2009_01_13 Entraînement Philippe Ricard

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (2009_01_13_Entraînement_Philippe_photos_2.pdf)Compte Rendu avec photos[ ]978 Ko

 

 

 

Club toulousain In Vino Veritas

Entraînement en vue du championnat de France RVF

de dégustation à l'aveugle

Mardi 13 janvier 2009

 

 

 

 

 

La dégustation est dirigée et commentée par Philippe Ricard.

 

Quelques commentaires de contexte :

Pression atmosphérique : 1019 hpa - assez beau temps - vent nul - 7/8 de lune (descendante)  - sensations de dégustation : correctes.

Nombre de dégustateurs : 7

Petite dégustation de révision qui se déroule en 3 parties :

1.   bouteilles offertes par Didier

2.   bouteilles offertes par Philippe

3.   bouteilles amenées au gré des dégustateurs

Elles ont été ouvertes au moment du service puis carafées et présentées à l'aveugle, par série.

Les verres utilisés sont les « Expert » de Spiegelau.

DS : Didier Sanchez - LG Laurent Gibet - PR : Philippe Ricard - MS : Miguel Sennoun - EG : Eddy Gautier.

 

 

 

 

Ordre de dégustation

 

 

 

 

Bouteilles offertes par Didier

 

 

1ère série en 8 vins blancs

 

 

 

1. Auxerrois : Agathe Bursin "Parad'Aux" 2007 - 13°

(100% Auxerrois) 

DS14 - LG14 - PR14 - MS14 - EG13. Note moyenne : 13,8

  • Aspect paille agrémenté de gris.
  • Jolies senteurs rafraîchissantes, sur un fruité primeur mêlant le pamplemousse, la mirabelle, les fruits blancs, une pointe d'ananas.
  • Rondeur et gourmandise pour ce vin guilleret, précis, aux sucres délicieusement équilibrés. Sans prétention, mais sans faute non plus.

 

 

2. Pinot Blanc : Domaine Weinbach Clos des Capucins "Réserve" 2007 - 13,5°

(100% Pinot Blanc)

DS14,5 - LG14,5 - PR14,5 - MS14 - EG13,5. Note moyenne : 14,2

  • Parure claire, paille et grise.
  • Offre plus discrète, sobre : délicates impressions de fruits blancs, pomelo, zeste d'orange.
  • Matière plutôt dense et sérieuse, mais toute en retenue aromatique. Retour acide fort digeste ; finale étirée sur de nobles amers.

 

 

3. Riesling Grand Cru "Schlossberg" : Domaine Weinbach Clos des Capucins 2007 - 14°

(100% Riesling)

DS15,5+ - LG15/15,5 - PR15,5 - MS15,5 - EG15,5. Note moyenne : 15,5

  • Robe paille aux reflets gris-vert.
  • Belle expression typée, intense : citron vert, muscat, abricot, pointe de menthol, rose.
  • Bouche dense, corsée, tendue, un rien austère, mais déroulant avec prestance. Longue rémanence épicée.

 

Regoûté le lendemain, le vin s'est complètement affadi.

 

 

4. Roussette de Savoie Marestel : Domaine Dupasquier "Aimavigne" 2005 - 13°

(100% Altesse)

DS14,5 - LG14,5 - PR14,5 - MS15 - EG15. Note moyenne : 14,7

  • Parure paille un peu jaunie, avec des intonations dorées.
  • Belle présence odorante, mûre, sur la pêche, l'abricot, la pomme Granny Smith, le miel.
  • Matière placide, agréablement parfumée, souple mais sans emphase. Finit sur une fraîcheur minérale bienvenue.

 

 

5. Anjou : Château de la Guimonière 2005 - 13,5°

(100% Chenin)

DS13,5 - LG14,5 - PR14 - MS14,5 - EG14. Note moyenne : 14,1

  • Même aspect légèrement jauni, aux reflets lumineux.
  • Nez fruité de pomme, citron, miel, tatin, avec un léger grillé.
  • Attaque capiteuse, miellée, dynamisée par un retour acide prononcé. Finale corsée, quelque peu amère.

 

 

6. Vouvray : Domaine des Aubuisières "Cuvée de Silex" 2007 - 13°

(100% Chenin)

DS13,5/14 - LG13 - PR14 - MS14 - EG14. Note moyenne : 13,8

  • Teinte pâle, légèrement grisée.
  • Livraison en sourdine de fleurs blanches, citron, pamplemousse, pomme, craie, coquille.
  • Vin croquant, acide, fort digeste mais gustativement encore un peu avare.

 

 

7. Saumur : Domaine des Roches Neuves "L'Insolite" 2007 - 13°

(100% Chenin)

DS12 - LG11 - PR13 - MS12 - EG13. Note moyenne : 12,2

  • Couleur paille, à peine jaunie, relevée d'éclats lumineux.
  • Impressions filtrées par le bois, sur l'abricot sec, la pomme, le cidre.
  • Rondeur éphémère dévorée par une acidité mordante, citrique, dominant le vin.

 

 

8. Puligny-Montrachet 1er Cru "La Garenne" : Domaine Gilles Bouton 2007 - 13,5°

(100% Chardonnay)

DS15 - LG14,5/15 - PR15,5 - MS14,5 - EG15,5. Note moyenne : 15,1

  • Apparence paille aux inflexions gris-vert.
  • Evocation de chardonnay par le grillé, le beurre, la brioche auxquels se mêlent une pointe d'anis, de résine.
  • Beau volume dans cette bouche serrée, ciselée par une acidité solide, précise. Finale tendue.

 

 

 

Bouteilles offertes par Philippe

 

 

2ème série en 6 vins blancs

 

 

 

9. Champagne Larmandier-Bernier 1er Cru « Terre de Vertus » Non Dosé (NM mais c'est un 2005) - 12,5°

(100% Chardonnay)

DS16,5 - LG15,5 - PR16 - MS16 - EG16,5. Note moyenne : 16,1

  • Jolie robe claire, légèrement dorée ; effervescence mesurée, bulles fines.
  • Présentation très pure et élégante, sur des notes de grillé, beurre frais, craie humide.
  • Vin réjouissant par son offre en dentelle, fine, sans agression ni amertume indélicate ; droit, serré, net, il rafraîchit la bouche avec bonheur !

 

 

10. Alsace Pinot Blanc : Domaine Kientzler 2005 - 13°

(100% Auxerrois ! Une particularité bien Alsacienne....)

DS14 - LG14,5 - PR13,5 - MS14,5 - EG14. Note moyenne : 14,1

  • Aspect très pâle, argenté, quelque peu teinté de vert.
  • Définition bien timide évoquant les fruits blancs, les agrumes, la craie.
  • Gentiment arrondi par une pointe de sucre résiduel, assez gourmand, simple mais frais, soutenu par de beaux amers, le vin reste toutefois aromatiquement chiche.

 

 

11. Vin de Table : Le Clos du Tue-Bœuf - Thierry Puzelat « Le Vin Blanc » (2007, sur le bouchon) - 13°

(100% Pinot Gris)

DS13,5 - LG13,5 - PR13,5 - MS13,5 - EG13,5. Note moyenne : 13,5

  • Robe paille aux reflets dorés.
  • Nez au fruité primeur, mûr, mais simple, un peu lactique : pomme, poire, cidre.
  • Bouche linéaire, sans grand éclat, assurant comme une sorte de service minimum, tenue par une acidité décidée et ferme.

 

 

12. Vin de Pays de L'Hérault : Domaine Pas de l'Escalette « Les Clapas » 2007 - 12,5°

(40% Carignan/40% Terret-Bourret/20% Grenache blanc)

DS15 - LG15 - PR15 - MS15 - EG14,5. Note moyenne : 14,9

  • Couleur très claire, avec des nuances grisées.
  • Grande fraîcheur olfactive, crayeuse, sur des notes timides de poire, de pomme ; style « nordiste », pouvant sembler minéral.
  • Toujours peu aromatique, mais avec une matière cossue, structurée, parfaitement équilibrée, s'appuyant sur un socle acide ferme.

 

Pour info : bu le lendemain exactement comme lors de la dégustation, frais, tendu, assez austère, mais d'un équilibre étonnant pour un sudiste.

 

 

13. Alsace Muscat : Domaine Agathe Bursin 2007 - 12,5°

(100% Muscat)

DS15 - LG14,5/15 - PR15 - MS15 - EG15. Note moyenne : 15,1

  • Parure de nouveau très claire, mêlée de gris.
  • Franche expression primaire au parfum explosif de muscat, de violette, ne laissant planer que peu de doutes sur ses origines (bien que le gewurztraminer ne soit pas totalement improbable pour Laurent).
  • Matière finement traitée, avec fraîcheur, précision aromatique, une pointe de fermeté. Un plaisir fort bien maitrisé.

 

 

14. Coteaux du Languedoc : Domaine Clos Marie « Manon » 2007 - 12,5°

(40 % Grenache blanc, 30 % Roussanne, 10 % Maccabeu, 10 % Carignan blanc et 10 % Clairette)

DS14,5 - LG14 - PR14,5 - MS14,5 - EG14,5. Note moyenne : 14,4

  • Teinte paille aux reflets verts.
  • Odeurs généreuses, mûres et fraîches d'abricot, fruits blancs, agrumes, verveine, citron, relevées de traces grillées.
  • Ensemble joufflu, encore encadré par son boisé, mais frais et guilleret, s'exprimant un peu comme un Condrieu.

 

Regoûté le lendemain, avec un gras et une rondeur agréables, une palette aromatique charmeuse, un style qui ne renie pas ses origines sans en prendre les caricatures grâce à une jolie fraîcheur.

 

 

 

3ème série en 6 vins rouges

 

 

 

15. Côtes-du-Rhône : Domaine Charvin 2006 - 14,5°

(90% Grenache/10% Carignan)

DS14,5/15 - LG14 - PR14,5 - MS14 - EG14,5. Note moyenne : 14,3

  • Présentation violine, très sombre, mate.
  • Encore un brin austère, le nez révèle une panoplie bien grenache aux contours épurés : cerise noire, mûre, olive, laurier, cacao.
  • Bouche encore un peu brouillonne mêlant une impression sucrée, une pointe d'alcool, un aspect sudiste chaleureux, pimenté, mais non dépourvue d'acidité et de finesse. Devrait lentement se mettre en place.

 

 

16. Vin de Table : Philippe Jambon « Roche Noire » (2006) - 13°

(100% Gamay)

DS11 - LGED - PR15,5 - MSED - EGED. Note moyenne : (ED, 11 ou 15,5 !)

  • Robe prune, sombre, brillante.
  • Difficile ensuite de défendre une telle cause, mais face à une assemblée plutôt révulsée par les sensations évanescentes, volatiles, coupables de déviances aromatiques, comment expliquer que je me plais à sentir une cerise très pure, la groseille, le noyau, l'amande, une légère impression animale mais surtout une force minérale peu commune exprimant un sous-sol de manganèse qui l'est tout autant ?
  • Idem en bouche où mes camarades ne souhaitent pas s'attarder sur une matière vinaigrée et défectueuse alors que j'en apprécie son jus fin, délié, tendu par une acidité certes citronnée, mais à l'accroche aromatique cendrée, minérale, quelque peu animale...

 

Il est parfois difficile de croire ses sens, bien tenté de faire le dos rond, plutôt vexé, face à des dégustateurs bien plus expérimentés...

Regoûter le vin me parait un minimum.

 

 

17. Pommard 1er Cru « Charmots » : Domaine Vaudoisey-Creusefond 2005 - 13°

(100% Pinot Noir)

DS13,5 - LG(13) - PR14,5+ - MS14 - EG13. Note moyenne : 13,6

  • Aspect prune aux reflets violines.
  • Profil sombre, encore un peu écrasé par son bois (trop pour certains), révélant toutefois ses origines par un fond de cerise, noyau, terre, accompagné d'une pointe de menthol. Manque par contre actuellement de pureté, d'évidence pour situer l'origine avec certitude.
  • Mâche tannique, toujours jugée en partie trop boisée, disgracieuse, mais où j'apprécie sa trame acide, son impression minérale, sa chair, sa longueur. Austère, encore muselée, je mise personnellement sur son avenir : on regoûtera la bouteille dans quelques années.

 

Deuxième vin sujet à discordance : incidence probable de la connaissance préalable des vins qui me décale de mes camarades...

 

 

18. Touraine : Le Clos du Tue-Bœuf - Thierry Puzelat « La Tesnière » 2007 - 12,5°

(100% Pineau d'Aunis)

DS14 - LG12,5 - PR14,5 - MS14,5 - EG14,5. Note moyenne : 14

  • Couleur rubis clair, très brillante.
  • Effluves particulièrement frais de cerise, fraise, groseille, noyau, poivre, girofle.
  • Matière alerte, puisant son peps d'une force acide décidée ; goûts au caractère trempé, qui ne cherche pas la séduction facile. Finale qui s'allonge sur des notes de cendre et de tabac.

 

 

19. Fiefs Vendéens : Domaine Saint-Nicolas « Cabaret » 2004 - 13°

(100% Cabernet Franc)

DS13,5 - LG13,5 - PR13,5 - MS13 - EG14,5. Note moyenne : 13,6

  • Parure violine, très sombre, brillante.
  • Un nez qui claque ! Poivron, cassis, germe de pomme de terre, feuille froissée, graphite : le cabernet-franc ligérien ne cherche pas à se cacher...
  • Plutôt pimpant et rafraîchissant, le vin reste cependant limité par son relief rustique, une finale qui sèche peu à peu...

 

 

20. Côtes du Rhône : Domaine Jamet 2007 - 13°

(100% Syrah)

DS15 - LG14 - PR15,5 - MS14,5 - EG15,5. Note moyenne : 14,9

  • Robe ultra violine, très sombre et brillante.
  • Expression primeur jouissive : fruits noirs, olive, violette, sang, viande fraîche, laurier, subtil trait de vert. Pur et bien tentant...
  • Jus fin et digeste, dense, énergique (belle acidité), salivant, qui se laisse facilement croquer. Finale qui s'attarde avec plaisir...

 

Regoûté le lendemain de façon fort similaire : un fruit pur, éclatant (parfaite identité syrah), une matière fine, juteuse, avec une fraîcheur remarquable.

Se boirait presque à la régalade...

 

 

 

Bouteilles amenées au gré des dégustateurs

 

 

4ème série en 3 vins rouges

 

 

21. Côtes du Rhône Village Rasteau : Domaine Elodie Balme 2007 - 15°

(75% Grenache/25% Syrah)

DS14,5 - LG14,5/15 - PR14,5 - MS14,5 - EG14,5. Note moyenne : 14,6

  • Aspect ultra violine, très sombre, quasiment noir au cœur, terne.
  • Odeurs friandes de fruits noirs, d'olive, de fumée, dans un style charmeur et offert.
  • Vin résolument gourmand, suave, aux tanins enrobés dans une chair mûre et épicée, fine, mais trouvant de regrettables limites (au regard d'une approche si valorisante) dans une perception d'alcool dommageable à l'harmonie et la fraîcheur d'ensemble.

 

Une jolie réalisation malgré nos nuances sur l'alcool, dans un style bien plus élégant que les Rasteau de Jérôme Bressy.

 

 

22. Bourgueil : Domaine Le Coudray La Lande « Vieilles Vignes » 2004 - 12°

(100% Cabernet Franc)

DS13,5 - LG(12) - PR ? - MSED - EGED. Note moyenne : (ED ou 12,8)

  • Présentation rubis mêlée de prune, sombre, brillante.
  • Le nez réveille mes lointains souvenirs de « cargolade » (spécialité catalane à base d'escargotssur le grill, arrosés de lard fondu), associés au cassis, au graphite, à la craie. Assez étonnant.
  • Impressions en bouche qui ne facilitent pas la rédaction d'un compte-rendu consensuel (encore un !)... Matière fluette, certes digeste, mais quelque peu indigente. Certains y trouvent des notes liégeuses très douteuses. Je reste perplexe...

 

Malheureusement, il n'est pas encore prévu de doubler systématiquement les échantillons !

 

 

23. Santenay 1er Cru « Clos Rousseau » : Domaine André Montessuy 2003 - 13°

(100% Pinot Noir)

DS13 - LG12 - PR13,5 - MS11,5 - EG13,5. Note moyenne : 12,7

  • Teinte rubis marquée d'un début d'évolution brique.
  • Boisé presque exotique : vanille, coco, menthe. Le pinot est loin derrière.
  • Le vin pinote davantage en bouche, en mode mineur toutefois, raidi par un boisé acariâtre.

 

Laurent aurait préféré "un hypothétique Clos Montessuy de Rousseau" !

 

 

 

5ème série avec 1 vin blanc

 

 

24. Champagne : Charles Heidsieck « Brut Réserve » Dégorgement 2007 NM - 12°

(40% Pinot Noir/40% Chardonnay/20% Pinot Meunier)

DS13 - LG14,5 - PR13 - MS14 - EG14. Note moyenne : 13,7

  • Effervescence soutenue, à la bulle moyenne, dans un ensemble paille aux éclats dorés.
  • Beurre frais, brioche, toast, pomme, ensemble propre mais assez neutre.
  • Bouche passe-partout, plutôt gracile, généreusement dosée (demi-sec), à la bulle envahissante. Gourmandise limitée, pour séduire un grand nombre.

 

 

 

Quelques douceurs pour terminer ...

 

 

25. Muscat de Rivesaltes : Puig-den-Roure « Muscat de Noël » 2008 - 15,5°

(100% Muscat à Petits Grains)

DS15 - LG15 - PR14,5 - MS15 - EG14. Note moyenne : 14,7

  • Robe très claire, grisonnante...
  • Fruité primaire éclatant : muscat, agrumes, fleurs. Sincérité plaisante.
  • Vin croquant, joyeux, délicatement citronné pour un ensemble frais et digeste : un bel apéritif de tonnelle...

 

 

26. Montlouis : Château de Mosny 1990 - 12,8°

(100% Chenin)

DS14 - LG14 - PR14 - MS13,5 - EG13,5. Note moyenne : 13,8

  • Parure or.
  • Senteurs de « vieux » chenin : raisin sec, tarte tatin, pomme, orange, coing, géranium, mousseron, coquille d'huître.
  • Ensemble convenu, pommadé, monocorde, avec toutefois un certain charme désuet.

 

 

27. Montlouis : Domaine Delétang « Les Petits Boulay » Moelleux 1990 - 13,5°

(100% Chenin)

DSED - LG(12) - PR(ED) - MSED - EGED. Note moyenne : (ED ou 12)

  • Or pétard, fluo !
  • Nez contraint par le soufre, limite liégeux, aux notes ingrates d'huître, de vase. Dévoile très timidement des senteurs plus avenantes de pomme, ananas, citron.
  • Harmonie trop dissociée en bouche pour ne pas conclure au défaut.

 

Et Laurent qui nous met un 12 ! Pour continuer à compliquer le compte-rendu ?

Décidément, la séance se refuse à l'uniformité...

 

Rappel : Montlouis "Les Petits Boulay" Domaine Delétang 1990. Notes entre 13,5 et 15 - novembre 1999

Robe visqueuse. Nez ample et puissant de coing, de fleurs lourdes, de confiture d'abricot. Bouche riche, très grasse, plus large que longue ; beaucoup de sucre résiduel mal équilibré par une acidité insuffisante. Vite écoeurant.

 

 

28. Montlouis : Domaine Delétang « Les Petits Boulay » Grande Réserve Tris 1990 - 13,5°

(100% Chenin)

DS15,5/16 - LG15,5 - PR15,5 - MS15,5 - EG15,5. Note moyenne : 15,5

  • Robe « disco », or fluo.
  • Bien intéressantes senteurs d'abricot, raisin de Corinthe, fruits confits, litchi, citron vert, champignon, évoquant presque le botrytis.
  • Matière peu prégnante mais volontaire, fine, délicate, équilibrée, déroulant avec une jolie complexité. Un très agréable vin de dessert, que j'aurais volontiers accompagné d'une tarte légère.

 

 

 

Résultats

 

 

Résultats de la dégustation à l'aveugle selon le barème du Championnat de dégustation à l'aveugle organisé par la RVF.

 

Laurent : « Quelle branlée ! »

Didier : « Mon score est anormalement élevé, avec des pronostics influencés par ma connaissance de la cave de Philippe. »

Philippe : « Quelle branlée quand-même ! »

 

 

 

 

EQUIPES

Didier Sanchez

Laurent Gibet

Miguel Sennoun

Eddy Gautier

Jean-Michel Perrussan

9ème vin

15

5

12

10ème vin

18

0

0

11ème vin

1

7

0

12ème vin

1

1

1

13ème vin

18

11

5

14ème vin

14

1

0

15ème vin

14

11

8

16ème vin

1

1

0

17ème vin

6

0

0

18ème vin

10

0

0

19ème vin

0

9

9

20ème vin

13

1

0

 

 

 

 

Résultats

111 

47 

35 

 

 

 

 

Classement

1er 

2ème 

3ème 

 

 

 

 

 



Club toulousain In Vino Veritas

Entraînement en vue du championnat de France RVF

de dégustation à l'aveugle

Mardi 13 janvier 2009











La dégustation est dirigée et commentée par Philippe Ricard.



Quelques commentaires de contexte :

Pression atmosphérique : 1019 hpa - assez beau temps - vent nul - 7/8 de lune (descendante)  - sensations de dégustation : correctes.

Nombre de dégustateurs : 7

Petite dégustation de révision qui se déroule en 3 parties :

1.   bouteilles offertes par Didier

2.   bouteilles offertes par Philippe

3.   bouteilles amenées au gré des dégustateurs

Elles ont été ouvertes au moment du service puis carafées et présentées à l'aveugle, par série.

Les verres utilisés sont les « Expert » de Spiegelau.

DS : Didier Sanchez - LG Laurent Gibet - PR : Philippe Ricard - MS : Miguel Sennoun - EG : Eddy Gautier.









Ordre de dégustation









Bouteilles offertes par Didier

 

 

1ère série en 8 vins blancs







1. Auxerrois : Agathe Bursin "Parad'Aux" 2007 - 13°

(100% Auxerrois) 

DS14 - LG14 - PR14 - MS14 - EG13. Note moyenne : 13,8

·        Aspect paille agrémenté de gris.

·        Jolies senteurs rafraîchissantes, sur un fruité primeur mêlant le pamplemousse, la mirabelle, les fruits blancs, une pointe d'ananas.

·        Rondeur et gourmandise pour ce vin guilleret, précis, aux sucres délicieusement équilibrés. Sans prétention, mais sans faute non plus.





2. Pinot Blanc : Domaine Weinbach Clos des Capucins "Réserve" 2007 - 13,5°

(100% Pinot Blanc)

DS14,5 - LG14,5 - PR14,5 - MS14 - EG13,5. Note moyenne : 14,2

·        Parure claire, paille et grise.

·        Offre plus discrète, sobre : délicates impressions de fruits blancs, pomelo, zeste d'orange.

·        Matière plutôt dense et sérieuse, mais toute en retenue aromatique. Retour acide fort digeste ; finale étirée sur de nobles amers.





3. Riesling Grand Cru "Schlossberg" : Domaine Weinbach Clos des Capucins 2007 - 14°

(100% Riesling)

DS15,5+ - LG15/15,5 - PR15,5 - MS15,5 - EG15,5. Note moyenne : 15,5

·        Robe paille aux reflets gris-vert.

·        Belle expression typée, intense : citron vert, muscat, abricot, pointe de menthol, rose.

·        Bouche dense, corsée, tendue, un rien austère, mais déroulant avec prestance. Longue rémanence épicée.



Regoûté le lendemain, le vin s'est complètement affadi.





4. Roussette de Savoie Marestel : Domaine Dupasquier "Aimavigne" 2005 - 13°

(100% Altesse)

DS14,5 - LG14,5 - PR14,5 - MS15 - EG15. Note moyenne : 14,7

·        Parure paille un peu jaunie, avec des intonations dorées.

·        Belle présence odorante, mûre, sur la pêche, l'abricot, la pomme Granny Smith, le miel.

·        Matière placide, agréablement parfumée, souple mais sans emphase. Finit sur une fraîcheur minérale bienvenue.





5. Anjou : Château de la Guimonière 2005 - 13,5°

(100% Chenin)

DS13,5 - LG14,5 - PR14 - MS14,5 - EG14. Note moyenne : 14,1

·        Même aspect légèrement jauni, aux reflets lumineux.

·        Nez fruité de pomme, citron, miel, tatin, avec un léger grillé.

·        Attaque capiteuse, miellée, dynamisée par un retour acide prononcé. Finale corsée, quelque peu amère.





6. Vouvray : Domaine des Aubuisières "Cuvée de Silex" 2007 - 13°

(100% Chenin)

DS13,5/14 - LG13 - PR14 - MS14 - EG14. Note moyenne : 13,8

·        Teinte pâle, légèrement grisée.

·        Livraison en sourdine de fleurs blanches, citron, pamplemousse, pomme, craie, coquille.

·        Vin croquant, acide, fort digeste mais gustativement encore un peu avare.





7. Saumur : Domaine des Roches Neuves "L'Insolite" 2007 - 13°

(100% Chenin)

DS12 - LG11 - PR13 - MS12 - EG13. Note moyenne : 12,2

·        Couleur paille, à peine jaunie, relevée d'éclats lumineux.

·        Impressions filtrées par le bois, sur l'abricot sec, la pomme, le cidre.

·        Rondeur éphémère dévorée par une acidité mordante, citrique, dominant le vin.





8. Puligny-Montrachet 1er Cru "La Garenne" : Domaine Gilles Bouton 2007 - 13,5°

(100% Chardonnay)

DS15 - LG14,5/15 - PR15,5 - MS14,5 - EG15,5. Note moyenne : 15,1

·        Apparence paille aux inflexions gris-vert.

·        Evocation de chardonnay par le grillé, le beurre, la brioche auxquels se mêlent une pointe d'anis, de résine.

·        Beau volume dans cette bouche serrée, ciselée par une acidité solide, précise. Finale tendue.







Bouteilles offertes par Philippe

 

 

2ème série en 6 vins blancs







9. Champagne Larmandier-Bernier 1er Cru « Terre de Vertus » Non Dosé (NM mais c'est un 2005) - 12,5°

(100% Chardonnay)

DS16,5 - LG15,5 - PR16 - MS16 - EG16,5. Note moyenne : 16,1

·        Jolie robe claire, légèrement dorée ; effervescence mesurée, bulles fines.

·        Présentation très pure et élégante, sur des notes de grillé, beurre frais, craie humide.

·        Vin réjouissant par son offre en dentelle, fine, sans agression ni amertume indélicate ; droit, serré, net, il rafraîchit la bouche avec bonheur !





10. Alsace Pinot Blanc : Domaine Kientzler 2005 - 13°

(100% Auxerrois ! Une particularité bien Alsacienne....)

DS14 - LG14,5 - PR13,5 - MS14,5 - EG14. Note moyenne : 14,1

·        Aspect très pâle, argenté, quelque peu teinté de vert.

·        Définition bien timide évoquant les fruits blancs, les agrumes, la craie.

·        Gentiment arrondi par une pointe de sucre résiduel, assez gourmand, simple mais frais, soutenu par de beaux amers, le vin reste toutefois aromatiquement chiche.





11. Vin de Table : Le Clos du Tue-Bœuf - Thierry Puzelat « Le Vin Blanc » (2007, sur le bouchon) - 13°

(100% Pinot Gris)

DS13,5 - LG13,5 - PR13,5 - MS13,5 - EG13,5. Note moyenne : 13,5

·        Robe paille aux reflets dorés.

·        Nez au fruité primeur, mûr, mais simple, un peu lactique : pomme, poire, cidre.

·        Bouche linéaire, sans grand éclat, assurant comme une sorte de service minimum, tenue par une acidité décidée et ferme.





12. Vin de Pays de L'Hérault : Domaine Pas de l'Escalette « Les Clapas » 2007 - 12,5°

(40% Carignan/40% Terret-Bourret/20% Grenache blanc)

DS15 - LG15 - PR15 - MS15 - EG14,5. Note moyenne : 14,9

·        Couleur très claire, avec des nuances grisées.

·        Grande fraîcheur olfactive, crayeuse, sur des notes timides de poire, de pomme ; style « nordiste », pouvant sembler minéral.

·        Toujours peu aromatique, mais avec une matière cossue, structurée, parfaitement équilibrée, s'appuyant sur un socle acide ferme.



Pour info : bu le lendemain exactement comme lors de la dégustation, frais, tendu, assez austère, mais d'un équilibre étonnant pour un sudiste.





13. Alsace Muscat : Domaine Agathe Bursin 2007 - 12,5°

(100% Muscat)

DS15 - LG14,5/15 - PR15 - MS15 - EG15. Note moyenne : 15,1

·        Parure de nouveau très claire, mêlée de gris.

·        Franche expression primaire au parfum explosif de muscat, de violette, ne laissant planer que peu de doutes sur ses origines (bien que le gewurztraminer ne soit pas totalement improbable pour Laurent).

·        Matière finement traitée, avec fraîcheur, précision aromatique, une pointe de fermeté. Un plaisir fort bien maitrisé.





14. Coteaux du Languedoc : Domaine Clos Marie « Manon » 2007 - 12,5°

(40 % Grenache blanc, 30 % Roussanne, 10 % Maccabeu, 10 % Carignan blanc et 10 % Clairette)

DS14,5 - LG14 - PR14,5 - MS14,5 - EG14,5. Note moyenne : 14,4

·        Teinte paille aux reflets verts.

·        Odeurs généreuses, mûres et fraîches d'abricot, fruits blancs, agrumes, verveine, citron, relevées de traces grillées.

·        Ensemble joufflu, encore encadré par son boisé, mais frais et guilleret, s'exprimant un peu comme un Condrieu.



Regoûté le lendemain, avec un gras et une rondeur agréables, une palette aromatique charmeuse, un style qui ne renie pas ses origines sans en prendre les caricatures grâce à une jolie fraîcheur.







3ème série en 6 vins rouges







15. Côtes-du-Rhône : Domaine Charvin 2006 - 14,5°

(90% Grenache/10% Carignan)

DS14,5/15 - LG14 - PR14,5 - MS14 - EG14,5. Note moyenne : 14,3

·        Présentation violine, très sombre, mate.

·        Encore un brin austère, le nez révèle une panoplie bien grenache aux contours épurés : cerise noire, mûre, olive, laurier, cacao.

·        Bouche encore un peu brouillonne mêlant une impression sucrée, une pointe d'alcool, un aspect sudiste chaleureux, pimenté, mais non dépourvue d'acidité et de finesse. Devrait lentement se mettre en place.





16. Vin de Table : Philippe Jambon « Roche Noire » (2006) - 13°

(100% Gamay)

DS11 - LGED - PR15,5 - MSED - EGED. Note moyenne : (ED, 11 ou 15,5 !)

·        Robe prune, sombre, brillante.

·        Difficile ensuite de défendre une telle cause, mais face à une assemblée plutôt révulsée par les sensations évanescentes, volatiles, coupables de déviances aromatiques, comment expliquer que je me plais à sentir une cerise très pure, la groseille, le noyau, l'amande, une légère impression animale mais surtout une force minérale peu commune exprimant un sous-sol de manganèse qui l'est tout autant ?

·        Idem en bouche où mes camarades ne souhaitent pas s'attarder sur une matière vinaigrée et défectueuse alors que j'en apprécie son jus fin, délié, tendu par une acidité certes citronnée, mais à l'accroche aromatique cendrée, minérale, quelque peu animale...



Il est parfois difficile de croire ses sens, bien tenté de faire le dos rond, plutôt vexé, face à des dégustateurs bien plus expérimentés...

Regoûter le vin me parait un minimum.





17. Pommard 1er Cru « Charmots » : Domaine Vaudoisey-Creusefond 2005 - 13°

(100% Pinot Noir)

DS13,5 - LG(13) - PR14,5+ - MS14 - EG13. Note moyenne : 13,6

·        Aspect prune aux reflets violines.

·        Profil sombre, encore un peu écrasé par son bois (trop pour certains), révélant toutefois ses origines par un fond de cerise, noyau, terre, accompagné d'une pointe de menthol. Manque par contre actuellement de pureté, d'évidence pour situer l'origine avec certitude.

·        Mâche tannique, toujours jugée en partie trop boisée, disgracieuse, mais où j'apprécie sa trame acide, son impression minérale, sa chair, sa longueur. Austère, encore muselée, je mise personnellement sur son avenir : on regoûtera la bouteille dans quelques années.



Deuxième vin sujet à discordance : incidence probable de la connaissance préalable des vins qui me décale de mes camarades...





18. Touraine : Le Clos du Tue-Bœuf - Thierry Puzelat « La Tesnière » 2007 - 12,5°

(100% Pineau d'Aunis)

DS14 - LG12,5 - PR14,5 - MS14,5 - EG14,5. Note moyenne : 14

·        Couleur rubis clair, très brillante.

·        Effluves particulièrement frais de cerise, fraise, groseille, noyau, poivre, girofle.

·        Matière alerte, puisant son peps d'une force acide décidée ; goûts au caractère trempé, qui ne cherche pas la séduction facile. Finale qui s'allonge sur des notes de cendre et de tabac.





19. Fiefs Vendéens : Domaine Saint-Nicolas « Cabaret » 2004 - 13°

(100% Cabernet Franc)

DS13,5 - LG13,5 - PR13,5 - MS13 - EG14,5. Note moyenne : 13,6

·        Parure violine, très sombre, brillante.

·        Un nez qui claque ! Poivron, cassis, germe de pomme de terre, feuille froissée, graphite : le cabernet-franc ligérien ne cherche pas à se cacher...

·        Plutôt pimpant et rafraîchissant, le vin reste cependant limité par son relief rustique, une finale qui sèche peu à peu...





20. Côtes du Rhône : Domaine Jamet 2007 - 13°

(100% Syrah)

DS15 - LG14 - PR15,5 - MS14,5 - EG15,5. Note moyenne : 14,9

·        Robe ultra violine, très sombre et brillante.

·        Expression primeur jouissive : fruits noirs, olive, violette, sang, viande fraîche, laurier, subtil trait de vert. Pur et bien tentant...

·        Jus fin et digeste, dense, énergique (belle acidité), salivant, qui se laisse facilement croquer. Finale qui s'attarde avec plaisir...



Regoûté le lendemain de façon fort similaire : un fruit pur, éclatant (parfaite identité syrah), une matière fine, juteuse, avec une fraîcheur remarquable.

Se boirait presque à la régalade...







Bouteilles amenées au gré des dégustateurs





4ème série en 3 vins rouges

 

 

21. Côtes du Rhône Village Rasteau : Domaine Elodie Balme 2007 - 15°

(75% Grenache/25% Syrah)

DS14,5 - LG14,5/15 - PR14,5 - MS14,5 - EG14,5. Note moyenne : 14,6

·        Aspect ultra violine, très sombre, quasiment noir au cœur, terne.

·        Odeurs friandes de fruits noirs, d'olive, de fumée, dans un style charmeur et offert.

·        Vin résolument gourmand, suave, aux tanins enrobés dans une chair mûre et épicée, fine, mais trouvant de regrettables limites (au regard d'une approche si valorisante) dans une perception d'alcool dommageable à l'harmonie et la fraîcheur d'ensemble.



Une jolie réalisation malgré nos nuances sur l'alcool, dans un style bien plus élégant que les Rasteau de Jérôme Bressy.





22. Bourgueil : Domaine Le Coudray La Lande « Vieilles Vignes » 2004 - 12°

(100% Cabernet Franc)

DS13,5 - LG(12) - PR ? - MSED - EGED. Note moyenne : (ED ou 12,8)

·        Présentation rubis mêlée de prune, sombre, brillante.

·        Le nez réveille mes lointains souvenirs de « cargolade » (spécialité catalane à base d'escargots sur le grill, arrosés de lard fondu), associés au cassis, au graphite, à la craie. Assez étonnant.

·        Impressions en bouche qui ne facilitent pas la rédaction d'un compte-rendu consensuel (encore un !)... Matière fluette, certes digeste, mais quelque peu indigente. Certains y trouvent des notes liégeuses très douteuses. Je reste perplexe...



Malheureusement, il n'est pas encore prévu de doubler systématiquement les échantillons !





23. Santenay 1er Cru « Clos Rousseau » : Domaine André Montessuy 2003 - 13°

(100% Pinot Noir)

DS13 - LG12 - PR13,5 - MS11,5 - EG13,5. Note moyenne : 12,7

·        Teinte rubis marquée d'un début d'évolution brique.

·        Boisé presque exotique : vanille, coco, menthe. Le pinot est loin derrière.

·        Le vin pinote davantage en bouche, en mode mineur toutefois, raidi par un boisé acariâtre.



Laurent aurait préféré "un hypothétique Clos Montessuy de Rousseau" !







5ème série avec 1 vin blanc





24. Champagne : Charles Heidsieck « Brut Réserve » Dégorgement 2007 NM - 12°

(40% Pinot Noir/40% Chardonnay/20% Pinot Meunier)

DS13 - LG14,5 - PR13 - MS14 - EG14. Note moyenne : 13,7

·        Effervescence soutenue, à la bulle moyenne, dans un ensemble paille aux éclats dorés.

·        Beurre frais, brioche, toast, pomme, ensemble propre mais assez neutre.

·        Bouche passe-partout, plutôt gracile, généreusement dosée (demi-sec), à la bulle envahissante. Gourmandise limitée, pour séduire un grand nombre.







Quelques douceurs pour terminer ...





25. Muscat de Rivesaltes : Puig-den-Roure « Muscat de Noël » 2008 - 15,5°

(100% Muscat à Petits Grains)

DS15 - LG15 - PR14,5 - MS15 - EG14. Note moyenne : 14,7

·        Robe très claire, grisonnante...

·        Fruité primaire éclatant : muscat, agrumes, fleurs. Sincérité plaisante.

·        Vin croquant, joyeux, délicatement citronné pour un ensemble frais et digeste : un bel apéritif de tonnelle...





26. Montlouis : Château de Mosny 1990 - 12,8°

(100% Chenin)

DS14 - LG14 - PR14 - MS13,5 - EG13,5. Note moyenne : 13,8

·        Parure or.

·        Senteurs de « vieux » chenin : raisin sec, tarte tatin, pomme, orange, coing, géranium, mousseron, coquille d'huître.

·        Ensemble convenu, pommadé, monocorde, avec toutefois un certain charme désuet.





27. Montlouis : Domaine Delétang « Les Petits Boulay » Moelleux 1990 - 13,5°

(100% Chenin)

DSED - LG(12) - PR(ED) - MSED - EGED. Note moyenne : (ED ou 12)

·        Or pétard, fluo !

·        Nez contraint par le soufre, limite liégeux, aux notes ingrates d'huître, de vase. Dévoile très timidement des senteurs plus avenantes de pomme, ananas, citron.

·        Harmonie trop dissociée en bouche pour ne pas conclure au défaut.



Et Laurent qui nous met un 12 ! Pour continuer à compliquer le compte-rendu ?

Décidément, la séance se refuse à l'uniformité...



Rappel : Montlouis "Les Petits Boulay" Domaine Delétang 1990. Notes entre 13,5 et 15 - novembre 1999

Robe visqueuse. Nez ample et puissant de coing, de fleurs lourdes, de confiture d'abricot. Bouche riche, très grasse, plus large que longue ; beaucoup de sucre résiduel mal équilibré par une acidité insuffisante. Vite écoeurant.





28. Montlouis : Domaine Delétang « Les Petits Boulay » Grande Réserve Tris 1990 - 13,5°

(100% Chenin)

DS15,5/16 - LG15,5 - PR15,5 - MS15,5 - EG15,5. Note moyenne : 15,5

·        Robe « disco », or fluo.

·        Bien intéressantes senteurs d'abricot, raisin de Corinthe, fruits confits, litchi, citron vert, champignon, évoquant presque le botrytis.

·        Matière peu prégnante mais volontaire, fine, délicate, équilibrée, déroulant avec une jolie complexité. Un très agréable vin de dessert, que j'aurais volontiers accompagné d'une tarte légère.







Résultats





Résultats de la dégustation à l'aveugle selon le barème du Championnat de dégustation à l'aveugle organisé par la RVF.

 

Laurent : « Quelle branlée ! »

Didier : « Mon score est anormalement élevé, avec des pronostics influencés par ma connaissance de la cave de Philippe. »

Philippe : « Quelle branlée quand-même ! »

EQUIPES

Didier Sanchez

Laurent Gibet

Miguel Sennoun

Eddy Gautier

Jean-Michel Perrussan

9ème vin

15

5

12

10ème vin

18

0

0

11ème vin

1

7

0

12ème vin

1

1

1

13ème vin

18

11

5

14ème vin

14

1

0

15ème vin

14

11

8

16ème vin

1

1

0

17ème vin

6

0

0

18ème vin

10

0

0

19ème vin

0

9

9

20ème vin

13

1

0









Résultats

111 

47 

35 



 

 

 

Classement

1er 

2ème 

3ème 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Vous êtes ici : Accueil Dégustations Eclectiques 2009_01_13 Entraînement Philippe Ricard