2007_01_18 Degustation de vins divers chez Didier Sanchez

Dégustation variée de rouges et de blancs de France.


Dégustation chez Didier Sanchez

Voyage en France.

Jeudi 18 janvier 2007

 

 

Dégustation préparée par Didier Sanchez et commentée par Laurent Gibet.

 

 

  • Quelques commentaires de contexte :

  • Nombre de dégustateurs : 9

  • Les vins sont dégustés à l'aveugle, par série.

  • DS : Didier Sanchez - PC : Pierre Citerne – LG : Laurent Gibet, MS : Miguel Sennoun, BLG : Bertrand Le Guern.

 

 

  • Ordre de dégustation :

  • Les moelleux et liquoreux :

 

1. Vouvray : Huet "Le Mont 1ère Trie" 2005 :

DS15 - PC15 - MS16 - LG15 - BLG14. Note moyenne : 15 - Prix : 30 €

Senteurs de fruits (coing, pomme, ananas, agrumes), de fumée. Bouche à la liqueur timide ; terminaison sur une bonne amertume, avec de l’acidité et du minéral. Mais le vin n’exprime pas encore toutes ses facettes.

 

2. Tokay Pinot Gris Grand Cru : Schoffit "Rangen de Thann" Clos St-Théobald VT 2002 :

DS16,5 - PC16,5 - MS17 - LG16 - BLG17. Note moyenne : 16,6 - Prix : 35 €

Arômes plus lourds ici de miel, de safran et d’ananas confit. En bouche, la liqueur fruitée (abricot, citron, pamplemousse, orange) est imposante mais la matière dispose d’une acidité déterminée équilibrante. Puissance et vivacité.

 

3. Gewurztraminer Grand Cru : Weinbach "Furstentum"VT 2001 :

DS15,5 - PC14 - MS15 - LG14,5 - BLG12 . Note moyenne : 14,2 - Prix : 32 €

Notes assez grasses (très mûres), pour une nature variétale qui déplait franchement à l’un des dégustateurs. Je le trouve moi plutôt réussi (aromatiquement parlant), assumant résolument ses flaveurs de rose et de litchi. Bouche savoureuse, gourmande. La liqueur est discrète et le vin (par rapport à celui goûté au domaine en décembre 2003) manque aujourd’hui d’acidité.

 

  • Les blancs secs :

  • 1ère série de 3 vins : Riesling

4. Riesling Grand Cru : Domaine Kientzler "Geisberg" 2002 :

DS15,5 - PC15 - MS15,5 - LG15,5 - BLG15 . Note moyenne : 15,3 - Prix : 21,50 €

Nez réduit, peu expressif. Pointes végétale et terpénique (bonbon des Vosges). Bouche très acide, affectée par une grande raideur. Un style farouche dont il faudra surveiller l’évolution.

 

5. Riesling Grand Cru : Domaine Kientzler "Geisberg Cuvée exceptionnelle"2004 - Prix : 25 €

  • Bouteille irrémédiablement bouchonnée.

 

6. Riesling Grand Cru : Schoffit "Rangen de Thann" Clos St-Théobald 2005 :

DS14,5 - PC14,5 - MS14 - LG14 - BLG13 . Note moyenne : 15,3 - Prix : 25 €

Olfaction sans grande classe (tendance amylique) pour des notes végétales, florales et un peu de fruits exotiques. Matière plus enrobée que dans le cas du Geisberg 2002, minérale, avec une légère sensation perlante et une finale bien amère. Un style un peu passe-partout en l’état pour un fruit plutôt éteint. A revoir car le terroir devrait conférer plus de personnalité.

 

  • 2ème série de 4 vins : Rhône Nord/Rhône Sud.

7. Rasteau : Domaine Gourt De Mautens 2001 :

DS15 - PC15 - MS15 - LG15 - BLG13. Note moyenne : 14,6 - Prix : 22 €

Le nez peut évoquer un chardonnay boisé. A l’aération, le vin produit des odeurs plus sudistes de fenouil, de réglisse, de fruits blancs. Bouche alcoolisée, relativement sévère. Le bois n’est finalement pas si manifeste que cela.

 

8. Châteauneuf-du-Pape : Château de Beaucastel 2005 :

DS14,5 - PC13 - MS13,5 - LG13,5 - BLG11. Note moyenne : 13,1 - Prix : 45 €

Nez assez muet, avec de la poire et un impact liégeux (cartonneux). La bouche de déploie sur des goûts manquant de netteté, avec de la chaleur et pas mal d’amertume.

 

9. Châteauneuf-du-Pape : Château de Beaucastel "Vieilles Vignes" 2005 :

DS15,5 - PC13,5 - MS15,5 - LG15,5 - BLG11. Note moyenne : 14,2 - Prix : 72 €

Senteurs de fruits exotiques, de raisin sec, de fleurs blanches, de poire caramélisée (impression légère de passerillage). Bouche sudiste, de volume conséquent. Belle matière première encore soumise au bois mais dont le profil puissant, persistant et décadent (osé, d’une certaine manière) possède du caractère.

 

10. Hermitage : Chapoutier "Chante Alouette" 2004 :

DS13,5 - PC14 - MS14,5 - LG14,5 - BLG12. Note moyenne : 13,7 - Prix : 38 €

Nez interlope : confiserie, vinaigre blanc. Bouche épaisse, capiteuse. Forte amertume et cruelle déficience en acidité.

 

  • 3ème série de 5 vins : Loire.

11. Muscadet de Sèvre et Maine : Domaine de l'Ecu "Granit" 2005 :

DS15 - PC15 - MS15 - LG13,5 - BLG13. Note moyenne : 14,3 - Prix : 6,80 €

Nez minéral, iodé avec des notes végétales et d’agrumes. Bouche rappelant la mer (plateau d’huîtres), sympathique, de longueur moyenne. Certains millésimes semblent plus réussis.

 

12. Sancerre : Vincent Pinard "Harmonie" 2003 :

DS10 - PC12 - MS13,5 - LG11 - BLG11. Note moyenne : 11,5 - Prix : 18 €

Nez envahi de bois. Bouche de fait difficile à juger en raison d’un traitement de la matière assez impardonnable (pas vraiment en corélation avec le nom de la cuvée).

 

13. Vouvray : Huet "Le Mont" 2005 :

DS15,5/16 - PC15,5 - MS16,5 - LG15,5+ - BLG14. Note moyenne : 15,5 - Prix : 13 €

Olfaction fruitée encore hésitante, végétale, fleurie, minérale. Bouche encore bien contractée (mais prometteuse), avec un peu de sucre résiduel, sans tapage mais parfaitement rémanente.

 

14. Savennières La Roche Aux Moines : Nicolas Joly "Clos de la Bergerie" 2005 :

DS14,5 - PC15 - MS14,5 - LG14 - BLG0 . Note moyenne : 14,5 - Prix : 22 €

Nez étrange, surmur : pomme blette, mangue rôtie. Bouche reprenant ces notes à son compte, avec pas mal d’alcool toutefois. On voit bien ici (et dans le cas du vin suivant, du même géniteur polémique) l’aversion connue de Bertrand à l’encontre de l’oxydation.

 

15. Savennières : La Coulée de Serrant 2005 :

DS16 - PC16,5 - MS15,5 - LG16,5 - BLG9. Note moyenne : 15 - Prix : 44 €

Profil (et pour cause) proche du vin précédent (on pense assez vite à un Savennières de Nicolas Joly). Allure baroque : reine-claude très mûre, pomme blette, raisin sec, rhum. L’alcool est ici mieux intégré dans une trame plus dense. Si l’oxydation condamne le vin (pour certains), on peut être sensible à son originalité (reconnaissable), à cet ajustement singulier, à ses vagues gustatives successives également.

 

  • 4ème série de 3 vins : Bourgogne.

16. Mâcon : Guillemot-Michel 2005 :

DS15 - PC15,5 - MS15,5 - LG15 - BLG15. Note moyenne : 15,2 - Prix : 10 €

Nez sans détours, délibérément fruité (ananas en tête). Bouche avenante, aimable, bien construite, délicieuse.

 

17. Chablis 1er cru "Les Fourneaux" de Jean-Pierre Grossot 2000 :

DS16,5 - PC17 - MS17 - LG17 - BLG15. Note moyenne : 16,5 - Prix : 22 €

Le vin libère des odeurs de miel, de minéral, de fromage de chèvre. Bouche plutôt austère, de belle texture, riche, longue et racée. Une belle surprise (on a pensé à un grand cru) !

 

18. Corton-Charlemagne : Domaine Rapet 2005 :

DS15 - PC12 - MS14 - LG11,5 - BLG13. Note moyenne : 13,1 - Prix : 42 €

Ici encore, on est dérouté par une expression boisée très forte. Il paraît vraiment très difficile de trouver l’origine du vin (Bourgogne ?, Bordeaux ?). Un tel apport de bois paraît peu excusable sur le millésime. Certains dégustateurs parviennent à deviner une matière de qualité.

 

  • Les rouges :

 

  • 1ère série de 4 vins : Gamay/Pinot Noir.

19. Moulin-à-Vent : Domaine du Vissoux "Les Deux Roches" 2005 :

DS14,5 - PC14 - MS14 - LG14 - BLG12. Note moyenne : 13,7 - Prix : 12 €

Nez très mûr : cerise, pruneau, floralité, bonbon acidulé. Bouche à la fois riche et coulante, très Gamay, avec un soupçon de végétal. Le vin se goûte moins bien qu’en octobre 2006 (il était alors plus net, plus plein, plus gourmand).

 

20. Morgon : Marcel Lapierre 2005 :

DS15,5 - PC15 - MS15,5 - LG13,5 - BLG13. Note moyenne : 14,5 - Prix : 13 €

Robe tendre. Nez animal, floral, avec une sensation de rafle. Matière étirée (mais persistante), minérale, un peu rêche.

 

21. Sancerre rouge : Vincent Pinard "Charlouise" 2003 :

DS14,5 - PC14 - MS14 - LG13 - BLG12. Note moyenne : 13,5 - Prix : 18 €

Un nez plutôt pétard qui pinote (cerise, ronce). Bouche simple, assez revêche (astringence notable) avec un peu de sucre résiduel.

 

22. Beaune 1er cru "Cent Vignes" : Château de Meursault 2001 :

DS10 - PC12,5 - MS13,5 - LG12 - BLG11. Note moyenne : 11,8 - Prix : 32 €

Le pinot s’exprime (griotte, kirsch) mais sans aucune race. Bouche campagnarde, indigne, qui tend à sécher.

 

  • 2ème série de 3 vins : Rhône Sud

23. Châteauneuf-du-Pape : Domaine de Marcoux 2004 :

DS15 - PC14,5 - MS14 - LG14 - BLG14. Note moyenne : 14,3 - Prix : 25 €

Nez sudiste, sans trop de nuances : cerise confite. Bouche plutôt capiteuse, sans trop de socle.

 

24. Châteauneuf-du-Pape : Domaine de Marcoux "Vieilles Vignes" 2004 :

DS15,5/16 - PC15,5 - MS15,5 - LG14,5 - BLG15. Note moyenne : 15,3 - Prix : 69 €

Un style proche du précédent en plus complet cependant : cacao, cerise, fumée, minéral. Bouche particulièrement riche, avec un poil de sucre résiduel, qui s’exprime de manière encore brute un peu comme un vintage portugais. Sur les dernières gorgées, on peut lui reprocher une finale un peu piquante.

 

25. Châteauneuf-du-Pape : Château de Beaucastel 2004 :

DS15,5 - PC15 - MS16 - LG13,5 - BLG16. Note moyenne : 15,2 - Prix : 52 €

Nez distinct pour le coup : fleurs, cerise, camphre. On s’interroge sur une possible pointe liégeuse. Bouche moins glycérinée que les deux précédentes, un peu limitée en longueur. Les goûts minéraux un peu ingrats manquent de netteté pour vraiment convaincre. En revanche, le vin bénéficie d’un surcroît de fraîcheur.

 

  • 3ème série de 2 vins : Bordeaux.

26. Pomerol : La Croix de Gay 2001 :

DS14 - PC15 - MS14 - LG14 - BLG16. Note moyenne : 14,6 - Prix : 28 €

Le nez est fortement boisé (moka). Bouche torréfiée, uniforme, qui semble sérieuse mais la domination du bois empêche toute âme particulière.

 

27. Pauillac : Château D'Armailhac 2002 :

DS16 - PC16,5 - MS16,5 - LG16,5 - BLG17. Note moyenne : 16,5 - Prix : 22 €

Robe très noire, impénétrable. A contrario ici, on est confronté à un nez remarquable typé rive gauche en raison de ce panel très réussi : graphite, cassis, herbes aromatiques. Beaucoup de vitalité dans cette trame austère, très fraîche, juteuse et longue.

 

  • 4ème série de 2 vins : Rhône Nord.

28. Cornas : Domaine Allemand 2003 :

DS17,5 - PC18 - MS18 - LG17 - BLG17. Note moyenne : 17,5 - Prix : 28 €

Robe noire. Exhalaisons conquérantes et animales de fruits (mûre, myrtille, fraises confiturées) de fleurs, de réglisse, de fumée. Un vin admirable, joliment sauvage, construit sur un jus minéral, fruité, très bien équilibré. De la force, de l’évidence dans cette prestation connotée et gaillarde signée par un crack.

 

29. Côte-Rôtie : Jamet 2004 :

DS17 - PC16 - MS16,5 - LG15 - BLG15. Note moyenne : 16 - Prix : 31,20 €

Nez moins extrême que le précédent, avec des intonations végétales un peu prononcées (fève, petit pois). Bouche fine et fraîche, florale, soutenue par une bonne acidité, qui semble plus légère.

 

  • 5ème série de 3 vins : Rhône Sud.

30. Châteauneuf-du-Pape : Domaine de La Janasse "Chaupin" 2004 :

DS15 - PC15,5 - MS15 - LG14 - BLG14. Note moyenne 14,7 - Prix : 34 €

Nez capiteux, corsé (pruneau, épices). Il ne brille pas vraiment par sa finesse. Bouche démonstrative, chargée, qui manque de retenue.

 

31. Châteauneuf-du-Pape : Domaine de La Janasse "Vieilles Vignes" 2004 :

DS15,5 - PC16 - MS16 - LG15 - BLG15. Note moyenne : 15,5 - Prix : 50 €

Nez plus lisible, plus disert également, animal et floral, offrant des senteurs de cerise confite, de réglisse, de cacao. Bouche massive, à attendre.

 

32. Châteauneuf-du-Pape : Domaine de La Mordorée "Reine des Bois" 2004 :

DS14,5 - PC15 - MS13,5 - LG13 - BLG13. Note moyenne : 13,8 - Prix : 37 €

Nez un peu différent des deux précédents en raison d’un boisé plus appuyé (ces notes d’orange). Bouche puissante, austère, tannique, qui ne fait vraiment pas dans la dentelle.

 

 

  • 6ème série de 2 vins : Languedoc.

33. Faugères : Domaine Léon Barral "Jadis" 2003 :

DS16,5 - PC16,5 - MS16,5 - LG16 - BLG16. Note moyenne : 16,3 - Prix : 16,50 €

Nez a tendance animale, profond, pour des notes de genièvre, de laurier, d’orange également. Bouche alliant concentration et fraîcheur, sanguine, longue. Une belle production ragaillardissante, au fruit libre (et un style qui rappelle Allemand).

 

34. Coteaux du Languedoc : Domaine Clavel "Copa Santa" 2003 :

DS14,5 - PC14,5 - MS14 - LG13 - BLG14. Note moyenne : 14 - Prix : 15 €

Nez animal encore, avec du cuir, de la réglisse. Bouche possédant un perlant léger, poivrée, extraite, tannique. Le revers de la médaille est une matière un peu trop compressée, bien terne, qui manque de grâce et surtout tend à sécher.

 

 

Conclusion :

Une dégustation « tutti fruti » en « blitz » :

  • Certains vins apparaissent martyrisés par un excès de bois (La Mordorée, La Croix de Gay, Sancerre rouge de Pinard, Corton-Charlemagne de Rapet). Ce dernier vin devrait pouvoir d’en sortir toutefois.

  • Schoffit propose un vin puissant et fruité de très belle tenue (le Rangen propice au pinot gris, pour ce producteur). Weinbach et Kientzler déçoivent.

  • Les deux vins de Huet, sans surprise, sont encore nettement sur la réserve, refusant de trop se dévoiler.

  • Un Chablis bluffant, un Corton-Charlemagne intrigant.

  • Beaucastel VV, pas tout à fait à la hauteur de son prestige, fait de nouveau jaser.

  • Guillemot-Michel assure, dans son style jovial.

  • Encore une fois, les vins de Nicolas Joly divisent les dégustateurs. La Coulée de Serrant possède une matière qui semble capable de supporter ce type de vinification.

  • Un Hermitage blanc lourd et un Beaune rouge maigriot (à la ramasse).

  • D’Armailhac 2002 se situe au niveau d’un très beau cru classé de Pauillac (certains ont évoqué une parenté avec Lafite).

  • Les Châteauneuf-du-Pape rouges ne paraissent pas trop typés (en termes de finesse aromatique et de grain). Il faudra suivre leur évolution.

  • Deux superbes Rhône Nord, qui affichent clairement leur classe et contribuent à la régénération des palais.

  • Barral confirme, le domaine Clavel déçoit.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Vous êtes ici : Accueil Dégustations Eclectiques 2007_01_18 Degustation de vins divers chez Didier Sanchez