2008_09_23 Entraînement Philippe Ricard

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (2008_09_23_Entraînement_Philippe_Ricard_photos_5.pdf)Compte Rendu avec photos[ ]939 Ko

 

Club toulousain In Vino Veritas

Entraînement en vue du championnat de France RVF

de dégustation à l'aveugle

Mardi 23 Septembre 2008

 

 

La dégustation est offerte et commentée par Philippe RICARD.

 

Quelques commentaires de contexte :

Contexte atmosphérique : pression 1015 hpa - moitié de lune descendante - beau temps - sensations de dégustation : très bonnes jusqu'au ¾ de séance, puis avec fatigue ensuite.

Tous les échantillons, issus de ma cave personnelle, ont été placés en position verticale pendant 7 jours, puis mis en cave de service à température adaptée une semaine avant notre rendez-vous.

Ils ont tous été ouverts juste avant le début de la séance.

Ils ont ensuite été carafés au moment du service et présentés à l'aveugle.

Nombre de dégustateurs : 11.

Les verres utilisés sont les « Expert » de Spiegelau.

DS : Didier Sanchez - LG : Laurent Gibet - PR : Philippe Ricard - MS : Miguel Sennoun.

 

 

Ordre de dégustation

(Nombre total de dégustateurs : 11)

 

 

1ère série : 6 rouges monocépages languedociens

 

1. Vin de Table « vin d'oeillades » - Domaine Navarre - 11,5°

(100% Oeillade)

DS13 - PR13 - LG12,5 - MS12,5 . Note moyenne : 12,8

  • Robe prune, brillante, assez foncée.
  • Premiers effluves quelque peu sauvages : mûre, griotte, épices, cuir, un peu de caoutchouc (style carignan). Gagne ensuite en fraîcheur, avec de jolies notes de fraise.

  • Matière quelque peu fluette, sous une forme rustique, misant sur son jus délié, son acidité joyeuse. Finale brève.

 

Vin simple (pour lequel certains y voient un petit air de Gamay) mais d'une certaine franchise, certainement à son aise, frais, sur une grillade estivale.

 

 

2. Vin de Pays d'Oc « La Garrigue » 2004 - Commanderie de Preissan - 13,5°

(100% Grenache)

DS13,5 - PR13,5 - LG14,5 - MS13,5 . Note moyenne : 13,8

  • Robe claire, brillante, rubis, légèrement évoluée sur le grenat.

  • Initialement muet, le vin révèle peu à peu un délicat parfum de fraise, de gelée de groseille, de feuille froissée, de noyau, dans un style « naturel » et spontané qui évoque à certains les réalisations du domaine de Gramenon.

  • Bouche plus en subtilité qu'en largeur, dans un style assez harmonieux, un peu trompeur puisqu'à l'acidité, la fraîcheur, une pointe d'amertume végétale (qui aiguillent certains vers des solutions nordistes) s'oppose une légère impression sucrée qui ancre les autres au sud...

 

 

3. Vin de Pays d'Oc « La Garrigue » 2003 - Commanderie de Preissan - 13,5°

(100% Grenache)

DS14,5 - PR14,5 - LG15,5 - MS15 . Note moyenne : 14,9

  • Robe assez sombre, rubis aux intonations grenat.

  • Franche et originale présentation aromatique : sirop de cassis, fraise, pivoine, notes balsamiques.

  • Belle mâche fruitée, toute en fraîcheur et en élégance. Ensemble vaillant, expressif, à la rusticité très légère. Charvin est une piste sérieuse...

 

 

4. VdP d'Oc Carignan 2006 - Domaine des Terres Falmet - 13,5°

(100% Carignan)

DS14,5/15 - PR14,5 - LG14,5 - MS15 . Note moyenne : 14,7

  • Robe noire, brillante, violine sur un disque très étroit.

  • Caractère plutôt sudiste : riche, plein fruit (cassis, mûre, myrtille, pruneau), olive, quelques impressions de cuit. Mais la fraîcheur de l'ensemble en a fait hésiter beaucoup...

  • Corpulence fruitée, dense, offrant une mâche sérieuse, de la rondeur. Des notes acidulées, une sensation minérale ferme divisent les pronostics entre une réalisation du Roussillon et un cabernet ligérien... Dur dur...

 

 

5. Vin de Pays des Côtes de Thongue Caberbet Sauvignon 2007 - Domaine des Prunelles - 13,5°

(100% Cabernet Sauvignon)

DS14,5 - PR14 - LG14 - MS14 . Note moyenne : 14,1

  • Robe elle aussi bien noire, violine sur ses bords.

  • Puissantes notes de poivron rouge, cosse de haricot, feuille de cassis, terre battue, violette, cerise noire, cassis.

  • Attaque suave, enrobée (pointe sucrée), copieuse, dynamisée par une acidité un peu pointue, un relief légèrement rustique. Gaillac et cabernet franc sont les 2 pistes évoquées...

 

 

6. Coteaux du Languedoc « Florens » 2004 - Domaine de Pech Rame - 14°

(100% Mourvèdre)

DS15,5 - PR15 - LG15 - MS15,5 . Note moyenne : 15,3

  • Robe sombre, rubis.

  • Très belle expression parfumée, florale, fruitée (cassis, myrtille, fraise des bois, orange, olive noire), épicée (poivre vert, girofle), dans un style aérien, fort élégant.

  • Belle maitrise de la puissance, du volume, de l'alcool, grâce à une appréciable finesse de texture, une offre aromatique délicate. On reste bien dans l'équilibre. Longueur soulignée.

 

Crozes Hermitage de Graillot ou Châteauneuf du Pape de Charvin sont les deux pronostics.

 

 

Conclusion sur cette série :

Seule sélection thématique de la dégustation, je souhaitais nous entraîner sur des références moins célèbres du Languedoc, au travail pourtant des plus sérieux, et surtout intéressant d'un point de vue organoleptique, sortant parfois un peu de la « norme ».

Chose à priori réussie étant donnée le fil à retordre qu'elle a unanimement procuré à l'ensemble des dégustateurs.

Jolie sélection pour laquelle je dois remercier Cathy (Les Caves de Cathy à Mauguio - www.lacavedecathy.com), caviste à priori bien pointue et passionnée à qui j'ai eu raison de faire entièrement confiance...

 

 

 

2ème série : 6 rouges

 

 

7. Chinon « La Croix Boissée » 2000 - Domaine Baudry - 12,5°

(100% Cabernet Franc)

DS15,5 - PR16 - LG15+ - MS15 . Note moyenne : 15,4

  • Robe prune, sombre, plutôt mate.

  • L'austérité prédomine dans une présentation très typée Cabernet Franc ligérien : terre, poivron rouge, cassis, minéral.

  • Ensemble encore un peu « contraint », comme bridé par une expression un rien janséniste, sous un impact minéral ferme. On apprécie déjà la finesse, la trame séveuse, la densité, l'équilibre d'un vin promis à un bel avenir et pour lequel les pronostics de millésime étaient tous postérieurs à 2005 (robe trompeuse) !

 

Rappel :

C'est la 6ème bouteille que je bois, toujours sous le même profil.

Dernière dégustation : Chinon « La Croix Boissée » 2000 - Domaine Baudry : 12/2007 - 15,5/20

  • Robe sombre, toujours étonnamment pourpre et jeune.

  • Nez précis, assez pur, évoquant les fleurs (pivoine, iris), le minéral, la terre, ainsi que les fruits rouges. Ensemble assez austère toutefois.

  • Bouche droite, bâtie tant sur une belle acidité qu'une minéralité ferme, un peu stricte. Joli jus, tanins souples, mais trame serrée, fruits quelque peu acidulés.

Ensemble encore contenu, manquant un peu de liberté que seul le temps pourra lui offrir.

 

 

8. Moulin à Vent « Clos du Grand Carquelin » 2004 - Château des Jacques - 13°

(100% Gamay)

DS10 - PR11 - LG12 - MS11 . Note moyenne : 11

  • Robe rubis, brillante, moyennement sombre.

  • Diktat de l'élevage : bois et pain grillé écrasent les fragiles notes de cerise et noyau.

  • Bouche « faire-valoir », en suavité, avec une pointe sucrée, travaillée par un élevage disproportionné qui masque toute forme de caractère, mais surtout les origines du vin. Les paris partent dans tous les sens !

 

Une malheureuse constante que ces caractéristiques creuses et surboisées dans nos dégustations sur ce domaine.

 

 

9. Bourgueil « La Petite Cave » 2002 - Domaine Amirault - 12,5°

(100% Cabernet Franc)

DS15 - PR15,5 - LG15 - MS15 . Note moyenne : 15,1

  • Robe particulièrement sombre, peu brillante, violine.

  • Encore une signature de cabernet franc évidente : cassis, poivron rouge, terre, feuille froissée, graphite, encre, plus une pointe foxée qui indique un début d'évolution.

  • Présentation de poids, avec de la matière, du volume, de la puissance, soulignée d'un élevage encore un peu présent, une sensation raisonnable d'extraction (qui assèche légèrement), mais une finesse indéniable, un bel impact minéral.

 

Jolie réalisation dans ce millésime réussi, qu'il faudra attendre...

Erreur générale pour le millésime, estimé trop jeune : encore une mauvaise influence liée à la robe, alors que le nez pouvait indiquer un début d'évolution.

 

Rappel : Bourgueil « La Petite Cave » 2002 - Domaine Amirault : 10/10/2005 (Ganesh Club - par Jacques Prandi)

JP16,5 - PP16 - LG15,5+. Note myenne : 16.

Robe très sombre, opaque, à reflets violacés.

Un gros fruit très mûr s'impose au nez, souligné par des notes de boisé, légèrement animales et réglissées.

La bouche est concentrée, très fraîche et juteuse avec de l'encre et de la minéralité. Bonne allonge et tannins élégants. Le boisé est présent mais intégré, dans un style assez moderne mais réussi et prometteur.

 

 

10. St-Estèphe Château Meyney 2005 - 13,5°

(56% Cabernet Sauvignon - 26% Merlot - 9% Cabernet Franc - 9% Petit Verdot)

DS14,5 - PR14(+) - LG14,5+ - MS14 . Note moyenne : 14,3

  • Robe pourpre, très sombre, brillante.

  • Ecoeurement général sur des senteurs intenses de Tahiti douche coco et vanille ! Il faut du temps, de l'attention pour dénicher l'empreinte du cassis, de la cerise, mais surtout de la ronce, la rafle, qui apportent un peu d'austérité, ce qui peut mettre sur la bonne voie (certains vont trouver)... Mais que cet élevage écrase tout !

  • Même impact d'un élevage outrancier dans une bouche crémeuse et suave. Par contre, le vin est indéniablement structuré (tanins encore virils), généreusement constitué (matière riche) et doté d'une très bonne acidité. Mais actuellement, c'est la soupe à la grimâce...

 

 

11. Gaillac « Grande Cuvée » 2003 - Domaine de Gineste - 14,5°

(Fer Servadou, Duras, Cabernet Sauvignon, Merlot, Syrah)

DS13,5 - PR13 - LG14,5 - MS14 . Note moyenne : 13,8

  • Noir, c'est noir ! Juste une mince frange pourpre sur le disque...

  • Sorte d'évidence pour un Porto Ruby avec de puissantes odeurs de cerise noire, kirsch, chocolat, raisin de Corinthe. Signature très VDN, intéressante car sans la chaleur de l'alcool, dans un joli style grenache du Roussillon...

  • Bouche moins subtile, avec ce petit côté « too much » qui en met plein la vue : du muscle, de la rondeur, de l'alcool, du sucre, c'est une démonstration de puissance plus qu'une invitation à la régalade... Impressionnant tout de même pour un Gaillac sur lequel personne n'avait misé (outre Roussillon, Gourt de Mautens était aussi cité...) !

 

 

12. Pessac-Léognan Domaine de Chevalier 2003 - 13°

(65% Cabernet Sauvignon - 30% Merlot - 5% Cabernet Franc)

DS15,5/16 - PR15(+) - LG15,5/16 - MS16 . Note moyenne : 15,6

  • Robe presque noire, avec un disque rubis aux reflets grenat.

  • Présentation travaillée, sur des notes torréfiées insistantes (un pur arabica !) : pain grillé, vanille, fumée complètent une palette encore dans la barrique...

  • Beaucoup de finesse de texture dans ce vin suave, plein, assez souple (paris fréquents sur du merlot en Rive Droite), un rien pataud aujourd'hui, surtout par l'emprise boisée, mais avec un socle solide, des tanins sérieux, encore en relief, austères, mais bien structurants. Le pari sur l'avenir ne semble pas trop risqué...

 

 

 

Entracte (bouteille offerte par Philippe Escapat)

 

 

Champagne Gatinois 1996

(90% Pinot Noir - 10% Chardonnay)

DS16,5 - PR16,5 - LG15,5 - MS16,5 . Note moyenne : 16,3

  • Robe jaune or, effervescence soutenue, bulles de taille moyenne.

  • Senteurs mûres, agréablement oxydées, avec de généreuses notes fruitées (pomme, agrumes), une pointe de noisette, ainsi qu'une signature crayeuse très fraîche. Magnifique !

  • Bouche plus fuselée, moins généreuse, impactante, au dosage peu sensible, au minéral tranchant. Intransigeante, mais terriblement racée. Quelle présence ! Seules les bulles me paraissent d'une élégance plus mesurée.

 

Trouvé rapidement par beaucoup de dégustateurs, déjà familiers de ce vin.

 

Rappels :

a. Champagne Gatinois 1996 : 15/20 - 18/10/07

Nez "pointu", légèrement oxydé, développant des notes puissantes de pêche rôtie, de craie, d'agrumes, de pomme. Bouche peu dosée, avec un poil de raideur (flaveurs acides de citron prononcées, pour une finale amère), tumultueuse (effervescence importante).

Le vin est bu après le délicat Climens 1997, ce qui peut renforcer cette impression d'intransigeance.

b. Champagne Gatinois 1996 : 17/20 - 11/6/07

Une belle bouteille, à base de pinot noir, qui mérite du temps. Robe dorée. Expression forte et crémeuse à la fois (on trouve le millésime), fruité, qui met en scène des flaveurs de classe : pêche jaune, citron, miel, épices, pointe animale. Superbe intégration de l'acidité pour un prolongement jouissif.

 

 

 

3ème série : 1 rosé et 5 blancs secs

 

 

13. Patrimonio rosé « Osé » 2007 - Domaine E Croce - 13,5°

(100% Nielluccio)

DS14,5 - PR14 - LG13,5 - MS13,5 . Note moyenne : 13,9

  • Robe rose vif, assez intense, lumineuse.

  • Senteurs fruitées et épicées : pêche, agrumes, griotte, poivre, bonbon. De l'accroche...

  • Ensemble charnu, vineux, ferme (amertume et minéral), au caractère sudiste non caché, mais parfaitement tenu. Un beau rosé de gastronomie.

 

Des pronostics dans le sud de la France et une mise parfaite pour Didier et Jean-Michel.

 

Rappels :

a. Patrimonio rosé « Osé » 2007 - Domaine E Croce : 02/2008 (Vinisud) - 14,5/20

Vin délibérément joyeux, pimpant (jusque dans la robe, vieux rose, vive, presque fluo !), à l'expression fruitée irrésistible, sincère, croquante, un rien tannique ! Plus qu'un bonbon, un vin, tout simplement !

b. Patrimonio rosé « Osé » 2007 - Domaine E Croce : 07/2008 (BBQ IVV) - 14/20

Joli rosé vineux, fruité, à la générosité sudiste, mais à la fois tenu et élégant (pour un Nielluccio...).

 

 

14. Jurançon « Marie » 2005 - Domaine Uroulat (Charles Hours) - 14°

(Gros Manseng archi majoritaire - nuage de Courbu)

DS14 - PR15 - LG13 - MS14 . Note moyenne : 14

  • Robe lumineuse, paille aux reflets vert.

  • Présentation quelque peu contenue, sur la fraîcheur du citron, de l'ananas, de la canne à sucre. Ensemble assez distingué malgré une signature encore un peu boisée, une impression de pâtisserie (pour Miguel, c'est du « gâteau » !).

  • Matière fine, à la fois ample et fraîche, boostée par une acidité marquée, presque citrique. Réalisation très digeste destinée à la table...

 

Rappel : Jurançon « Marie » 2005 - Domaine Uroulat (Charles Hours) : 25/03/2008 (LG)

DS14 - PC15 - LG15,5 - PR15,5 - MS15,5 - Note moyenne : 15,1

Nez attirant l'attention : raisin frais, noix de coco râpée, agrumes, verveine citronnelle, menthol.

Bouche assez pleine, avec du punch. Reste assez austère (acidité de citron vert).

 

 

15. Pouilly-Fuissé « Vers Asnières » 2006 - Domaine Verget - 13°

(100% Chardonnay)

DS15 - PR15(+) - LG15 - MS15 . Note moyenne : 15

  • Robe paille, avec une légère inflexion sur le jaune.

  • Le chardonnay ambitieux ne fait de doute pour personne : pain grillé, beurre, noisette, on sent l'élevage tout proche, mais le résultat est assez noble.

  • En bouche, le vin est flatteur, avec de la rondeur, du gras, une matière qui prend du volume, peut-être avec un rien de mollesse, mais l'aération révèle un équilibre plus serein qui laisse présager d'un futur réussi.

 

Cette signature assez mûre et voluptueuse a bien aiguillé Maxime et Romain qui ont quasiment fait le plein...

 

Rappel : Pouilly-Fuissé « Vers Asnières » 2006 - Domaine Verget : 03/07/2008 (LG)

DS14,5 - PC14 - LG14 - MS14,5/15. Note moyenne : 14,3

Nez boisé, grillé, sur les agrumes.

Du corps, légèrement minéral, pouvant rappeler un chardonnay du Jura.

 

 

16. VdP de l'Hérault Daumas Gassac blanc 2003 - 13°

(Chardonnay et Viognier majoritaire puis Petit Manseng et Chenin)

DS14 - PR14,5 - LG14,5 - MS14,5 . Note moyenne : 14,5

  • Robe or clair.

  • Délicat parfum de fleur d'oranger, de lavande, de raisin de Corinthe, d'abricot, de muscat, avec une consonance « pâtisserie orientale » assez charmeuse.

  • Matière miellée, grasse, assez fruitée, avec le volume et le soupçon d'amertume suffisants pour laisser planer le doute vers un Châteauneuf-du-Pape. L'acidité en finale est la bienvenue.

 

Simple, mais charmant, ce blanc languedocien nous séduit assez régulièrement.

Il n'empêche que personne ne l'avait retrouvé...

 

Rappel : VdP de l'Hérault Daumas Gassac blanc 2003 : 25/03/2008 (LG)

DS13,5 - PC13 - LG14 - PR14 - MS14,5 - Note moyenne : 13,8

Senteurs de raisin frais, de poire, de poivre.

Goûts plutôt flatteurs pour un peu d'amertume et une certaine générosité alcoolique.

 

 

17. Côte d'Auxerre « Gueules de Loup » 2005 - Domaine Goisot - 13°

(100% Chardonnay)

DS15,5 - PR16 - LG13,5 - MS15 . Note moyenne : 15

  • Robe jaune clair aux reflets dorés.

  • Olfaction de caractère, avec un profil végétal (asperge, germe de patate comme dirait l'ami Bertrand) intéressant, qui oriente certains vers le domaine de Bellivière, puis le cépage Romorantin. Présence aussi de noisette, grillé, citron, croûte de fromage qui en a mis d'autres sur la bonne voie...

  • Bouche charnue, séveuse, conjuguant volume et fraîcheur, avec une belle acidité. Longueur très appréciée.

 

Une bonne moitié a finalement parié adroitement sur un Chablis 1er Cru.

 

 

18. Chignin-Bergeron « Les Terrasses » 2000 - Domaine A&M Quénard - 13°

(100% Bergeron)

DS14 - PR14 - LG13 - MS14 . Note moyenne : 13,8

  • Robe or fluo très avenante...

  • Olfaction riche, agréablement parfumée : pomme, agrumes, raisin sec, fruits exotiques, une pointe d'évolution.

  • Beaucoup de matière, du gras, un style assez capiteux, mais sans grand dynamisme, l'acidité faisant un peu défaut à cet échantillon. L'amertume a mis quelques uns sur la voie d'un Hermitage de moyenne puissance, tandis que d'autres y voyaient une réalisation angevine, style Savennières... Il est vrai que l'acidité « montagnarde » de l'appellation est ici bien absente !

 

Bravo en tout cas à Eddy et Bernard, les seuls à avoir misé sur la Savoie !

 

 

 

4ème série : 6 blancs secs

 

 

 

19. Bordeaux blanc sec Château Doisy Daëne 2004 - 12,5°

(100% Sauvignon)

DS13 - PR13,5 - LG13 - MS13 . Note moyenne : 13,1

  • Robe paille aux reflets gris.

  • Présentation variétale (buis, bourgeon de cassis, citron), doublée d'une présence boisée (toute bordelaise...) ; traces de pâtisserie.

  • Si l'offre aromatique est assez conventionnelle, voire banale, la matière est plus convaincante : finesse, belle acidité, longueur, on apprécie son profil digeste et dynamique.

 

 

Rappel : Bordeaux blanc sec Château Doisy Daëne 2004 : 25/03/2008 (LG)

DS13 - PC12,5 - LG13 - PR13,5 - MS12,5 - Note moyenne : 12,9

Nez dominé par l'élevage : citron, buis, fleurs blanches.

Bouche simplette, sans réelle longueur. Sa fraîcheur présente un très mince intérêt (acidité citronnée).

 

 

20. Chablis 1er Cru Fourchaumes 2000 - Domaine William Fèvre - 13°

(100% Chardonnay)

Echantillon bouchonné.

 

 

21. Vin de Table « Zind » 2006 - Domaine Zind-Humbrecht - 12,5°

(65% Chardonnay - 35% Auxerrois - indice 1 - raisins provenant exclusivement du Clos Windsbuhl depuis le millésime 2004)

DS14 - PR14 - LG13,5 - MS13,5 . Note moyenne : 13,8

  • Robe lumineuse, jaune clair aux reflets vert.

  • « Ça sent l'Alsace » disent certains... Citron vert, pamplemousse, mandarine, pomme, pointe de coing, marque végétale (géranium), dans un style général un rien austère, voire fade pour certains.

  • Pointe de CO² en attaque, de l'acidité, de l'amertume (un peu ingrate), une pointe de sucre, on reste toujours sur un registre strict, tendu, assez puissant, qui n'invite pas vraiment à la rigolade. Mais la matière est belle.

 

 

22. Vin de Pays des Côtes Catalanes - Le Soula 2005 - 13°

(40% Grenache blanc, 30% Sauvignon, Maccabeu, Roussanne, Marsanne, Vermentino, Chenin)

DS12,5 - PR12,5 - LG12,5 - MS12,5 . Note moyenne : 12,5

  • Robe paille aux reflets gris.

  • Profil très fermentaire et lactique, avec des notes de levure, champignon, yaourt, citron, pomme ; on regrette un certain manque de spontanéité fruitée.

  • Bouche bien en chair, mais dotée d'une acidité mordante, d'un caractère aromatique qui manque d'éclat et de pureté, pour rester sur un registre légèrement réduit.

 

Je ne retrouve pas les sensations de mes précédentes dégustations de ce vin, mais recroise par contre celles du millésime 2004...

 

Rappels :

a. Vin de Pays des Côtes Catalanes - Domaine Gauby "Le Soula" 2005 : 27/05/2008 (LG)

DS14,5 - DS14,5 - PC14,5 - LG14 - MS14,5 - CD14,5. Note moyenne : 14,5

Nez un peu oxydé offrant des notes de pomme, de rhum et d'épices.

Bouche sur des goûts de coing et de poivre blanc.

b. Vin de Pays des Côtes Catalanes - Domaine Gauby "Le Soula" 2005 : 1/4/2008 à l'ouverture (PR)

DS15,5 - PR15,5 - CD15. Note moyenne : 15,3

  • Robe jaune dorée.

  • Nez qui envoie ! Pâtisserie, brioche, crème catalane, pomme, poire mûre, épices douces. Belle générosité !

  • Charme immédiat : rondeur, résiduel, gourmandise, le tout relevé d'une pointe acide qui apporte la tenue nécessaire.

2005 semble avoir apporté au Soula une maturité et une générosité de matière que je ne lui avais jamais connues jusqu'alors.

Vin de Pays des Côtes Catalanes - Domaine Gauby "Le Soula" 2005 : 1/4/2008 après 5h d'aération (LG)

DS14,5 - LG14,5 - MS15. Note moyenne : 14,7

  • Effluves fruités et épicés : poire, abricot, guimauve, poivre, gingembre.

  • On note en bouche une certaine ampleur de chair, de l'amertume et une présence sucrée (un peu comme dans le cas de vieille vignes éparses 2005 de Bellivière, en moins prononcé toutefois)

 

 

23. Viré-Clessé Tradition 2003 - Domaine de la Bongran - Quintaine - 14°

(100% Chardonnay)

DS15,5 - PR16 - LG15,5 - MS16 . Note moyenne : 15,8

  • Robe jaune clair aux reflets vert.

  • Effluves généreux, mais délicieusement frais : fruits blancs, citron, abricot, pointe exotique. Joli parfum, à peine souligné d'un rien d'alcool.

  • Texture miélée, beau volume, une pointe de résiduel, mais une présence acide remarquable laquelle, associée à des notes de citron, croûte de fromage et craie, a mis presque tout le monde sur une voie chablisienne. Finale qui s'étire en fraîcheur et harmonie.

 

Vin remarquablement digeste, au sucre à peine perceptible, ce qui est assez étonnant quand on connait son pedigree et le millésime...

 

 

24. Côtes du Jura 2004 - Domaine Macle - 13°

(80% Chardonnay - 20% Savagnin - élevés séparément sous voile avant assemblage)

DS15,5+ - PR16,5 - LG15,5 - MS15,5 . Note moyenne : 15,8

  • Robe jaune or.

  • Noix, curry, orange amère, profil oxydatif qui ne surprend personne. De la puissance mais aussi une grande précision aromatique.

  • Bouche très fraîche, à l'acidité tonique, très plaisante par la finesse de texture, la netteté et la délicatesse des arômes. Certes, on ne retrouve pas la puissance de constitution d'un bon Vin Jaune, mais on apprécie la « digestibilité » remarquable d'un vin qui trouvera plus facilement sa place au cours d'un repas. Longueur grandissime.

 

 

Conclusion sur cette série :

Cette nouvelle forme d'entraînement, par série limitée, mais où chaque vin est assez longuement commenté à des fins didactiques, trouve ses limites dans la longueur de la séance.

Approchant minuit, cette série s'est faite sous une fatigue évidente, avec des sensations passablement pertinentes.

Comme la séance précédente où les bordeaux rouges 2002 avaient été si durs à apprécier.

Il faut absolument réduire la longueur de ces entraînements.

Par contre, on confirme la pertinence à boire les rouges en premier.

 

 

 

5ème série : 3 liquoreux

 

 

 

25. Vouvray Clos du Bourg demi-sec 2001 - Domaine Huet - 13°

(100% Chenin)

DS14 - PR14,5 - LG14 - MS14,5 . Note moyenne : 14,3

  • Robe jaune clair aux reflets gris et dorés.

  • Présentation austère, quelque peu renfrognée, sur une pomme discrète, des notes de coquille d'huître caractéristique de ce genre de Vouvray (il n'a trompé personne).

  • Cette austérité s'accentue presque en bouche, avec un profil percutant, strict, empreint d'un minéral assez exclusif. Certes, la texture est particulièrement fine, la sensation précise, voire tranchante, l'équilibre étonnant (tout juste si on sent le sucre...), mais ce n'est franchement pas la « fête du slip » !

 

 

26. Barsac Château Doisy-Daëne 2004 - 14°

(80% Sémillon - 20% Sauvignon)

DS16,5/17 - PR17 - LG16,5+ - MS17 . Note moyenne : 16,8

  • Robe or fluo !

  • Signature aromatique lumineuse : citron vert, ananas, agrumes, fruits blancs. Ensemble de grand style, frais, épuré, à peine perturbé par le bois (bien adapté, qui devrait rapidement disparaître).

  • Superbe liqueur, alerte, rayonnante, d'une grande finesse citronnée, soulignant des arômes précis et délicats. Sa limite se situe peut-être dans sa puissance, la matière ne soulignant pas un millésime exceptionnel, mais il n'empêche que ce vin affiche une certaine classe.

 

Encore un carton plein en pronostics et un plaisir partagé...

 

 

27. Saussignac Château Court les Mûts 2003 -12°

(100% Sémillon)

DS13,5 - PR13,5 - LG14,5 - MS14 . Note moyenne : 13,9

  • Robe or vif.

  • Olfaction généreuse : coing, kumquat, zeste, quinquina, fruits confits. Davantage batterie que violon...

  • Liqueur grasse, copieuse, débordante de volonté et de parfums, mais dans un style plus sirupeux, sans l'aisance gracile espérée en fin d'une longue dégustation... On apprécie toutefois sa netteté de fruit, sa franchise, à la manière d'un Gaillac Renaissance de Rotier, comme en 2003.

 

Les points des équipes selon le barème du concours de la RVF:

 

EQUIPES : Laurent Gibet/ Miguel Sennoun Didier Sanchez/ Jean-Michel Perrussan Maxime France/ Romain Pavan Fabien Reinhart/ Eddy Gauthier Philippe Escapat/ Bernard Bergé
1ér vin 0 0 0 5 0
2ème vin 3 0 1 0 0
3ème vin 3 3 0 0 6
4ème vin 0 0 1 0 1
5ème vin 0 0 0 0 0
6ème vin 0 1 0 0 0
7ème vin 10 7 8 9 10
8ème vin 1 1 0 0 0
9ème vin 9 9 9 9 9
10ème vin 13 5 2 2 11
11ème vin 0 0 0 0 0
12ème vin 8 2 7 0 11
13ème vin 1 16 1 1 1
14ème vin 0 15 0 0 0
15ème vin 7 7 13 13 2
16ème vin 0 0 0 5 0
17ème vin 1 0 0 9 12
18ème vin 1 0 0 10 0
19ème vin 8 0 10 8 5
20ème vin ED ED ED ED ED
21ème vin 8 5 1 1 0
22ème vin 1 0 0 1 1
23ème vin 0 6 0 0 6
24ème vin 9 13 10 10 5
25ème vin 12 12 12 10 10
26ème vin 10 13 13 13 9
27ème vin 1 13 0 1 0






Résultats 106 128 88 107 99






Classement 3 1 5
2 4

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Vous êtes ici : Accueil Dégustations Eclectiques 2008_09_23 Entraînement Philippe Ricard