2008_11_18 Entraînement RVF Laurent

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (2008_11_18_Entrainement_RVF_Laurent_photos_5.pdf)Compte Rendu avec photos[ ]1226 Ko

 

 

Club toulousain In Vino Veritas

Entraînement en vue du championnat de France RVF

de dégustation à l'aveugle

Mardi 18 novembre 2008

 

 

 

 

 

La dégustation, dirigée par Laurent Gibet, est commentée par Philippe Ricard.

 

Quelques commentaires de contexte :

Pression atmosphérique : 1019 hpa - temps pluvieux - vent faible - 3/4 de lune - sensations de dégustation : moyennes.

Petite dégustation de révision qui se déroule en 3 parties :

1.      bouteilles offertes par Didier Sanchez

2.      bouteilles offertes par Laurent Gibet

3.      bouteilles amenées au gré des dégustateurs

Elles ont été ouvertes au moment du service puis carafées et présentées à l'aveugle, par série.

Les verres utilisés sont les « Expert » de Spiegelau.

DS : Didier Sanchez - LG Laurent Gibet - PR : Philippe Ricard - MS : Miguel Sennoun - CD : Christian Declume - MF : Maxime France - EG : Eddy Gautier.

 

 

 

Ordre de dégustation

(Nombre total de dégustateurs : 10)

 

 

 

Bouteilles offertes par Didier Sanchez

 

 

1ère série : 7 rouges

 

 

 

1. Côtes de Bourg : Château Fougas "Maldoror" 2006 - 13°

(Merlot 75%/Cabernet Sauvignon 25%)

DS13,5 - LG13 - PR13 - MS12,5 - MF14 - EG13,5. Note moyenne : 13,3

  • Visuel pourpre, très sombre et brillant.
  • Boisé bordelais (cacao, vanille, chêne) doublé d'arômes de fruits noirs, de menthol, de paille qui mettent le cap sur la rive droite.
  • Expression encore assez grossière (dureté tannique, trace de vert) sur une matière pourtant en chair, assez fraîche, initialement souple en attaque.

 

 

 

2. Saint-Julien : Château Gloria 2005 - 13°

(Cabernet Sauvignon 65%/Merlot 25%/Cabernet Franc 7% soit Cabernets 72%/Merlot 25%)

DS15,5+ - LG15,5 - PR15+ - MS15 - MF15 - EG14. Note moyenne : 15

  • Présentation violine, très sombre (tire sur le noir), peu brillante, avec du dépôt granuleux.
  • Senteurs "sérieuses" de cerise noire, de cassis, de caoutchouc brûlé, de ronces, d'épices, soutenues par un boisé aristocrate ambitieux, aiguillant sur sa région d'origine...
  • Le profil du cabernet impose une certaine austérité, une rigueur de tanins évidente (bien que fins), mais aussi une acidité quelque peu en relief. Une signature bordelaise 2005 sans surprise, avec un potentiel indéniable.

 

Rappels :

a. Saint-Julien - Château Gloria 2005 : 3/07/08 (LG)
DS16,5 - PC16,5 - LG15,5 - MS15,5. Note moyenne : 16
Expression torréfiée, fumée, avec un beau graphite (attestant d'un début de race aromatique).
Beaux tannins accrocheurs, du fruit, et une grande maturité qui ne s'exprime heureusement pas au détriment de la tonicité. Clair supplément de classe.
b. Saint-Julien - Château Gloria 2005 : 1/04/08 à l'ouverture (PR)
DS15,5+ - PR14,5 (Potentiel de 16) - CD15. Note moyenne : 15+
Robe assez impénétrable, noire, prune-violine sur son disque.
Trilogie explosive : bois (intense mais noble : toasté, vanille, moka, réglisse), fraîcheur (notes végétales, ronce) et fruits mûrs (cassis).
Fraîcheur, force tannique, densité caractérisent une bouche encore trop jeune : approche encore asséchante, directe, mais à la structure bien en place. Un potentiel indéniable.
Saint-Julien - Château Gloria 2005 : 1/04/08 après 5h d'aération (LG)
DS15,5+ - LG15+ - MS15. Note moyenne : 15,2
Nez très bordelais : boisé, vanillé, avec des notes de moka, de cassis, de réglisse.
Bouche plutôt robuste mais fine, semblant issue de raisins très mûrs. Cela nous fait pencher pour 2005 bien entendu, encore en gestation (on ne peut lui reprocher cet état de fait)
.

 

 

 

3. Côtes de Bourg : Château Brûlesécaille 2003 - 13,5°

(Merlot 60%/Cabernet Sauvignon 27%/Cabernet Franc 12% soit Merlot 60%/Cabernets 40%)

DS12 - LG12 - PR12 - MSED - MF12,5 - EGED. Note moyenne : (12,1 ou ED)

  • Robe prune, très sombre, brillante.
  • Profil sans trop d'éclat : vieille futaille, herbe sèche, poivron, réglisse, cassis presque surmûri.
  • Matière modeste quelque peu maltraitée par des tanins secs, dans un ensemble rugueux.

 

 

 

4. Chinon : Philippe Alliet "Vieilles Vignes" 2005 - 13°

(100% Cabernet Franc)

DS15,5/16 - LG15,5 - PR15,5 - MS15,5/16 - MF15 - EG15 . Note moyenne : 15,4

  • Apparence particulièrement sombre, saturée, violine, peu brillante.
  • Relief aromatique certain avec ces notes de gibier, fourrure, terre humide. Le cépage s'affirme peu à peu sur le poivron grillé, le petit pois.
  • Une certaine virilité dans cette bouche encore marquée par l'extraction, les tanins, l'acidité mais où l'ensemble, concentré, séveux, présente de sérieux gages pour l'avenir.

 

Rappel : Chinon - Philippe Alliet "Vieilles Vignes" 2005 : 15/04/08 (LG)
DS AM 15,5/16
- DS Soir 16+ - LG16 - MS16 - CD15. Note moyenne : 15,8
Nez animal, crayeux avec du végétal noble et un cassis impérial.
Jus solide, sanguin, aux goûts puissants (encre), de garde.

 

 

 

5. Vin de Savoie Mondeuse : Yves Girard-Madoux 2007 - 12°

(100% Mondeuse)

DS13,5 - LG13,5 - PR14 - MS14 - MF13,5 -  EG13,5. Note moyenne : 13,7

  • Robe sur l'éclat de la prime jeunesse, assez claire, très violine, brillante.
  • Fruité guilleret, presque à caractère primeur (framboise, fraise, griotte), quelque peu amylique, non sans orienter vers le piège du Beaujolais.
  • Simplicité et franchise caractérisent cette bouche rafraîchissante et fruitée. L'acidité quelque peu "montagnarde", ainsi qu'une expression de poivre mettront les plus attentifs sur la bonne voie, laissant les autres sur le gamay...

 

 

 

6. Sancerre rouge : Domaine Vincent Pinard "Charlouise" 2005 - 13°

(100% Pinot Noir)

DS13,5 - LG12 - PR12,5 - MS11,5 - MF13- EG14. Note moyenne : 12,8

  • Aspect prune, assez sombre, très brillant.
  • Boisé démonstratif (vanille, coco, toast) filtrant passablement la personnalité du pinot (cerise, noyau).
  • Bouche souple, féminine, à l'acidité intégrée, marquée, outre par un élevage indélicat, par une sensation crayeuse qui "colle" les muqueuses en finale, caractéristique qui, pour certains, signe son appellation.

 

 

 

7. Ermitage rouge : Domaine Ferraton Père et Fils "Le Méal" 2004 - 14,5°

(100% Syrah). Le Méal, un terroir de galets roulés exposé plein sud.

DS12 - LG12,5 - PR12,5 - MS14 - MF12,5 - EG14. Note moyenne : 12,9

  • A l'oeil, c'est très sombre, brillant, de coloration prune.
  • Puissants et riches effluves solaires : marc, confiture de cerise, gelée de cassis, camphre, café, épices. Plus de fortes notes boisées.
  • Même embonpoint en bouche où le bois, l'alcool, le sucre jouent de concert sans grand raffinement, mais surtout sans aucune parenté avec les caractéristiques habituelles de l'AOC. Un vin du Roussillon aurait été plus cohérent avec nos sensations.

 

 

 

2ème série : 7 rouges

 

 

8. Côtes de Bourg : Château Fougas "Maldoror" 2001 - 13°

(Merlot 75%/Cabernet Sauvignon 25%)

DS13 - LG13 - PR13 - MS12,5 - MF13 - EG13. Note moyenne : 12,9

  • Robe très sombre, très brillante, rubis (début d'évolution), à peine mêlée de pourpre.
  • Nez de merlot bordelais, tant par la maturité du cépage (fruits noirs presque confits) que l'expression boisée (torréfaction, cacao, moka).
  • La richesse et la maturité du merlot se retrouvent en bouche de façon quelque peu lactique et alcooleuse, avec concentration plus que distinction.

 

 

 

9. Saint-Estèphe : Château Les Ormes de Pez 2004 - 13°

(70% de Cabernet-Sauvignon, 10% de Cabernet Franc, 20% de Merlot soit Cabernets 80%/Merlot 20%)

DS14 - LG14 - PR13,5 - MS14 - MF14,5 - EG13,5. Note moyenne : 13,9

  • Coloration intense, pourpre, avec brillance.
  • Evocation de cabernet franc un peu léger (végétal, poivron), élevé (café, caoutchouc), un fruit plus discret (cerise).
  • Matière ronde, au fond quelque peu limité, mais à l'apparence aimable, à l'équilibre.

 

Rappels :

a. Saint-Estèphe - Château Les Ormes de Pez 2004 : 29/4/2008 (LG)

DS15 - DS14 - PC12 - LG13,5 - MS13,5 - CD15. Note moyenne : 13,8

Nez boisé, atlantique, herbacé.

Bouche à l'avenant, peu causante en l'état, légèrement amère. Ce soir, elle n'est pas résolue à se confier.

b. Saint-Estèphe - Château Les Ormes de Pez 2004 : 6/5/08 (PR)
DS14 - PC14 - LG13 - PR13 . Note moyenne : 13,5
Robe prune très sombre, mate.
Elevage bordelais assez classique (moka, vanille, tabac, cèdre), précédant le fruit.
Equilibre certain, une matière intéressante, de la chair, mais une présentation tannique un peu rugueuse en l'état, manquant d'amabilité.
c. Saint-Estèphe - Château Les Ormes de Pez 2004 : 29/4/2008 à l'ouverture (PR)
DS15 - PR14,5. Note moyenne : 14,8
Robe prune très sombre.
Joli nez bordelais : senteurs toastées, légèrement vanillées, grillé mesuré, moka, fruits présents. Elevage raisonnable.
En bouche, on retrouve cette mesure : assez dense, tanins fins, de la chair, on apprécie le fruit préservé, sincère, dans un ensemble cohérent et équilibré.
Saint-Estèphe - Château Les Ormes de Pez 2004 : 29/4/2008, après 5h d'aération (MS)
DS15,5 - LG15 - MS15. Note moyenne : 15,2
Nez dense, au fruit profond, sur le cassis, accompagné de notes grillées mesurées.
Bouche en accord avec le nez, aimable et profonde aux tannins fins et salivants.

 

 

 

10. Bordeaux : Domaine de Cambes 1999 - 13°

(60% Merlot /40% Cabernet Franc)

DS(12) - LG13,5 - PR14,5 - MS(13,5) - MF(12) - EG12. Note moyenne : (12,9)

  • Evolution marquée par des tonalités presque grenat, une intensité moyenne, une présentation mate.
  • Expression quelque peu évanescente, voire "pinotante" : fleurs fanées, fruits cuits, griottes, épices. Mais une sensation boisée persistante qui en limite la pureté.
  • Juteuse, déliée, fraîche, la matière est glissante, prenant encore une trame de pinot noir. Certains bloquent sur le bois trop présent.

 

 

 

11. Côtes de Bergerac : La Barde-Les-Tendoux 2005 - 14,5°

(70% Cabernet Sauvignon/30% Merlot)

DS11 - LG11 - PR11,5 - MS12,5 - MF11 - EG11. Note moyenne : 11,3

  • Aspect très sombre et brillant, violine.
  • Concentré de fruits noirs, de fraise confiturée, d'eucalyptus, clin d'œil aux cabernets édulcorés chiliens.
  • Richesse et maturité sans demi-mesure sur un vin sucré, chocolaté, réglissé, tannique, lourdaud. Plus démonstratif que buvable.

 

 

 

12. Madiran : Château Montus 2005 - 14,5°

(80% Tannat et 20% Cabernet Sauvignon)

DS13 - LG12,5/13 - PR13 - MS13,5 - MF12,5 - EG13 . Note moyenne : 13

  • Robe saturée, noire, brillante, à peine violine en bordure.
  • Discret, sombre, le verre diffuse quelques vagues notes de fruits noirs, de poire au sirop pour Laurent, d'épices, une sensation végétale.
  • Générosité et maturité de matière n'arrivent pas à cacher un profil extrait, massif, tannique, sec, encore bien trop "brut de fonderie",

 

 

 

13. Bandol : Domaine Tempier "La Migoua" 2005 - 14,5°

(Mourvèdre 50%/Cinsault 25%/Grenache 20%, complété d'une touche de syrah). Elle est issue du lieu-dit Beausset, perché sur le versant sud du massif du Beausset-Vieux. Le terroir est complexe composé d'argiles et de calcaire sur une grande variété de sols (caillouteux puis argiles rouges, ocres et presque bleues parfois).

DS14,5/15 - LG14,5/15 - PR14 - MS15 - MF15 - EG15. Note moyenne : 14,8

  • Apparence sombre, très brillante, pourpre.
  • Fruits noirs, un peu confits (cerise, cassis), notes florales, amyliques.
  • Bouche mûre, dense, fruitée, suffisamment acide, mais sur une expression tannique encore ingrate, ferme, bridant le plaisir jusqu'à la raideur.

 

Rappel :

Bandol - Domaine Tempier "La Migoua" 2005 : 24/6/08 à l'ouverture (PR)

DS15,5 - PR16,5 . Note moyenne AM : 16

Robe violine, bien sombre et brillante.

Plaisir d'un fruit pur, frais, tonifiant, relevé de traces viandées.

Bandol très accessible, « civilisé », au jus d'une grande finesse. Impressions de velours, fruit croquant, corps plein à la tenue impeccable. Finale ferme.

Le vin confirme la maestria du domaine. Avenir radieux...

Bandol - Domaine Tempier "La Migoua" 2005 : 24/6/08 après 5h d'aération (LG)

DS15,5/16 - LG14 - MS15,5 . Note moyenne SOIR : 15,1

Un nez qui renarde, englobant des notes de fraise, de cerise confite, de marc, de poivre.

Bouche avec du socle, fraîche, relativement fruitée avec une certaine raideur.

 

 

14. Patrimonio : Domaine Arena "Morta Maio" 2006 - 13°

(Nielluccio 100%)

DS13,5 - LG13 - PR13,5 - MS13,5 - MF13,5 - EG14. Note moyenne : 13,5

  • La série continue sur ces robes violines, très sombres, toujours bien brillantes.
  • Signature austère : herbe sèche, laurier, ronces, caoutchouc, pointe animale. Du caractère à défaut de charme.
  • Un petit côté "naturel" dans ce vin pétillant, légèrement sucré, aux tanins rustiques, une finale minérale ferme. On ne rigole pas...

 

Rappel : Patrimonio - Domaine Arena "Cuvée Morta Maio" 2006 : 24/6/2008 à l'ouverture (PR)
DS13,5 - PR14,5 . Note moyenne AM : 14
Robe violine, très sombre, brillante.
Fraise écrasée, poivre, laurier, quelques notes d'alcool : assez austère, bien sudiste.
Début en finesse et rondeur, puis durcissement progressif pour finir sur une fermeté franchement minérale (on en perd sa salive...).

Patrimonio : Domaine Arena "Cuvée Morta Maio" 2006 : 24/6/2008 après 5h d'aération (LG)
DS13,5 - LG12 - MS12,5 . Note moyenne SOIR : 12,7

Nez lacté, évoquant un peu la boîte à pharmacie.
Bouche initialement perlant, pour des goûts peu sophistiqués de pomme blette ; minéralité sensible.

 

 

 

Bouteilles offertes par Laurent Gibet

 

 

3ème série : 5 rouges

 

 

15. Pessac-Léognan : Château Malartic-Lagravière 2004 - 13°

(50%Cabernet Sauvignon/45% Merlot/5% Cabernet Franc)

DS15 - LG15 - PR14,5 - MS14,5 - MF14 - EG14. Note moyenne : 14,5

  • Couleur prune, très sombre, assez mate.
  • Sensations mûres, fruitées, poivrées, quelque peu lardées (fumée), doublées d'un empaquetage très bordelais, lactique, boisé, torréfié.
  • Bouche aromatique, souple, juteuse, peut-être un rien sucrée, s'affermissant peu à peu sur sa structure tannique.

 

Rappels :

a. Pessac-Léognan - Château Malartic La Gravière 2004 : 12/06/2008 (LG)

DS16 - LG15+. Note moyenne : 15,5

Nez boisé, lacté, avec du cassis, de la réglisse, légère impression fumée.

Bouche solide, avec une certaine fermeté tannique. Du potentiel.

b.Pessac-Léognan - Château Malartic La Gravière 2004 : 20/11/2007 après 5h d'aération (LG)

DS15,5 - PC16,5 - LG16 - MS16. Note moyenne : 16

Expressivité fruitée ragaillardissante, avec des effluves de bois précieux, de fumée légère. Belle composition fine et fraîche, florale, pour une impression légèrement sucrée.

 

 

 

16. Médoc : Château Les Grands Chênes 2004 - 13°

(50% Merlot/45% Cabernet Sauvignon/5% Cabernet Franc)

DS13,5  - LG14 - PR14 - MS13 - MF13 - EG14,5. Note moyenne : 13,7

  • On se rapproche du noir, mat, avec un mince disque prune.
  • Maturité et boisé signent un nez assez "moderne", sur des notes confites, chocolatées, mentholées.
  • Matière rondouillarde, travaillée, suave, à la richesse aimable, mais sans réelle grandeur d'âme.


Rappels :
a. Médoc - Château Les Grands Chênes 2004 : 29/4/2008 à l'ouverture (PR)

DS13,5 - PR13,5 . Note moyenne : 13,5

Robe quasi noire, aux bords prune encore légèrement violine.

Style bordelais affirmé, notamment au niveau de l'élevage : boisé, café, moka, fumé, menthol.

Matière travaillée, à la présentation fardée, assez racoleuse, à la partiton toute en rondeur et crème boisée. Nous semble assez superficiel.

Encore un vin qui fait régulièrement le grand écart dans nos dégustations.

Malheureusement, cette fois-ci, c'était pas dans le bon sens...

Médoc - Château Les Grands Chênes 2004 : 29/4/2008 après 5h d'aération (MS)

DS13,5 - LG14,5 - MS14. Note moyenne : 14

Cuir, réglisse, un joli boisé qui accompagne le bouquet avec ses notes de moka, sans couvrir le fruit.

De la mâche pour une présence en bouche sérieuse. Les tannins paraissent cependant rustiques, et le vin perd son fruit à l'aération.

b. Médoc - Château Les Grands Chênes 2004 : 20/11/2007 à l'ouverture (PR)

DS13,5 - PR13,5 - CD14 - BLG14. Note moyenne : 13,8

Robe brillante, assez fluide, prune, de forte intensité colorante.

Nez mêlant fraîcheur et maturité dans une enveloppe toujours dominée par l'élevage : poivron rouge, cerise noire, café, fumé, grillé.

Richesse ostentatoire en bouche, privilégiant la démonstration d'un élevage sans mesure (enrobant la bouche de crème, d'impression de sucrosité) à toute forme d'élégance et de subtilité. Finale brutale, sans finesse, plutôt brève.

Médoc - Château Les Grands Chênes 2004 : 20/11/2007 après 5h d'aération (LG)

DS16,5 - PC16,5 - LG16,5 - MS16,5. Note moyenne SOIR : 16,5

Robe foncée. Nez expressif, vivant, déclinant des senteurs de fruits noirs, de moka, de fleurs capiteuses. La matière remplit bien la bouche, avec des tannins arrondis. Cohérence, délicatesse et suavité, pour un joli grain, qui a l'heur d'offrir en prime un beau suivi.

c. Médoc - Château Les Grands Chênes 2004 : 25/10/2007 à l'ouverture (PR)

DS17 - PR17 - CD16,5 - BLG17. Note moyenne AM : 16,9

Robe brillante, assez fluide, très sombre, rubis aux reflets prune.

Nez évident de fruit (cerise noire, cassis), relativement pur et spontané (pas de trace boisée), frais (menthe poivrée).

Finesse éloquente, maturité juste, délicieusement expressive, n'écrasant ni la fraîcheur ni la franchise d'une bouche au fruité presque gourmand. Belle concentration, bel équilibre pour ce vin généreux, aux tanins fondus. La finale laisse juste percevoir quelques notes chauffées, réglissées, l'eucalyptus, mais sans excès, sans brider l'harmonie générale.

Médoc - Château Les Grands Chênes 2004 : 25/10/2007 après 5h d'aération (LG)

DS17 - PC16,5 - LG16 - MS16,5. Note moyenne SOIR : 16,5

Un nez nullement aguicheur (comme certains autres vins huppés de la série) : ni "sucré", ni velouté, aucune oeillade boisée vulgaire. Le fruit est assez crémeux mais englobé dans une trame austère qui sent la cerise, la myrtille, la terre humide, la créosote, le cachou. Bouche virile, de bonne tenue, aux fortes flaveurs de goudron. Elle semble limitée en termes de tannins et de longueur (le terroir n'est peut-être pas de premier choix ?). L'élevage semble aussi plus permissif (moins travaillé, ostentatoire ?).

J'avoue avoir été sensible (biais cognitif) à l'enthousiasme général de mes partenaires de dégustation sur cette expression solide et sérieuse (ma note immédiate étant plus basse).

d. Médoc - Château Les Grands Chênes 2004 : 2/11/07 - 15,5/20

Robe foncée. Nez assez "sombre" délivrant des senteurs de qualité : moka, fruits noirs bien mûrs, cerise écrasée, terre, chocolat, réglisse, fleurs (entre violette et jacinthe). Bouche assez soyeuse, avec de la rondeur et du fond. Soupçon lacté et pointe de goudron pour une trame ni ultimement racée ou fine ni très persistante mais au développement irréprochable.

Le lendemain : le goudron est plus intense, qui l'emporte sur la réglisse (finale un poil amère). Belle composition, sans lourdeur, pour une acidité bien en place. Flaveurs de crème de mûre, de tabac (froid), de cachou Lajaunie pour une expression dont la (relative) sévérité est compensée par une agréable maturité de fruit et des tannins pas excessivement fins mais polis.

3ème dégustation pour moi : 15,5 - 16 - 15,5 (jugement homogène)

 

 

 

17. Pessac-Léognan : Château Smith-Haut-Lafitte 2004 - 13°

(60% Cabernet Sauvignon/30% Merlot/5% Cabernet Franc)

DS14 - LG15,5 - PR14,5 - MS(13,5) - MF13,5- EG15,5. Note moyenne : 14,4

  • Robe très sombre, brillante, prune.
  • Mélange olfactif de cassis, poivron, paille, futaille, fumée, graphite, bois brûlé, bien typé Bordeaux.
  • Bouche assez fraîche, concentrée, équilibrée, mais desservie ce soir par une masse tannique sévère. L'austérité du cabernet prévaut sur la maturité du merlot. Mais la finesse et potentiel rassurent...

 

 

 

18. Beaune 1er cru « Les Chouacheux » : Domaine Chantal Lescure 2004 - 13°

(100% Pinot Noir)

DS13 - LG13,5 - PR13,5 - MS(13)? - MF(?) - EG13. Note moyenne : 13,2

  • Registre assez sombre, rubis, brillant.
  • Etrange sensation mêlant le fruité mûr du pinot (griotte, noyau, pointe kirschée) et le végétal (asperge, céleri).
  • Matière fine, tenue, mais peu généreuse, austère, avec une finale un rien rustique. Un échantillon plutôt méconnaissable pour Laurent, voire pas très net...

 

Rappel : Beaune 1er cru "Les Chouacheux" - Domaine Chantal Lescure 2004 : 21/2/07 (LG) - 16/20

Couleur assez prononcée, évolution sensible. Olfaction profonde de qualité, délicate, automnale : du fruit (griotte, framboise), des fleurs (rose fanées, jacinthe), de la betterave rôtie : cet ensemble terrien est assez tentant.

La bouche confirme ce plaisir avec une chair gourmande, de caractère, convenablement mûre, longue, dopée par une belle acidité. Charme très vespéral ... propice aux retrouvailles apaisantes avec un joli pinot bourguignon.

 

 

 

19. Anjou Villages : Patrick Baudoin 2001 - 11,5°

(60% Cabernet Franc/40% Cabernet Sauvignon)

DS14 - LG13,5 - PR14 - MS13,5 - MF14,5 - EG14,5. Note moyenne : 14

  • Début de nuance grenat qui signe une petite évolution sur cet échantillon foncé, légèrement opaque.
  • Identification rapide du cépage, quelque peu évolué, par ses notes foxées, la fourrure, le poivron, le graphite, dans un style froid et austère.
  • On retrouve cette rigueur en bouche, avec une matière recroquevillée sur ses tanins, sa minéralité, son acidité. Mais l'ensemble reste cohérent.

 

 

 

4ème série : 5 blancs

 

 

20. Graves : Château La Motte Despujols 2006 - 12,5°

(80% Sauvignon/20% Sauvignon Gris)

DS13 - LG13 - PR13 - MS13,5 - MF12,5 - EG13. Note moyenne : 13

  • Vin paille aux reflets grisâtres.
  • La pomme domine outrageusement au nez (nous éloignant du sauvignon), secondée d'arômes d'ananas, fruits exotiques, pamplemousse, fleurs blanches, avec une pointe d'oxydation.
  • Corps modeste, rondelet, à la mollesse sudiste, relativement fade si ce n'est cette pomme récurrente... Un mauzac gaillacois semblait être une piste...

 

 

 

21. Saint-Véran : Nicolas Rousset 2004 - 13°

(100% Chardonnay)

DS13,5 - LG14,5 - PR14,5 - MS15 - MF14 - EG14. Note moyenne : 14,3

  • Robe paille, claire.
  • Expression mesurée, sur les fruits blancs, le miel, la croûte de fromage.
  • Bouche gourmande, ample, s'exprimant telle une douceur sucrée (laquelle, d'ailleurs, l'éloigne de ses origines). Modeste, mais charmeuse, avec un certain fond minéral.

 

Rappel : St-Véran - Nicolas Rousset 2004 : 22/8/08 (LG) - 15,5/20

Une belle bouteille, fruitée (pomme, ananas), avec du minéral (roche). De la vie, de l'éclat pour une tenue appréciable.

 

 

 

22. Côtes du Ventoux : Domaine Valcombe «La Sereine» 2001 - 14,5°

(80% Roussanne/20% Grenache)

Bouteille bouchonnée.

 

 

 

23. Meursault  Bouchères : Maison Jadot 2001 - 13,5°

(100% Chardonnay)

DS13,5 - LG13 - PR13 - MS12 - MF14 - EG13,5. Note moyenne : 13,2

  • Couleur classique du chardonnay, jaune aux nuances vertes soutenues.
  • Impressions lactiques et citronnées, mêlées de pomme oxydée, de rhum, de beurre, de jaune d'œuf.
  • Matière sans grand relief, souple, assez large, marquée d'un grillé notoire, de traces d'alcool.

 

 

 

24. Vin de Table de France : Thierry Michon « Cuvée Soleil Levant » (2004) - 13°

(100% Chenin)

DS14,5 - LG14,5 - PR14,5 - MS15 - MF14,5 - EG14. Note moyenne : 14,5

  • Aspect assez terne, jaune aux reflets dorés.
  • Style oxydatif sur des odeurs de pomme, poire, miel, dans un fruité simple mais guilleret.
  • Bouche en gourmandise, souple, fruitée, dynamisée par une pointe de CO² ; pas vraiment complexe, mais sur un registre assumé d'harmonie et de plaisir immédiat...

 

Rappel : Vin de Table de France : Thierry Michon « Cuvée Soleil Levant » (2004) : 1/8/08 (LG) - 15,5/20

Surprise initiale avec un nez exsudant beaucoup de bois (vanille, caramel) couvrant des notes assez baroques (fruits exotiques, orange, crème pâtissière, noix de coco). L'air estompe légèrement cette sensation et délivre des senteurs presque surmûries d'hydromel (pomme, miel), de citron, d'épices, de badiane, dans un registre un peu oxydatif  (pour faire penser au Roussillon, style Gauby).

Bouche charnue, capiteuse mais sans excès, dans laquelle la sensation boisée est moins gênante. Profil insinuant, prégnant, épicé (gingembre), pour une bouche qui imprime gentiment sa marque sur un fond minéral et une finale aux beaux amers. Un vin d'auteur sur des vieilles vignes de chenin (et un vin non commenté sur le site du domaine).

 

 

 

Bouteilles amenées au gré des dégustateurs

 

 

5ème série : 3 blancs

 

 

25. Domaine de Courcel : Bourgogne Chardonnay 2005 - 12,5°

(100% Chardonnay)

DS14,5 - LG14,5 - PR14,5 - MS14,5 - MF15- EG14,5. Note moyenne : 14,6

  • On retrouve les caractéristiques visuelles du cépage, avec ses abondants reflets verts...
  • Nez mûr et expansif, délivrant ses parfums de poire, pomme, ananas, noisette, vanille, fougère.
  • Matière dodue, riche, aromatique, toute en volume (pointe d'alcool) mais gardant une ligne fraîche, tenue, ainsi qu'une pointe d'amertume intéressante en finale.

 

 

 

26. Côtes du Roussillon : Domaine Laguerre « Le Ciste » 2006 - 13,5°

(30% Grenache Blanc, 20% Marsanne, 20% Roussanne, 20% Rolle, 10% Macabeu)

DS14 - LG14 - PR14,5 - MS14 - MF14,5- EG13. Note moyenne : 14

  • Robe paille aux reflets jaunes et gris.
  • Présentation assez complexe, conjuguant l'identité sudiste (maturité du fruit - pomme -, anis, rhum), fraîcheur (citron, fougère) et arômes de réduction assez élégants de l'élevage (grillé noble, yaourt, œuf).
  • Dualité entre maturité (rondeur, mâche, gras miellé, fruité) et acidité prononcée de la matière qui aiguille certains vers les blancs du Château Simone.

 

Un style proche également de G. Gauby, avec une acidité toutefois moins extrême.

 

 

 

27. Vin de Savoie Chignin-Bergeron : Domaine des Grandes Vignes 2006 - 13,5°

(100% Roussanne)

DS14,5 - LG14,5 - PR15 - MS14,5 - MF14,5- EG15. Note moyenne : 14,7

  • Teinte paille aux reflets verts.
  • Franche expression aromatique: fleurs blanches, citron, miel, croûte de fromage, grillé, pointe iodée. Hésitation sur Chablis, si ce n'est quelques notes de fruits exotiques.
  • Acidité et minéralité rafraîchissantes, tranchantes, dans une bouche pourtant non dénuée de gourmandise. La plupart buttent encore sur Chablis, d'autres partent vers le chenin, voire le sauvignon ! Mais certains relèvent une générosité, du gras, qui les met sur la bonne voie.

 

 

 

6ème série : 7 rouges

 

28. Côtes de Bourg : Château Fougas « Maldoror » 2003 - 13°

(Merlot 75%/Cabernet Sauvignon 25%)

DS13 - LG13 - PR13 - MS13,5 - MF13,5- EG13. Note moyenne : 13,2

  • Aspect prune, particulièrement sombre, plutôt mat.
  • Merlot atlantique, associant les fruits noirs mûrs, presque confits, alcoolisés, le menthol, l'anis, ainsi qu'une signature torréfiée.
  • Matière indiquant un millésime solaire: riche, ronde, légèrement sucrée, avec même une pointe de mollesse qui en limite la digestibilité.

 

 

 

29. Vin d'Alsace : Domaine Trimbacht Pinot Noir « Réserve » 2002 - 12,5°

(100% Pinot Noir)

DS12 - LG12 - PR12 - MS13 - MF12 - EG13,5. Note moyenne : 12,4

  • Evolution notoire: impression décharnée, sur le grenat et l'orangé.
  • Orange, zeste (guignolet), pointe de Viandox, de nuoc-mam: on reste sur une connotation évoluée.
  • Bouche quelque peu usée, âpre, assez fluette, tenue par une acidité un rien citrique. Certains misent juste tandis que d'autres sont tentés par le Poulsard.

 

 

 

30. Côtes de Bourg : Château Brûlesécaille 2003 - 13,5°

(Merlot 60%/Cabernet Sauvignon 27%/Cabernet Franc 12% soit Merlot 60%/Cabernets 40%)

DS13 - LG13 - PR13 - MS12,5 - MF13- EG13. Note moyenne : 12,9

  • Robe très sombre, brillante, prune.
  • Expression quelque peu austère du cabernet: végétal, poivron, herbes sèches, menthol, relevé de notes d'élevage très bordelaises (moka, grillé, bois brûlé).
  • Impression initiale de rondeur, contrariée par la sécheresse des tanins, une sensation de futaille et de rugosité qui limitent actuellement le plaisir.

 

 

 

31. Côtes de Bourg : Roc de Cambes 1999 - 13,5°

(Merlot 60%/Cabernet Sauvignon 25%/Cabernet Franc 10%, Malbec 5% soit Merlot 60%/Cabernets 35%)

DS13,5 - LG13 - PR12,5 - MS13 - MF13,5- EG14. Note moyenne : 13,3

  • Robe sombre, très brillante, rubis, avec une once de grenat visible sur les bords du disque.
  • Mûr, évolué, avec des senteurs de cerise, noyau, fumée, havane, une pointe animale, mais surtout un boisé musclé, sur le coco, la vanille, le chêne chauffé.
  • Bouche corsée, fine mais ferme, encore trop contrainte par son élevage qui en bride la personnalité. Finale assez brève, sur une note d'amertume.

 

 

 

32. Chinon : Domaine René Couly (Couly-Dutheil) 2006 - 14°

(100% Cabernet Franc)

DS14 - LG14 - PR14 - MS14 - MF14,5- EG14,5 . Note moyenne : 14,2

  • Jeunesse bien visible par son côté pourpre, intense, très sombre et brillant.
  • Cabernet sans surprise, sur un cassis joyeux, des notes quelques peu végétales (poivron, herbe, paille), une sensation minérale.
  • Matière fraîche, volontaire, fruitée, à la présentation encore assez raide, tannique, sans vraiment grande amabilité, demandant du temps pour s'assouplir.

 

 

 

33. Bourgueil : Domaine de la Butte « Le Pied de la Butte » 2007 - 12,5°

(100% Cabernet Franc)

DS14 - LG14 - PR14 - MS14,5 - MF15- EG15. Note moyenne : 14,4

  • Coloration d'un vin en début de vie: violine, assez sombre, très brillant.
  • Expression primaire d'un fruit sincère, net, «nature», agrémenté de nuances végétales classiques ainsi qu'une pointe foxée.
  • Même franchise fruitée en bouche, tonifiée par un léger CO². Ensemble terreux, minéral, encore un peu rustique, mais structuré sur une jolie chair.

 

 

 

34. Coteaux du Languedoc : Château Puech-Haut 2004 - 14°

(55% Grenache/35% Syrah/10% Carignan)

DS11,5 - LG12,5 - PR12 - MS11,5 - MF12,5- EG13. Note moyenne : 12,2

  • Vin prune, très sombre, brillant.
  • Identité solaire digne d'un VDN: cerises confites, fruits noirs cuits, chocolat, alcool, le tout bien rehaussé de bois.
  • Bouche souple, ronde, au style moderne très mûr et boisé qui flirte avec la lourdeur. Finit tannique, collant et fatigant.

 

 

 

7ème série : 3 liquoreux

 

 

35. Gaillac Doux : Domaine Barreau « Caprice Automne » 2001 - 12°

(50% Mauzac, 20% Loin de l'œil, 20% Muscadelle, 10% Sauvignon).

DS14 - LG14 - PR14 - MS13,5 - MF14- EG14. Note moyenne : 13,9

  • Présentation flatteuse sur le vieil or, avec des reflets orange brillants et d'étonnantes impressions de vert.
  • Forte sensation de pomme, pomme au four, accompagnée de notes de fruits confits, d'orange, de zeste, mais aussi d'inattendues odeurs végétales (géranium).
  • Matière généreuse, tant en arômes qu'en sucre, mais avec un léger déficit acide qui ne peut éviter la mollesse. Finale sur l'orange amère.

 

 

 

36. Monbazillac : Domaine de Pécoula « Cuvée Prestige » 1997 - 13,5°

(72% Sémillon/15% Sauvignon/13% muscadelle)

DS15 - LG15,5 - PR15 - MS15 - MF14,5- EG15. Note moyenne : 15

  • Visuel sur l'orange sombre, avec quelques reflets jaunes et verts sur le disque.
  • Offre riche, confite, assez complexe: ananas, mandarine, abricot, miel, zeste, pointe de truffe, notes d'huître.
  • Grosse liqueur dans cette bouche tout en largeur, grasse, préservant toutefois l'harmonie d'ensemble.

 

 

 

37. Sauternes : Cru Claverie 1976 - (degré non indiqué)

(Sémillon majoritaire puis sauvignon et muscadelle)

DS15,5 - LG15 - PR17 - MS15,5 - MF16 - EG17 (car c'est mon année de naissance) . Note moyenne : 16

  • Encore une robe orange soutenue du plus bel effet !
  • Nez botrytisé fin et complexe: fruits secs, raisins de Corinthe, ananas, orange, pomme, camphre, miel d'acacia, ainsi qu'un côté rouille souligné.
  • Texture délicate, sucre fondu, fruité tonique (citron vert, orange amère, zeste), belle fraîcheur préservée: le vin reste sur un équilibre subtil qui le rend à la fois digeste et raffiné. Fondu, frais, mais sans véritable éclat pour certains.

 

 

 

Résultats

 

Résultats de la dégustation à l'aveugle selon le barème du Championnat de dégustation à l'aveugle organisé par la RVF.

 

 

EQUIPES

Didier Sanchez

Philippe Ricard/ Philippe Escapat

Jean-Michel Perrussan/ Eddy Gautier

Miguel Sennoun/ Maxime France

Claude Cherbourg/ Christian Declume

15ème vin

8

8

11

13

8

16ème vin

12

9

0

0

8

17ème vin

1

13

12

7

1

18ème vin

1

9

8

0

1

19ème vin

7

8

7

7

8

20ème vin

1

0

0

1

0

21ème vin

0

1

0

0

0

23ème vin

11

9

11

9

0

24ème vin

13

10

10

0

7

35ème vin

15

0

0

12

9

36ème vin

12

13

13

15

12

 

 

 

 

 

 

Résultats

81

80

72

64

54

 

 

 

 

 

 

Classement

1er

2ème

3ème

4ème

5ème

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Vous êtes ici : Accueil Dégustations Eclectiques 2008_11_18 Entraînement RVF Laurent