2000_01_21 Fete des vins de France

Dégustation autour de quelques domaines de France. Le compte rendu sur le lien suivant:

FÊTE DES VINS DE FRANCE

A TOULOUSE

 

 

Le vendredi 21 janvier 2000

 

 

 

 

Synthèse Pierre Citerne

 

Domaine du Vieux Colombier

Côtes du Rhône 1998 (40 % syrah, 60 % grenache) .Note : 12,5

  • Couleur violine jeune et légère. Nez simple et frais, presque "primeur", fruit poivré et bonbon anglais. Bouche courte et simple, qui délivre néanmoins un fruité agréable.

C. du Rhône 1997. Note : 11

  • Robe déjà orangée, peu intense. début d'évolution au nez, cuir, fruits compotés. Peu de matière en bouche, structure lâche.

C. du Rhône1996. Note : 11,5

  • Robe toujours bien pâle. Nez plus complexe, évolué (cuir, menthol, herbes sèches). Matière mince dominée par l'acidité.

C. du Rhône "Cuvée des Pestillets" 1995 (60 % syrah, 40 % grenache). Note : 12,5

  • couleur plus soutenue. Nez évolué, assez complexe (fruits confits, grillé). Un peu plus de substance en bouche, bonne fraîcheur.

C. du Rhône "Cuvée Syrrhape" 1996 (100 % syrah). Note : 11,5-12

  • Robe d'intensité moyenne, terne. Nez dominé par un boisé lourd, pateux (caramel, vanille, notes empyreumatiques). Boisé envahissant en bouche, acidité vive, finale agressive.

 

Mas de Daumas-Gassac

Rouge 1997. Note : 13,5-14

  • Robe jeune, teinte violacée assez tendre. Nez complexe, moyennement intense, herbacé (cabernet), déjà des notes d'humus et de cuir. Bouche parfumée et assez longue, stylée, mais sans grande densité et soutenue par des tannins un peu secs.

Blanc 1999 (30 % chardonnay, 30 % viognier, 30 % petit manseng). Note : 15,5-16

  • Pâle. Nez exhubérant, très aromatique (abricot, melon, fleurs blanches, loukhoum). Bouche équilibrée et sans molesse, de la fraîcheur malgré une pointe d'alcool en finale ; comme le nez, la bouche vaut surtout par son intensité aromatique.

Rouge 1990 . Note : 15-15,5

  • Rouge brique dense et solaire, pointe d'orangé. Nez puissant de cerise confite, cuir, tabac, cèdre, on pense à Châteauneuf. Bouche encore pleine et structurée, richesse du fruit presque surmûr (figue sèche), équilibré et long.

"Vin de Laurence" 1997 (50 % sercial en sous-maturité, 50 % muscat d'Alexandrie en surmaturité). Note : 15,5

  • Robe vieil or très intense. Nez complexe et puissant de marmelade d'orange, mandarine, épices, musc. Très long en bouche, bonne acidité (grâce au sercial) malgré une forte sucrosité, amertume racée en finale.

 

Domaine L. de Vallouit

Côte-Rôtie 1997 . Note : 15,5-16

  • Rouge moyennement intense mais chaleureux. Nez puissant, profond, racé, grande complexité et forte typicité (poivre, violette, cuir, gibier). Bouche pleine mais svelte, longiligne, très parfumée, belle longueur, beaucoup de race.

Côte-Rôtie "Les Rozières" 1992 : Note : 14

  • Robe tuilée évoluée. Nez intense, nettement évolué (fruit confit, menthol, notes balsamiques). Souple, fondu en bouche, saveur mentholée (bonbon "suc des Vosges"), complexe mais un peu fluide.

Crozes-Hermitage "Comte de Larnage" 1995. Note : 13,5

  • Rouge brique. Nez typé de syrah (animalité), moins complexe et rémanent que le côte-rôtie. Bouche parfumée, avec de l'allonge mais assez maigre.

Hermitage 1996 : Note : 14,5

  • Rouge sombre. Nez puissant, viril (animal, poivre, sirop de fraise, pneu brûlé). Corsé, parfumé, long, marqué par une forte trame acide.

Hermitage "Les Greffières" 1993. Note : 14-15

  • Robe dépouillée, brique. Bouquet complexe et fondu dominé par les épices et les fruits secs. Matière mince mais complexe et parfumée, très beau chatoiement aromatique en finale.

Côte-Rôtie "La Vonière" 1992. Note : 14

  • Robe dépouillée peu intense. Nez complexe, typé, épicé, animal et crémeux. Bouche parfumée et longue, mais acide et mince.

Saint-Joseph blanc 1998. Note : 15

  • Nez très intense, arômes bien définis (abricot, miel, noisette, tilleul, cire). Matière riche, miellée, très aromatique ; le vin est peu acide et un peu chaud en finale cependant.

Saint-Joseph rouge "Les Anges" 1993. Note : 14

  • Robe légère, très évoluée. Nez épicé et framboisé, assez fin , étrangement plus pinot que syrah. Bouche svelte mais longue, racée, saveur vanillée et épicée.

Cornas 1998. Note : 14,5-15

  • Robe rouge violacé très jeune. Très beau nez de fruit (mûre), poivré, épicé, cuir, violette. Bouche pleine, riche mais toujours longiligne, saveurs déjà complexes avec une pointe d'animalité.

 

Domaine Cazes frères

"Canon du Maréchal" (muscat sec) 1998. Note : 13

  • Robe très pâle. Nez de pur muscat, miel, sève herbacée, très aromatique et sans lourdeur. Pointe de sucre résiduel en bouche, fraîcheur grâce à un peu de CO², droit, belle précision aromatique.

"Canon du Maréchal" rouge 1998. Note : 13

  • Couleur violine très vive. Nez type primeur, sur le fruit amylique, plaisant. Souple, frais, un plaisir immédiat.

Côtes du Roussillon 1996. Note : 13,5

  • Rouge vif moyennement intense. Arômes flatteurs de fruits mûrs épicés, vanillés, un pointe d'animalité. Densité moyenne mais texture harmonieuse, fruit savoureux et parfumé.

Côtes du Roussillon Villages 1994 (non boisé) . Note : 13

  • Rouge cerise vif. Nez intense, toujours sur le fruit (fraise, violette), avec de belles notes animales. Charnu et fruité mais assez court en bouche.

Côtes du Roussillon Villages 1995 (fût) . Note : 13,5-14

  • Encore une robe vive. Nez franc, ouvert, fondu, mélange flatteur de fruit et de cuir. Bouche souple mais structurée, toujours sur le fruit, bonne longueur.

"Le Credo" (cabernet, merlot) 1996. Note : 14,5-15

  • Robe dense, bords orangés. Nez typé cabernet, expressif ( poivron rouge, humus, notes animales) et assez intense. Fruit bien mûr et typé par son cépage (cassis, feuille de cassis), structure harmonieuse et bonne ampleur, long.

"Libre Expression" (maccabeu) 1996. Note : 15-16

  • Robe dorée intense et très grasse. Nez complexe, épicé, musqué, dominé par le miel et la rose. Matière extrêmement grasse et ample, léger sucre résiduel, saveurs puissantes de coing, bergamote, thym, romarin, grande longueur.

Rivesaltes ambré 1990 (grenache blanc) . Note : 14

  • Orangé, ambré. Nez puissant et expressif de cerise à l'eau de vie, épices, orange confite, abricot sec ... Long en bouche, très parfumé, un peu sirupeux, finale sur la figue épicée.

Rivesaltes "Vintage" 1994 (grenache noir) . Note : 13

  • Rouge vif. Nez direct de fruit rouge, de figue, de rocaille chaude, de garrigue. Saveurs friandes de fruits rouges et de rose, dominante sucre + alcool un peu lourde.

Muscat de Rivesaltes 1998. Note : 13,5-14

  • Robe pâle, reflets rosés. Nez bien articulé et frais (rose, chèvrefeuille, pamplemousse). Tout aussi parfumé en bouche, intense, mais manque de vivacité, le sucre l'alourdit.

 

Château Eugénie

Cahors 1997. Note : 12,5

  • Rouge vif peu intense. Nez typé, fleurs fanées, figue sèche, fruit framboisé discret. Bouche franche et vive mais légère.

Cahors "Cuvée des Tsars" 1997. Note : 13,5

  • Robe un peu plus intense. Parfumé et bien typé au nez. Bouche plus structurée, équilibrée, mince mais assez longue.

Cahors "Cuvée de l'Aïeul" 1997. Note : 14,5

  • Rouge sang dense. Nez intense, fruit concentré qui domine les notes boisées, de figue sèche et de foin. Belle pureté de la matière en bouche, concentrée et bien mûre, corps longiligne vertébré par une acidité bien présente.

Cahors "Cuvée de l'Aïeul" 1996. Note : 14-14,5

  • Nez déjà complexe, fondu, intense et typé (fruits confits, cuir, herbes sèches). Long, mince, moins charnu que le 97, tannique, frais.

Cahors "Cuvée de l'Aïeul" 1994. Note : 14-14,5

  • Rouge vif sans trace d'évolution. Bouquet fondu, ample, racé, typé. Trame tannique puissante, vivacité, longueur, fruit très pur, savoureux.

 

Château Gilette

Graves "Dame de Respide" 1997. Note : 11-11,5

  • Peu coloré. Nez simple, herbacé et poivron vert. Coulant en bouche, peu de relief.

Graves château Respide-Medeville 1997. Note : 12,5-13

  • Plus d'intensité colorante. Nez épicé, notes de tabac et de fumé, typé graves. Matière assez charnue et parfumée, texture lâche et manque de vivacité.

Sauternes château Les Justices 1997. Note : 15,5-16

  • Couleur intense de miel liquide. Nez jaillissant et très pur, marqué par le botrytis (abricot, miel, cire, jaune d'oeuf). Beaucoup de liqueur en bouche, saveur abricotée, la richesse est équilibrée par des notes florales et "vertes" très fraîches, belle longueur.

 

Clos Bellevue

Jurançon "cuvée tradition" 1998. Note : 12

  • Clair. Nez timide, d'abord réduit, puis herbacé, légèrement miéllé. Bouche simple, sucrosité puis acidité, léger mais typé (gros manseng).

Jurançon "cuvée spéciale" 1998 (petit manseng) . Note : 12,5-13

  • Nez réduit qui s'ouvre sur des notes citronnées et miéllées. Bonne longueur et belle vivacité en bouche, mais une expression aromatique bien timorée.

Jurançon "cuvée spéciale - fût" 1998 (petit manseng) . Note : 12,5

  • Nez discret dominé par le bois (grillé, beurré, noisette). En bouche aussi le fruit semble masqué par un boisé caramélisé pateux, malgré une matière sérieuse et une bonne acidité, arômes curieusement mentholés, peu typés.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Vous êtes ici : Accueil Dégustations Eclectiques 2000_01_21 Fete des vins de France