par Jean-Michel Perrussan est commentée par Laurent Gibet.

Quelques commentaires de contexte :

Pression atmosphérique : 1016 hpa - temps magnifique - vent nul - demi lune montante - sensations de dégustation : excellentes.

Nombre de dégustateurs : 7

Petite dégustation de révision qui se déroule en 2 parties :

  • 1. une première série montée par Didier Sanchez et financée par tous les participants. Vin avec présentation étiquettes découvertes.
  • 2. l'entrainement championnat RVF: vins offerts par Jean-Michel Perrussan, carafés et présentés à l'aveugle.

Les verres utilisés sont les « Expert » de Spiegelau.

DS : Didier Sanchez - LG Laurent Gibet - PR : Philippe Ricard.

Ordre de dégustation

Dégustation montée par Didier

1ère série en 14 blancs

1. Roussette de Savoie : Domaine Louis Magnien 2007 - 14°

(100% Altesse)

DS13,5 - LG13,5/14 - PR14. Note moyenne : 13,8

Parfums légers : fruits blancs bien mûrs, agrumes, amande, calisson, nuances végétales.

Matière de petit calibre, pure, marquée par le pamplemousse. Une altesse relativement parfumée.


2. Vin de Savoie Chignin-Bergeron : Domaine Louis Magnien "Grand Orgue" 2005 - 13,5°

(100% Bergeron soit Roussanne)

DS14 - LG14 - PR14,5. Note moyenne : 14,2

Notes de fruit, de végétal. Un petit côté croûte de fromage et fruits secs également.

On retrouve en bouche la relative richesse du millésime, une empreinte amère, un développement moyen.

A contrario ici, une roussanne savoyarde moins parfumée qu'à l'accoutumée.


3. Sylvaner : Domaine Agathe Bursin 2005 - 12,5°

(100% Sylvaner)

DS14,5/15 - LG14,5/15 - PR15 . Note moyenne : 14,8

Robe assez pâle, reflets verts.

Un Sylvaner option gourmande, livrant énormément de fruit : eau de rose, raisin muscat, mandarine, tarte aux prunes (reine-claude, mirabelle).

Bouche très plaisante, d'une grande douceur fruitée (une once de sucre résiduel pour attendrir encore la sensation d'ensemble). Elle peut évoquer un gentil (mélange de cépages nobles). Sa limite concerne un poids léger.


4. Pinot Blanc : Domaine Marcel Deiss "Bergheim" 2005 - 13,5°

(100% Pinot Blanc)

DS13,5 - LG14 - PR13,5. Note moyenne : 13,6

Robe assez dorée.

Cépage un peu taiseux concédant des parfums de beurre fondu, de pomme nappée de miel, de gingembre confit.

Bouche riche, grasse, avec du volume et aussi de la fadeur. Pensé pinot gris, d'une certaine façon.

Rappel : Pinot Blanc - Domaine Marcel Deiss "Bergheim" 2005 : 27/05/08 (LG)

DS14 - DS14,5 - PC14 - LG14 - MS14 - CD13,5. Note moyenne : 14

Nez parlant, s'exprimant à la manière d'un pinot gris : beurre, fumée, orange, épices.

Matière fringante, fruitée, avec un léger sucre résiduel renforçant sa gourmandise. Belle finale sur le zeste.


5. Pinot Gris Grand Cru "Altenbourg " : Domaine Weinbach "Cuvée Laurence" 2005 - 14°

(100% Pinot Gris)

DS16,5/17 - LG16 - PR16,5+. Note moyenne : 16,4

Nez rappelant le Sylvaner d'Agathe Bursin, en plus puissant toutefois (le cépage et le terroir), particulièrement mûr (une évocation de rillettes) : banane plantain, clémentine, pomme, citron, pamplemousse, fumée (Rangen de Thann ?), poivre blanc.

Une expression insinuante, corpulente, sucrée, d'une gourmandise redoutable. Beau prolongement sur les amers de pamplemousse et le gingembre. Reste la très légère touche placide du cépage.

Pour rappel (Epreuve de Marsannay) : Montlouis sur Loire : François Chidaine « Les Choisilles » 2006

· Déroulement de la dégustation pour Pierre/Didier : Pierre : Alsace, pinot gris ; Didier : chenin de Montlouis (!) puis pinot gris.

Proposition finale : Alsace Pinot Gris : Domaine Faller Altenbourg Laurence 2006

· Déroulement de la dégustation pour Laurent/Miguel.

Proposition finale : Pinot Gris de classe, beau niveau, Furstentum Blanck 2005.


6. Riesling Grand Cru "Muencherg": Domaine Ostertag 2006 - 13,5°

(100% Riesling)

DS16 - LG15,5 - PR16. Note moyenne : 15,8

Robe dorée.

Premier contact ingrat, impliquant des terpènes puissants ainsi qu'une une forte dose de résine (un peu comme dans le cas d'une Retsina grecque). L'olfaction se met progressivement en place, devient moins menaçante en laissant poindre des senteurs de caractère (de panel limité, peu charmeur, à ce stade) : pomme, amande, citron vert, citron confit.

Bouche sévère, massive, austère ... tag ! A attendre patiemment.

Rappel : Alsace Grand Cru Muenchberg - Riesling du Domaine Ostertag 2006 : 2/12/08 (LG)

DS15 - LG14 - MS14 - EG14,5 . Note moyenne : 14,4

Nez alsacien, direct : pomme, orange, minéral.

Bouche confirmant le cépage, dans un registre que je trouve un peu atténué (en termes d'expressivité aromatique et de tonus). Peu sucré et avec un poil d'amertume. Pour moi, pas au niveau attendu.


7. Savennières Roches aux Moines : Château de Chamboureau "Cuvée d'Avant" 2005 - 14,5°

(100% Chenin)

DS15 - LG14 - PR14 . Note moyenne : 14,3

Robe pâle.

Nez "blanc", sur la pomme, la menthe, l'anis, le bâton de réglisse.

Bouche assez recluse, non dénuée de minéralité, avec un alcool (eau de vie de fruits, rhum) dont nous conviendrons de dire qu'il correspond pour autant à un vin septentrional (donc sur Savennières).


8. Saumur : Domaine des Roches Neuves "L'Insolite" 2007 - 13°

(100% Chenin)

DS13 - LG13 - PR13. Note moyenne : 13

Nez corrompu par le bois (très lacté) : à fond la pomme et aussi du yaourt au citron et de la poire adjointe d'épices. Contiendrait-elle une once de liège ?

Bouche preste, acidulée (citronnée), peu identifiée (et surtout peu invitante). Cruels manques de personnalité et de nuances. On a pu penser à un Anjou de Richard Leroy, malheureusement !

Rappel : Saumur - Domaine des Roches Neuves "L'Insolite" 2007 : 13/01/09 (PR)

DS12 - LG11 - PR13 - MS12 - EG13. Note moyenne : 12,2

Couleur paille, à peine jaunie, relevée d'éclats lumineux.

Impressions filtrées par le bois, sur l'abricot sec, la pomme, le cidre.

Rondeur éphémère dévorée par une acidité mordante, citrique, dominant le vin.


9. Coteaux du Loir : Domaine de Bellivière "Vieilles Vignes Eparses" 2007 - 13,5°

(100% Chenin)

DS16 - LG15+ - PR15,5+. Note moyenne : 15,5

Nez fermentaire dans lequel on distingue des notes de gazon coupé (un peu comme dans les huiles d'olive ligures), de pomme, de fleurs blanches; le tout est rehaussé d'une jolie fraîcheur mentholée.

Bouche logiquement encore simple, bien calibrée, minérale, saline (sans excès végétal).

10. Chablis 1er cru "Montée de Tonnerre" : Domaine Willian Fèvre 2006 - 13°

(100% Chardonnay)

DS15,5/16 - LG15,5/16 - PR16. Note moyenne : 15,8+

Robe pâle aux reflets verts. Moins de pâleur que dans un Sancerre.

Le Chardonnay sans trop de doute en raison d'un trio agrumes, végétal (fougère), minéral assez familier. Miel et croûte de fromage pour se focaliser sur Chablis.

Belle matière, normalement réservée, en finesse. On lui pardonnera un manque d'expansivité (elle est jeune) en louant sa précision.


11. Pouilly-Sur-Loire : Caves de Pouilly-Sur-Loire "Les Moulins à Vent" 2006 - 12°

(100% Chasselas)

DS13 - LG14 - PR13. Note moyenne : 13,3

Robe pâle aux reflets "argent".

Nez simple, retenu, muscaté, avec un peu d'anis et des fruits blancs.

Matière grasse mais pas molle, saline, pas mal construite mais notablement pauvre en goûts. Serait-ce un muscadet ? une altesse ? ou encore plus plausiblement un aligoté ?


12. Châteauneuf-du-Pape blanc : Domaine de La Janasse 2007 - 14,5°

(50% Grenache/25% de Roussanne/25% Clairette)

DS14 - LG15 - PR15. Note moyenne : 14,6

Robe pâle.

Fragrances méridionales : yaourt au citron, abricot (malgré l'absence de viognier), bâton de réglisse. On relèvera donc la tendresse aromatique prodiguée par la Roussanne.

Bouche assez pleine et fine, grasse mais pas indolente, épicée, très castelnovienne. Amers de qualité précédant une finale qui titille agréablement la langue (gingembre).


13. Bandol : Château de Pibarnon 2008 - 13°

(40% de Clairette pour la finesse, 40% de Bourboulenc pour la tenue, et 20% de cépages divers locaux pour la complexité.)

DS14,5 - LG14 - PR14. Note moyenne : 14,2

Robe pâle.

Nez simple mais fougueux : citron, fougère, bord de mer (au Sud, en raison de l'anis et du thym).

Matière effilée, fringante, leste, à la finale comme un peu salée. Assez linéaire mais le vin sort des limbes. On peut facilement se tromper avec un Picpoul (mais le poids du vin milite plutôt pour la clairette)


14. Vin de Pays des Côtes Catalanes : Domaine Gauby "Vieilles Vignes" 2006 - 13,5°

(Maccabeu 40 % - Vignes de 50 ans à 100 ans, Grenache Blanc 30 % -vignes de 50 ans à 100 ans, Grenache Gris 10 % - vignes de 50 ans à 100 ans, Chardonnay 15 % -vignes de 30 ans, Carignan blanc 5 % - vignes de 50 ans à 100 ans)

DS13,5 - LG13 - PR12,5. Note moyenne : 13

Notes impactées par l'élevage : eau de vie de pomme, citron, sueur. Fermentaire, réduit.

Bouche dense, austère, corsée, rappelant la peau de grumes, la pomme blette aussi. On retrouvera ici sur le débat sur le couple alcool/fraîcheur apparu sur le Savennières. Le style maison, pour un parti pris oenologique respectable mais décidément pas facile.

 


Bouteilles offertes par Jean-Michel Perrussan

2ème série en 6 rouges


15. Côtes de Castillon : Château Joanin Bécot 2004 - 14°

(75% Merlot, 25% cabernet Franc)

DS12,5 - LG12,5 - PR13,5. Note moyenne : 12,8

Robe violacée.

Senteurs crémeuses de cassis, de bourbon (chêne américain ?), de fraises écrasées, de vanille, d'herbes aromatiques. Bien vulgaires.

Bouche pleine, astringente (d'où un pari 2005 pour moi). Tannins grossiers et élégance en berne (Côtes de Bourg). Pas mal de choix sur Madiran.


16. Les Baux de Provence : Mas Sainte-Berthe « Tradition » 2006 - 13°

(51% Grenache, 27% Syrah, 22% Cabernet Sauvignon)

DS13 - LG14 - PR13. Note moyenne : 13,3

Un nez qui renarde, sudiste : cerise confite, épices fortes autant que douces (poivre, cannelle), marc, eucalyptus, griotte, La prévalence de notes ressemblant au grenache mais très marqués par le cédrat et les herbes du maquis m'emmènera en Patrimonio.

Bouche en effet alcoolisée, rustique, pour un certaine fermeté tannique (me confortant sur le nielluccio).


17. Saint-Chinian : Bernard Magrez « En Silence » 2004 - 14 ,5°

(40% Grenache Noir, 35% Syrah,  25% Carignan)

DS12 - LG13,5 - PR12,5 . Note moyenne : 12,7

Très syrah boisée (olive noire en arrière-plan) et aussi carignan (fraise, poivre). De la figue ainsi que des herbes aromatiques.

Bouche acidulée, sans trop de corps. Pensé Corbières (la fraîcheur du carignan), plus précisément, Lastours Réserve 2005.

Rappel : Bernard Magrez St-Chinian « En Silence 2004 »: 19/6/07 - (15/20) (LG)

Nez marqué par le bourgeon de cassis, le café. Expression sanguine et schisteuse réussie. Boisé de qualité impliquant des notes d'agrumes (orange et même citron), conférant une certaine fraîcheur aromatique. Matière de caractère, typée, relativement ardente, frétillante. Il semble que le boisé (exotique, « sucré », spectaculaire, rappelant celui dévalorisant tellement le Roussillon passion d'une vie 2002) se développe rapidement et puissamment à l'air, rendant ainsi le vin nettement moins attrayant lorsqu'on le regoûte quelques minutes plus tard. A revoir.


18. Saint-Joseph : Chapoutier 2006 - 13°

(100% Syrah)

DS12 - LG13 - PR13. Note moyenne : 12,7

Odeurs de jacinthe, de poivre, d'olive noire, de réglisse, de grenade pas trop mûre.

Bouche très "Sud-Ouest", gouleyante : il me faudra trancher entre Négrette (Fronton) et Braucol (Gaillac), accompagnés dans les deux cas par une bonne dose de syrah. Au final,découverte d'un St-Joseph bien impersonnel (cf. par opposition le St-Joseph Monteillet Papy 2006, au fruit en goguette, si délicieusement caractéristique de sa provenance).

Rappel : Saint-Joseph - Chapoutier 2006 - 25/11/08 (PR) 

DS13 - LG13 - PR13,5 - MS13 - EG14 - MF14,5. Note moyenne : 13,5 

Robe violine, sombre et brillante. 

Nez sans grand éclat : cassis, végétal (ronces, pointe de poivron), poivre. 

Expression féminine, juteuse, coulant avec fraîcheur et facilité. Rien de bien complexe, mais satisfaisant.

Pour info : Côtes-du-Rhône - Chapoutier 2006 - 9/12/08 (PR)  

DS12,5 - LG13 - PR13 - MS13 - MF13. Note moyenne : 12,9 

Teinte prune, très sombre, brillante. 

Impression ambivalente de fruité sudiste, presque surmûr, et d'austérité végétale (poivron, réglisse, épices). 

Vin alcooleux, puissant, mentholé, poivré, peu désaltérant, finissant sur une pointe de sécheresse.


19. Saumur-Champigny : Château du Hureau « Tuffe » 2006 - 13°

(100% Cabernet Franc)

DS13 - LG15 - PR13,5. Note moyenne : 13,8

Nez énergique, légèrement acariâtre, exprimant la terre charruée, le cassis, la pivoine, le crayon noir.

Substrat assez imposant, avec de la mâche, localisée à Chinon (d'autres penseront Marcillac). Pas vraiment folichon mais sérieux (et typé).


20. Régnié : Château des Vergers : Domaine Loron & Fils 2007 - 12,5°

(100% Gamay)

DS13 - LG13,5 - PR13,5. Note moyenne : 13,3

Très Gamay en raison d'un profil amylique : cerise très mûr, violette confite, grenadine, réglisse (un nez de vin blanc d'Alsace, nous dit Philippe).

Bouche demi-corps, tendre, en gouleyance fruitée.

 


3ème série en 6 blancs


21. Pouilly-Fuissé : Domaine Vessigaud « Vieilles Vignes » 2007 - 13,5°

(100% Chardonnay)

DS14 - LG14 - PR14,5. Note moyenne : 14,2

Profil lactique, bière blanche, amande, fleurs, agrumes, poire ... Plantage total pour moi qui occulterai le chardonnay, m'en tirant par une pirouette avec une Clairette à Cassis.

Bouche assez frétillante, amère, fraîche, pas inoubliable mais si mal que cela.


22. Alsace Grand Cru : Riesling Sommerberg - Domaine Boxler « D » 2006 - 13,7°

(100% Riesling)

DS16 + - LG15,5/16 - PR16+. Note moyenne : 15,9+

Nez typé Riesling distribuant des notes terpéniques, végétales, avec une fraîcheur orangée.

Bouche fruitée, tonique. D'une très belle facture, de saveurs prononcées, encore un poil sévère (et toujours ce style auquel j'ai du mal à pleinement adhérer, en vin jeune du moins).

Rappel : Alsace Grand Cru Riesling Sommerberg "D" - Domaine Boxler 2006 : 9/12/08 (PR)

DS16,5/17 - LG15+ - PR17+ - MS16 - MF17. Note moyenne : 16,4

Robe paille aux reflets gris et verts.  

Ouverture progressive sur les fruits blancs, le citron vert, les fleurs capiteuses. Nez cependant encore timoré.  

Vin mûr, charnu, imposant peu à peu une grosse présence en bouche, ferme, droite, pure, sans aucun relâchement. Longueur remarquable.  

Probablement un grand vin, tout en potentiel.


 23. Montlouis Sur Loire : Domaine de la Taille Aux Loups « « Remus » 2007 - 13,5°

 

 

(100% Chenin)

DS13,5 - LG14,5 - PR14. Note moyenne : 14

Nez aromatique, muscaté : ananas, abricot, épices.

Très Roussanne en Côtes-du-Rhône (associée à de la clairette). Bouche pleine et fine, fraîche, fruitée, florale.


24. Saint-Véran : Terroirs Mâconnais « Les Ombrelles » 2007 - 13°

(100% Chardonnay)

DS13,5 - LG14,5 - PR13. Note moyenne : 13,6

Robe pâle.

Voici enfin un Chardonnay dont je parviendrai à capter les particularités organoleptiques.

Arômes et goûts assez limpides : pomme, citron, végétal, croûte de fromage, le tout sur un impact minéral non négligeable.


25. Pernand-Vergelesses : P.Dubreuil-Fontaine Père & Fils 2004 - 13°

(100% Chardonnay)

DS12,5 - LG13 - PR12,5. Note moyenne : 12,7

Nez capiteux : citron confit, résine, grillé, nougat, miel.

Bouche volumineuse, assez désagréable, amère, pointue, alcoolisée, corsée (galanga). Pensé à un blanc du Roussillon.


26. Domaine de la Taille Aux Loups « Moelleux » 2005 - 13,5°

(100% Chenin)

DS14,5 - LG14,5/15 - PR13,5. Note moyenne : 14,3

Parfums de fleurs d'arbres fruitiers, de poire, de jus de pomme, de raisin de Corinthe, de miel doux. Un tout petit peu de végétal (asperge) et de coquillage pour mettre sur la piste d'un douillet Vouvray (Huet Haut-Lieu moelleux 2005, pour la petite carrure, la trace d'évolution et la richesse).

Bouche tout en affabilité, de puissance moyenne, moelleuse Un petit filet acide en filigrane (citron vert) permet de démentir la tendresse structurelle d'une cuvée de Mauzac sur Gaillac.

 


Une douceur...


27. Savennières Roche Aux Moines : Château de Chamboureau « Chevalier Buhard Cuvée d'Avant » 1999 - 13,5°

(100% Chenin)

DS14 - LG14,5 - PR15,5. Note moyenne : 14,7

Odeurs de bonbon des Vosges, de marmelade de citron vert, de cire.

Bouche en vivacité, fruitée mais avec un taux de sucre un peu trop hésitant. Soulignée d'une forte amertume due aux agrumes.

Exotique, balsamique, et il me semble terpénique pour proposer un Riesling en VT (après avoir imaginé un Jurançon).

Pour info : Savennières : Château de Chamboureau « Clos du Papillon Cuvée d'Avant » Moelleux 1999 - 26/5/09 (LG)

DS13 - LG12,5/13 - PR14 - MS13,5 - EG14,5. Note moyenne : 13,6

Robe jeunette, jaune or.

Un nez de Vouvray, en mode mineur. Odeurs de pomme verte, d'agrumes, de coquillage, de minéral.

Liqueur indigente (plus cohérente avec un style demi-sec), assez forte mais sans volupté, essentiellement marquée par la minéralité et l'amertume des agrumes.


Résultats

Résultats de la dégustation à l'aveugle selon le barème du Championnat de dégustation à l'aveugle organisé par la RVF.

 

EQUIPES 

Laurent Gibet 

Didier Sanchez 

Bernard Bergè 

Philippe Ricard 

Philippe Escapat 

Jérémie Bartolucci 

15ème vin 

11 

0 

3 

0 

0 

3 

16ème vin 

2 

0 

6 

1 

7 

7 

17ème vin 

8 

11 

0 

0 

5 

5 

18ème vin 

0 

1 

3 

17 

1 

0 

19ème vin 

11 

1 

0 

1 

1 

0 

20ème vin 

14 

14 

10 

11 

5 

0 

21ème vin 

1 

10 

11 

12 

11 

0 

22ème vin 

15 

20 

12 

12 

17 

18 

23ème vin 

1 

0 

14 

1 

0 

3 

24ème vin 

9 

12 

1 

0 

0 

0 

25ème vin 

0 

0 

0 

0 

0 

0 

26ème vin 

14 

11 

0 

0 

0 

1 

Résultats 

86 

80 

60 

55 

47 

37 

Classement 

1er 

2ème 

3ème 

4ème 

5ème 

6ème 

 

 

 

 



Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Vous êtes ici : Accueil Dégustations Eclectiques 2009_06_02 Entraînement RVF Jean-Michel