2008_07_03 Entrainement RVF Didier

Le Compte Rendu complet de cette dégustation de 46 vins de toutes régions de France est disponible au lien suivant:

 


Club toulousain In Vino Veritas

Entraînement en vue du championnat de France RVF

de dégustation à l’aveugle

Jeudi 3 juillet 2008

 

 

 

La dégustation, préparée par Didier Sanchez, est commentée par Laurent Gibet.

 

 

Quelques commentaires de contexte :

Le dernier entrainement ! 2 jours avant la finale…

Tous les échantillons ont été stockés dans une cave de service, à température adaptée, 10 jours avant notre rendez-vous.

Ils ont tous été ouverts juste avant le début de la séance.

Ils ont ensuite été carafés au moment du service, présentés à l’aveugle, par série.

Les verres utilisés sont les «Expert» de Spiegelau.

DS : Didier Sanchez – PC : Pierre Citerne – LG : Laurent Gibet – MS : Miguel Sennoun.

 

Ordre de dégustation

(Nombre total de dégustateurs : 10)

 

1ère série en 3 vins : Champagne et Vouvray

 

 

1. Vouvray : Domaine du Clos Naudin - Philippe Foreau Brut Réserve 2002

DS15 - PC15,5 - LG15,5 - MS15,5. Note moyenne : 15,4

(Chenin 100%)

Nez assez puissant, mûr : pomme, huître, agrumes, craie.

Une bulle fine, de la personnalité, et une forme de tonicité débridée.

 

 

2. Champagne Jacquesson Grand Cru Extra Brut Avize 1997

DS16 - PC15 - LG15 - MS15,5. Note moyenne : 15,4

(100% de chardonnay). Cette cuvée est issue de Chardonnay en provenance des parcelles de La Fosse, Némery et Champ Caïn, plantées entre 1962 et 1983.

Expression très marquée BdB. Classe minérale, fruitée, fleurie. Bouche tranchante, un brin sévère, citronnée, effectivement extra-brute.

 

Rappel : Champagne Grand Cru Jacquesson Avize Extra Brut 1997. Le 03/06/2008 (par LG).

DS17 - LG16,5- MS15,5. Note moyenne : 16,3

Expression altière de blanc de blancs qui dispense un panaché de belles senteurs : brioche, fruits et fleurs blancs, citron.

Bouche solide, trépidante, à la fois riche et nerveuse (très « 1996 », goûté encore plus grand au domaine). Savoureusement apéritive, bien nette, à la cohérence ravigotante.

 

 

3. Champagne Jacquesson (Autrefois baptisée « Signature ») 1996

DS16,5 - PC15,5 - LG15 - MS16. Note moyenne : 15,8

(56 % Pinot Noir/44% Chardonnay). Dans les années d'exception, Jacquesson procède à l'assemblage de certains de ses meilleurs foudres de Grands Crus, auxquels s'ajoutent parfois les plus belles parcelles de Dizy, classées Premiers)

On devine plus ici un mélange des 2 cépages principaux champenois. Senteurs de pêche, d'épices, de miel, d'agrumes. Bouche fine, à l'acidité soutenue, associée à une certaine virulence.

 

 

 

2ème série en 14 vins : Merlot - Cabernet Sauvignon et Franc - Pinot noir - Grenache - Syrah - Mourvèdre - Nielluccio

 

 

4. Pomerol : Château Bel-Air 2005

DS13,5 - PC12,5 - LG13,5 - MS13,5. Note moyenne : 13,3

(Merlot 100%)

Très merlot : fruits cuits, noyau, menthol, réglisse.

Bouche relativement lisse, un peu amère, pas spécialement brillante.

 

Rappel :

Pomerol - Château Bel-Air 2005. Le 29/4/2008 à l’ouverture (par PR)

DS13 - PR13. Note moyenne : 13

  • Robe très sombre, prune, avec quelques reflets violine.

  • Senteurs encore un brin timides : fruits noirs, violette.

  • Expression aromatique agréablement fruitée, mais une certaine maigreur en bouche : l’acidité et la présence tannique (sans surprise à ce stade) dominent un peu trop une matière sans le fond nécessaire pour courir un 10000 mètres...

Pomerol - Château Bel-Air 2005. Le 29/4/2008 après 5h d’aération (par MS)

DS13 - LG13 - MS13,5. Note moyenne : 13,2

  • Impression Atlantique de cabernet (erreur), discret au boisé intégré.

  • Un certain soyeux pour des tannins qu'on sent nombreux. La matière un peu mince et végétale est dominée par une acidité prononcée.

 

 

5. Haut-Médoc : Château La Tour Carnet 2005

DS13,5 - PC11 - LG13 - MS12,5. Note moyenne : 12,5

(Merlot 50%/Cabernet Sauvignon 40%/Cabernet Franc 7%/Petit Verdot 3% soit Merlot 50%/Cabernets 47%)

Un boisé généreux (grandiloquent), vanillé. Notes complémentaires sous-jacentes de fleurs et de réglisse.

Bouche à l’avenant, assez extraite, qui ne retient pas vraiment notre attention car elle manque de raffinement aromatique.

 

 

6. Saint-Julien : Château Gloria 2005

DS16,5 - PC16,5 - LG15,5 - MS15,5. Note moyenne : 16

(Cabernet Sauvignon 65%/Merlot 25%/Cabernet Franc 7% soit Cabernets 72%/Merlot 25%)

Expression torréfiée, fumée, avec un beau graphite (attestant d’un début de race aromatique).

Beaux tannins accrocheurs, du fruit, et une grande maturité qui ne s'exprime heureusement pas au détriment de la tonicité. Clair supplément de classe.

 

 

7. Châteauneuf-du-Pape : Domaine Charvin 2005

DS16,5/17 - PC16 - LG17 - MS16,5 . Note moyenne : 16,6

(Grenache 82%/Syrah 8%/Mourvèdre 5%)

Nez associant des notes raffinées de cerise à l'alcool, de poivre, de figue, de trait de grenache ("verdeur" astucieuse, marc). Elégance et finesse florale pour une expression très "blanche", qui me rappelle le style de Reynaud (Fonsalette ou Pignan, ici ?). La classe offerte et une grande gourmandise.

J'aime particulièrement ce type de vin plein, fin, parfaitement digeste, qui évite les pièges de la démonstrativité, de la lourdeur, de l'ardence ...

 

Rappel :

Châteauneuf-du-Pape - Domaine Charvin 2005. Le 01/4/2008 à l’ouverture (par PR).

DS16,5+ - PR16,5 - CD16. Note moyenne : 16,3

  • Robe assez claire, au rubis un peu terne.

  • Senteurs éclatantes, pures, intenses : cerise, noyau, poivre, plantes aromatiques.

  • Belle présentation sur l’équilibre, le vin privilégiant la fraîcheur, la tension, la franchise aromatique. Jeunesse encore un peu stricte qui devrait s’épanouir avec le temps, s’appuyant sur un socle sérieux. Un classique réconfortant.

Châteauneuf-du-Pape - Domaine Charvin 2005. Le 01/4/2008 après 5h d’aération (par LG).

DS16 - LG15+ - MS15. Note moyenne : 15,5

Nez très castelnovien semblant un peu fragile (peu protégé ? : grenadine, raisin de Corinthe) : cerise, épices, poivre, olive, laurier. Beaucoup de fraîcheur.

Une interprétation fruitée, déterminée, solide, retenue (alcool pour le coup mesuré).

 

 

8. Pommard 1er cru : Domaine Courcel "Grand Clos des Epenots" 2005

DS14 ? - PC ? – LG(14) - MS15. Note moyenne : 14,3 ?

(100% Pinot Noir)

Un vin bien difficile à cerner. Aspect sudiste, presque grenache (pointe sucrée, kirschée). A revoir car le vin s’exprime mal, comme un Janus qui serait à la fois mou et acide. Il faudra réinvestiguer la production de ce domaine vanté.

 

 

9. Vosne-Romanée 1er cru "Clos des Réas" : Domaine Michel Gros 2005

DS15,5/16 - PC ? – LG(14,5) - MS14,5. Note moyenne : 14,8 ?

(100% Pinot Noir)

Aspect fumé, torréfié, avec des notes très "gevrey" (ou Vosne Brûlées) de ronce, de cerise, de terre, d'épices, de betterave.

Bouche sans grand éclat à ce stade, acidulée, semblant peu dense. Le vin est lui aussi ce soir bien énigmatique.

 

 

10. Côte-Rôtie : Domaine Jamet 2005

DS16+ - PC16,5 - LG15,5 - MS16. Note moyenne : 16

(100% Syrah)

Nez sur le marc, la rafle, l'olive, les épices. Allure actuelle un peu pingre (rétrécie), acidulée, tannique. Le vin, d’habitude plus charnu et goûteux, se présente assez mal ...

 

Rappels :

a) Côte-Rôtie - Domaine Jamet 2005 (verticale). Le 08/2/2008 à l’ouverture (par PR).

DS16,5 – PR16,5 - CD16. Note moyenne : 16,3

  • Robe violine intense, particulièrement foncée, mate.

  • Jeune, fougueux, extraverti, ce nez affiche déjà les caractéristiques d’une très belle syrah, mûre, fruitée, avec ses arômes familiers de poivre et de violette.

  • Bouche percutante : acidité, maturité, expression aromatique, le millésime est généreux… La race, la finesse sont déjà en place et laissent augurer d’un grand avenir.

Côte-Rôtie - Domaine Jamet 2005 (verticale). Le 08/2/2008 après 5h d’aération (par LG).

DS16,5 - LG16+ - MS16,5. Note moyenne : 16,3

  • Expression typée, florale (jacinthe), possédant tous les beaux attributs de vins produits par ce domaine : rafle noble, olive verte, fumée, épices ... sans oublier l'inévitable fond réglissé. Le fruit est très mûr qui exprime la gelée de cassis, la confiture de framboise, la cerise confite.

  • Bouche dense, marquée par l'impact du millésime (plénitude, richesse, force tannique - ici nettement atténuée par rapport à la dégustation faite au domaine en décembre 2007). On se régale donc d'une chair particulièrement savoureuse et longue, solide, confortée par une acidité sans faille.

b) Côte-Rôtie - Domaine Jamet 2005.  Déc 2007, au domaine.

Notes : DS16,5/17,5 - PC(16) - LG16,5+ - MS16.

Expression plutôt réservée, austère, assez solaire (un peu comme à Cornas), avec un fruit très mûr signant le millésime. Senteurs de myrtille dans un puissant fond réglissé. Bouche corpulente, vivante, particulièrement tannique. Massivité juteuse pour une cuvée athlétique (c'est le millésime qui veut cela), avec autant de poigne que dans la Côte Brune 2006.

 

 

11. Chinon : Charles Joguet Charles Joguet "Les Varennes du Grand Clos" 2005

DS15 - PC ? - LG15,5/16 - MS15 . Note moyenne : 15,3 ?

(100% Cabernet Franc)

Nez profond, mûr : cassis, trait de vert, poivron rouge. Minéral et gourmand. En bouche, on note une appréciable puissance contenue.

 

Rappels :

a) Chinon - Charles Joguet "Les Varennes du Grand Clos" 2005. Le 01/04/2008 à l’ouverture (par PR)

DS15+ - PR14,5 - CD14. Note moyenne : 14,5

  • Robe noire, bords violine.

  • Olfaction intense et stricte de fruits noirs, poivron rouge, ronce, tabac.

  • Riche, puissant, mais encore renfrogné, non ménagé par une présence minérale austère et une force tannique asséchante pour certains.

b) Chinon - Charles Joguet "Les Varennes du Grand Clos" 2005. Le 01/04/2008 après 5h d’aération (par LG)

DS15,5/16 - LG15,5+ - MS16. Note moyenne : 15,8

De la verticalité dans ce nez fruité et minéral, très réglissé, aux inflexions végétales.

Bouche encore bourrue, concentrée, taillée pour l’aventure (un peu comme les 1989 ?).

Ici, le vin gagne clairement à être aéré.

 

 

12. Saumur-Champigny : Château du Hureau "Lisagathe" 2005

DS16 - PC15,5 - LG14,5 - MS15,5. Note moyenne : 15,4

(100% Cabernet Franc)

Style ligérien sans surprise plus rond, plus délié que celui du Chinon. Expression satisfaisante.

 

Rappels :

a) Saumur-Champigny - Château du Hureau "Lisagathe" 2005. Le 15/4/08 (par LG)

DS15,5/16 - DS15,5/16 - LG14,5/15 - MS15 - CD15. Note moyenne : 15,8

Notes fruitées de myrtille, de cassis, de réglisse.

Bouche charnue, herbacée, sur une belle matière. Un soupçon d’amertume de jeunesse perdure encore.

b) Saumur-Champigny - Château du Hureau "Lisagathe" 2005. Le 22/1/08 (par LG)

DS15 - LG15 - MS14,5 - Note moyenne : 14,8

Nez profond : café, violette, minéral, menthe, minéral. Bouche concentrée, tendue, pour de longues flaveurs de myrtille. Beau potentiel.

 

 

13. Bourgueil : Domaine de la Butte (Jacky Blot) "Mi-Pente" 2005

DS14 - PC15 - LG14,5/15 - MS14. Note moyenne : 14,4

(100% Cabernet Franc)

Un nez qui renarde (marinade de gibier). Substrat tannique, un peu rêche mais fruité (myrtille, cassis).

 

Rappels :

a) Bourgueil - Domaine de la Butte (Jacky Blot) "Mi-Pente" 2005. Le 27/5/08 (par LG)

DS13,5 - DS13,5 - PC13,5 - LG14 - MS14 - CD13. Note moyenne : 13,6

Nez assez profond (encre), fumé, végétal, fruité (cassis), sans oublier bien sûr l’inévitable réglisse.

Substrat souple, pulpeux.

b) Bourgueil - Domaine de la Butte (Jacky Blot) "Mi-Pente" 2005. Le 15/4/08 (par LG)

DS14,5 - DS14,5 - LG15 - MS15 - CD14. Note moyenne : 14,6

Puissance minérale, fleurs capiteuses, réglisse, cassis.

Bouche concentrée, qui mettra encore pas mal de temps à se faire.

c) Bourgueil - Domaine de la Butte (Jacky Blot) "Mi-Pente" 2005. Le 22/1/08 (par LG)

DS13 - LG14 - MS14 - Note moyenne : 13,7

Nez boisé laissant passer des senteurs herbacées ligériennes de minéral, de poivron, de cassis, de zan.

On a en bouche l’emprise un peu brute d’un cabernet-franc dur, astringent, dont il faudra surveiller l’évolution.

 

 

14. Bandol : Domaine de la Bégude 2004

DS13,5 - PC14 - LG13 - MS13,5. Note moyenne : 13,5

(90 % Mourvèdre/10 % Grenache)

Apparence sudiste : alcool, épices, entrailles. Tannins vigoureux, amertume pour un profil un peu bourru.

 

 

15. Les Baux de Provence : château d'Estoublon 2005

DS13,5 - PC15 - LG13,5/14 - MS14,5. Note moyenne : 14,2

(25% Mourvèdre/25%Syrah/25% Grenache/20% Cabernet Sauvignon/5% Cinsault). Elevage 18 mois en foudre et barrique

Senteurs bien variées de fruits cuits, de camphre, de fraise, de fleurs, de poivre, d’olive noire, de garrigue. A ce stade on pourrait jurer un carignan.

 

Rappel :

Les Baux de Provence - Château d'Estoublon 2005. Le 24/6/08 à l’ouverture (par PR)

DS13 - PR12,5. Note moyenne : 12,8

  • Robe sombre, d’un rubis assez terne.

  • Nez assez pingre, sur de vagues notes de kirsch.

  • Vin triste, maigre, à la rondeur gentille (l’alcool...), la finale tannique.

Les Baux de Provence - Château d'Estoublon 2005. Le 24/6/08 après 5h d’aération (par LG)

DS13 - LG12,5 – MS13,5 . Note moyenne : 13

Senteurs de cassis, de piment d’Espelette.

Matière légère, réglissée. Pas mal d’acidité et une finale qui tend malheureusement à sécher.

 

 

16. Les Baux de Provence : château d'Estoublon 2004

DS14 - PC15 - LG14,5 - MS14 . Note moyenne : 14,4

(30% Mourvèdre/30%Syrah/30% Grenache/10% Cabernet Sauvignon). Elevage 18 mois en foudre et barrique

Aspect animal, corsé, avec de la volatile.

Bouche particulièrement tannique, expressive, pas vraiment policée (comme peu domptée).

 

Rappel :

Les Baux de Provence - Château d'Estoublon 2004. Le 24/6/08 à l’ouverture (par PR)

(30% Mourvèdre/30%Syrah/30% Grenache/10% Cabernet Sauvignon)

DS13,5 - PR12,5 . Note moyenne : 13

  • Robe prune, sombre.

  • Empreinte sudiste : cerise kirschée, alcool.

  • Attaque souple, corps modeste, finale asséchante, dans les dents.

Les Baux de Provence - Château d'Estoublon 2004. Le 24/6/08 après 5h d’aération (par LG)

DS13,5 - LG14,5 - MS14 . Note moyenne : 14

Notes plus animales ici : cassis, épices, cuir. On peut croire à un fumet de syrah.

Bouche sanguine, juteuse, complexifiée et d’une nature plus digeste.

 

 

17. Patrimonio : Domaine Arena "Carco" 2005

DS14 - PC15,5 - LG13,5 - MS14. Note moyenne : 14,3

(100% Nielluccio)

Nez un peu blet projetant des notes de végétal, de grenade, de groseille.

Léger perlant sur la langue, trame revêche. Un vin qui devra se fondre.

 

Rappel : Patrimonio - Domaine Arena Cuvée «Carco» 2006. Le 27/5/08 (par LG)

DS13,5 - DS13 - PC? - LG13 - MS13 - CD13. Note moyenne : 13,1

Notes fruitées : cerise confite, cassis, amande. Un petit côté « éthanal » désobligeant.

Bouche aux tannins poudreux, incluant un peu de sucre résiduel.

 

 

 

3ème série en 11 vins : Riesling - Viognier - Roussanne - Grenache blanc - Clairette - Rolle/Vermentinu.

 

 

 

18. Riesling Grand Cru "Zinnkoepflé" : Agathe Bursin 2006

DS16,5 - PC16,5 - LG15,5 - MS16. Note moyenne : 16,1

(100% Riesling)

De nouveau un vin de qualité proposé par cette viticultrice, typé, parfumé (plein fruit). Une friandise généreuse au goût, au sucre présent mais parfaitement dominé. Confirmation de la précédente dégustation.

 

Rappel : Riesling Grand Cru "Zinnkoepflé" - Domaine Agathe Bursin 2006. Le 27/5/08 (par LG)

DS16 - DS16,5 - PC16 - LG15,5 - MS16 - CD16. Note moyenne : 16

Nez d’une expressivité enthousiasmante, typé : fumée, agrumes, pointe minérale.

Bouche assez explosive, parfumée, charmeuse (un poil de sucre résiduel). Une belle bouteille (cf. aussi le beau Sylvaner Eminence 2006 dégusté récemment), en style généreux.

 

 

19. Riesling Grand Cru "Geisberg" : Domaine Kientzler 2004

DS15,5/16 - PC15,5 - LG14,5 - MS15,5. Note moyenne : 15,3

(100% Riesling)

Nez fumé avec des inflexions végétales.

En bouche, l’austérité confine à la fadeur. Finale possédant l'amertume des agrumes. Lui donner du temps.

 

 

20. Condrieu : François Villard "Le Grand Vallon" 2005

DS13 - PC13 - LG13,5 - MS14 . Note moyenne : 13,3

(100% Viognier)

Fruit plutôt masqué par le bois : restent des senteurs assez indéfinies de tarte au citron meringuée (comme sur un chenin boisé).

Bouche spiritueuse, amère, manquant ici de classe, d'élégance (on retrouvera certes une once de pêche abricot une fois le vin découvert).

 

 

21. Châteauneuf du Pape blanc : Château de Beaucastel 2006

DS15,5 - PC15 - LG14,5 - MS15. Note moyenne : 15

(Roussanne 80%/Grenache blanc 15%/autres 5%)

Style affable, parfumé, pointe exotique.

Bouche assez amère, finale gingembre.

 

Rappel :

Châteauneuf-du-Pape blanc - Château de Beaucastel 2006. Le 1/4/08 à l’ouverture (par PR)

DS14,5 - PR14 - CD13,5. Note moyenne : 14

  • Robe jaune plus terne.

  • Ensemble doucereux, mûr : pomme, poire, amande, nougat.

  • Matière puissante, un rien langoureuse, manquant d’entrain, à la signature sudiste. Finale sur l’amertume, l’anis, le thym. Un certain fond, mais révélation modeste.

Châteauneuf-du-Pape blanc - Château de Beaucastel 2006. Le 1/4/08 après 5h d’aération (par LG)

DS13,5 - LG13,5 - MS13,5/14. Note moyenne : 13,6

Panoplie aromatique spiritueuse : poire très mûre, fleurs capiteuses, gingembre (dont on relèvera principalement le goût).

Bouche (encore ?) peu révélée, replète, avec un taux d’alcool un peu désappointant.

 

 

22. Vin de pays des Alpilles : Domaine d'Estoublon 2006

DS14,5 - PC15 - LG14 - MS14 . Note moyenne : 14,4

(30% Marsanne/30% Roussanne/30% Grenache blanc/10% Ugni Blanc). Elevage barrique 1 vin.

Odeurs de fleurs, de pomme, de beurre.

Bouche grasse et amère. Pas inoubliable mais correcte.

 

Rappel :

Vin de pays des Alpilles - Domaine d'Estoublon 2006. Le 24/6/08 à l’ouverture (par PR)

DS13 - PR12,5. Note moyenne : 12,8

  • Robe jaune aux reflets or.

  • Nez pauvre, sur des notes alcooleuses.

  • Même simplicité en bouche, bloquée sur une masse plutôt fade. Finale brève, sur l’amertume.

Vin de pays des Alpilles - Domaine d'Estoublon 2006. Le 24/6/08 après 5h d’aération (par LG)

DS13 - LG13 – MS12,5 . Note moyenne : 12,8

Robe dorée.

Nez fruité : abricot, ananas.

Bouche souple, un peu amère, sans vrai tonus. Pensé à un Chignin-Bergeron.

 

 

23. Vin de pays des Bouches du Rhône : Domaine d'Estoublon 2005

DS14 - PC14,5 - LG12,5 - MS13,5. Note moyenne : 13,6

(30% Marsanne/30% Roussanne/30% Grenache blanc/10% Ugni Blanc). Elevage barrique 1 vin.

Notes ici plus plantureuses : vanille, rhum, caramel.

Bouche grasse, manquant de fraîcheur (une sorte de laisser-aller coupable).

 

Rappel :

Vin de pays des Bouches du Rhône - Domaine d'Estoublon 2005. Le 24/6/08 à l’ouverture (par PR)

DS13,5 - PR13 . Note moyenne : 13,3

  • Robe jaune clair, lumineuse.

  • Notes de bonbon, fraise des bois, amande, vanille, grillé (impressions boisées).

  • Bouche sudiste, assez plantureuse, avec un poids certain, de la longueur, mais aussi de l’alcool et de l’amertume.

Vin de pays des Bouches du Rhône - Domaine d'Estoublon 2005. Le 24/6/08 après 5h d’aération (par LG)

DS13,5 - LG14 - MS13 . Note moyenne : 13,5

Nez octroyant des senteurs de pomme, de réglisse, de fenouil.

Matière parfumée, fine, assez capiteuse, qui possède un certain charme équilibré.

 

 

24. Bandol blanc : Domaine de la Bégude 2005

DS14 - PC14 - LG13 - MS14,5. Note moyenne : 13,9

(40 % Ugni blanc/40 % Clairette/20 % Rolle)

Robe terriblement pâle.

Odeurs de minéral, de miel, d’huître, d’anis, de gingembre. En bouche, le vin s’exprime un peu comme un muscadet avec de l'alcool.

 

 

25. Palette : Château Simone 2005

DS15,5/16 - PC16 - LG(14+) - MS15,5. Note moyenne : 15,3

(Clairette 80%/ Grenache Blanc 10%/ Ugni Blanc 6%/ Bourboulenc 2%/Muscats Blancs 2%)

Exhalaisons encore bien mesurées : cidre, thym, pomme.

Matière intense (impression tannique), encore difficile à décrypter.

 

Rappel :

Palette - Château Simone 2005. Le 1/4/08 à l’ouverture (par PR)

DS14,5/15 - PR14,5 - CD13,5. Note moyenne : 14,3

  • Robe or.

  • Nez assez déroutant : réduit (animal, basse-cour), fermentaire (levure).

  • Bouche qui s’apprécie par sa texture, généreuse, grasse, bien tendue par un duo amertume-acidité un rien décapant, davantage que par son identité aromatique, peu causante.

Palette - Château Simone 2005. Le 1/4/08 après 5h d’aération (par LG)

DS14,5/15 - LG14 - MS15. Note moyenne : 14,6

Nez peu défini marqué par de l’alcool et du bois, légèrement baroque. Notes peu variées : pomme, raisin. Bouche élancée mais peu explosive. Ce qui est plus ennuyeux, c’est qu’une acidité un peu forte nuit pour le moment à l’harmonie d’ensemble.

 

 

26. Patrimonio : Domaine Arena "Carco" 2007

DS15 - PC14,5 - LG14 - MS14. Note moyenne : 14,4

(100% Vermentinu)

Robe pâle, aux reflets délicatement rosés.

Prémisses de nature encore amylique : pomme, amande, guimauve.

Bouche assoupie, amère. Un vin qu’il faut attendre, bien évidemment.

 

 

27. Patrimonio : Domaine d'E-Croce Yves Leccia 2007

DS15,5/16 - PC15 - LG14,5 - MS14,5. Note moyenne : 14,9

(100% Vermentinu, sol argilo-calcaire sur socle schisteux)

Notes agréables, plus déployées que dans le cas de Arena : citron, melon, poivre, fleurs, amande.

Bouche acidulée (impression encore nettement « primeur »), avec un certain relief tannique.

 

 

28. Vin de Table : Clos Canarelli "Bianco Gentile" (2006)

DS13,5 - PC14 - LG13 - MS14. Note moyenne : 13,6

(100% Bianco Gentile, argilo-granitique)

Vin peu causeur : fleurs blanches, miel, pamplemousse.

Bouche minérale, austère, charnue, poivrée, alcoolisée (eau de vie poire à moins que ce ne soit de prune). Une présentation organoleptique qui nous donnera du fil à retordre (pour savoir de quelle cépage il s’agit).

 

 

 

4ème série en 9 vins : Chardonnay - Chenin - Jacquère - Sauvignon - Sémillon.

 

 

 

29. Côtes du Jura Chardonnay : Domaine Ganevat "Les Grands Teppes Vieilles Vignes" 2004

DS14 - PC14 - LG13 - MS14. Note moyenne : 13,8

(100% Chardonnay)

Expression assez ingrate, très nerveuse, avec une acidité un peu verte.

 

 

30. Pouilly-Fuissé : Verget Terroir de Fuissé "Vers Asnières" 2006

DS14,5 - PC14 - LG14 - MS14,5/15. Note moyenne : 14,3

(100% Chardonnay)

Nez boisé, grillé, sur les agrumes.

Du corps, légèrement minéral, pouvant rappeler un chardonnay du Jura.

 

 

31. Chablis : William Fèvre 2005

DS14,5 - PC14,5 - LG14,5 - MS14,5. Note moyenne : 14,5

(100% Chardonnay)

Nez qui dévoile bien son origine : minéral, miel, fougère, croûte de fromage.

Encore un peu fade et amer, dominé par les agrumes.

 

 

32. Meursault 1er Cru : Domaine Rémi Jobard "Le Poruzot Dessus" 2005

DS16,5 - PC16 - LG15+ - MS15,5. Note moyenne : 15,8

(100% Chardonnay)

Sève compacte, encore peu loquace. Du fond, avec beaucoup de réserve. Pensé à un vin de Roulot.

 

 

33. Vouvray : Domaine Huet "Le Mont" 2006

DS15,5/16 - PC16 - LG15 - MS16. Note moyenne : 15,7

(100% Chenin)

Nez séducteur : rose fraîche, craie, pastille Vichy, poire, citron.

Le vin, en réserve, fruité et doux ; prend un peu ce soir l'aspect d'un Pouilly-Fumé ?

 

Rappel :

Vouvray - Domaine Huet "Le Mont" 2006. Le 1/4/08 à l’ouverture (par PR)

100% Chenin - 12,5°

DS16 - PR16 - CD16. Note moyenne : 16

  • Robe très claire, paille aux reflets argentés.

  • Délicats effluves : fleurs blanches, fruits de la passion, craie, fougère, herbe fraîche forment un ensemble aérien assez précis.

  • Bouche harmonieuse, pleine, avec même un certaine ampleur, mais sans exubérance : finit sur une impression minérale sous-jacente, discrète. Le vin est encore en retenue.

Vouvray - Domaine Huet "Le Mont" 2006. Le 1/4/08 après 5h d’aération (par LG)

DS16 - LG15+- MS15,5/16. Note moyenne : 15,6

Senteurs d’agrumes (citron, citron vert), de poire mûre, d’amande. Bouche sur la réserve, avec une certaine richesse. Résolument mutique (vin de potentiel).

 

 

34. Coteaux du Loir : Domaine de Bellivière "Vieilles Vignes Eparses" 2002

DS16 - PC16,5 – LG(14) - MS16,5. Note moyenne : 15,5

(100% Chenin)

Parure délurée, fluo.

Nez exubérant, passerillé : citron vert, avec des accents végétaux.

Bouche costaude, amère, avec une acidité pour moi déconcertante.

 

 

35. Vin de Savoie Chignin : Domaine Perrier Père & Fils 2006

DS13,5 - PC14 - LG13 - MS13,5. Note moyenne : 13,5

(100% Jacquère)

Nez peu causant (fruits blancs, anis, agrumes).

Beau volume, minéralité légère. On peut penser à un Ménetou-Salon.

 

 

36. Sancerre : Domaine François Cotat "Les Monts Damnés" 2007

DS15 - PC15 - LG14 - MS16. Note moyenne : 15

(100% Sauvignon)

Une certaine verdeur aromatique : muscat, buis, craie.

Stade temporaire (variétal) pas facile à analyser.

 

 

37. Pessac-Léognan : Château Bouscaut 2005

DS12,5 - PC14 - LG12 - MS13,5. Note moyenne : 13

(50% Sauvignon/50 % Sémillon)

Le nez n’exprime que du bois …

Bouche lourde, atone, gâchée (encore un blanc bordelais élevé dans un mode d’élevage extrême qui déçoit).

 

 

38. Graves : Clos Floridène 2005

DS14 - PC13,5 - LG13 - MS13,5. Note moyenne : 13,5

(55% Sémillon/44% Sauvignon/ 1% Muscadelle)

Bien plus preste (et moins ensarcophagé) que Bouscaut 2005, sans réellement convaincre.

Goûts simples, variétaux (buis, citron). Finale courte et amère.

 

Rappel :

Graves - Château Clos Floridène 2005. Le 11/3/08 à l’ouverture (par PR)

DS14,5 - PR13,5 - CD14. Note moyenne : 14

  • Robe fluide, paille aux reflets vert.

  • De nouveau une expression simplette, végétale (buis, bourgeon de cassis).

  • Bouche ingrate, couplant acidité et amertume. Certes fraîche, voire tonique, mais manquant d’expression mûre.

Graves - Château Clos Floridène 2005. Le 11/3/08 après 5h d’aération (par LG)

DS14 - LG13,5 - MS13,5. Note moyenne : 13,7

Nez simple, variétal, mais par bonheur sans boisé gênant (cf. la main lourde sur le 2004) : citron, végétal (buis). Bouche fort limitée mais pure, nature, un peu pointue (acidité) et amère. De par son naturel d’expression, elle est en l’état tout de même plus satisfaisante que celle de Fieuzal 2005 et domaine de la Solitude 2004. Livraison un peu chiche tout de même.

 

 

 

5ème série en 8 vins : Les liquoreux en Riesling – Pinot Gris – Chenin – Sémillon – Len de l’Elh – Petit Manseng.

 

 

39. Riesling Grand Cru : Domaine Boxler "Sommerberg E" Vendanges Tardives 2005

DS16,5 - PC16 - LG15 - MS16 . Note moyenne : 15,9

(100% Riesling)

Nez proposant des notes de citron, de raisin frais, de fruit de la passion.

Bouche très vive, à la liqueur mesurée.

Partition fort digne d’intérêt mais moins spectaculaire que sur le millésime 2004

 

 

40. Pinot Gris Grand Cru : Domaine Boxler "Sommerberg " Vendanges Tardives 2005

DS15,5 - PC15,5 - LG14,5 - MS15,5 . Note moyenne : 15,3

(100% Pinot Gris)

Expression plus placide : citron, orange, beurre, fumée, un poil amère. On retrouve en bouche la limite du cépage (en termes de tonicité).

 

 

41. Vouvray : François Pinon "Botrytis" 2005

DS16,5 - PC16,5 - LG16,5 - MS17. Note moyenne : 16,5

(100% Chenin)

Nez minéral et fruité exprimant la pomme, le coing, le miel, les fleurs blanches.

Bouche savoureuse, équilibrée, pure, en devenir. Un vin surfant sur son terroir, qui fait sens ...

Le commentaire posé (par votre serviteur) sur ce vin le 22/11/07 est donc (comme il convient) à prendre avec précaution.

 

Rappels :

a) Vouvray - Domaine François Pinon "Botrytis" 2005. Le 03/03/07 sur place (par PC).

Nez très jeune, d'une finesse et d'une pureté évidente dès le premier contact : tilleul, fleurs blanches, miel… la minéralité s'exprime déjà. Les 150 grammes de sucre résiduel sont parfaitement intégrés ; l'ensemble est long, velouté, soyeux, nerveux, d'une pureté vraiment insigne. Un liquoreux d'une fraîcheur cristalline, remarquable, qui ressemble beaucoup à la cuvée Constance du domaine Huet dans le même millésime.

b) Vouvray - Domaine François Pinon "Botrytis" 2005. Le 22/11/07 (par LG).

DS16,5/17 - PC16+ - LG15 - PR15,5 . Note moyenne : 15,8.

  • Nez qui m’égare facilement : pas trop expressif, sucre d’orge, tilleul, anis, fleurs capiteuses, saucisse de foie (le botrytis ?).

  • Bouche tout en tendresse, un peu pâteuse malheureusement.

 

 

42. Coteaux du Layon : Domaine Richard Leroy "Les Noëls de Montbenault" 2003

DS15 - PC15 - LG15,5 - MS15 . Note moyenne : 15,1

(100% Chenin)

Une liqueur safranée en diable, fruitée, avec du miel, des fruits confits.

Bouche d'une allonge correcte, nette, très grasse, très douce, gourmande. Très «Layon ».

 

 

43. Sauternes : Château Haut Bergeron 2001

DS16 - PC16,5 - LG15,5/16 - MS15,5. Note moyenne : 15,9

(Sémillon 80%/Sauvignon 20%)

Nez nettement rôti, explosif : orange, épices, Suze …

En bouche, on est sensible à la richesse de la liqueur (comme celle de Nairac ?), un peu mastodonte toutefois.

 

Rappels :

a) Sauternes - Château Haut-Bergeron 2001 : 15,5/20 - 5/10/07 (par LG)

Bu après la série des Sauternes 1997, pour vérification ... Nez timide, fruité, avec une très légère pointe de géranium. Bouche à la liqueur sans tapage mais nette et équilibrée, acidulée (jolis goûts de citron).

b) Sauternes - Château Haut-Bergeron 2001 : 15,5/20 - 27/1/07 (par LG)

Belle expression fruitée (ananas confit). Comme dans le cas de Rieussec 2001, cette liqueur est plutôt réussie mais elle manque de grâce et de nuances.

 

 

44. Sud-Ouest - Gaillac : Domaine Rotier "Renaissance" 2005

DS15 - PC15 - LG15 - MS15. Note moyenne : 15

(100% Len de L'elh)

Nez pimpant offrant des notes explosives et douces, florales, délurées : rose, citron, écorce de mandarine, safran. Bouche proposant une grosse liqueur, fruitée, qui manque ici un tout petit peu d'allant.

 

Rappels :

a) Gaillac - Domaine Rotier "Renaissance" 2005. Le 22/11/07 (par LG)

DS15 - PC15 - LG16 - PR15. Note moyenne : 15,3. - Prix : 11,50 €

Nez délicat, fruité et floral, avec de jolies senteurs d’abricot et de miel, d’orange et de rose. Bouche construite sur un gros botrytis, gardant son équilibre et sa finesse fruitée. Cette cuvée très régulière et remarquable confirme son rang. Son prix reste très doux.

b) Gaillac - Domaine Rotier "Renaissance" 2005: 17/20. Le 11/8/07 (par LG).

Notes pures, originales et fruitées : bourgeon de cassis, rose, fruit de la passion, pamplemousse, citron vert, gingembre. Bouche équilibrée, gourmande, de belle longueur. Aussi bon que le 2002 (un chouïas en dessous ?).

 

 

45. Sud-Ouest - Jurançon : Clos de Thou "Suprème de Thou" 2005

DS16 - PC16 - LG14,5 - MS15,5. Note moyenne : 15,5

(100% Petit-Manseng)

Senteurs alliacées, passerillées, mêlant différents fruits exotiques.

Bouche assez dense, acidulée. En cette fin de dégustation, je ne lui trouve qu’un charme fruité relatif.

 

 

46. Sud-Ouest - Jurançon : Domaine de Souch "Marie Kattalin" 2005

DS15,5 - PC15,5 - LG14 - MS15,5. Note moyenne : 15,1

(100% Petit-Manseng)

Arômes de fruits confits et exotiques avec une pointe truffée.

Beaucoup de vivacité en bouche, pour un caractère véritablement moins souriant et riche que celui du 2004 (style un peu pauvre, étonnamment demi-sec).

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Vous êtes ici : Accueil Dégustations Eclectiques 2008_07_03 Entrainement RVF Didier