2008_09_16 Entraînement Philippe Ricard

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (2008_09_16_Entraînement_Philippe_photos_2.pdf)Compte Rendu avec photos[ ]906 Ko

 

Club toulousain In Vino Veritas

Entraînement en vue du championnat de France RVF

de dégustation à l'aveugle

Mardi 16 Septembre 2008

 

 

 

La dégustation est offerte par Philippe Ricard et commentée par Laurent Gibet.

 

 

Quelques commentaires de contexte :

Tous les échantillons, issus de la cave personnelle de Philippe, ont été placés en position verticale pendant 7 jours, puis mis en cave de service à température adaptée la veille de notre rendez-vous.

Ils ont tous été ouverts juste avant le début de la séance.

Ils ont ensuite été carafés au moment du service et présentés à l'aveugle.

Nombre de dégustateurs : 9.

Les verres utilisés sont les «Expert» de Spiegelau.

DS : Didier Sanchez - PC : Pierre Citerne - LG : Laurent Gibet - PR : Philippe Ricard - MS : Miguel Sennoun.

 

 

 

 

Ordre de dégustation

(Nombre total de dégustateurs : 9)

 

 

 

 

1ère série : 6 blancs secs

 

 

1. Beaujolais blanc 2007 - Domaine du Vissoux - 12,5°

(100% Chardonnay)

DS15+ - PR14,5 - LG15 - PC14 - MS14,5. Note moyenne : 14,6

Nez net, assez intense : fruits, fleurs, avec un fond minéral. Un soupçon d'embruns, dans une expression pas trop définie (en termes d'origine géographique), qui nous fera pencher pour une altesse savoyarde.

Bouche charnue, dotée d'une belle vivacité citronnée. Fond minéral pour un vin qui devrait bien vieillir.

 

 

2. Vin de Pays du Cap Corse « YL » 2007 - Domaine E Croce - 13°

(100% Ugni blanc)

DS15,5/16 - PR14,5 - LG15 - PC15 - MS14. Note moyenne : 14,9

Pas facile à cerner car on croit déceler des notes de sauvignon, de viognier aussi. Notes de guimauve, d'épices.

Goûts de minéral, d'agrumes pour une certaine puissance (qui pourrait être celle d'un Vermentino ?!).

 

Rappel : Vin de Pays du Cap Corse « YL » 2007 - Domaine E Croce : 18/07/2008

Délicatement parfumé (fleurs blanches, fruits blancs, fenouil), rondeur et gras sudistes, mais toujours de la fraîcheur. Reste simple.

 

 

3. Touraine « Vinifera » 2005 - Domaine Marionnet - 14°

(100% Sauvignon)

DS13,5 - PR13 - LG14 - PC13,5 - MS13,5 . Note moyenne : 13,5

Douceur fruitée : agrumes, fruits de la passion. Petite note saline qui nous fera proposer un picpoul.

Bouche nette, pas trop dense pour le coup, avec des flaveurs végétales et amères et pas mal d'alcool (ici aussi, l'expression sudiste paraît manifeste).

 

Rappel : Touraine - Domaine de la Charmoise (Henri Marionnet) "Vinifera" 2005

DS13,5 - LG14 - MS14. Note moyenne : 13,8

Nez corsé, faisant sudiste : muscat, fenouil, menthe.

Bouche joufflue, (encore) peu causante, riche pour une structure un peu lâche, avec une certaine pesanteur. Enigmatique en l'état.

 

 

4. Vin de Pays de l'Hérault blanc 2006 - Domaine Léon Barral - 13°

(80% Terret blanc et gris - 20% Viognier et Roussanne)

DS14 - PR ? - LG13,5 - PC(15) - MS?. Note moyenne : (14,2?)

Robe colorée, trouble.

Net trait oxydatif (comme dans le cas du 2005 bu chez Rabanel en juillet 2008) accompagnant des odeurs de pomme cuite, de pêche, de raisin sec, de miel, d'épices, de géranium. Ce qui est ennuyeux avec ce profil baroque, ce sont ces notes liégeuses (désarçonnantes) prononcées sans vraiment pourvoir conclure à un vin bouchonné. Bouche amère (sur le zeste), un peu ingrate, imaginée comme provenant du domaine de la Coulée de Serrant.

 

 

5. Vouvray « Clos du Bourg » 2004 - Domaine Huet - 12,5°

(100% Chenin)

DS15,5/16 - PR16 - LG15 - PC14,5 - MS15,5. Note moyenne : 15,4

Nez de caractère, très « Vouvray », exprimant le coquillage, les fruits blancs. Tonalités végétales.

Bouche tonique, citronnée, qui reste toutefois assez tendre.

 

 

6. Côtes du Roussillon « Laïs » 2006 - Domaine Olivier Pithon - 13°

(Maccabeu, Grenache blanc et gris)

DS(15?) - PR14 - LG13 - PC15 - MS14.5. Note moyenne : 14,5

Un boisé qui me paraît ici un peu abusif (d'autres recourent à la réduction). Nez travaillé, lourd, évoquant le calvados.

Bouche dense, pas assez gracile, manquant de naturel. Pensé à un Saumur victime d'un élevage intensif.

 

Rappels :

a. VdP Côtes Catalanes Olivier Pithon cuvée Laïs 2006 : 14,5/20 - 13/10/07 (LG - restaurant Ze Kitchen Gallery à Paris)

Nez faisant penser à un vin peu protégé par le soufre : cidre, bière blanche et en plus curieux cendre. Le nez se clarifie dans le verre pour délivrer des notes encore un peu fermentaires de pomme, de fleurs blanches encadrées par une minéralité affirmée que l'on retrouve bien en bouche (fraîcheur, sensation quasi tannique). A attendre quelques années toutefois car ce profil oxydatif reste bougon.

b. VdP Côtes Catalanes Olivier Pithon cuvée Laïs 2006 : 14,5/20 (PR - Vinisud 2008)

Nez évoquant Le Soula : beaucoup de fraîcheur, levure, champignon, citron, pêche blanche, grillé, pointe de réduction.

Bouche élégante, vivace, minérale, privilégiant la finesse et la fraîcheur au volume. Très digeste.

 

 

 

2ème série : 6 rouges

 

 

7. Vin de Pays de la Haute Vallée de l'Aude 2006 - Domaine Mouscaillo - 13,5°

(100% Pinot noir)

DS14,5 - PR14,5 - LG14 - PC15,5 - MS15. Note moyenne : 14,7

Nez plutôt « pointu » : cassis, épices, poivre, fumée, feuilles froissées.

Bouche tonique, renfrognée, râpeuse (astringente), que j'ai prise pour celle d'une syrah (registre rustique).

 

Rappel : Vin de Pays de la Haute Vallée de l'Aude 2006 - Domaine Mouscaillo : 12,5/20 (PR - Vinisud 2008)

De jolie couleur rubis, aromatiquement discret (cerise, petits fruits rouges, poivre), le vin reste un peu dur en bouche, légèrement sec et tannique.

 

 

8. Brouilly « Pierreux » 2007 - Domaine de Vissoux - 12,5°

(100% Gamay)

DS14,5 - PR14,5 - LG14 - PC13,5 - MS14 . Note moyenne : 14,1

Assez facile à identifier en raison d'un profil amylique associant des senteurs typées (le charme du cépage) : cassis, violette. Bouche relativement simple, fleurie et fruitée, fraîche, sage.

 

 

9. Chignin Mondeuse « Vieilles Vignes » 2002 - Domaine André et Michel Quénard - 12°

(100% Mondeuse)

DS13,5 - PR14 - LG13,5 - PC14,5 - MS14,5. Note moyenne : 14

Un vin qui sera pris (par plusieurs équipes) pour Graillot 2004.

Notes un poil végétales, cassis, animal, terre, violette, olive, avec une évolution peu classieuse (caoutchouc, comme pour un carignan). Bouche relativement ferme et fraîche, un brin amère, pas trop mûre.

 

 

10. Sancerre rouge 2006 - Domaine Boulay - 13°

(100% Pinot noir)

DS(12?) - PR14 - LG12 - PC(14) - MS13,5. Note moyenne : ( 13,1)

Nez esquinté par trop de bois (noix de coco). Senteurs de framboise, de clafoutis, de pomme blette aussi.

Bouche bancale, pas trop déterminée, avec un peu de sucre résiduel.

 

Rappel : Sancerre rouge 2006 - Domaine Boulay : 15/20 (PR - Mai 2008 au domaine)

Véritable offrande fruitée (cerise, fraise, framboise, noyau, pointe poivrée), pur, éclatant, croquant, ce vin est d'une fraîcheur et d'une sincérité irresistibles. Avec en plus une matière loin d'être maigre...

Un coup de coeur !

 

 

11. Haut-Médoc Château de Cornélie 2005 - 13°

(52% Merlot - 48% Cabernet Sauvignon)

DS10 - PR12,5 - LG11,5 - PC8 - MS12. Note moyenne : 10,8

Robe violacée, assez insondable.

Nez boisé évoquant la vanille, le café froid, la myrtille, le chocolat, la menthe (on croirait celui d'un Cahors).

Bouche extraite, privilégiant manifestement la robustesse à l'élégance (on jurerait celle d'un Cahors, type Lagrézette).

Réserve d'usage quant à l'évolution sur 10 ans ...

 

A noter que notre commentaire doit être pris avec prudence, la consultation de nombre d'analyses sur ce même vin sur différentes sources cybernétiques montrant un consensus plutôt positif. Il faudra donc regoûter.

 

 

12. Haut-Médoc « Amabilis Vinea » 2006 du Château de Cornélie - 12,5°

(76% Merlot - 34% Cabernet Sauvignon)

DS13 - PR13 - LG12,5/13 - PC13 - MS14. Note moyenne : 13,2

Notes d'arabica, d'herbes aromatiques, de réglisse, de fumée comme sur un Pessac (cabernet ?, tannat ?).

Bouche reprenant ces caractéristiques, qui semble malheureusement bien maigre.

 

Même réserve que pour le vin précédent.

 

 

 

3ème série : 6 blancs secs

 

 

13. Saumur « L'Insolite » 2006 - Domaine des Roches Neuves - 13°

(100% Chenin)

DS14 - PR14 - LG14 - PC14,5 - MS14. Note moyenne : 14

Nez boisé : fruits blancs, cidre, anis.

Bouche capiteuse, restant convenablement fine, un peu comme celle d'un châteauneuf.

 

Rappel :

Saumur « L'Insolite » 2006 - Domaine des Roches Neuves : 11/01/08 à l'ouverture (PR)

DS14,5 - PR14 - CD14. Note moyenne : 14,2

  • Robe paille aux reflets gris.

  • Senteurs sobres de fruits jaunes mûrs (pêche, prune), de fraise, avec un boisé des plus discrets.

  • Bouche ronde, aimable, relevée d'une belle fraîcheur. Expression assez nette et pure d'arômes primaires (poire, pomme, pêche), encore trop jeune pour affirmer une quelconque signature de terroir.

On apprécie la découverte de l'étiquette : nous notons en effet un changement notoire dans la philosophie du domaine (à confirmer) où le bois semble céder la place à davantage d'épure.

Saumur « L'Insolite » 2006 - Domaine des Roches Neuves : 11/01/08 après 5h d'aération (LG)

DS14,5 - PC14,5 - LG14,5 - MS14,5. Note moyenne : 14,5

Air de chardonnay boisé. En bouche, la matière paraît bien dimensionnée mais reste peu sophistiquée (simplement citronnée) et son acidité est en l'état grinçante.

 

 

14. Montlouis « Rémus » 2001 - Domaine de la Taille aux Loups - 13°

(100% Chenin)

DS15,5 - PR16 - LG14 - PC15,5 - MS15. Note moyenne : 15,2

Nez de Vouvray (incluant cette classique coquetterie aromatique de coquilles d'huîtres) : résine, rhum/raisin.

Bouche en veilleuse, un peu fade, pouvant aussi faire penser à Savennières.

 

 

15. Arbois Traminer 2006 - Domaine Tissot - 13°

(100% Traminer)

DS14 - PR13,5 - LG14,5 - PC14,5 - MS14,5. Note moyenne : 14,2

Nez direct exprimant le raisin frais, les fruits blancs, la pêche. Un petit air de muscat d'Alsace.

Bouche à l'avenant, fruitée, dont on peut apprécier la fraîcheur.

 

Rappel : Arbois - Domaine Tissot Traminer 2006 - 15/1/08

DS14 - LG14. Note moyenne : 14

Un nez très parfumé, musqué, qui peut rappeler celui d'un Gewurztraminer : rose, raisin frais, litchi, épices.

Bouche bien étirée, assez tonique, intéressante à découvrir.

 

 

16. Figari Clos Canarelli 2007 - 13,5°

(100% Vermentino)

DS14,5/15 - PR14 - LG14 - PC(?) - MS14. Note moyenne : 14,2

Un nez évoquant clairement le viognier (pour moi), avec tout l'arsenal aromatique de ce cépage : abricot, pêche, violette, guimauve, calisson.

Bouche plantureuse, manquant un peu de ressort. Miguel tranchera pour un Patrimonio d'Arena, assez tendre.

 

Rappel :

Figari - Clos Canarelli 2007 : 24/06/08 à l'ouverture (PR)

DS14 - PR13,5 . Note moyenne : 13,8

  • Robe paille aux reflets gris.

  • Nez mûr mais assez simple : fruits blancs, amande.

  • Matière sur la rondeur, tirant vers une pointe de mollesse : agréable mais sans grande accroche.

Figari - Clos Canarelli 2007 : 11/01/08 après 5h d'aération (LG)

DS14 - LG13 - MS13 . Note moyenne : 13,3

Nez boisé, réduit, muscaté.

Bouche de tenue très relative, réglissée

 

 

17. Pessac-Léognan - Château de Fieuzal 2003 - 13°

(Sauvignon 50%/Sémillon 50%)

DS15,5 - PR14,5 - LG15,5/16 - PC14,5 - MS15. Note moyenne : 15,1

On respire ici des notes puissantes de fruits, de croûte de fromage, proches de celles d'un Chablis.

Bouche pleine, minérale, longue.

Quand un Pessac blanc (pour une fois très correct) se mue en Chablis ou en vin rhodanien ...

 

 

18. Chassagne-Montrachet 1er Cru « Dent de Chien » 2006 - Domaine Morey-Coffinet - 13,5°

(100% Chardonnay)

DS15,5/16 - PR15,5+ - LG16 - PC(14) - MS15,5. Note moyenne : 15,4

Nez boisé, vanillé.

Matière dense, généreuse (gâchée par le bois pour certains dégustateurs). Les goûts, la puissance et le prolongement d'un bon Meursault.

 

 

 

4ème série : 6 rouges bordelais 2002

 

 

Une série difficile, avec des vins corpulents rappelant les Bordeaux 2005.

 

 

19. Margaux Château Brane-Cantenac 2002 - 13°

(65% Cabernet Sauvignon - 30% Merlot - 5% Cabernet Franc)

DS12 - PR13 - LG12 - PC12 - MS12,5. Note moyenne : 12,3

Le vin propage, en fumet, des notes de cassis, de menthe, de graphite, de sueur, de fumée.

Bouche rêche, manquant de consistance (une impression de vide), débordée par son acidité.

On a pensé à un cabernet-franc ligérien.

 

 

20. Pessac-Léognan Bahans Haut-Brion 2002 - 13°

(45% Cabernet Sauvignon - 37% Merlot - 18% Cabernet Franc)

DS15 - PR15 - LG14,5/15 - PC15,5 - MS15. Note moyenne : 15,3

Pain grillé, graphite, cassis, genièvre, poivron, fumée.

Profil terrien, dense mais frais (acidulé), un peu à la manière de celui d'un (beau) Chinon. Retenue appréciable.

 

 

21. St-Estèphe Château Haut-Marbuzet 2002 - 13°

(50% Merlot - 40% Cabernet Sauvignon - 10% Petit Verdot)

DS12 - PR12,5 - LG11,5 - PC11 - MS12. Note moyenne : 11,8

Trop de bois ici pour une expression impersonnelle.

La bouche, semblant délavée, tend à sécher.

 

 

22. St-Emilion Grand Cru Classé B Château Beau-Séjour Bécot 2002 - 13,5°

(70% Merlot - 24% Cabernet Franc - 6% Cabernet Sauvignon)

DS13,5 - PR13,5 - LG13,5 - PC15 - MS14. Note moyenne : 13,9

Allure plus rive droite bordelaise (sous-bois, cassis, menthol), souple, assez veloutée.

 

 

23. St-Julien Château Gruaud Larose 2002 - 13°

(57% Cabernet Sauvignon - 30% Merlot - 8% Cabernet Franc - 3% Petit Verdot - 2% Malbec)

DS14,5 - PR14,5 - LG14,5 - PC15,5 - MS15,5. Note moyenne : 14,9

Nez expressif : cassis, fumée, graphite, orientant vers Pauillac.

Bouche solide, plutôt acide mais du moins sérieuse

 

 

24. Pomerol Château La Conseillante 2002 - 13,5°

(80% Merlot - 20% Cabernet Franc)

DS15 - PR15 - LG15 - PC14,5 - MS15,5. Note moyenne : 15

Une bouteille puissante car un certain velouté n'empêche pas la manifestation de tannins drus, coriaces. Le merlot, ici puissant mais fin, s'exprime sous forme de notes chocolatées, mentholées.

 

 

 

5ème série : 3 liquoreux

 

 

25. Jurançon « Suprême de Thou » 2004 - Clos Thou - 13°

(100% Petit Manseng)

DS16,5 - PR17 - LG16 - PC16,5 - MS16,5. Note moyenne : 16,5

Notes alliacées caractérisées de corbeille de fruits exotiques (dominée par le fruit de la passion), de sucre d'orge, de citron.

Bouche fruitée, parfumée, tranchante, signée (Marie-Kattalin, pour nous).

 

 

26. Vin de Table « La Coulée d'Or » 2001 - Domaine de Gineste - 14°

(Assemblage Mauzac/Chardonnay en style vin de paille - 157g de sucre)

DS14,5 - PR15 - LG14,5 - PC15 - MS15. Note moyenne : 14,8

Notes douceâtres de coing, de safran, de kaki, de quetsche, de géranium, qui nous feront proposer Gaillac plutôt que Layon. Aspect très légèrement émétique (papaye en conserve), limite écoeurant.

Bouche gustativement débridée, originale, bien replète. La mollesse chronique du cépage ...

 

 

27. Sauternes 1er Cru Classé Château Guiraud 1999 - 14°

(65% Sémillon - 35% Sauvignon)

DS(14?) - PR14 - LG13,5 - PC16 - MS14. Note moyenne : 14,3

Elevage marqué (anhydride sulfureux aussi ?) couvrant des notes fruitées et rôties de sémillon botrytisé : abricot, ananas.

Bouche charnue, très sauternaise en effet, engoncée, pas vraiment aguichante.

Très loin du sublime Rieussec 1999 (18,5/20 puis 18/20, à quelques jours d'intervalle, en décembre 2007).

 

Résultat des équipes selon le barème du concours de la RVF:

 

EQUIPES : Laurent Gibet/ Miguel Sennoun Eddy Gauthier/ Jean-Michel Perrussan Philippe Escapat/ Fabien Reinhart Pierre Citerne/ Didier Sanchez
1ér vin 0 0 0 7
2ème vin 2 1 0 8
3ème vin 1 1 1 0
4ème vin 0 0 1 4
5ème vin 15 0 0 13
6ème vin 0 1 0 9
7ème vin 1 0 0 5
8ème vin 14 0 13 12
9ème vin 0 0 0 0
10ème vin 5 6 5 6
11ème vin 8 1 0 0
12ème vin 8 0 7 0
13ème vin 1 6 11 2
14ème vin 7 0 0 9
15ème vin 1 0 0 2
16ème vin 12 6 5 12
17ème vin 0 0 0 0
18ème vin 8 9 0 8
19ème vin 0 0 6 0
20ème vin 0 0 5 0
21ème vin 6 9 5 8
22ème vin 10 10 0 2
23ème vin 9 0 5 8
24ème vin 10 0 0 9
22ème vin 10 10 15 13
23ème vin 15 0 0 0
24ème vin 10 9 10 10





Résultats 153 69 89 147





Classement 1 4 3 2

 

 

 

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Vous êtes ici : Accueil Dégustations Eclectiques 2008_09_16 Entraînement Philippe Ricard