2009_01_06 Entraînement rvf Thierry

 


Club Toulousain In Vino Veritas

 

Entraînement en vue du championnat de France RVF

de dégustation à l'aveugle

Mardi 6 janvier 2009

 

 

 

La dégustation, dirigée par Thierry Laborde, est commentée par Maxime France.

 

Quelques commentaires de contexte :

Nombre de dégustateurs : 8

Petite dégustation de révision qui se déroule en 3 parties :

  • 1. Bouteilles offertes par Didier
  • 2. Bouteilles offertes par Thierry Laborde
  • 3. Bouteilles amenées au gré des dégustateurs

Elles ont été ouvertes au moment du service puis carafées et présentées à l'aveugle, par série

Les verres utilisés sont les « Expert » de Spiegelau.

DS : Didier Sanchez - LG Laurent Gibet - MS : Miguel Sennoun - MF : Maxime France - EG : Eddy Gautier.

 

Ordre de dégustation

 

 

Bouteilles offertes par Didier

 

1ère série en 8 vins : (Les blancs secs)

 

 

1. Auxerrois : Domaine Kientzler "K" 2005 - 13°

(100% Auxerrois)

DS14,5 - LG13,5 - MS14,5 - MF14 - EG13,5. Note moyenne : 14

  • La robe est claire avec de légères inflexions dorées.
  • Le nez assez complexelaisse poindre, dans un florilège au caractère bien alsacien, des notes d'agrumes, d'abricot, d'épices, de miel, d'angélique, ainsi qu'une pointe de pierre à fusil.
  • La bouche attaque souple et présente un caractère à la fois riche et tendre en raison d'un sucre résiduel qui confère au vin unstyle "demi sec". L'ensemble, moyennement long, présente un profil aromatique composé de notes de beurre, de miel, d'épices et une touche fumée. Un vin que l'on aurait préféré plus sec et plus tendu et qui, en l'état, faisait très pinot gris pour la plupart des dégustateurs.

 

2. Muscadet de Sèvre-et-Maine : Château de la Malonnière 2007 - 12°

(100% Melon de Bourgogne)

DS14 - LG13 - MS12 - MF13 - EG13. Note moyenne : 13

  • La robe est pâle, claire avec des reflets gris.
  • Le nez livre des notes de silex, d'embruns marins et de timides fleurs blanches.
  • La bouche se présente minérale, très sèche, à l'acidité prononcée conférant à l'ensemble un profil revêche. Elle livre, tour à tour, des arômes d'agrumes, de végétal et finit par une légère pointe saline. Un vin de coquillages, mince et austère dans lequel ne pointait pas la fameuse note aniséepropre auxmuscadets ce quiamena plusieurs dégustateurs sur la piste du "gros plant".

 

3. Vin de Savoie Chignin : Vignobles de La Pierre - Yves Girard-Madoux 2007 - 11,5°

(100% Jacquère)

DS14 - LG14,5 - MS14 - MF13,5 - EG14. Note moyenne : 14

  • La robe est pâle, très claire.
  • Le nez dévoile des notes simples mais pures de miel, de fleurs et de fruits blancs (poire) et, à l'aération, unetouche citronnée.
  • La bouche mince, à l'acidité marquée, propose essentiellement des notes d'agrumes (pamplemousse, citron, citron vert). Un vin "propre", représentatif de son cépage et de son origine.

 

4. Anjou : Château de Fesles 2006 - 13,5°

(100% Chenin)

DS12 - LG13 - MS12 - MF12 - EG12,5. Note moyenne : 12,3

  • La robe claire arbore de nets reflets dorés.
  • Le bouquet est très marqué par l'élevage aux senteurs boisées de noix de coco, de sésame grillé ainsi que des notes plus fraîches de poire et de badiane.
  • La bouche, un peu "pataude", sèche, livre quelques pauvres arômes d'un boisé trop prononcé et de pomme pour un vin à l'intérêt limité et dont l'origine est peu évidente à l'aveugle.

 

5. Meursault-Blagny 1er Cru "La Jeunelotte" : Domaine Gilles Bouton 2007 - 13,5

(100% Chardonnay)

DS15,5 - LG15 - MS15 - MF15,5 - EG15,5. Note moyenne : 15,3

  • La robe est très claire, juvénile.
  • Le premier nez s'ouvre sur de légères notes réduites, grillées, évoquant la peau de poulet. Il développe ensuite des notes plus pures de beurre, de noisette fraîche, de citron et d'anis.
  • En bouche l'attaque est nette, très franche puis le vin se développe sans mollesse, dynamique pour terminer sur une belle tension acide. Nous retrouvons ici les arômes du nez pour un joli chardonnay, sincère et vivant!

 

6. Crozes-Hermitage : Domaine du Colombier 2006 - 13°

(98 % Marsanne, 2 % Roussanne)

DS13,5/14 - LG13 - MS13 - MF13,5 - EG13,5. Note moyenne : 13,4

  • Le nez livre dans un premier temps des notes lactiques très prononcées de crème fraîche complétées ensuite par de la confiserie sous forme de nougat, de guimauve.
  • La bouche est elle aussi lactique, "rondouillette", et fait preuve d'un brin de mollesse pour se terminer sur une nuance amère de réglisse blanche. L'ensemble a le mérited'être représentatif de son origine.

 

7. Côtes du Rhône Villages Cairanne : Domaine Richaud 2007 - 14°

(50 % de Clairette et Roussanne, puis 15 % de Marsanne, Bourboulenc, Grenache Blanc et 5 % de Viognier)

DS13,5/14 - LG13 - MS13 - MF13 - EG13 . Note moyenne : 13,2

  • Le bouquet à l'intensité mesurée, exhale des notes muscatées, de miel, d'abricot, de guimauve et de garrigue.
  • En bouche le vin présente une texture huileuse et une structure dominée par la présence de l'alcool pour livrer une finale chaleureuse dans laquelle pointe péniblementl'amertume du pomelo.

 

8. Coteaux d'Aix en Provence : Domaine des Béates 2007 - 13,5°

(60% Rolle/40% Sauvignon)

DS14,5 - LG14,5 - MS14 - MF14 - EG14. Note moyenne : 14,2

  • Le nez développe de beaux arômes d'abricot, de lavande, de gingembre ainsi qu'une pointe fumée. A ce stade je pense au viognier...
  • La bouche est souple, grasse, fruitée sur des notes de pamplemousse, de calisson et d'amande fraîche dans un ensemble cohérent et équilibré. Je reste sur le viognier...manqué!

 

 

Bouteilles offertes par Thierry Laborde

 

2ème série en 6 vins : (Les blancs)

 

 

9. Vin de Savoie Chignin-Bergeron : Domaine des Grandvignes 2007 - 13,5°

(100% Roussanne)

DS13,5 - LG14,5 - MS14 - MF13,5 - EG13. Note moyenne : 13,7

  • Le nez, discret au départ, livre à l'aération des senteurs simples et fraîches de citron, de mandarine et de fleurs blanches.
  • En bouche l'attaque est franche, nette. Les arômes d'agrumes rappellent ceux du nez, mais apparaissent également des notes végétales qui ont amené plusieurs dégustateurs sur la piste du sauvignon. L'acidité finale prononcée donne de la vitalité à un ensemble relativement mince toutefois...

 

10. Corbières : Celliers des Demoiselles «Blanc de Blancs des Demoiselles» 2006 - 14°

(35% Marsanne, 35% Maccabeau, 20% Grenache, 10% Bourboulenc)

DS13 - LG14 - MS14 - MF12,5 - EG12 . Note moyenne : 13,1

  • Le premier nez dévoile des notes torréfiées de cacahuète, de sésame,puis s'ouvre ensuite surdes fragrances balsamiques et anisées.
  • La bouche est puissante, musquée et dotée d'une forte amertume finale.Un vin qui aamené l'ensemble des dégustateurs sur des pistes diverses mais éloignées de son origine, certains ayant proposé un Riesling Sommerberg de Boxler sur le millésime 2003.

 

11. Vin de Pays de la Vallée du Paradis : Maxime Magnon «La Bégou» 2007 - 13°

(80% Grenache Gris/20% Grenache Blanc)

DS13,5 - LG13 - MS12,5 - MF13 - EG13. Note moyenne : 13

  • Le nez présente immédiatement des notes oxydatives, de pomme, de cidre et évoque un style "nature", peu protégé...
  • La bouche est marquée par une acidité tranchante voire mordante, citrique.Elle oriente vers les vins de Gauby au profil "sous-mâture". Un style assez reconnaissable pour le coup pour unflacon aux accents roussillonnais représentatifs.

 

12. Mâcon-Villages : Domaine Guy Blanchard «Mâcon-Montbellet Les Perrières» 2005 - 14,5°

(100% Chardonnay)

DS8 - LGED - MSED - MFED - EGED. Note moyenne : (8 ou ED)

  • La première olfaction surprend immédiatement tant les notes animales, de poulailler, de cuir etde cidresont prononcées, dérangeantes...
  • La bouche apparaît peu nette, pataude évoquant un vin peu ou pas protégé en soufre qui aurait mal vieilli. La plupart des dégustateurs s'est orientée vers un vin de Barral alors qu'il s'agissait d'un chardonnay bourguignon! Un vin insituable, qui divise les dégustateurs : certains le trouvant défectueux, d'autres représentatif de ce que peut être une mauvaise évolution des vins sans soufre.

 

13. Cour-Cheverny : Le domaine du Moulin «Les Petits Acacias» 2007 - 11,5

(100% Romorantin)

DS12 - LG13 - MS12,5 - MF13 - EG12,5. Note moyenne : 12,6

  • Le nez exprime d'emblée, très clairement, des notes de rhubarbe fraîche qui suggèrent le végétal. Arrivent ensuite des arômes complémentaires de pomme et de citron.
  • La bouche, à l'attaque franche ettonique,est dotée de beaucoup d'acidité. Elle confirme le côté végétal complété, là encore, par un zeste de citron. Un cépage,décidemment difficile à identifier à l'aveugle. La piste du chardonnay semble être celle ayant été le plus suivie maiscertains ont également évoqué le gros manseng...

 

14. Vouvray : Domaine Puzelat «Demi-Sec» 2005 - 13,5

(100% Chenin)

DS(13) - LG14,5 - MS(15) - MF13,5 - EG13,5. Note moyenne : 13,9

  • Le nez va diviser les dégustateurs. Certains le trouvent, dans un premier temps, baroque, aux notes de pomme au four, de raisins secs, de rhum qui pourraient évoquer Savennières, d'autres lui trouvent d'emblée des notes de noix verte et de poivre blanc aux accents jurassiens et pensent à un savagnin. A l'aération ces dernièresdeviennentomniprésentes.
  • La bouche confirme un profil baroque, à l'amertume prononcée pour un ensemble pas désagréable mais "curieux"et pas forcément très en place...

 

3ème série en 6 vins : (Les rouges)

 

15. Vin de Table de France : Le Casot des Mailloles «Poudre d'Escampette» (2007 sur la capsule congé) - 13°

(33% Grenache, 33% Mourvèdre, 33% Carignan)

DS5 - LGED - MSED - MFED- EG10. Note moyenne : (7,5 ou ED)

  • D'entrée le nez n'apparaît pas net avec des notes de cuir, de fruit blet et surtout de vinaigre!
  • La bouche est acide, mordante, dotée de tannins rustiques, sans grande longueuret avec une pointe alcooleuse en finale. Un vin très difficile à situer car les déviances aromatiques compliquent substantiellement la tâche du dégustateur. Certains concluront à un vin défectueux, d'autres à un mauvais "sans soufre" ayant poussé sa transformation naturelle jusqu'au stade du vinaigre!!

 

16. Côtes du Roussillon Villages : Domaine Gauby «Les Calcinaires» 2007 - 13°

(50% Syrah/25% Mourvèdre/15% Grenache/10% Carignan)

DS12 - LG12,5 - MS13 - MF12,5 - EG14. Note moyenne : 12,8

  • Le nez exprime des notes réduites, animales, de caoutchouc et de caramel.
  • La bouche se présente très acide mais avec une présence alcooleuse marquée. On retrouve le caractère réduit au travers denotes de caoutchouc notamment mais complétées par une touche poivrée et une sucrosité finale relativement prononcée. Au delà de l'expression aromatique, le vin est doté d'une trame acide mordante, verte, acariâtre et peu enjôleuse...

 

17. Vin de Table de France : Terre Inconnue «Léonie» (2003) - 14°

(100% Carignan)

DS13 - LG14 - MS14 - MF14,5 - EG14,5. Note moyenne : 14 

  • Le bouquet de belle complexité dévoile d'intéressantes notes animales, de viande, de fumée, de tabac et de laurier qui me feront penser à une syrah.
  • La bouche est équilibrée, juteuse et propose une tension de bon aloi. Elle s'exprime aromatiquement sur des notes de café et de cuir à la persistance modérée.

Rappel : VdT - Terre Inconnue - Léonie 2003 : 13/3/06 (série de carignans)

LG14,5 - JP14,5 - PP14,5

  • § Parure de bonne densité, assez brillante.
  • § Nez encore boisé assez baroque: coco, orange, épices (genièvre, muscade), fourrure, réglisse. Le cacao et la cerise font penser au grenache. Relative complexité affriolante.
  • § Belle bouche dotée de tannins poudreux agréables. Cohérence, longueur, puissance, netteté, caractère. Le vin est tributaire des excès du millésime (chaleur).

 

18. Vin de Pays d'Allobrogie Mondeuse : Pierre Yves Péron «Champ Levat» (2006) - 12°

(100% Mondeuse)

DS13,5 - LG13 - MS(13) - MF13,5 - EG14. Note moyenne : 13,4 

  • Le nez s'ouvre sur les fruits noirs (mûre, cassis), la pivoine et le poivre.
  • La bouche est juteuse, épicée (poivre), florale.Un vin "propre" mais sans grande complexité nilongueur. Il aura lui aussi "balladé" la totalité des équipes, nous avons proposé un fer-servadou de Marcillac , sans grande conviction, d'autres sont partis sur une syrah du Nord du côté de St Joseph...

 

19. Saumur-Champigny : Clos Rougeard 2003 - 12,5°

(100% Cabernet Franc)

DS13,5 - LG14 - MS14 - MF14,5 - EG13,5. Note moyenne : 13,9 

  • La robe assez claire laissepoindre les premières traces d'évolution.
  • Le bouquet développe des notes animales, de viande, de sauce soja ainsi qu'un trait de vert sous forme d'effluves de ronce et de pivoine.
  • La bouche est fraîche, sur le bois de ronce mais dotée de tannins rugueux, limite asséchants... L'effet millésime est marqué pour un vin qui a amené plusieurs équipes sur la voie d'un pinot bourguignon plus évolué mais également d'un Bandol avec ses notes foxées et son astringence finale.

Rappel : Saumur-Champigny Clos Rougeard 2003 - 3/6/08

DS13,5/14 - LG13,5 - MS13,5.

(100% Cabernet Franc)

Nez foxé (limite puant), poivré, avec de l'amande et de la cerise. Trame tannique, amère, accrocheuse, raide, à l'instar de celle d'un Bandol. Anormalement peu de plaisir au rendez-vous.

 

20. Pauillac : Château Haut-Batailley 2004 - 13°

(65% Cabernet Sauvignon/25% Merlot/10% Cabernet Franc)

DS14 - LG14 - MS14 - MF13,5 - EG14,5. Note moyenne : 14

  • La robe apparaît rubis foncée.
  • Le nez s'ouvre sur des notes peu distinguées de caramel,de crème de cassis, de feuilles mortes, de menthol.
  • En bouche on retrouve un côté crémeux, concentré, à la limite de la surextraction. Le vin est doté d'une masse tannique importante mais rustique qui amènera nombre de dégustateurs à citer le malbec (mais la couleur avait tendance à infirmer cette hypothèse) oule tannat.

 

Bouteilles amenées au gré des dégustateurs

 

 

4ème série en 3 vins : Les rouges

 

21. Côtes du Roussillon Villages : Jean-Philippe Padie «Ciel Liquide» 2005 - 13,5°

(30% Carignan/30% Grenache/15% Syrah/15% mourvèdre)

DS12 - LG12,5 - MS12 - MF12,5 - EG13. Note moyenne : 12,4

  • Le nez semble fermé au départ puis s'exprime petit à petit sur des notes de cassis, de fruits confits, de poivre. Non dénué d'un certain caractèresauvage, il s'inscrit bien "dans la lignée des sans soufre"...
  • La bouche revêt un caractère acide, vert, sous-mâture qui n'est pas sans évoquer, une nouvelle fois, l'école Gauby.

 

22. Crozes-Hermitage : Delas «Domaine des Grands Chemins» 2006 - 12,5°

(100% Syrah)

DS15,5 - LG15 - MS15 - MF15,5 - EG15. Note moyenne : 15,2

  • Le nez se livre immédiatement de fort belle manière sur des notes d'orange cloutée, d'épices (cannelle), de lard, de cheminée. Très typé "syrah" du nord pour l'ensemble des dégustateurs.
  • En bouche, le jus est belle facture, fruité, épicé (poivre) et dévoile en finale une subtile note cendrée. L'ensemble, d'un bel équilibre, donne en l'état,un plaisir certain!

 

23. Côtes-du-Rhône : Domaine Charvin 2001 - 14°

(90% Grenache/ 10% Carignan)

DS15 - LG15,5 - MS15 - MF15 - EG15,5. Note moyenne : 15,2

  • La robe apparaît claire et légèrement ternie.
  • Le bouquet commence à dévoiler quelques traces d'évolution de cuir, de viande, de terre ainsi que des notes fruitées de cerise confite et de figue.
  • La bouche est plutôt chaleureuse, sur le tabac. On y retrouveun élégant"trait de vert", signature de Laurent Charvin, adepte de la vendange entière. L'ensemble donne à goûter un fort joli vin auquel certains reprocheront une certaine fermeté en finale...

 

 

5ème série en 2 vins : Les blancs

 

24. Arbois : La Cave de la Reine Jeanne «Traminer» 2006 - 12,5°

(100% Traminer)

DS13,5 - LG13 - MS13,5 - MF13 - EG13,5. Note moyenne : 13,3 

  • La robe se présente d'un jaune très clair.
  • Le nez, fermé de prime abord, dévoileensuite des notes d'agrumes, de pomme ainsi qu'une pointe fumée.
  • En bouche l'attaque est très vive, le vin est marqué par une acidité aiguisée et livre des notes monocordes de citron jaune.

 

25. Alsace Muscat : Domaine Schlumberger «Les Princes Abbés» 2007 - 12°

(100% Muscat)

DS14 - LG13 - MS14 - MF14 - EG13. Note moyenne : 13,6

  • La robe est claire avec des reflets gris.
  • Le nez est très aromatique sur des notes pures de raisin frais et de rose, très muscaté...
  • En bouche le vin se présentesec, frais, avec un léger CO2. L'ensemble est équilibré, propre tout en restant simple d'abord...

 

De la douceur...

 

 

26. Jurançon : Clos Lapeyre «Sélection»1995

(100% Petit Manseng)

DS13 - LG14 - MS14 - MF14 - EG14. Note moyenne : 13,9 Belle robe or aux légères inflexions vertes.

  • Le nez dévoile des notes exotiques de mangue, d'ananas en boîte mais également, signe d'une évolution prématurée, de noix, de rancio, de verveine ainsi qu'une curieuse odeur de nuoc-mam (sauce poisson).
  • La bouche elle-même ranciotée mais énergique s'exprime sur la mangue,le fruit confit et l'orange amère. L'ensemble, à l'origine clairement identifiable, nous laisse cependant sur notre faim...l'impression d'un "vin qui aurait subi un coup de chaud"...

 

27. Tokaji : Disznoko «5 Puttonyos Aszu» 1988 - 13°

(100% Furmint)

DS15 - LG15 - MS15 - MF15 - EG15. Note moyenne : 15 

  • La robe se présente troublée, très brune à reflets verts (topaze brûlée).
  • Le bouquet complexe et évolué livre des notes de poudre, de pruneau, de thym etde thé "earl grey".
  • La bouche est dotée d'une belle acidité conférant dynamisme et fraîcheur à cette bouteille aux arômes ranciotés. Deuxième flacon de tokaji 5 puttonyos dégusté en peu de temps(le précédent provenait du domaine Golya)et présentation similaire d'un vin faisant plus vieux que son âge (couleur, évolution oxydative)mais à la vigueur et à la complexité aromatique réelles. Le plaisir est là...

 

Conclusion :

 

La dégustation était placée sous le signe du "sans soufre" car un certain nombre des vins dégustés, notamment sur la partie "concours" de la soirée, appartenait à cette catégorie.

Le constat du soir est qu'ils ne nous ont pas convaincus. La plupart d'entre eux se présentant avec les travers les plus caricaturaux de ce type de vins (oxydation, volatile importante, manque de netteté aromatique) pourtant présentés par leurs revendeurs respectifs comme "très représentatifs de leur région et de leur(s) cépage(s)".

L'ensemble des dégustateurs présents a eu du mal à situer ces vins, censés représenter la typicité, le "vrai" goût du raisin...Les scores du jour sont d'ailleurs les plus bas jamais obtenus depuis le début de ces entraînements et tout le monde eu la même réflexion pour qualifier les séries concoctées par Thierry: "difficile"!

Il convient cependant de tempérer ce propos. Il ne s'agit pas de dire que tous les vins sans soufre ou peu protégés sont de qualité inférieure au reste de la production. Ce serait extrêmement réducteur, voire simpliste, certains producteurs ayant adopté cette "philosophie" produisant des vins capables de rivaliser avec n'importe lequel des "classiques" (on pense ici à Lapierre, à Barral ...). Simplement, il semble que ce parti prit "stylistique" supporte, encore plus mal que les autres, une quelconque médiocrité qui rend les vins immédiatement déviants et que même les vins réussis restent des produits terriblement "fragiles".

Une expérience pas si fréquente que cela en tout cas, intéressante, riche d'enseignements et à renouveler ultérieurement de façon à affiner encore l'approche de cette école oenologique...

 

Résultats : 

 

Résultats de la dégustation à l'aveugle selon le barème du Championnat de dégustation à l'aveugle organisé par la RVF.

 

EQUIPES :

Maxime France / Philippe Escapat

Laurent Gibet / Miguel Sennoun

Didier Sanchez

Eddy Gautier / Jean-Michel Perrussan

9ème vin

1

1

1

0

10ème vin

1

0

1

0

11ème vin

10

0

10

0

12ème vin

0

0

1

0

13ème vin

1

0

0

1

14ème vin

10

13

0

0

15ème vin

8

3

3

0

16ème vin

5

1

12

12

17ème vin

0

1

0

0

18ème vin

1

0

0

1

19ème vin

0

11

0

0

20ème vin

0

0

1

8

 

 

 

 

 

Résultats

37

30

29

22

 

 

 

 

 

Classement

1er

2ème

3ème

4ème

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Vous êtes ici : Accueil Dégustations Eclectiques 2009_01_06 Entraînement rvf Thierry